Mini-Yaz 2018 : vous avez jusqu'à fin juin pour rédiger une mini-AVH sur le thème "Vous n'êtes pas seul(e)."
Appel à texte pour la collection Histoires à Jouer. Rédigez un livre-jeu et faites-vous publier dans une collection grand public !
Bienvenue, Visiteur
Vous devez vous enregistrer avant de pouvoir poster.

Nom d’utilisateur
  

Mot de passe
  





Rechercher dans les forums

(Recherche avancée)

Statistiques du Forum
» Membres : 478
» Dernier membre : permusashi
» Sujets du forum : 2652
» Messages du forum : 64325

Statistiques complètes

Utilisateurs en ligne
Il y a actuellement 68 utilisateurs connectés.
» 1 Membre(s) | 67 Visiteur(s)
Caïthness

Derniers sujets
Can You Brexit Without Br...
Forum : Critiques
Dernier message : gynogege
Il y a 1 heure
» Réponses : 5
» Affichages : 53
L'Épée de Légende S3E10 (...
Forum : Partons à l'Aventure !
Dernier message : tholdur
Hier, 21:25
» Réponses : 30
» Affichages : 294
L'Hérétique tome 1: Le Mo...
Forum : Les AVH
Dernier message : permusashi
Hier, 11:56
» Réponses : 34
» Affichages : 1140
[66] L'Anneau des Serpent...
Forum : Défis Fantastiques
Dernier message : Fitz
23/05/2018, 19:34
» Réponses : 25
» Affichages : 3755
Préparation Mini-Yaz 2018
Forum : Les AVH
Dernier message : Fitz
23/05/2018, 19:27
» Réponses : 77
» Affichages : 4349
Escape Book en cours d'éc...
Forum : L'Atelier
Dernier message : vador59
23/05/2018, 12:19
» Réponses : 5
» Affichages : 310
[Petits Retz Pédagogiques...
Forum : Critiques
Dernier message : vador59
21/05/2018, 07:56
» Réponses : 1
» Affichages : 46
Avancement des projets 20...
Forum : L'Atelier
Dernier message : Outremer
19/05/2018, 12:14
» Réponses : 84
» Affichages : 6186
jdr fantasy urbaine
Forum : Jeux de rôles
Dernier message : Sukumvit
17/05/2018, 19:48
» Réponses : 3
» Affichages : 129
Nils Jacket Derrière les ...
Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros
Dernier message : ertho
17/05/2018, 10:27
» Réponses : 6
» Affichages : 379

 
  Can You Brexit Without Breaking Britain?
Posté par : Salla - Hier, 16:01 - Forum : Critiques - Réponses (5)

Can You Brexit Without Breaking Britain?

Livre-jeu en anglais, au format papier ou numérique, de 865 paragraphes.

Difficile de commenter ce livre-jeu qui s’avère être un ovni bien ambitieux. Je ne vais pas m’appesantir sur les auteurs que les connaisseurs de ldvelh connaissent bien : Dave Morris et Jamie Thomson. Les contributions des deux auteurs au genre sont multiples. Et pour ce qui est des collaborations, on retiendra le dernier opus de l’Épée de Légende, le Repaire des Morts-Vivants, et surtout la série Fabled Lands qu’on peut découvrir en français depuis peu. Mais ici, dans Can You Brexit, pas d’univers de fantasy, et c’est loin de Harkuna, de Legend et d’Orb que nous emmènent les deux auteurs, plus précisément en Grande-Bretagne, en 2017, dans la peau du premier ministre qui vient tout juste d’activer l’article 50 ouvrant la voie au départ du pays de l’Union Européenne d’ici deux ans.

Notre mission consiste à mener au mieux les négociations avec les institutions de l’UE, dans l’intérêt du RU, mais aussi du nôtre (après tout, nous incarnons un politicien). Pour cela nous avons deux ans.

