Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
(27/11/2013, 19:50)Aragorn a écrit : Je n'ai pas parcouru en détail le topic, mais habituellement vous vous retrouvez en début de soirée ? Histoire de fêter le coup, ça pourrait être sympa de manger un morceau ensemble avant s'il y a des gens disponibles non ? (à condition d'avoir le temps)

En général, on se retrouve un jour par semaine, généralement entre le mardi et le jeudi, aux alentours de 19h00, dans un bar, et on joue et on mange (ou grignote, selon l'humeur et le budget) sur place.

Cependant, à occasion exceptionnelle, organisation exceptionnelle. J'aime bien le Meisia, mais il n'est pas vraiment adapté pour des groupes de plus de six voire sept (la plus grande table n'est pas si grande, et les banquettes sont de vraies murailles bloquant la communication d'une table à l'autre).

Pour passer une soirée complète, amener un paquet de bonnes grosses pizzas et notre propre matériel chez Vic me semble plus pratique. En rassemblant nos possessions, on a un équipement plus que correct (le Nosferatu d'Alendir, mon Love Letter, le 7 Wonders de Vic, le Horreur à Arkham de Salla...).

Ensuite, je m'aperçois que nous sommes partis du principe que nous allions corrompre Aragorn et Tholdur avec nos pratiques déviantes à base de jetons en carton et de figurines en plastique. Certes, les fans de LVH sont probablement naturellement enclins à apprécier ces perversions, déjà habitués qu'ils sont à tripoter des dés, mais j'ignore si nos invités seront enclins à passer une bonne partie de la soirée à piocher des cartes et avancer des pions. Les intéressés, qu'en pensez-vous ?

Autres remarques :
*Si on joue, sur la plupart des jeux, il faudra probablement se diviser en deux groupes (aucun de nos jeux ne se joue à plus de huit, et certains perdent en intérêt si on est trop nombreux).
*Re-découvrir les jeux de plateau avec Horreur à Arkham après une enfance sur deux jeux médiocres comme le Monopoly est un peu comme passer directement des Choose your Own Adventure gamins à l'avh Labyrinthe : un rien violent. Un peu plus de simplicité serait peut-être nécessaire.

Au niveau de l'horaire, si vous me prévenez au moins une semaine à l'avance, je peux m'arranger avec mon boulot pour être là un peu plus tôt, c'est-à-dire, en tirant au maximum sur la corde (parce que bon, faut que je gagne ma vie quand même), à partir de 18h00.

Et je continue mes appels du pied pour que Fitz vienne. Comment cela, traverser toute la France pour une soirée, en plein milieu n'est guère raisonnable ? Au diable la raison, vive la passion !
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Skarn - 29/11/2013, 16:57



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 7 visiteur(s)