L'Épée de Légende S1E01 (Les Treize Mages)
Attention, un déplacement compte pour un assaut, donc Fimmex ne peut déjà plus se déplacer.

Un assaut est égal à six secondes, donc pour bouffer je crois que c'est fichu, ou alors là inscrivez-vous à un concours.

Je précise que le couloir d'où vont apparaitre les barbares est du côté où se trouvent Fimmex et Aubin. Il y a cependant un espace suffisant entre eux et la porte pour que deux autres aventuriers s'y glissent.
Ah oui, à partir de maintenant, vous pouvez fuir le combat et partir dans l'autre direction au croisement.
Répondre
Bon, eh bien je suggère que si Aubin n'arrive pas à me remettre en état de combattre nous aillions voir ailleurs si l'herbe y est plus verte.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Je veux bien soigner — sans garantie de succès, d’ailleurs —, mais il me semble que, techniquement, nous sommes encore en combat et que donc je n’ai pas le droit. Sukumvit, tu confirmes ? Si j’ai raison, je reste devant avec Fimmex.

Je pense pouvoir venir à bout de mon adversaire au corps à corps. Je propose à Saenad d’employer son habileté à l’arc contre l’adversaire de Fimmex et, comme ce dernier le suggère, de passer sa dague à Sire Flongand. Ensuite… À Dieu vat !

P.‑S. : Pour ce qui est de fuir, n’est-ce pas trop tard vu que Fimmex a déja consommé ses trois assauts de répit ?
Répondre
Eh bien, il me semble que nous ne sommes pas en combat puisque l'ennemi n'est pas présent. Tu imposes les mains ou quoi et c'est fait.

Par ailleurs, et pour ce qui est du 'paradoxe temporel': Fimmex a jeté ce sort pendant les assauts de délai, pendant lesquels tu nous a aussi soignés et ( à supposer que je sois guéri ) je suis venu me placer en avant.
Si tu as échoué [ ou si les règles l'ont interdit ], nous avons dû prendre une décision en hâte - rester ou fuir - et si nous avons fui Fimmex n'a pas pu jeter son sort.
Si je n'ai pas été soigné et que nous restons, je veux bien la jeter votre dague ( si Sænad est d'accord bien sûr ), mais je ne garantis rien.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Oui je veux bien prêter temporairement ma dague à sire Flongand (je la garderai ensuite mon total d'habileté étant supérieur au sien) et vous couvrir à l'arc.
Et le sortilège de Fimmex s'applique aussi aux dommages infligés par l'arc j'espère ?
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
Pour les soins, c'est marqué hors combat, or là on est dans une sorte de bug parce que vous êtes en combat mais sans l'être. Il faut donc que je m'en remette à mon intelligence (oh la la !). Un assaut dure 6 secondes, donc tout dépend comment on conçoit le soin, si c'est un truc genre tu passes la main sur les plaies et elles cicatrisent dans la seconde, d'accord ; mais si c'est quelque chose qui demande une intense concentration, un diagnostique tout ça, c'est mort. Mais le prêtre me semble plus proche du mystique que du médecin.
En même temps, tenter de jeter un sort pour un mage ça dure bien 6 secondes, y a pas de raison que ce soit plus long pour le prêtre, qui lui aussi est un mystique.
Donc, allez, un soin / assaut !

Oui, la dague peut être utilisé par n'importe quel joueur (même le mage et le chevalier), c'est son utilité première je suppose.

Pour puissance, je dirais que logiquement non, vu que c'est un sort qui augmente la force (qui est liée au corps à corps) et non l'habileté (qui est liée au tir), donc il permet d'être plus fort mais pas plus habile. En même temps, de manière réaliste, je suppose que la force a quand même un impact sur les dégâts d'une dague qu'on lance ou influe sur la manière dont on bande l'arc.
Donc finalement, je dirais oui, +1 aux dégâts.
Répondre
Vas-y Aubin ! La Force est avec toi !
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
J’ai de la chance aux dés jusque-là… Pourvu que ça dure…

J’engage 4 points d’endurance et lance mon dé…

4 !

J’ai donc 4 × (4 − 2) = 8 points d’endurance à distribuer. J’en donne 6 à Sire Flongand et en récupère 2. J’ai donc 8 points d’endurance (sur 10) et le chevalier est à 9 sur 12, si je compte bien.

Il me reste deux assauts pour agir avant l’arrivée des barbares… Soit je tente un nouveau soin, au risque de le rater et de m’affaiblir — en ce cas, s’il est d’accord, je propose que Sire Flongand et moi échangions nos places —, soit on reste ainsi et je me coltine le barbare.
Répondre
C'est moi le chevalier, c'est mon boulot de me faire taper dessus. Mets-y toute la sauce ( et s'il y en a de trop, tu peux renflouer Sænad )
D'ailleurs même en l'état j'ai plus d'Endurance et une meilleure armure, donc ma place est devant.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Le truc, c’est que si on reste ainsi on peut se placer tous les deux devant et protéger Fimmex, qui n’est pas taillé pour le corps à corps.

Mais soit, je retente un soin. J’y mets 3 points d’endurance, cette fois. Je lance le dé et j’obtiens… 1 ! Aïe, c’est un échec… Je n’ai plus que 5 points d’endurance.

Bon, pour mon dernier assaut, j’échange ma place avec Sire Flongand et je me prépare à canarder l’adversaire de Fimmex.
Répondre
Je suppose que Sire Flongand ne reste pas à la place d'Aubin et se met en avant par rapport à Fimmex pour le protéger, vu que le mage ne peut plus changer de place ?

D'après ce que j'ai compris, le voleur reste derrière.

Donc, on a comme ordre : Flongand devant l'entrée, derrière Fimmex, et encore derrière Aubin et Saenad sur le même plan. Donc à chaque assaut, le chevalier va se prendre deux attaques. Vous êtes sûr ?

Et je précise aussi qu'avec cette stratégie, Flongand se trouve devant l'encadrement de la porte contre les barbares. vous ne pouvez changer grand chose à cela, vu que le mage ne peut plus bouger et qu'il faut bien le protéger.
Juste pour préciser que si vous voulez fuir, vous ne pourrez en fait plus car le barbares resteront dans ce cas sur le pas de la porte et il y ajuste assez de place pour deux.
Répondre
Pour moi, Sire Flongand prend ma place et Fimmex (qui est le seul à ne pas avoir perdu de points d’endurance) affronte (ou se défend contre) l’un des barbares avec moi et Saenad en soutien.

À moins que le chevalier ne se sente d’une humeur de berserker…
Répondre
Ah ok, c'est ça que vous vouliez faire !

ok !

Donc Fongand et Fimmex devant et les autres derrière.
De cette manière, vous pouvez contourner les barbares pour fuir mais vous vous prendrez des attaques.
Alors allons-y ! Les deux barbares ont l'air un peu plus costauds que leurs compagnons. Lorsqu'ils voient tous les cadavres, ils ricanent et s'exclament :
"Parfait, on aura moins à partager !"

Ils ont toujours 7 d'habileté et 1 de protection.
donc c'est à Saenad de commencer !
Répondre
Puisque finalement Sire Flongand s'engage en corps en corps, je vais utiliser la dague de Vislet plutôt que l'arc, histoire d'économiser les flèches (si je tombe la dague j'utiliserai ensuite l'arc)

Je lance les dés, j'obtiens 7 donc je touche. En revanche je ne tire que 1 pour les dégâts donc 1 point de dégât seulement. (-1 de protection et +1 avec le sortilège)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
Tu visais lequel ?
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 17 visiteur(s)