Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Ah ! ce Patrick… Qu’aurait-on fait sans lui ?

Mon astronome, en tout cas, rien. Jusqu’à ce qu’il récupère son flacon d’eau bénite en suppliant comme un mendiant le député des Hauts-de-Seine politicien de San Francisco, il s’était distingué par une inutilité qui n’était pas sans rappeler la déchéance de son alter ego joué par Lyzi au cours de sa première partie, foirant son rituel, perdant son sort, s’égarant dans une obscure ville texane au point d’être retardé…

Une fois béni, toutefois, il aura su se montrer d’une efficacité raisonnable, participant à la résolution des mystères et à la fermeture des portails, et aidant plusieurs fois ses camarades à garder leur santé mentale, grâce à un sort fort utile, et qu’il aura réussi à garder toute la partie — tout comme sa bénédiction. Cette dernière m’a sauvé la mise tellement de fois, tant les dés s’acharnaient à ne pas me donner plus de 4, que j’ai essayé de négocier avec Skarn pour la ramener chez moi et l’encadrer. Allez savoir pourquoi, il n’a pas voulu.

Un perso mort, trois liés à un sombre pacte et un dernier perdu dans le temps et l’espace… Je crois que c’est ce qu’on appelle une victoire à la Pyrrhus. En même temps, c’est tout à fait dans l’esprit lovecraftien !
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Jehan - 02/09/2015, 22:06



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)