Face à un tel synopsis, difficile d’imaginer à quoi s’attendre. L’utilisation du concept de livre interactif en dehors du cadre du divertissement pur n’a, à ma connaissance, jamais donné grand-chose de remarquable, que ce soit d’un point de vue des livres éducatifs, et rien à ma connaissance concernant des livres de vulgarisation à destination des adultes. Nous avons donc affaire ici à une œuvre unique et difficilement rattachable à ce qui existe. Déjà, soyons claire, il s’agit d’un ldvelh dans la grande tradition, que ce soit dans ses dimensions (865 paragraphes), et sa construction. Ainsi, nous avons une véritable feuille d’aventure, où nous tiendrons compte de nos caractéristiques et de la progression de notre quête.
Pour ce qui est des caractéristiques, nous en avons quatre. Elles ont une valeur située entre 1 et 100. Nous avons :

  • Authority : elle décrit le contrôle que nous avons sur notre propre parti. Vous êtes en effet menacer par ceux qui sont censés être vos soutiens : ceux qui s’opposent, ou sont trop tièdes, vis-à-vis de positions, et les ambitieux qui soutiennent vos positions, mais aimeraient les porter à votre place. L’Autorité vous permet de tenir en respect tout ce petit monde. Montrer vous faible, et vous aurez le droit à une belle batterie de couteaux dans le dos, combien même cela nuirait au pays et aux négociations.
  • Good Will : elle décrit l’état de vos relations avec les institutions de l’UE, notamment la Commission européenne, mais aussi de façon général, avec les 27 autres pays. Plus vous serez féroces en négociation, plus ce score diminuera.
  • Economy : comme son nom l’indique, c’est un indicateur de la santé économique du RU.
  • Popularity : elle décrit la façon dont l’electorat britannique vous perçoit. Très sensible aux propos de la presse, qui scrutera chacune de vos décision, et n’hésitera pas à tirer à boulet rouges si vous allez dans un sens qui lui déplait.

Autre point de notre FA, c’est une liste de 10 points auxquels vous serez confrontez durant les deux années qui suivent :
  1. la façon dont on aura convenu de mener les négociations,
  2. la situation des citoyens UE au RU et vice-versa
  3. les lois sur l’immigration
  4. la défense et la sécurité commune,
  5. les nouveaux accords commerciaux avec l’UE,
  6. les accords commerciaux avec les pays hors UE
  7. les droits de sortie,
  8. l’assurance maladie,
  9. la tenue de nouvelles élections générales,
  10. le possible tenu d’un second referendum.
Les deux années sont organisées en 4 semestres. Chaque semestre est divisé en deux partis : la première, où vous allez pouvoir vous documenter sur les éléments susmentionnés. La seconde où vous allez pouvoir vous confronter à 1 ou 2 des aspects parmi les 5 ou 6  qui seront négociés durant le semestre. En effet, vous n’allez pas pouvoir vous occuper de ces 10 points personnellement, et vous devrez en déléguer certains. Choisir lesquels est tout aussi crucial que la façon dont vous négocierez ceux que vous gérerez à bras le corps.

Ainsi, la première partie de chaque semestre, bien qu’optionnelle, est cruciale, car c’est là qu’on pourra recueillir les informations sur les différents sujets. Autant dire tout de suite que si on n’est pas un minimum intéressée par la politique. Cette phase de documentation revêt différentes formes selon les sujets : échanges avec des conseillers, rêves, dialogues avec votre dentiste, quand ce n’est pas avec dieu…  A en croire les explications données par Dave Morris sur son blog, il a initialement rédigé l'introduction, mais Jamie Thomson l'a en partie réécrites pour les rendre moins fastidieuses à lire, avec des éléments humoristiques, réorientant la narration vers quelque chose de plus divertissant. Ainsi, les échanges sont ponctués de mots d’esprit, de références (que je suis loin de toujours saisir), d’anecdotes. Heureusement j'ai envi de dire. Notre personnage, tout comme nos interlocuteurs ont une vraie personnalité, ce qui contribue à rendre un peu plus digeste une masse d’informations contradictoires. Durant cette phase, nos scores varieront très peu.

