Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
(26/06/2017, 09:06)Skarn a écrit :
  • Overseers, petit jeu de bluff court et dynamique, qui pourrait fournir une alternative à Love Letter (enchaînement très rapide d'un certaine nombre de manches, et donc durée idéalement modulable pour passer le temps en attendant des retardataires)

Je n'étais pas là quand Skarn a testé Scythes, mais je confirme que Overseers était très sympa comme jeu rapide, malgré ses illustrations de Manwha où absolument tous les personnages sont des femmes à moitié à poil (la palme revenant à la déesse voleuse, en string-ficelle et soutif métalliques...)

(26/06/2017, 09:06)Skarn a écrit :
  • Un proto de jeu avec des pirates, gentillet mais pas transcendant
C'est Terre Pirates : la chasse au trésor.
J'ai mieux aimé que Skarn, moi.

C'est un jeu où on est un bateau pirate, on se balade sur la carte d'un archipel, sur chaque île il y a un trésor (qu'on peut trouver que si on a la bonne combinaison de 2 cartes Objets, genre la loupe et la corde, ou la pelle et le sabre). C'est une course à la montre entre les compétiteurs pour le premier à avoir un nombre de trésors (à 2 joueurs c'était 5 trésors) et revenir sur l'île de départ. Évidemment, soit on trouve les trésors à la loyale avec la méthode normale, soit on peut combattre pour piquer les trésors de ceux qui en trouvent avant nous.
C'est un jeu à pouvoirs asymétriques. Chaque joueur a un héros qui, en plus des cartes Objets (pour trouver les trésors), des cartes combat (2 types : volée de canon avant l'abordage, et combat au contact), et des cartes Navigation (avec lesquelles on se déplace), dont les pioches sont partagées entre tous, a sa propre pioche de cartes correspondant à des pouvoirs spéciaux.
Exemple : le Noble a tendance à se booster et augmenter le nombre de trésors qu'il trouve, le Guerrier est fort en abordage, le Voleur vole des cartes à tout le monde, la Défensive a de bonnes protections et des contre-attaques dévastatrices quand elle subi un abordage, l'Explorateur se retrouve avec une foule de cartes Objets et peut trouver les trésors très facilement du moment qu'il arrive sur une île, et le Navigateur peut avancer très vite en mer...

Skarn avait l'Explorateur et j'avais le Noble. Il m'a vite explosé en nombre de trésors trouvés (il en trouvait quasiment un par tour, sauf un tour où il en a trouvé deux dans le même tour...), par contre, il n'a pas eu chance sur le tirage des cartes Navigation et du coup il avançait comme une tortue les premiers tours... Cependant, s'il n'avait pas fait un rush au dernier tour (et que j'avais compris dès le 1er tour comment utiliser ma carte Personnage qui me boostait), j'aurais sans doute fini par le surpasser en combat et récupérer tous ses trésors. Au final, c'est lui qui a remporté un abordage contre moi, me volant un de mes deux trésors, mais c'était une victoire à la Pyrrhus : la coque de son bateau était criblée de trous suite à ma contre-attaque. Je soufflais dessus et il coulait.

À 2 les règles sont un peu simplifiées, et on n'utilise pas les cartes Événement (tempêtes, poulpes géants...), donc on n'a vu qu'une version tronquée du jeu.
D'ailleurs, je suis certain que ça doit être très dynamique quand on joue à 4 joueurs ou plus, et que tout le monde essaie de tirer son épingle du jeu avec des pouvoirs très différents qui interagissent !

Honnêtement, je pense qu'il est vraiment pas mal ce jeu, c'est juste qu'il est peut-être un peu "jeune" pour nous. Public grand ado, je dirais...

(26/06/2017, 09:06)Skarn a écrit :
  • Un Memory déguisé sous beaucoup de carton
C'était Ikan, un jeu sur un thème Maya : la divinité maléfique de service, "le Maître des Ombres", a volé la lumière.
Comme souvent, les meilleurs guerriers n'ont pas envie de se sortir les doigts du cul, donc c'est le tout jeune héros, à peine adolescent, qui part dans le labyrinthe pour sauver le monde (alors qu'il n'a même pas encore fait ses preuves comme guerrier).

