Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
(26/02/2016, 02:42)Caïthness a écrit : Le jeu Mrgreen 「 江戸から京都へ行く間、53箇所で人馬の継立てを行ったことから」 dixit un petit site sur la 東海道 ? mefiant (on peut encore faire le voyage a pied apparemment).

OK. Donc c'est bien depuis 江戸 (Edo) et jusqu'à 京都 (Kyotô). Merci !

(26/02/2016, 02:42)Caïthness a écrit : Initialement, le trajet était utilisé par les marchands et voyageurs, puis la poste a augmenter le nombre d'étapes (des relais pour les canassons en fait) de 42 a 53.
Tiens, Wiki disait le contraire. Qu'initialement, c'était les émissaires du Shogun, puis qu'ils ont été imité par les touristes. D'où l'existence d'un trajet "traditionnel".

Bon après, c'est une ROUTE hein. C'est un peu normal que les marchands la pratiquent ! XD

(26/02/2016, 02:42)Caïthness a écrit :
(25/02/2016, 23:19)Lyzi Shadow a écrit : Vu que la règle française nous dit qu'une Miko est "un prêtre shinto", je pencherais plutôt pour le jeu...
っはぁ Eek ! (si c'est pas d'la misogynie, ca bididiou Evil )

Oh je pense pas que ce soit de la misogynie de leur part. Je reste perplexe sur le fait qu'ils n'aient pas accordé "prêtre" au féminin ("prêtresse" n'est pas vraiment un mot obscur, c'est pas comme le féminin de druide ou paladin... C'est pas non plus un mot au genre invariable, genre maître (pour les avocats), chef ou sentinelle...), et puis c'est pas comme s'ils n'avaient pas fait les recherches, étaient tombés sur le mot "miko", et s'étaient dit que c'était forcément des hommes, et hop... vu que l'illustration montre bien une jeune fille avec le vêtement blanc et rouge traditionnel des Miko. Donc ils se sont renseignés un minimum.
Ça me rend perplexe, mais à la limite, ça m'amuse plus qu'autre chose.

Non, le plus dérangeant c'est pas qu'ils disent que c'est un homme, c'est qu'ils disent que c'est un prêtre.
Les Miko ne font pas partie de la classe sacerdotale : ce sont des laïques. Les jeunes femmes peuvent le faire comme simple jobs d'été (ça a été le cas d'une de mes profs, Oku-Sensei, d'ailleurs). Elles ne sont pas ordonnées prêtre.
C'est un peu comme dire que les laïcs à l'Église catholique, c'est la même chose que le curé.
Ou, pour reprendre un peu ce que disait Skarn lors de la partie, c'est un peu comme si un Japonais imaginait qu'une jeune femme française catholique pouvait devenir une religieuse dans un couvent juste pour un job d'été - alors qu'il faut prononcer des vœux.
Ça montre quand même un manque de recherches sur un sujet qu'on essaie d'illustrer, et c'est un peu dommage.

(26/02/2016, 10:48)Albatur a écrit : rien n indique sur la carte du jeu ou sont les deux villes...

En fait, si. Le nom des deux villes est imprimé sur la carte, aux points de départ et d'arrivée.
En kanji, certes, je te l'accorde.

Mais bon, à la base j'ai juste dit :
"je note que le jeu nous dit que le trajet traditionnel est dans tel sens, alors que Wiki me dit l'inverse... qui a raison ?"
et non pas :
"ce jeu est trop nul, ils se sont complètement plantés sur le VRAI sens du Tokaido, donc je refuse d'y jouer tant qu'on n'aura pas rectifier cette horrible erreur insultante !"
Je me suis posé la question, on a fait la recherche, et on a la réponse. Voilà, c'est tout, on passe à autre chose.

(Et puis je vois même pas la logique dans l'argument "c'est pas indiqué sur le plateau"... Même si l'erreur n'est pas renouvelée sur le plateau, ça n'empêche pas qu'il y a écrit noir sur blanc dans la règle que le sens traditionnel c'est de Kyotô vers Edo, alors qu'en vrai c'était l'inverse. Ça n'aurait pas enlevé le fait qu'il y a une erreur dans le livret de règle.
Mais bon voilà, il y a une petite erreur, je l'ai remarquée, c'est tout, il y a pas mort d'homme, on va pas en faire un drame...)

Ça pose quand même la question de comment ils font leurs recherches, cela dit.
J'ai étudié la culture japonaise pendant deux ans à l'université, et j'avais jamais entendu parlé du trajet traditionnel sur la Tokaido. Le jeu m'a fait découvrir un truc intéressant (moi qui aime bien la randonnée, ça donne des perspectives sympathiques pour de prochains voyages).
Et à côté, ils se plantent sur un truc a priori de base qui est la direction du trajet. Truc qui doit être la première info que tu vas trouver en faisant une recherche sur ce qu'est le Tokaido... Donc comment ils se sont démerdés ? Neutre

Faute de frappe au moment de l'impression du livret ? Ou comme le suggère Caïthness, ils ignoraient que la capitale impériale c'était Kyotô à l'époque ? Tiens maintenant je me demande s'ils ont corrigé l'erreur pour la version collector.

Ça me rappelle le LDVELH La Marque du Samouraï de la trilogie La Loi du Sabre, tiens...
Le bouquin paraissait super bien documenté, avec une très bonne connaissance du paysage japonais, de certaines de ses créatures folkloriques, du fait que cohabitaient deux religions, visiblement ils connaissaient Musashi (vu que le héros lui pique l'invention de la technique du sabre à deux mains), il y a aussi un passage sur le Go alors qu'à l'époque absolument personne n'en parlait en occident (moins de 500 licenciés de la Fédération Française de Go en 1987 quand le livre est sorti)...
Et puis subitement, dans l'intro, on te dit "plus personne n'écoute l'Empereur du Japon, le Shôgun."
L'Empereur s'appelle "le shôgun" ? Comment on peut se planter à ce point sur une info rudimentaire, quand à côté on a trouvé des choses obscures dans ses recherches ?
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Lyzi Shadow - 26/02/2016, 18:53



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 4 visiteur(s)