La seconde partie de chaque semestre est autrement plus passionnante. C’est concrètement là que nous prenons nos décisions, influençant les différentes caractéristiques significativement et la progression des 10 points problématiques. On notera que décider de travailler un des points ne conduira pas forcément à sa résolution immédiate, et que nombre de nos choix auront des conséquences au long terme. Pour gérer les aspects mécaniques, on retrouve le système de mots de code, qu’on a pu connaitre dans les Destins par exemple, et de cases à cocher associées aux paragraphes, comme dans Fabled Lands. La façon dont interagissent les différents points est donc cruciale, et c’est donc quelque chose de très complexe que nous sommes à résoudre. A chaque début de semestre, nous serons confrontés à une phase préliminaire où nous ferons face à des imprévus, dont certains sont la conséquence de nos actions passées. Là aussi nous auront la possibilité de faire des choix et d’influencer la progression de l’histoire.

Enfin, une fois les deux ans terminés, nous sommes confrontés à la partie finale, composée de deux phases successives. Sans trop en dire, la première concerne notre propre avenir politique, la seconde nous amène en 2021 et nous confronte aux résultats à moyen terme de nos négociations. On notera qu’arriver à la fin n’est pas garanti, dans la mesure où nous sommes sur un siège éjectable.

Autant dire qu’une telle mécanique est très complexe, comparable à celle de Fabled Lands. Et, de l’expérience que j’en ai eue, elle est parfaitement mise en œuvre. Pas de bugs, pas d’erreur de renvois, c’est vraiment nickel de ce point de vu. S’il y a des bugs, j’ai eu la chance de passer à côté. En fait, c’est un véritable travail d’orfèvres d’un point de vu litéractif. L’outil du livre interactif est parfaitement utilisé pour faire passer des connaissances sur un sujet complexe, à tel point qu’il constitue enfin la preuve qu’un livre-jeu peut être un excellent outil de formations.

Car, si la structure et l’organisation du livre est parfaite, le fond, de mon point de vue, suit plutôt bien. Le sujet est bien entendu polémique et fumeux, tant au RU qu’en France d’ailleurs. Les auteurs semblent assumer une position ‘Remain’, opposée au Brexit donc, Dave Morris allant même jusqu’à affirmer sur son blog être partisan d’un fédéralisme européen. Ainsi, le risque aurait été de poser les choses d’une façon trop partisane, voire méprisante vis-à-vis des partisans du ‘Leave’, on pourra se souvenir du débat public en France en 2005 lors du referendum sur le projet de constitution européenne par exemple. Mais ici, les auteurs évitent très bien cet écueil. La critique, souvent acerbe, cible essentiellement les politiciens (des deux partis) et la presse, pas le citoyen de base. Pas de mépris de classe et de positions hautaines hélas trop fréquentes quand les questions politiques en général, et sur l’UE en particulier sont posées. Il y a d’ailleurs aussi une forte critique de l’UE, notamment dans sa bureaucratie et la lourdeur de son fonctionnement, points faibles qui seront d’ailleurs notre principal levier pour mener les négociations à notre avantage. Bon, je vais quand même me permettre une petite critique politique. C'est que ce qui ressort de ce livre, c'est le gros problème politique selon moi, à savoir le détachement total des élites politiques des citoyens, et leur incapacité à incarner la volonté du peuple qu'elle sont sensées représenter. Et cet aspect est un peu évacué trop facilement, à coup de 'les gens veulent le beurre et l'argent du beurre' et autres point de vu qui voudrait que ceux d'en haut doivent faire comprendre à ceux d'en bas, et pas l'inverse. Or ce sujet qui me semble être au cœur de la crise politique que connaissent les démocraties occidentales.

