Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
2 nouveaux jeux testés hier.

Randognon le jeu de randonnée (pas trop) mignon!

Un jeu issu du financement participatif (réédition) et sans plastique (les pions et jeton sont stockés dans des sachets).

Une mécanique "chacun pour soi" pour le mode trail de 3 à 5 joueurs, et une mécanique coopérative pour le mode survie en solo ou 2 joueurs.

J'avais déjà testé le mode survie, et donc hier le mode trail. Des mécaniques de jeu sympa avec gestion du relief du parcours, de ce qu'on emporte dans son sac à dos, et des cartes malus ou bonus. Ces dernières pimentent la partie et peuvent vraiment ralentir un joueur (comme dans le jeu de mille bornes) ou au contraire de prendre un réel avantage. Mais on ne peut pas piocher des cartes et avancer, c'est l'un ou l'autre. Il faut donc choisir entre avancer vers l'arrivée, ou prendre plus de temps pour "s'équiper".
Il y a aussi la météo qui change deux fois par jour. Il est nécessaire de se restaurer à deux reprises et évidemment de dormir la nuit. Des gîtes sont accessibles sur le parcours (qui est modulable, et double face pour modifier la difficulté), et permettent de refaire le plein d'eau, voire de nourriture si on reste dedans longtemps. C'est aussi l'occasion de récupérer de la fatigue. Au départ on a 10 enjambées par mouvement, mais on peut tomber à 2. Sachant que certains terrains nécessitent 3 enjambées pour être franchis, il faut rester prudent pour éviter de courir le risque de se retrouver bloqué.

Pour moi belle pioche! A des années-lumières d'un jeu expert, mais avec suffisamment de mécanismes variés et de coup-fourrés pour qu'il incite à réfléchir à deux fois avant d'agir à son tour de jeu!

Et aussi l'île interdite, un jeu coopératif qui est un peu l'anti Room 25.

Il faut éviter que les tuiles illustrées représentant différents secteurs de l'île ne se retrouvent irrémédiablement englouties. Surtout celles sur lesquelles ont peut récupérer une relique, et l'héliport qui permet de fuir pour gagner à la fin. Une tuile peut être submergée si on tire son nom sur une carte inondation. Si on tire à nouveau son nom elle est sortie du jeu.

Il faut récupérer les 4 reliques et ne perdre personne en route. On a plusieurs actions, comme assécher une tuile afin de gagner du temps. Il y a plusieurs niveaux de difficulté, qui consistent à tirer plus ou moins de cartes inondation en fonction de la position d'un curseur au départ. Mais le nombre va toujours aller croissant, et la tension reste constante pendant la partie.

Chaque personnage a une spécificité, et il faut jouer avec les talents de chacun pour optimiser le parcours et la chasse aux reliques.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par tholdur - 31/01/2023, 14:53



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 29 visiteur(s)