Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
C'était amusant de voir comment le soupçon qu'il y ait un traître (il y avait tout de même 4 chances sur 5 que ce soit le cas) a pu affecter la partie, notamment dans la deuxième moitié. Le fait que le traître termine la partie sans avoir été démasqué est très pénalisant pour les forces du bien (deux épées blanches deviennent noires) et, vers la fin, il n'en aurait pas fallu beaucoup pour que la paranoïa me fasse porter une accusation infondée contre Lyzi (ce qui aurait pu être désastreux).
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Outremer - 19/07/2014, 14:56



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)