Pour faire un point sur mon parcours dans ce livre, j’ai pu arriver au bout de l’histoire du premier coup, avec une autorité et une popularité élevée. Le niveau économique est tout juste passable, et les relations avec l’UE sont plus orageuses que jamais, tant j’ai été un négociateur intraitable. J’ai par contre été bien aidé par la chance. En effet, le livre n’est pas exempt de hasard, avec l’utilisation de tirages à pile ou face. J’ai notamment échappé de justesse à la trahison d’un pire populiste que moi. Pour ce qui est de l’économie, j’ai été amené par l’UE devant la cour internationale pour le litige quant au droit de sortie. Les auteurs ont ici invité le destin d’une façon amusante en nous proposant de choisir entre trois chansons aux titres signifiant la même chose : Time Will Tell, Lap of the Gods, et Que sera, sera. J’ai ici fait le bon choix, et éviter de justesse la ruine au pays.

Cette aventure est donc très intéressante à plus d’un titre. La construction est pour ainsi dire parfaite et exemplaire. Sa valeur en matière d’apport de connaissances est élevé, même si il faut relativiser au fait que ça ne concerne a priori pas le francophone de base comme cela pourrait intéresser un britannique évidemment, et qu’il faut un minimum s’intéresser à la politique bien entendu. Il reste que nombre d’aspects fonctionnels de l’UE concernent directement ceux qui habitent un pays qui en fait partie, c'est donc instructif de ce point de vue. A cela s’ajoute l’aspect politique-fiction. Je sais que les séries politiques comme House of Cards et Baron Noir ont le vent en poupe, même si je ne m’y suis jamais intéressé. L’aspect carrière politique personnelle, bien que secondaire finalement, en demeure pas moins bien géré, et peut donc à lui seul intéresser un lecteur-joueur.

Imprimer cet élément

  [Petits Retz Pédagogiques] Les Labyrinthes du Temps : Le Moyen Âge en Péril
Posté par : Dagonides - 19/05/2018, 08:22 - Forum : Critiques - Réponses (1)

Un jeu pédagogique signé Dominique GRANDPIERRE, à qui on doit déjà : Le Labyrinthe d'Errare, Le Labyrinthe d'Atlas et Le Retour d'Errare. Le Ian Livingstone des Retz Pédagogiques ! Un ancien professeur des écoles, auteur de plusieurs manuels didactiques : Je saurai bien rédiger, Leur apprendre est toujours possible...

[Image: retz410.jpg]

Le sur-titre « Les Labyrinthes du Temps » laissent supposer que d'autres tomes auraient été envisagés, un par époque. Ce n'est qu'une supposition de ma part.

=> Fiche sur Planète LDVEH
 

L'HISTOIRE (c'est le cas de le dire)
Nous sommes un enfant ou un ado qui allume la TV pour regarder des dessins-animés, mais à la place, flash info : la déesse de l'Histoire, Clio, est en danger ! On a volé un tome du grand livre du temps ! Le présentateur tourne les yeux vers NOUS : mais qui donc saura sauver la situation...?
Je vous passe les détails, au final on se retrouve aux commandes d'une machine à explorer le temps nommée Clio (comme la déesse, donc). On devra explorer une vingtaine de dates-clés du Moyen Âge pour en ramener des informations, afin de reconstituer le contenu du tome disparu des archives du temps. Siège de Paris par les Vikings, Bataille de Hastings, Jeanne d'Arc et compagnie.
On apparaîtra à la plupart des dates sous les traits d'un noble, Arnaud de Taillefer. Mais parfois aussi sous ceux du troubadour Bernard de Borne, ou encore d'un religieux dont je n'ai pas noté le nom.
Attention, à chaque époque traversée, le frère de Clio, le démoniaque Almaric tentera de vous mettre des bâtons dans les roues...
A la fin, on vainc Almaric (évidemment), on rentre chez nous... et là, surprise de fin :
Show ContentSpoiler:


