Les résultats et la remise des prix des Yaztromo 2018 sont disponibles ! Bravo aux participants et merci aux votants !
***
La période de vote des Mini-Yaz 2019 sur le thème de la mer et l'océan a débuté !
Vous avez jusqu'au 15 juillet pour élire un mini-yaz d'or parmi les 4 mini-AVH proposées.
***
Posidonia : Grand succès de la deuxième campagne Ulule (130%), merci à tous ! Appel à texte permanent pour des livres-jeu.
Bienvenue, Visiteur
Vous devez vous enregistrer avant de pouvoir poster.

Nom d’utilisateur
  

Mot de passe
  





Rechercher dans les forums

(Recherche avancée)

Statistiques du Forum
» Membres : 502
» Dernier membre : Lozzi
» Sujets du forum : 2796
» Messages du forum : 66927

Statistiques complètes

Utilisateurs en ligne
Il y a actuellement 32 utilisateurs connectés.
» 0 Membre(s) | 32 Visiteur(s)

Derniers sujets
Votes Mini-Yaz 2019 (la m...
Forum : Les AVH
Dernier message : Caïthness
Il y a 1 heure
» Réponses : 42
» Affichages : 636
Assassins of Allansia (DF...
Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros
Dernier message : Fitz
Il y a 5 heures
» Réponses : 11
» Affichages : 252
L'horizon est gommé (Outr...
Forum : Les AVH
Dernier message : tholdur
Il y a 5 heures
» Réponses : 18
» Affichages : 383
Évadez-vous de L’Île Fant...
Forum : Escape
Dernier message : Lozzi
Il y a 10 heures
» Réponses : 3
» Affichages : 290
Le Trésor des Fonds Saumâ...
Forum : Les AVH
Dernier message : Kraken
Hier, 12:59
» Réponses : 18
» Affichages : 452
Transduction (Vador59)
Forum : Les AVH
Dernier message : vador59
Hier, 06:01
» Réponses : 13
» Affichages : 254
Alshaya (Timkat, le Voyag...
Forum : Les AVH
Dernier message : Caïthness
19/06/2019, 23:10
» Réponses : 9
» Affichages : 186
Ici sont les Dragons (Kra...
Forum : Les AVH
Dernier message : Skarn
19/06/2019, 21:23
» Réponses : 13
» Affichages : 286
Galèrapagos (un jeu coopé...
Forum : Jeux de société, jeux de plateau, jeux de cartes
Dernier message : Albatur
19/06/2019, 21:02
» Réponses : 9
» Affichages : 913
Nils Jacket Derrière les ...
Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros
Dernier message : JFM
17/06/2019, 13:39
» Réponses : 9
» Affichages : 1919

 
  [Les Survivants de l'Asphalte 1] Massacre sur l'Autoroute
Posté par : JFM - 20/05/2019, 15:45 - Forum : Critiques - Réponses (1)

Je n'ai pas trouvé de sujet ouvert sur ce 1er tome de la série Les Survivants de l'Asphalte de Joe Dever.

Ces livres, parus en 1988, mais qui n'ont pas eu le succès de Loup Solitaire et d'Astre d'Or, ont été édités en français par Megara, de manière posthume car juste après le décès de Dever, qui n'aura pas pu voir le résultat, ma foi de belle facture.

L'ouvrage est très chouette, avec des illustrations très réussies, une intro de ben DeVere, le fils de l'auteur, et un petit hommage final par Megara. C'est le premier livre de Dever que je lis depuis son décès, qui m'avait ému, et lire tout ça m'a encore plus ému.

La série propose le même type d'intrigue que Le Combattant de l'Autoroute, mais façon Dever. C'est-à-dire avec un background plus développé et des règles plus équilibrées. Mais aussi une grande linéarité.

