Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Dingue ! Comment t'as réussi à te souvenir de tous les électeurs ? Tu me bluffes là !
Je voulais te dire que j'appréciais de + en + les comptes-rendus de partie, (lourds à écrire, mais qui donnent une vraie +value), mais là, c'est ta mémoire qui me scotche. T'avais pas pris de note quand même ? Enfin visiblement, t'as vraiment vécu la partie si tu arrives à te souvenir de tout ça.

Un jeu que je referai avec plaisir, même si on voit que la rejouabilité n'est pas éternelle. C'est chaotique, mais surtout un prétexte pour ces excellents débats roleplay, donc un jeu plutôt pour ceux qui ont un peu d'aisance à l'oral. L'autre sel du jeu, c'est évidemment l'humour sur les cartes, ça fait mouche (davantage que dans les Charlie Hebdo à mon avis) : bon nombre de cartes et dessins sont vraiment bons.

Bref, excellente soirée, et puis une manière de fêter Charlie Hebdo en mangeant des sandwichs-rillette et en buvant du vin, j'assume jusqu'au bout.

Nous avions pris notre habituel thé à l'apéritif, et l'esprit zen du soleil levant nous a rattrapé après le jeu des thunes et des burnes. Nous avons donc fait une partie de Hanabi avec un joueur qui découvrait le jeu. Nous avons appris quelques variantes que nous n'avons pas appliquées, bien qu'on ait introduit certains concepts comme la tendance à défausser sa carte située à droite (aucun rapport avec Boutin, surtout pas hors du mariage).

Malgré un feu d'artifice condamné sur une des couleurs, on a réussi à en compléter pas mal, avec l'option de la couleur supplémentaire (multicolore en fait). Nous n'avons pas eu le temps de calculer le score mais on s'en est finalement bien sorti. J'ai fait moins d'une demi-douzaines de parties à Hanabi mais la profondeur du jeu m'apparaît davantage à chaque fois : il y a vraiment une courbe d'apprentissage collective et des stratégies de groupe possible, avec de subtilités qui apparaissent petit à petit. Le fait d'avoir accès à la défausse aussi par exemple, et de compter les cartes en connaissant leur répartition, est très utile au tout dernier tour. Franchement, j'aime beaucoup sortir ce jeu qui n'est pas trop long. Son défaut principal est qu'il demande quand même pas mal de réflexion et de mémorisation ce qui est moins évident quand on est en fin de soirée et qu'on a abusé des sandwichs rillette avec le pinard...

Pour info, j'ai posté cette semaine ma toute première critique sur TT, sous le pseudo d'Azad, sur un jeu qui s'appelle La Galette des Rois.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par VIK - 08/02/2015, 12:53



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)