CONTEXTE et RESSENTI
Ecrit en 1987 : on avait encore en tête la BD Mickey explore le temps (1980) et le dessin animé Il était une fois... l'homme (1979). Même pitch, même volonté pédagogique. C'est aussi un an après le film Le Nom de la Rose, adapté du roman d'Umberto Eco. Et devinez quoi ? Dans l'un des épisodes du jeu (au 125), on partage le quotidien des moines de l'abbaye maudite ! Et soit devenir l'assistant du frère herboriste Séverin, soit bibliothécaire. Brrr.
Assez linéaire. Partie longue car on parcourt presque tous les 250 paragraphes du livre. Difficulté fatale des règles chiffrées (ci-dessous), un faux renvoi incontournable vers la fin (ci-dessous) : je soupçonne que le livre a été écrit vite dans une certaine euphorie créative et -comme souvent dans les années 80- peu testé en termes de gameplay. Un peu comme les DF, quoi Wink
 

MECANISME DE JEU
Flèche Un score unique, l'HABILETE, que j'appellerai score de réussite. On en gagne quand on répond bien aux questions, on en perd quand on fait un choix peu judicieux.
Flèche Règle : il faut blesser Almaric 12 fois pour le vaincre, une par rencontre. Donc... Interdiction de rater son coup, vu qu'on ne le voit pas si souvent !

On se déplace selon un Tableau du Temps :
- en lignes, les époques à traverser.
- en colonnes, notre score de réussite.
Pour passer à l'époque suivante, il faut se rendre au paragraphe indiqué à l'intersection ligne / colonne. En pratique, le système est assez mal fichu : même si on répond tout juste, notre score de réussite stagne et on se retrouve vite bloqué dans des cases du tableau aux indications peu cohérentes. SOLUTION 1 : j'ai vite compris quel cheminement dans le tableau était "le bon", j'ai donc exploré les paragraphes ainsi indiqués, sans tenir les comptes de mon score de réussite. SOLUTION 2 : jouer selon les règles, mais en se donnant 1.5 ou même 2 points de réussite au lieu d'1 quand on répond bien à une question, ça devrait corriger le problème.
Durant notre exploration, des choix gauche / droite à la Livingstone, ou plutôt : "protégez-vous le roi ou allez-vous tendre l'oreille dans les bouges à matelots ?" Un seul choix est le bon, et ce n'est pas toujours aisé de savoir lequel. Parfois il faut être charitable et héroïque, parfois il vaut mieux être lâche ou effacé.

[Image: scanim11.jpg]
Cheminement idéal d'une époque à la suivante.


POUR APPRENDRE...
Les trois techniques de Maître Jedi Pédagogique :
Flèche  Tu as écouté, alors répète ce que je viens de dire... Question à la fin d'un épisode pour vérifier qu'on a retenu qui est Charles le Chauve et quel événement a vécu Guillaume le Conquérant.
Flèche Débrouille-toi ! Enigmes lacunaires : on n'a pas les informations ! L'idée est que le lecteur apprendra par essai / erreur. Exemple au 70, avec un mécanisme intéressant pour déterminer la réussite.
Flèche A ton âge tu devrais le savoir ! L'info n'est pas dans le livre, elle est réputée connue : de quoi parle Le Roman de Renard, qu'est-ce que la digitaline...


BUGS
- Le texte insiste peu sur les gains en réussite, c'est parfois au lecteur de s'en rappeler.
- Notre score de réussite n'augmente guère, même quand on répond tout juste. Il y a un cercle vicieux : gros score gagne encore, petit score perd toujours, un peu comme dans la série "Métamorphose". Solution possible : se donner 1.5 ou même 2 points de réussite au lieu d'1 pour une bonne réponse, ça rééquilibre sans doute la balance (à tester).
- inversion des renvois au 124 et aussi au 147.
- erreur de renvoi au 187 : barrer 149 et écrire 165.
- on arrive vraiment à rencontrer et blesser 12 fois Almaric ? Je ne l'ai croisé que 11 fois, je crois. A vérifier.