L'intrigue s'avère assez classique, à la Mad Max, avec des personnages peu fouillés mais déjà plus que dans Le Combattant de l'Autoroute. Il s'agit d'une succession de péripéties post-apocalyptiques, plutôt prenantes. Au final, cela manque de fil conducteur, je trouve, avec un opposant qui apparaîtrait dès ce tome, par exemple.

J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère, qui fera que beaucoup préféreront ce livre au Livingstone, surtout ceux qui aiment les flingues ; je suis moins fan de la relative linéarité, même s'il y a plusieurs chemins possibles.

J'attends de voir ce que donne le deuxième tome.

Imprimer cet élément

  Gameblog
Posté par : JFM - 13/05/2019, 14:35 - Forum : Discussions Médias Littéractifs - Réponses (1)

Bon, je viens de voir que le lien que j'ai mis dans le topic Nils Jacket et le Voleur d'Ombres renvoyait à un site listé dans cette section.

En revanche, je n'ai pas trouvé de lien vers ce blog, que l'on m'a communiqué aussi :

http://www.gameblog.fr/blogs/platon21/rub13/

ça parle des LDVELH parus ces dernières années.

Imprimer cet élément

  AT éditions Onyx
Posté par : Sukumvit - 23/04/2019, 17:48 - Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros - Réponses (1)

Je viens de tomber par hasard sur un AT d'une maison d'édition (toute jeune, ils n'ont rien sorti encore) qui veut ouvrir une collection de ldvelh de + de 50000 mots :

http://appels-a-textes.fr/at/pierre-de-lune.htm

Imprimer cet élément

  LDVELH avec Cartes / Plans et renvois textes
Posté par : amateurdugenre - 15/03/2019, 16:27 - Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros - Réponses (3)

Bonjour à tous,
Connaissez-vous des titres de livre-jeux qui proposent des cartes et plans à l'instar de L'antre des Dragons (village de la Pierre-qui-Mue) ou de La Légende de la Tornade Noire (ville de Old-Town) ?
Merci

Imprimer cet élément

  [Livres à remonter le Temps] Les Combattants de l'Ombre
Posté par : Fitz - 05/03/2019, 18:33 - Forum : Livres à remonter le Temps - Réponses (3)

Ayant visité le stand de Scriptarium à Cannes, j'en ai profité pour me procurer un des quelques Histoires à Jouer que je n'avais pas. Ayant lu quelque part de bons rapports sur les Combattants de l'Ombre, je me suis procuré mon premier LDVELH Posidonia. L'édition est de qualité. La couverture dans les tons blancs rend très bien, est plus moderne que le rouge et jaune flashy de l'époque.

Pierre Rosenthal est l'auteur, une petite personnalité du monde du jeu de rôle français. Niveau LDVELH, il a écrit le Prisonnier (pas encore lu) et un autre Histoires à Jouer que j'aime beaucoup : Perceval le Gallois. Celui-ci est à mon sens moins réussi, mais pas inintéressant quand même.

Direction Paris en 1941. La France est fraîchement occupée par les nazis. Nous jouons un jeune homme qui va devoir répondre à l'appel de travail forcé en Allemagne et tout commence par une décision cruciale : accepter ou devenir un résistant? Le début est très détaillé, avec de nombreuses pistes bien différentes. Certaines séquences rythmées comme la scène du métro, la rencontre avec nos amis d'enfance ou l'interrogatoire musclé.
La suite peut se dérouler aussi bien en Allemagne que dans la Résistance française, en province. Elle va s'étirer jusqu'à la libération 4 ans plus tard et est donc plus décousue. Cette longue période est entrecoupée de péripéties telles que grande évasion ou actions de sabotage. Des moments intéressants mais un peu trop brefs, avec des transitions temporelles qui cassent pas mal l'immersion. Pas facile de faire tenir 4 années en 300 paragraphes! D'autant plus que ce nombre est gonflé par des passages redondants, des copier-coller pour des situations parallèles.

