Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
J'ai bien aimé cette partie, et c'est un excellent résumé (très bonne mémoire indeed).
Je n'ai pas su dire non hier soir à mon pote Le Zakhan qui m'avait proposé une partie tardive, avec d'autres joueurs d'Opale et un mystérieux revenant. J'ignorais quel jeu allait être apporté chez moi, ce fut donc une surprise :

Les mousquetaires du Roy :

Après de longues explications de règles qui ont failli me décourager, nous nous sommes lancés dans cet autre coopératif "seul contre tous", à 5 contre 1. Un pour tous, tous contre Milady. Celle-ci avait eu la courtoisie de nous avertir que les probabilités de gagner face à elle étaient largement en notre défaveur (deux parties gagnées par Milady jusqu'ici, contre zéro pour les Mousquetaires).
Par chance, un très bon premier tour riche en cartes utiles nous a mis dans les meilleures disposions (l'importance cruciale de prendre un bon départ est peut-être dommageable dans ce type de jeu : c'est souvent un quitte ou double).

Après Porthos, D'Artagnan est devenu rapidement notre meilleur combattant, mais nul ne pouvait prévoir exactement contre qui dans notre groupe, l'infâme Rochefort allait attaquer. Après une étape au Louvre, quelques affaires à Paris, et un siège de la Rochelle qui a tourné en notre faveur, nous avons négligé l'enlèvement de Constance pour nous précipiter vers la quête finale : direction l'Angleterre, puis le Bal de la Reine pour lui remettre son fameux collier. Une belle victoire des Mousquetaires vieux briscards qui su joué serré et juste.

Le jeu m'a beaucoup plus : il est tout particulièrement bien thématisé, c'est une vraie réussite de ce côté, et il est bien documenté. On est en plein dans l'ambiance "Mousquetaires". Les bottes avec les rapières (avec les dés spéciaux) sont un vrai plus pour l'immersion.
De plus, certaines scènes jouées RP (Roleplay, de façon théâtrale), ont vraiment apporté beaucoup : quelques dialogues entre Milady, les Mousquetaires, Rochefort, étaient bien savoureux. Cette façon de jouer un JDP est un vrai apport en ce qui me concerne : prendre quelques secondes pour interpréter un personnage et lui faire dire quelques répliques donne une autre dimension au jeu.

Je me suis ainsi rendu compte que nous aurions pu faire la même chose avec London 1888, lors des différentes altercations entre les joueurs :
- Comment ? C'est vous, Sir Charles Warren ?! Jack l'Éventreur ! Vous vous êtes trahi !
- Vous ne m'aurez jamais ! Vous ne pouvez pas me comprendre !

Bref, j'aime beaucoup cette façon de jouer RP un JDP, que j'appliquais dans le Jeu des 1001 nuits.
Un London 1888 joué ainsi pourrait aussi devenir meilleur.

Concernant le coopératif Tous contre Un, c'est encore intéressant. Car rien ne remplace vraiment les réactions d'un joueur (plutôt que de jouer contre la machine et le "pur hasard", comme dans les contrées de L'Horreur). Coups intelligents, bluff, et erreurs, rajoutent du sel au jeu d'après moi.

Bref, la nuit porte conseil, et je vais probablement acheter ce Mousquetaire !
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par VIK - 05/10/2014, 17:03



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 11 visiteur(s)