Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
C’est pas ma faute, pour le kérosène, j’affrontais la seule momie ignifugée de l’histoire !

Néanmoins, l’espionne (que j’incarnais pour la deuxième fois) est très agréable à jouer. Pour peu qu’elle récupère la clef d’argent (ce qui s’est passé), elle possède un combo redoutablement efficace puisqu’elle a besoin d’un indice de moins pour résoudre les effets qui en demandent, et que son action personnelle lui permet d’obtenir un indice si elle n’en possède aucun. Comme la plupart des effets nécessitent deux indices, elle n’a quasiment plus besoin d’aller en ramasser, ce qui la rend complètement autonome et surtout très rapide.

À retenir pour les prochaines parties, donc : essayer de glaner rapidement des artéfacts, car ces derniers sont vraiment très puissants (le masque de brume de la chamane — donné par l’espionne en échange de la fameuse clef, d’ailleurs — était également l’objet parfait pour elle, qui pouvait ainsi fermer les portails en boucle sans se soucier des monstres).
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Jehan - 07/06/2014, 11:58



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)