Imprimer cet élément

  Événements livres-jeux
Posté par : Skarn - 09/05/2018, 19:57 - Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros - Réponses (1)

Parce que ça manque d'un sujet pour centraliser les annonces d'événements physiques autour des livres-jeux.

Imprimer cet élément

  Nils Jacket Derrière les Barreaux
Posté par : JFM - 24/04/2018, 15:23 - Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros - Réponses (6)

Le tome 4 des Enquêtes de Nils Jacket est sorti ! Big Grin
C'est le premier volet à sortir directement en version papier (pour la version en ligne, voir plus bas).
Du coup, je poste le topic dans cette section plutôt qu'avec les autres Nils Jacket. Les admins verront par la suite s'il faut le rebasculer avec les AVH.

Nils Jacket Derrière les Barreaux

[Image: nj410.jpg]

Comme son titre et la couverture le laissent penser, c'est Nils Jacket qui se retrouve cette fois-ci en prison ! (et que vous allez incarner)
Dans ce tome pair, j'ai voulu tester quelque chose de différent, un peu comme j'avais fait dans le tome 2 : on connaît le coupable dès le début ! (et même dès la première ligne !) Comme dans Columbo.
Saurez-vous néanmoins le confondre et l'envoyer à votre place, derrière les barreaux ?

L’Histoire :
VOUS, Nils Jacket, le célèbre détective, vous voilà derrière les barreaux.
Incarcéré à “la Centrale”, la prison de haute sécurité où l’on envoie les criminels les plus dangereux du pays. Comment avez-vous pu en arriver là, vous le champion de la justice ?
En réalité, vous vous y êtes fait incarcérer pour l’enquête la plus périlleuse de votre vie : obtenir les secrets d’une bande de braqueurs audacieux, dont le précieux butin n’a jamais été retrouvé.
Vous vous en doutez, côtoyer les criminels les plus redoutés peut s’avérer mortel pour quelqu’un de trop curieux. Saurez-vous vous montrer le plus habile afin de sortir indemne de cet enfer ?

Cette histoire est encore une fois totalement indépendante des volets précédents. Vous y trouverez des références, notamment des personnages récurrents.

Les Règles :
Comme d'habitude, pas de hasard sous forme de dés. Une seule arme requise : votre intelligence. C’est à vous de prendre les bonnes décisions grâce à votre flair, de suivre toutes les pistes, de vous montrer audacieux ou prudent, de faire preuve de ruse et de sagacité pour triompher de votre adversaire.

Le Journal d'Enquête est très simple. Les cases Argent et Santé font leur retour.

Construction :
Suite à un tome 3 qui m'a épuisé à concevoir, je suis revenu à une construction sur le même style que le tome 1, plus classique, avec des paragraphes convergents à la Mason et des tiroirs à la Green.
Grâce à cette façon de faire, j'ai pu avancer plus vite. C'était beaucoup plus plaisant.

Je ne regrette pas la structure avec agenda à faire soi-même ; elle avait ses fans et cela restera le charme du tome 3. Mais maintenant, je veux rester dans cette structure classique. Dont certains se féliciteront du retour, je pense.

Le style :
Abandon du passé simple ici (ce qui était déjà le cas dans la version papier de Nils et le Voleur d'Ombres). Sauf en intro (j'ai pas pu m'en empêcher^^).
Sur suggestion de Megara, et aussi par envie personnelle après un 3ème tome long à terminer, j'ai baissé le nombre de paragraphes, mais aussi leur longueur, ce qui correspondait bien à l'univers carcéral aussi, dans lequel les décors changent peu. La lecture est plus "nerveuse". Vous me direz si cela vous plaît.

