Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
(25/03/2013, 10:32)Skarn a écrit : Pour le Disque-Monde, je dirais que le dindon de la farce, du moins à quatre joueurs, est clairement Chrysoprase, celui qui doit s'enrichir

Le rythme de sa stratégie est nettement différent de celui des autres joueurs. Sans opposition active des autres joueurs, quelqu'un qui jouerait un seigneur, ou même Vétérini ou Dragon Roi d'Armes, pourrait gagner avant même que la moitié de la pioche ne soit épuisée. Gagner de l'argent est beaucoup plus long. D'un autre côté, c'est aussi beaucoup plus difficile à contrer : il y a des cartes qui permettent de voler de l'argent aux autres joueurs, mais elles sont souvent utilisées assez tôt dans la partie.
Il y a quelques cartes qui peuvent beaucoup aider Chrysoprase, notamment "Henri Roi", qui permet de toucher 2 dollars par carte qu'on défausse (si on réussit à avoir une main de 9 ou 10 cartes avant de l'utiliser, on peut vraiment toucher le pactole sur ce coup).
En ce qui concerne les bâtiments, je pense que Chrysoprase a tout intérêt à d'abord construire celui qui permet de se protéger des évènements aléatoires.

En ce qui concerne les seigneurs, Vétérini et Dragon Roi d'Arme, je pense désormais qu'il est futile de se montrer trop tôt trop ambitieux : il y a beaucoup de cartes qui permettent de les contrer en éliminant/ajoutant des agents ou en réduisant le chaos. Le mieux me paraît être de poser des bases solides mais qui n'inquiètent pas trop les autres joueurs, et de guetter le bon moment tout en économisant les cartes utiles (par exemple, les cartes qui permettent d'éviter à un agent d'être tué ou déplacé devraient être précieusement conservées pour le moment où on va lancer l'offensive décisive).

(25/03/2013, 16:59)Fitz a écrit : On retrouve d'ailleurs l'esprit des livres?

Pas excessivement. Si on connaît bien la série, on identifie les personnages que représentent les cartes et on saisit pourquoi ils ont tel ou tel effet. Ca ajoute de la saveur, mais ce n'est pas crucial : le jeu pourrait sans doute être facilement transposé dans un cadre tout à fait différent.
L'ironie et l'esprit de la série ne pouvait pas être bien rendus dans un jeu de plateau et je soupçonne qu'il aurait été futile d'essayer.

Citation :C'est jouable et intéressant à partir de combien de joueurs? Optimal à combien? Quelle est la limite?

Ca se joue de 2 à 4, mais nous avons toujours joué à 4. Je pense que ça reste intéressant quel que soit le nombre de joueurs. A deux, il est bien sûr plus simple de suivre la situation générale sur le plateau, mais l'aspect stratégique conserve à mon avis une complexité appréciable.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Outremer - 26/03/2013, 00:44



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)