Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Nous sommes passés au deuxième scénario de "Conan", "Chasse à la tigresse". Il se passe en mer et les héros ont cette fois un but réactif, puisqu'ils doivent protéger Bêlit pendant 8 tours d'affilée (ils ont cependant une autre manière de gagner, en tuant les deux chefs ennemis).

J'ai repris Bêlit, parce que je voulais la tester avec ses gardes du corps.

Le début s'est bien passé pour nous. Quelques jets chanceux nous ont permis d'éliminer rapidement le sorcier ennemi, avant qu'il ne puisse se réfugier parmi ses subordonnés ou activer son pouvoir ultime (qui est de se changer en un démon volant). Puis nous avons fait le ménage sur notre pont et une bonne partie du pont ennemi.

Mais le pouvoir de Renfort dont dispose l'Overlord n'est pas moins puissant dans ce scénario-ci que dans le précédent. Dans le précédent, il servait essentiellement à faire revenir les grands guerriers pictes, dont la capacité spéciale empêche les héros de ressortir facilement du village. Dans ce scénario-ci, il a surtout servi à ramener les archers : quatre casse-pieds qui utilisaient deux dés jaunes relançables à chaque attaque.

Bêlit est nettement mieux protégée que dans le scénario précédent : elle a un bouclier et cinq gardes du corps qui peuvent se sacrifier à sa place. Mais ces atouts et les deux potions de guérison que lui ont refilé ses alliés n'ont pas suffi : elle est morte criblée de flèches à la fin du septième tour.

Il nous faudra certainement rejouer une fois ou deux pour mieux saisir les tactiques utiles. Nous avons indiscutablement dépensé beaucoup de gemmes d'énergie pour faire la peau au sorcier, ce qui a laissé plusieurs d'entre nous assez affaiblis. Cependant, la possibilité qu'il se transforme avait vraiment de quoi inquiéter : elle n'est pas sans inconvénient (elle fait disparaître la possibilité d'appeler des renforts), mais elle donne à l'Overlord une véritable machine à tuer, qui est capable d'attaquer souvent, est franchement difficile à éliminer et peut en un seul mouvement se rendre à n'importe quel point du plateau.

Nous aurions pu chercher à atteindre l'autre condition de victoire, mais elle ne paraissait guère plus aisée. Autant le sorcier est assez vulnérable s'il n'est pas entouré de membres de son équipage, autant le chef du navire ennemi est très costaud : avec 3 points d'armure et 8 points de vie, il n'y a guère que Conan qui puisse lui infliger autre chose que des égratignures (et encore faut-il qu'il ait suffisamment de gemmes d'énergie à sa disposition).
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Outremer - 06/11/2016, 18:51



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 23 visiteur(s)