Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Alendir a écrit :Le dernier jeu fut Nosferatu, où en tant que complice du vampire, je choisis Skarn pour incarner ce vil rôle (ce choix était peu probable venant de moi, vu que nous nous chamaillons tout le temps). J'ai d'ailleurs pesté contre la pusillanimité de mon vampire, qui ne mordait jamais (sans doute cherchait-il son dentier), mais nous avons finalement remporté la game, en partie grâce à l'usure (le jeu ayant duré 30 min et Jehan devant partir).

Je fais gagner ce type et il râle. Honnêtement, lors d'un Nosferatu à 5, le vampire est obligé de jouer planqué s'il veut espérer l'emporter. Tu as d'ailleurs été un bien mauvais serviteur : quelle idée de révéler l'innocence de Jehan alors que tout l'indiquait comme le vampire (il a même mordu à ma place !). Sans cela, je suis à peu près sûr que Salla aurait tenté de l'éliminer dès le pieu en sa possession.

Bon après, j'ai peut-être poussé le bluff un peu trop loin : j'étais un meilleur chasseur de vampires que mes poursuivants, accomplissant même un rituel tout seul. Je m'étais d'ailleurs arrangé pour avoir réellement deux nuits et deux morsures en main avant de les utiliser (j'ai hésité à montrer « accidentellement » ma main à mon voisin Salla pour le convaincre de mon innocence, mais cela était quand même assez limite comme pratique).

Tholdur, par l'intermédiaire de Caïthness a écrit :J'ai donc pu rencontrer Albatur (on s'était déjà croisé), Alendir, Aragorn, Jehan, Outremer, Salla, Skarn et Vic. Je commence à découvrir les "personnalités de jeu": Alendir le fin stratège, qui maîtrise de manière innée les calculs de probabilités sans avoir l'air d'y toucher. Au rugby on dit toujours qu'à la fin ce sont les anglais qui gagnent. D'après ce que j'ai vu hier, aux jeux de société c'est Alendir... Il y a aussi Skarn le bonimenteur, qui sait causer mieux que personne pour brouiller les pistes et, si on n'est pas vigilant, endormir notre méfiance et renverser les situations à son avantage. Dans un genre plus avare de parole, on retrouve Salla qui cache si bien son jeu qu'il est très probable qu'on finisse par se méprendre sur son compte, à la plus grande joie des véritables traîtres...

C'est marrant que tu dises cela, car j'aurais plutôt tendance à considérer Alendir comme notre bonimenteur attitré. Ensuite, c'est vrai qu'il semble s'être assagi ces derniers temps (la fatigue peut-être), me laissant plus de possibilités d'occuper l'espace sonore.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Skarn - 18/12/2013, 13:21



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)