Il existe plusieurs conclusions, plus ou moins heureuses. Mais les seules véritablement satisfaisantes, celles que je considère comme des succès, sont celles où l'on a participé activement à la résistance et à la lutte dans le maquis. Les autres tournent court et nous voient trop passifs.
Atteindre ces sections de victoire n'est pas très compliqué, assez facile même. Ma première tentative m'a vu finir prisonnier des SS puis exécuté. Ma 2ème tentative a été plus tranquille. J'ai passé la guerre à bosser en Allemagne et suis rentré en France vivant, libre mais un peu frustré quand même. Victoire à la 3ème avec un passage dans l'émission Apostrophes (so eighties) sur mes vieux jours, lol.

Mon parcours victorieux a été émaillé d'un nombre très important de tests de Communication. J'avais le maximum et les ai donc réussis haut la main. Il suffisait de faire les bons choix, de se montrer un peu psychologue et diplomate et j'ai pu bien oeuvrer pour la résistance, sans avoir à livrer un seul combat chiffré ni même à effectuer une épreuve manuelle ou physique. J'ai trouvé ça un peu raté comme système de jeu, d'autant plus qu'il existe des règles spéciales pour le tir.
En relisant ensuite avec un autre chemin, j'ai vu qu'il existait une voie bien plus action, avec des occasions de forcer des barrages routiers, de tirer à l'arme à feu contre les nazis, d'effectuer des tests physiques ou manuels pour s'évader de prison... Mais bon sang, que cette voie-là semble difficile! Statistiquement, les ennemis sont plus nombreux, au moins aussi bons combattants, voire meilleurs que nous, et les échecs ne pardonnent pas.
Bref, ce n'est pas un livre où il faut se montrer très héroïque, c'est un livre réaliste. Mais après tout, c'est bien le principe de cette série que de nous faire vivre l'Histoire de manière ludique, et non pas une aventure fantasy avec un héros gonflé de testostérone et de faveurs divines...

Le jeu est donc poussif, assez frustrant. La structure n'est pas géniale car elle empêche l'auteur de laisser libre cours à tout son talent littéraire. Par moments, on sent qu'il en a sous la pédale mais qu'il est obligé de faire court, d'être concis dans ses descriptions pour aller à l'essentiel de son histoire.
Et ce que veut l'auteur, comme il l'explique en préambule en faisant référence à ses aïeux résistants, c'est nous faire vivre de près cette période historique, peut-être pas si connue que ça finalement. Pour ma part, j'ai découvert beaucoup de choses donc l'objectif est rempli!
La vie des Français sous l'occupation, la collaboration, les milices françaises au service des nazis, la guérilla, le sentiment de paranoïa vis-à-vis de la délation, les méthodes des SS, les objets et armes de l'époque, le petit blanc sec, les parties de 421... L'ambiance historique est plutôt réussie et donc, ce LDVELH est un véritable outil pédagogique.

J'ai aussi aimé que le point de vue soit nuancé, malgré l'avertissement initial comme quoi l'auteur admire son grand-père résistant. Disons que ça ne sombre pas dans le machiavélisme. On a bien droit à quelques "un infâme collaborateur" mais globalement, le ton n'est pas trop partisan. On se sent très libre dans nos décisions. Et si on s'avère très lâche ou même traître à la nation, les conséquences (néfastes) ne sont pas assénées sous une forme culpabilisante.
J'ai en particulier beaucoup aimé le passage où l'on cherche à faire croire aux Allemands que l'on est complètement soumis afin qu'ils nous envoient travailler dans un endroit ultra secret où nous pourrons faire de l'espionnage industriel au bénéfice de nos amis de la Résistance en France. Parmi plusieurs possibilités, on peut être le seul à bosser pendant un mouvement de grève dans le camp de travailleurs. Le soir venu, on se fait tabasser par nos collègues français pour notre traîtrise (-8 points de Vie, ouch!). Mais le résultat est là et on est transféré par les Allemands qui nous font confiance. C'est un bel exemple des relations humaines complexes qui se tramaient pendant cette difficile période.

Imprimer cet élément