Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
A Mare Nostrum, ce soir, Skarn a pris le titre du jeu un peu trop au pied de la lettre : jouant les Romains, il avait vraiment l'intention que toutes les rives de la Méditerranée lui appartiennent !

Comme il commençait par les Carthaginois (Lyzi) et que j'étais les Grecs, ça ne me dérangeait pas trop au début. Ayant de jolis revenus monétaires d'entrée de jeu, mon intention était d'obtenir le plus de villes/temples possible et ainsi de pouvoir me payer les Pyramides (guère thématiques pour un Grec, mais efficaces).

Ayant vite pris possession de la Crète, je caressais l'idée d'accélérer les choses en attaquant les Egyptiens (Jehan) et de m'emparer de leur capitale ou de Jérusalem... ou des deux. Dans le cadre de cette stratégie, je prévoyais de recruter Ramsès (un Grec qui se fait aider d'un Egyptien pour combattre une Egyptienne d'origine grecque, c'est au fond très logique).

A ce moment-là, cependant, Caius Julius Skarnus avait commencé à sérieusement me menacer sur le front ouest. J'ai recruté Ramsès, mais ce n'était plus dans un but offensif : je voulais que le bonus qu'il donne dans les combats terrestres me permette de défendre mes propres territoires !

C'est clairement Skarn qui a donné son rythme à la partie, par la menace qu'il faisait peser de tous côtés (il y a eu des moments où il avait presque trois fois plus d'armées que nous trois réunis). Cependant, cette menace faisait de lui la cible universelle... et cela m'a permis de me retrouver en position de gagner : j'avais deux ressources monétaires d'économisées et j'allais en gagner 10 autres au tour suivant, ce qui était suffisant pour me permettre de construire les pyramides.

Du coup, c'était bien sûr moi qui devenait la cible de tous les autres. Les Carthaginois étaient trop éloignés pour pouvoir me menacer, mais les Romains (qui avaient leur bonus offensif) et les Egyptiens (qui avaient utilisé les Dioscures pour copier le pouvoir de Ramsès) pouvaient m'attaquer. Je n'avais pas suffisamment de ressources pour protéger correctement toutes les villes dont dépendaient mes revenus.

Et, en fin de compte, Jules et Cléopatre ont chacun réussi à me prendre une province... mais ils avaient peut-être un peu abusé du commerce des vins italiens et/ou de la bière égyptienne, parce qu'ils ont négligé de me priver de mes ressources ! Au tour suivant, j'avais douze ressources monétaires et rien ne pouvait plus m'empêcher de construire les Pyramides sur le Parthénon.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Outremer - 29/08/2016, 23:42



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)