Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Je ne ferai pas de compte-rendu pour la partie de Détective d'aujourd'hui, parce que Jehan a dit qu'il l'a ferait, mais je ferai tout de même une petite critique, ou du moins, un résumé de ma première impression.


Très bonne première partie ! Pas vraiment un tutoriel, déjà une première enquête complète, mais qui posait correctement les bases et le principe du jeu et de la campagne.

Avec son matériel minimaliste et ses règles principales assez intuitives, l'enquête se passe globalement de manière fluide (on ne se prend pas trop la tête pour savoir ce qu'on a le droit de faire ou pas faire, ce qu'on a droit de demander...). Au niveau de l'écriture, c'est plutôt pas mal ! Quelques maladresses m'ont fait plutôt sourire, mais globalement, ça se donne vraiment la peine d'essayer d'installer une ambiance (la ville où il pleut tout le temps, l'inertie bureaucratique des services de l'État, les réactions émotionnelles des suspects et des collègues...).

Les indices qu'on nous demande de chercher sur la Database, ça parait parfois un peu superflu (vu que c'est de toute façon généralement un petit paragraphe à lire, on pourrait tout aussi bien avoir une carte aussi pour ça...), mais bon, c'est sans doute plus rapide en passant par l'informatique, et puis ça rompt un peu la monotonie des supports.
Le fait que l'ordi nous compare automatiquement TOUS les indices qu'on découvre (la règle dit qu'on est obligé de les enregistrer sur le site à chaque fois qu'on en découvre un) pour essayer de trouver des "matchs", notamment pour les preuves matérielles, est aussi assez sympathique et pratique.

Les conclusions qu'on nous demandent de donner semblent tout à fait cohérentes et honnêtes. Quand on se trompe, on peut accepter qu'on se trompe, c'est pas Sherlock Holmes et ses moments "non mais attends, c'est n'importe quoi, comment on aurait pu deviner ça ?". Là, on peut voir qu'il y a des indices ambigus où notre avis peut pencher d'un côté ou de l'autre (et parfois, la bonne réponse, bah c'était l'autre), ou des fois, des réponses qu'on n'a pas, mais on se dit "ah, si on avait un peu plus creusé sur cette piste là, on aurait sans doute eu la réponse à cette question."

Seul bémol, je n'ai pas du tout était convaincu par l'histoire des compétences spéciales. Pas seulement des capacités spéciales de chaque joueur (ça, tout le monde s'accorde à dire que ça fait limite "esthétique" pour différencier un peu les persos, parce que sinon ils seraient vraiment complètement interchangeables), mais même des compétences tout simplement.
Genre, pour pousser plus loin un interrogatoire, il faut dépenser un pion "interrogatoire", pour tenter de contourner une sécurité informatique ou faire des recherches via les nouvelles technologies, il faut dépenser un pion "technologie", pour faire une déduction par rapport à des éléments d'une scène de crime, il faut dépenser le pion "perception", et pour approfondir des recherches dans les dossiers, les archives et autres bibliothèques, il faut dépenser le pion "recherches" - chacun de ses pions pouvant être remplacé par un pion "joker".
On a commencé la partie avec les pions qui correspondent à chaque joueur en jeu (mais s'ils ne sont pas en jeu, il y a des PNJ qui nous donnent des pions jokers de toute façon...). Ainsi, mon ancien détective privé (et asiatique de service), qui a particulièrement le sens de l'observation, apportait le jeton "perception", l'ancien flic (mâle blanc cisgenre) de Skarn donnait le pion "rat de bibliothèque", la psychologue d'Aragorn le pion "interrogatoire", l'analyste ex-agent du FBI (et black de service) d'Outremer le pion "technologie" et l'ex-journaliste de Jehan un pion "joker" (...euh, sauf erreur).
Honnêtement, ça me parait un moyen un peu artificiel de limiter l'enquête ("vous avez dépensé le seul jeton "technologie" de l'enquête et il n'y a plus de jeton joker ? Bah vous ne pouvez pas approfondir cette piste ! C'est ballot !" ...mouais) et de créer une ressource de plus à dépenser. (Notamment les pions d'Autorité, qui servent à utiliser nos capacités spéciales... donc pas à grand chose, à part contourner cette limitation, parce qu'on s'en est principalement servi pour générer des jetons qu'on n'avait plus...)
Au lieu d'avoir des actions qui prennent à chaque fois une durée exagérée (genre 3 ou 4 heures pour fouiller des archives pour UN dossier... c'est pas Numb3rs où les gars se mettent à deux ou trois pour éplucher un carton plein de dossiers pour voir s'il y en a un qui colle aux éléments de l'enquête et ça leur prend l'après-midi), ils pourraient mettre des actions plus courtes, mais approfondir une piste nous coûte plus de temps. (Alors que là, approfondir coûte un jeton Compétence, mais est gratuit en temps.)
On aurait une seule ressource (le temps), plutôt que 3 (le temps, les jetons d'Autorité et les jetons Compétence) qui se marchent un peu dessus.
Et on garderait le principe de base de jeu qui est, en gros, décider quelles sont les pistes qui valent le plus le coup d'être suivies, et lesquelles peuvent être mises de côté parce que peu importantes, hors sujet, ou risquant de faire perdre trop de temps.

Comme dit plus haut, seuls les pouvoirs spéciaux de personnage servant au management de ressource (regénérer un jeton "joker", faire récupérer au joueur qui vient de régénérer un jeton joker son utilisation journalière de pouvoir spécial pour pouvoir générer un deuxième jeton "joker", générer le double de pions d'Autorité) nous ont vraiment été utiles.
Le mien, qui aurait permis de revenir en arrière et d'approfondir une piste qu'on avait choisi de laisser de côté jusque là, n'a pas vraiment été nécessaire, puisque rien ne nous a vraiment fait changer d'avis en cours de route.
Enfin, de la même façon que tous les pouvoirs spéciaux de gestion de ressources, on pourrait s'en passer si on avait pas 2 ressources inutiles (pas besoin d'Autorité s'il n'y a pas de pouvoirs spéciaux, pas besoin de pouvoirs de régénération de jeton si la seule ressource c'est le temps), on pourrait aussi se passer de mon pouvoir, en enlevant simplement la règle, un peu artificielle elle aussi, selon laquelle "dès qu'on a résolu une piste, mais choisi de ne pas l'approfondir immédiatement, on ne peut plus l'approfondir par la suite". Le simple fait de devoir retourner sur les lieux de la piste nous ferait perdre du temps, puisqu'il faudrait faire le trajet aller-retour, ce qui serait suffisant comme pénalité/coût.

Enfin ! C'est encore un peu tôt pour avoir un jugement définitif. Peut-être que par la suite, l'intérêt d'avoir des jetons se révèlera... J'avoue être sceptique.

Par contre, j'attends avec impatience la suite de l'intrigue. Ces premières bases nous ont fait entrevoir une "conspiration plus vaste" que cette première enquête finalement assez basique (même pas vraiment une enquête criminelle, en fait, une simple reconstitution chronologique d'événements), ça met l'eau à la bouche, ce qui est tout à fait ce qu'on demande au scénario d'introduction d'une campagne...

À suivre, donc !
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Lyzi Shadow - 24/03/2019, 20:58



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)