Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Très bonne partie, en tout cas, très intéressante.
Et je me rends compte de plus en plus, que j'aime vraiment bien jouer les Grecs.

Comme Skarn j'aime moins les Romains. Déjà, parce que comme dit l'auteur, les Romains sont "la police du jeu", c'est à dire qu'ils ont la charge de péter la gueule à ceux qui ont des gros avantages économiques leur permettant d'approcher vite la victoire (Égypte et Carthage, essentiellement) - et c'est aussi ce qu'a l'air de dire Skarn quand il parle de "faction contrôle"-. Or, comme j'aime pas trop jouer agressif et préfère souvent me développer dans mon coin, la faction la plus militaire me met forcément hors de ma zone de confort.
La deuxième raison c'est qu'ils ont vraiment un début très difficile. La plupart des autres factions, sauf si le joueur se débrouille vraiment très mal pendant le tour de commerce, ou qu'on se lie contre lui, peuvent commencer le 1er tour en faisant 3 constructions à 3 ressources. Le Romain, lui, c'est l'inverse : il faut qu'il soit vraiment bon, ou chanceux, au 1er tour de commerce, pour pouvoir faire 3 constructions au 1er tour. Il a de fortes chances de commencer avec seulement 2 constructions à 3 ressources, et du gâchis.
Et même si vous jouez pur militaire, avec 2 constructions, vous n'allez pas loin. 2 légions, ça suffit pas à instiller la terreur ! Déjà parce que les autres, dans leurs trois constructions, auront probablement pris au moins 1 forteresse... mais surtout parce que 2 légions sans trirèmes, elle ne peuvent aller nulle part, même pas chez les voisins les Grecs.
Donc tu peux faire 1 légion et 1 trirème... Ce qui te porte soit chez les Grecs (et son bonus de défense), soit sur Syracuse. Si le Carthaginois y a posé un pion Influence sans protection, ça peut être une option, mais s'il y a posé une légion, ça devient une expédition risquée : une chance sur trois de perdre une légion, avec le Grec qui n'est pas loin derrière pour te piquer le titre de Maître Militaire...

Les Grecs, il est vrai, sont un peu la deuxième police du jeu quand les Romains font défaut (c'est bien pour ça que j'ai été obligé d'aller attaquer l'Égyptien à cette partie), et d'ailleurs, sont les seuls avec eux dont le bonus du héros de départ est militaire.
Mais leur force politique est quand même très importante, deuxième place derrière l'Égyptien. Et comme je suis encore un peu nul sur les tours de commerce, baser mon économie plus sur les Impôts, une valeur sûre, que sur les Marchandises, ça m'arrange bien.
Et puis les Grecs sont bons en tout. Quand le Babylonien n'est pas là, ils sont juste derrière les Égyptiens en puissance politique, et juste derrière les Romains en puissance militaire. C'est beaucoup plus facile pour eux de tenter une victoire aux trois titres, que pour certaines factions qui ont vraiment un énorme point faible en politique (les Romains et les Carthaginois ont une seule ville de départ -leur Capitale-, peuvent construire un seul Temple supplémentaire sur leur zone de départ, n'ont aucun moyen de construire de nouvelles Cités dans leurs territoires de départ, et dans les territoires proches d'eux, seul Syracuse, la Cité Légendaire, est constructible). Même si on est très faible en commerce ou en militaire, il y a toujours moyen de remonter : n'importe qui peut créer des unités, et c'est d'ailleurs plus facile pour quelqu'un qui a une grosse économie. Et partout où on peut s'étendre, il y a des ressources commerciales. Mais en politique, la seule façon de progresser, c'est de construire une Cité Légendaire, de construire une Cité à équidistance d'une autre civilisation (en Crète par exemple) ou d'occuper les Cités des autres...
On ne peut pas donc vraiment "jouer politique" quand on est le Romain ou le Carthaginois. Les Grecs peuvent jouer commercial (leur point faible), il suffit qu'ils s'étendent dans des provinces neutres environnantes, et l'Égypte et Babylone peuvent jouer militaire, au lieu de politique (leur point fort à tous les trois). D'ailleurs, même les Romains peuvent la jouer commercial au lieu de militaire (Skarn est resté maître du commerce tous les tours sauf le 1er). Même les Carthaginois peuvent jouer militaire au lieu de commercial (comme l'a démontré Serge Laget sur la vidéo Tric Trac).
Mais jouer politique avec les Romains et les Carthaginois ? Ça me parait impossible.
(À part peut-être avec le module Jérusalem -axé sur la politique et la religion- ?... Mais c'est douteux, parce que même s'il y a pas mal de Héros et d'Événements qui interdisent, découragent ou diminuent l'impact des Batailles, ça fait pas pousser des Cités de nulle part, non plus...)

Jehan a écrit :Pour résumer, une partie intéressante, où la victoire doit plutôt aux erreurs des adversaires qu’à une stratégie sans faille du vainqueur… L’extension ne bouleverse pas la donne mais enrichit quand même le jeu. Je suis maintenant curieux de voir ce que peut donner le jeu de base, déjà bien bourrin, avec le module orienté militaire…

La prochaine partie à 4 joueurs de Mare Nostrum, on prend Atlantis, Rome, Carthage et Grèce, sans l'Égypte et Babylone, avec le module Troie... Tongue
Ça va être super bourrin, il ne restera plus RIEN... ^^'


*Table des scores*
1ère partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
2ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
3ème partie (4j) : victoire du Grec (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
4ème partie : victoire du Grec (Lyzi) par la conquête militaire avec 2 capitales (Athènes et Rome) et 2 cités légendaires (Troie et Syracuse).
5ème partie (5j) : victoire à égalité de l'Égyptien (VIK) par la construction des Pyramides avec des Impôts et du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
6ème partie (6j) : match nul ou victoire du Carthaginois (Aragorn) par forfait des autres joueurs.
7ème partie (4j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Jehan) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Lyzi Shadow - 17/12/2016, 15:21



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)