Le joueur qui incarne le méchant construit le labyrinthe en y plaçant les 2 objectifs (la Statuette du Dieu Soleil et le Serpent de Pierre) et les 2 objets à récupérer (la lance pour tuer le Serpent de Pierre et la clé de la porte de sortie).
Grave problème : après ça, en gros, il ne joue plus. Il fait que de la gestion.

Le joueur qui incarne le héros doit naviguer dans le labyrinthe entièrement de mémoire (il perd de la vie quand il se cogne aux murs ou se trompe...), trouver la lance et tuer le Serpent de Pierre avec pour faire apparaître la porte de sortie, et trouver la statuette et la clé avant de sortir.
Il ne voit pas le labyrinthe, caché derrière un paravent, c'est l'autre joueur qui lui bouge son pion.

C'est vraiment un jeu pour gosse. Aucun pouvoir de décision, c'est de la pure mémoire visuelle pour le Héros, et pour le Méchant, ben, on pourrait le remplacer par une IA sans problème...

(26/06/2017, 09:06)Skarn a écrit :
  • Un jeu avec des gobelins très moche et beaucoup trop mécanique, malgré quelques idées intéressantes
Ça, c'était GOSU (abréviation de "Goblin Supremacy").

Un peu comme dans Magic, on met des cartes devant soi (toujours des gobelins), ils ont une force qui permet de faire des dégâts à l'adversaire (pas de points de vie, mais bon, à la fin de chaque round, le camp qui a le plus de patate emporte la bataille donc 1 point de Victoire, le premier à 3 points gagne le jeu), et tous des effets spéciaux en jeu.
Il y a aussi plusieurs couleurs de gobelin, chaque famille se spécialisant en certains types de pouvoir. Les Gobelins de Feu (Rouge) avaient souvent pour effet de détruire un carte adverse, les Anciens Gobans (Blanc) avaient tendance à s'auto-booster entre eux, les Gobelins Alpha (Vert) étaient des invocateurs qui se faisaient apparaître ou reprendre depuis la défausse entre eux, les Nécro Gobelins (Noir) sont les seuls à pouvoir faire "Muter" (remplacer une carte en jeu par une autre) des cartes défaussées au lieu de cartes posées (c'est la "Mutation Zombie") et les Bleus (les Méchas Gobelins) je crois que c'était aussi plus ou moins de la préparation à l'avance pour s'auto-booster, un peu comme les Blancs.
On peut joueur n'importe quelle couleur, mais c'est moins cher de rester dans les mêmes couleurs. (On peut poser gratuitement une carte de la même couleur qu'une déjà posée).

Même si ce n'est pas à proprement parler un jeu de Deckbuilding à la Magic ou L5R, on y retrouve pas mal de mécaniques communes.
Du coup c'est étonnant que j'ai gagné les parties contre Skarn, beaucoup plus vétéran que moi de ce type de jeu...
M'enfin c'était pas mal dû à la chance pour la première partie (je suis tombé d'affilé sur les quatre personnages Gobelins de Feu qui, si tous posés par le même joueur, font gagner automatiquement).
Pour la deuxième partie, Skarn a eu une stratégie de vider ma main pour m'empêcher de faire quoi que ce soit, et de remplir la sienne.
Avec des choix judicieux d'action à faire piocher, j'ai réussi à m'en défendre et à garder une main active malgré tous ses efforts.
Puis, j'ai eu la chance de tomber sur une carte qui ramenait nos 2 mains à exactement 4 cartes, et j'ai attendu pour l'utiliser de n'avoir moi-même plus que 2 cartes (donc +2 pour moi), tandis que Skarn en avait 7 ou 8, si ce n'est plus (donc au moins 3 cartes à défausser).
Il m'a détesté sur ce coup là.

Je n'ai pas déclenché de condition de victoire précoce, cette fois-ci, j'ai gagné à la normale aux 3 points de victoire.

À noter qu'à cette partie, Skarn m'aura aussi bien cassé les pieds à "emprisonner" 1 ou 2 de mes gobelins à chaque tour (donc leur patate et leur effet spécial sont annulé jusqu'au début du prochain tour).

Voilà, c'est tout ce que j'ai retenu de ces parties de PEL.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Lyzi Shadow - 27/06/2017, 09:51



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)