Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Ce lundi soir, nous avons joué d'abord à Saint Pétersbourg, puis à Cyclades.



Pour Saint Pétersbourg, Jehan a gagné - c'était sa première victoire à ce jeu. Il m'a battu de un point.

Pour une fois, la stratégie "aux nobles" de Skarn ne lui a pas servi. Il s'est retrouvé avec le plus de nobles différents à la fin, et en a obtenu beaucoup de points, mais il était vraiment trop loin derrière, avec pratiquement pas de production de points de victoire par tour, que ce soit en artisan, en bâtiment ou en noble.

Pendant toute la partie j'étais en fait au coude-à-coude avec Outremer, qui gagnait autant de points de victoire en bâtiment que moi (on en était sur la fin à du 12 points par phase de bâtiment chacun). Comme, au final, j'ai réussi à avoir 4 nobles différents là où lui n'en avait que deux, j'ai cru avoir gagné.

En réalité, non, car Jehan à qui je ne prêtais pas trop d'attention (alors qu'il n'était pas si loin derrière Outremer et moi), a fini avec autant de nobles différents que moi. Ça c'est donc joué aux points de victoire produits par tour -et aux points produits au dernier tour.
De mon côté, j'avais deux petits bâtiments, un bâtiment moyen, et trois bâtiments moyens "évolués" en bâtiments puissants (L'Hermitage, le Peterhof, la Banque). Lui avait deux ou trois gros bâtiments (au moins deux bibliothèques). Il avait aussi le village Potemkin (carte puissante parce qu'elle coûte peu mais s'évolue plus facilement) qu'il avait bien sûr fait évoluer. (je ne sais plus exactement en quoi. La cathédrale sainte Catherine peut-être.).




Pour Cyclades ce fut MA première victoire à ce jeu.

Ayant toujours eu des départs assez pacifiques à ce jeu, me contentant de construire dans mon coin, pour une fois j'ai opté pour commencer très agressif. J'ai débuté avec deux des trois îles de l'est de la carte, et j'ai immédiatement envahi et conquis la dernière, qui était une des îles de départ de Jehan.
Au tour suivant, j'ai éliminé la dernière flotte de Jehan qui était restée derrière, et je l'ai supplantée pour assurer mon revenu commercial.
Pendant ce temps, Skarn et Outremer étaient gentiment en train de s'entretuer sans me prêter la moindre attention. J'avais pourtant récupéré tout le côté est de la carte.
Même si, au final (et c'est peut-être pour ça), ça me rapportait pas grand chose : l'une de mes deux îles de départ ne produisait rien, et celle que j'avais volée à JB non plus. J'avais donc une île à 2 de production, une flotte sur un revenu commercial depuis le départ, et une flotte qui avait supplanté celle de JB.
4 oboles par tour, c'était pas énorme. Les autres, à force de poser des cornes d'abondance, allaient assez vite produire plus que moi. Mais ça s'est avéré une solide fondation...

Je suis reparti vers mes attitudes pacifiques habituelles pendant que Skarn et Outremer continuaient à se chercher querelles. Je préférais tranquillement construire quelques bâtiments ou déplacer une flotte vers un autre revenu commercial plutôt que de tenter une invasion. Je récupérai la déesse Athéna trois fois de suite puisque personne ne la voulait. Grâce à l'aide d'un satyre qui me permit de débaucher un autre philosophe (mon troisième je crois) à Outremer, je suis arrivé rapidement à 4... Donc première métropole.
Là, je devenais à nouveau un centre d'attention...

Par deux fois Outremer tenta de m'envahir, mais sans succès. Il se cassa les dents sans pouvoir conquérir ma première métropole.
Il était possible que je gagne en envahissant la dernière île de Jehan, qui avait justement les bâtiments qui complétaient les miens pour me faire une seconde métropole. Ils se focalisèrent donc tous sur la possibilité que j'engage des actions militaires.
En réalité, il m'a suffit de construire un dernier bâtiment pour bâtir ma seconde métropole. Tout le monde avait oublié que j'avais gentiment construit dans mon coin pendant ma période pacifique.
(Bon, en réalité, il me manquait un fort à construire, ce que je ne pouvais pas faire, puisqu'il m'ont empêché d'obtenir les faveurs d'Arès afin de couper court à mes possibilités militaires. Donc il m'a fallu construire un deuxième temple, et utiliser le pouvoir d'une créature pour le transformer en fort. Mais c'est quand même en construisant pacifiquement que j'ai obtenu cette deuxième métropole).

Là, honnêtement, j'aurais pu gagner si les dés avaient continué d'être avec moi (comme contre les deux attaques d'Outremer), ou si j'avais eu une pièce d'or de plus et une meilleure connaissance des créatures et des pouvoirs du temple.
Mais, ça ne s'est pas passé ainsi.
Jehan a lancé une attaque de masse pour récupérer l'île que je lui avais prise au premier tour, où siégeait l'une de mes métropoles, et me la captura avant la fin du tour.

La partie a donc continué quelques tours. Cependant, j'ai patiemment économisé les sous en dépensant le minimum, et me suis arrangé pour être le seul à avoir 4 ou 5 prêtres pendant que les autres n'en avaient aucun ou un seul (quitte à utiliser une créature pour leur en voler). J'ai donc plusieurs tours de suite pu gagner les enchères facilement pour prendre les dieux qui m'intéressaient, ou jouer en premier et prendre les créatures qui m'intéressaient.
Il paraissait difficile de se refaire avec plus rien d'autre qu'une métropole et pas un seul autre bâtiment, mais même si à ce niveau de la partie, chacun d'entre eux gagnait plus d'or que moi, je les aurais à l'usure grâce à mes économies et mes importantes réductions dues à mes 4-5 prêtres.
La seule voie qui restait était la voie militaire.

Au final, le moment propice arriva. Alors que Jehan concentra ses forces pour contrer l'expansion d'Outremer, je pris Arès, rachetai une masse de troupes (suite aux pertes reçues lors de la reconquête de mon île par Jehan), et utilisai la carte des Sylphes pour immédiatement déplacer mes unités navales et revenir sur l'île.
Cette fois, les dés furent à nouveau avec moi, j'emportai la bataille, capturai l'île, récupérai ma seconde métropole, et gagnai la partie...

J'aime à penser que la méthode agressive en début/pacifique au milieu/agressive à la fin m'a bien servi.
Mais mes meilleurs atouts ont clairement été 1)la chance aux dés (ou la malchance d'Outremer), 2)me faire oublier 3)la fatigue des autres joueurs plus expérimentés, vu qu'il commençait à se faire tard (la partie s'est terminée à 23h)

Ma première victoire à ce jeu, en tout cas. Je commençais à franchement douter que c'était possible.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Compte-rendu des soirées jeux de plateaux - par Lyzi Shadow - 09/02/2016, 00:25



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)