Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Nouvel épisode du feuilleton Meisia hier soir, de 18 heures 30 à 23 heures 30, soit le temps de faire trois jeux et quatre parties.

Première d’entre elles sur Ascension, jeu de cartes visiblement très inspiré de Magic, jusque dans son univers med’ fan’. Toutefois — même si je connais peu Magic —, Ascension me paraît nettement moins intéressant que son aîné, la faute à un système qui fait, je trouve, la part belle à la chance. Cette opinion est bien sûr à relativiser, son auteur n’ayant fait qu’un seul essai, au bout duquel il termina dernier — en partie à cause de tirages peu favorables, en partie en raison d’une nette absence d’inspiration tactique.

Les deux suivantes auront pour cadre les Caraïbes avec Libertalia, jeu de cartes, lui aussi, mettant en scène des équipages de pirates. L’ayant découvert à cette occasion, je suis tout de suite tombé sous le charme. Amusant, pas trop long, tactique (le fait que chaque joueur parte avec les mêmes cartes aide beaucoup), doté d’une bonne part de bluff et de psychologie… À rejouer ! Mon premier équipage a arraché la victoire sur le fil (un point d’avance sur Skarn, second, et deux sur Outremer, troisième), en dépit d’une deuxième semaine de vaches maigres et grâce, notamment, à l’acquisition à l’arraché de trois cartes au trésor lors de la première. Exploit non réitéré lors de la partie suivante, remportée par Outremer, qui m’aura vu terminer troisième et avant-dernier, n’ayant réussi la même performance de réunir trois cartes au trésor, neutralisé par le capitaine Skarn, qui avait eu la même idée. On notera, d’ailleurs, qu’on aura souvent eu les mêmes inspirations au cours de ces deux parties…

Soirée conclue par une partie de Smash up, toujours aussi fun. Un final extrêmement tendu et serré qui verra la victoire aux forceps de Sallazar, suite à l’envahissement par ses robots-ninjas (ou ninjas-robots, je ne sais plus) d’une tranquille petite oasis… C’était sans compter sur mes pirates-zombies (probablement les rescapés de la partie précédente), tout droit débarqués du Black Pearl, en masse, dans une ultime tentative de voler la victoire au dernier moment. L’affrontement, sanglant, laissera les deux adversaires ex æquo, leur permettant de franchir tous deux la barre fatidique des 15 points… mais d’un petit point de plus pour Salla, sacré donc dernier vainqueur de la soirée.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - par Jehan - 07/01/2013, 21:03



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)