Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Cette soirée-ci a principalement été occupée par deux parties de "Chaos dans le Vieux Monde".

Skarn-Khorne a lancé la première partie de façon tout à fait originale, puisqu'il a placé son tout premier séide dans la région la plus paumée du plateau. Il lui a fallu du temps pour réussir à rejoindre des régions plus centrales et nous avons profité de ce répit pour y répandre nos divers vices. Les chevaliers bretonniens sont venus nous pourrir la vie en découvrant le Graal, ce qui a rendu à peu près impossible de corrompre certaines régions.

J'étais cette fois Slaanesh. N'ayant pas perdu de temps pour inciter les nobles locaux à se débaucher, j'ai été récompensé de mes efforts par une carte de promotion qui doublait la résistance de mes séductrices, faisant d'elles des proies nettement moins faciles pour les guerriers de Khorne (lorsqu'ils se sont finalement ramenés). Les héros proliféraient dans certaines régions, mais "Mensonges Insidieux" me permettait d'en bénéficier pour marquer sans aucun risque des points de victoire. Entre la résistance de mes séides et l'efficacité de mes sorts, j'ai réussi à obtenir la victoire aux points.

Lors de la deuxième partie, j'étais Khorne et il m'appartenait donc de répandre à travers le plus de régions possibles ma philosophie dynamique (dont la doctrine centrale est qu'un problème résolu par la violence est un problème bien résolu). Ce sorcier de Salla-Tzeentch n'était apparemment pas convaincu, car il a fort efficacement utilisé sa tripotée de sorts pour empêcher mes guerriers virils de venir éduquer ses mauviettes. Skarn-Nurgle et Jehan-Slaanesh ont eu moins de chance (notamment Jehan, qui a pris du retard sur l'avancement de sa roue).

Les jets de dés ne m'étaient pas défavorables (sauf lors d'un combat mémorable où les 4 dés de mon démon majeur n'ont pas réussi à infliger une seule blessure). Mais ça n'a pas tout à fait suffi lorsque les dévastations ont commencé à s'enchaîner et que les gains de points de victoire se sont envolés. Lors du dernier tour, ma roue est parvenue à la dernière case précédant ma victoire, mais ça ne servait à rien, car cinq régions étaient dévastées et Salla et Skarn avaient complètement explosé le seuil des 50 points. Skarn a gagné d'un seul point, grâce à la très efficace carte d'amélioration qui lui faisait engranger trois points de victoire à chaque dévastation.


Nous avons ensuite fait deux parties de Mascarade, un jeu pour lequel je suis singulièrement dénué d'esprit tactique. Salla et Jehan ont chacun gagné une fois.


Nous avons achevé par un King of Tokyo, que j'ai remporté en massacrant tout le monde avec mon kraken, ce qui est au fond la manière la plus simple.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Outremer - 07/11/2013, 00:20



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)