Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Ce soir, 7 biathlètes ont tenté de remporter une course de sprint dans Biathlon Crystal Globe.

Il y avait 2 spécialistes du tir, moins forts sur les skis; 1 spécialiste du fond, moins précis au tir; et 4 biathlètes sans spécialité (ni point fort ni point faible).

Dans la version stratégique utilisée (niveau de règles le plus complexe), chaque biathlète dispose de 4 points de mouvement, qu'il peut compléter avec des cartes énergie (+1, +2 ou +3) en jouant jusqu'à deux cartes énergie. Chaque joueur dispose d'un nombre limité de cartes, donc il faut savoir les jouer à bon escient.
Il est possible de récupérer des cartes +1 si on n'effectue pas tout son potentiel de mouvement. On peut aussi bénéficier de l'aspiration et gagner un point de mouvement. Sauf si le joueur qui nous précède dépasse les 6 cases de mouvement.

Pour le tir, des dés différents sont tirés en fonction du niveau de tir, de la position (couchée ou debout) et de la présence ou non du vent. Il est possible de fragmenter le tir, afin de reprendre la série avec des dés plus favorables. Par exemple (fictif) les deux premiers tirs sont avec un D10 ayant deux faces d'échec, le dé du 3e tir a 4 faces d'échec,  celui du 4e tir 6 faces, et pour le dernier 8 faces. Plutôt que jouer tout d'un coup, il est possible de lancer les deux premiers dés, puis de passer son tour et de repartir pour le 3e tir avec un dé à 2 faces d'échec, le 4e également, et le 5e et dernier avec le dé à 4 faces d'échec. Parmi ces dés, le dé bleu a une face spéciale qui permet de lancer le dé météo, ce qui peut donc changer les conditions pendant le tir (vent présent ou absent).

J'aime bien le biathlon, mais je pense qu'on peut tout à fait l'apprécier sans connaître ce sport. Un peu comme Rallyman GT pour lequel je n'avais à priori pas d'appétence et que j'avais bien aimé.

Le gros plus de ce jeu par rapport aux autres jeux de type course c'est le côté asymétrique. Les moins costauds en ski vont tenter de limiter les dégâts sur la piste, et espérer une "remontada" sur le pas de tir. Ceux qui sont forts sur la piste vont tenter de creuser le plus d'écart et espérer une bonne surprise au tir (ou prendre le temps de tirer en 2 temps). Et ceux qui misent sur la régularité dans tous les secteurs vont aussi devoir gérer au mieux leurs capacités pour tirer leur épingle du jeu. On peut même jouer jusqu'à 12!

Edit: un petit défaut quand même, a priori il n'y a qu'un seul parcours. Mais c'est sans doute pour une question d'équilibrage global. Un parcours plus long favoriserait sans doute trop les fondeurs, et un parcours plus court les fines gâchettes.
Re-edit: il y a aussi 4 biathlètes par type (3 types > 12 personnages). Donc à 7 comme ce soir, impossible de prendre 7 profils "moyens".

Très belle découverte pour moi en tout cas.

[Image: attachment.php?aid=735]

Après le tir debout la situation s'est bien décantée, sauf pour les places sur le podium! Une fin de course haletante où tout se jouera finalement au sprint final pour départager sur le fil les deux premiers.

On voit d'ailleurs ici le système de dés de couleur à lancer en fonction du niveau des biathlètes: blanc= spécialiste du tir, gris = moyen ; noir = non spécialiste. De la position couchée ou debout, et de la présence ou non du vent.


Pièces jointes Miniature(s)
   
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par tholdur - 07/03/2023, 00:16



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 12 visiteur(s)