Difficulté :
J'ai encore abaissé la difficulté dans ce tome, j'espère être arrivé au bon équilibre challenge/plaisir de jeu.
On connaît le nom du coupable dès le départ, cela devrait aider, même si l'ennemi est retors. En chemin, vous aurez des mini-enquêtes à résoudre. Certains chemins sont plus simples que d'autres.
Autre nouveauté : des indices se trouvent dans les illustrations. Ce ne sont pas des n° cachés comme dans les BD Makaka mais de vrais indices visuels. Ils ne sont pas obligatoires pour terminer le livre, mais pourront vous être utiles.

Feedback :
Le livre est disponible sur le site Megara :

www.megara-entertainment.com.

Il fait 1000§, c'est un grand format avec couverture cartonné, mais comporte moins de pages (comme nous l'avions évoqué dans un autre topic), d'où le prix en baisse.

J’attends vos avis et vos critiques.

Est-ce que cette enquête vous plaît, en connaissant le coupable dès le début ?
Est-elle plaisante à lire et à jouer, avec ce retour à une construction classique ?
Les scènes en milieu carcéral vous intéressent-elles ?
Appréciez-vous le style d’écriture plus épuré ?
Le challenge proposé vous captive-t-il ?
Etc.

Ce qui m’intéresse le plus, c’est toujours l’évolution du raisonnement du lecteur :
Quelle méthode avez-vous employée d’abord ?
Quelles théories avez-vous ébauchées sur vos adversaires ?
Quelle piste vous semble-t-il prioritaire de creuser ?
Quels renseignements êtes-vous frustrés de ne pas trouver ?
Quelles questions auriez-vous aimé poser ?
Quelles actions auriez-vous voulu pouvoir effectuer ?

Pour éviter de tout spoiler, vous pourrez me donner en MP les théories que vous aurez développées.

Megara m'autorise de façon très courtoise à publier également l'histoire sur Internet. C'est mon intention, afin que vous puissiez plus facilement me faire vos commentaires, mais je ne sais pas encore à partir de quand je pourrai vous la proposer.
Mon webmestre est passé cadre sup et ne peut plus y consacrer autant de temps qu'avant. J'espère qu'il pourra d'ici la fin de l'année.

Bonne enquête !

Imprimer cet élément

  [Escape game] Crime au parking
Posté par : tholdur - 22/04/2018, 17:19 - Forum : Critiques - Réponses (2)

Cette aventure est la deuxième du livre Escape Game - Saurez-vous vous évader... de ces 3 aventures? de Benjamin Bouwyn, Rémi Prieur et Mélanie Vives, aux éditions Mango. On incarne un flic qui a 1h pour trouver tout seul l'auteur d'un meurtre (pour avoir une promotion!) avant que ses collègues n'arrivent sur place.

Autant je n'ai pas été emballé par la première aventure, autant cette fois je me suis senti en pleine immersion. Le niveau est franchement relevé!

J'accède rapidement à la scène du crime, et récolte différents indices. Encore une manipulation "particulière" qui m'échappe, comme pour la première aventure, mais c'est tout de même bien plus évident cette fois. Je navigue dans une sorte de cluedo, où les informations récoltées vont me permettre de rayer au fur et à mesure les noms de ma liste de suspects jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. Il y a une sorte de version allégée de l'énigme des 5 maisons d'Einstein, assez plaisante, qui nécessite juste de la méthode et un peu de patience. On est vraiment dans le travail de recouper les informations pour réduire notre liste de suspects, l'immersion est pour moi parfaitement rendue. Alors certes il n'y a que ça à faire, et c'est un peu le seul défaut de cette enquête, mais c'est plutôt sympa car on est toujours satisfait de la progression, quand on a réussi à éliminer un suspect, puis un autre...

J'ai trouvé que c'était bien plus abordable au niveau de la difficulté que Le dernier trésor de Louis XVI. Aussi les adeptes des énigmes tordues resteront peut-être sur leur faim. Mais franchement cette fois tout s'enchaîne très logiquement et pour moi il n'y a pas photo, cette deuxième aventure surpasse largement la précédente!

Il me reste maintenant à tenter la dernière des 3 aventures, qui je l'espère sera encore plus réussie...

Imprimer cet élément