Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Après plusieurs essais ratés, je crois que je vais poser l'algorithme suivant :
Tr = 2 * Ts
Où Ts est le temps que j'estime que va prendre une partie d'un jeu que je connais peu, et Tr le temps qu'il va réellement prendre. Il n'y a que pour Love Letter que j'ai à peu près tenu mes engagements.

Pour Cyclades, la dernière manche de la partie de Lundi est effectivement assez révélatrice de l'équilibre des pouvoirs et des multiples retournements de situation possibles :
*Si soit Salla, soit moi, obtenions les faveurs de Poséidon à bon prix, sa bénédiction nous aurait fait gagner la partie (grâce à l'aide de Pégase).
*Si nous obtenions Posédion, mais pour une fortune, et qu'Outremer récupérait Athéna à un tarif correct, il triomphait au final (l'argent décide le gagnant en cas d'égalité).
*Si ces trois joueurs se neutralisaient mutuellement, et qu'Arès se rangeait aux côtés d'Alendir, c'est lui qui l'emportait.
*Si tout le monde se bloquait (ce qui s'est passé : Salla s'est ruiné pour Poséidon, j'ai volé Athéna à Outremer, Alendir a été chassé d'Arès par Jehan), alors les laurieurs étaient pour Jehan.

Bref, Cyclades, c'est bien, mais ça fait des noeuds au cerveau.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Skarn - 17/07/2013, 09:53



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)