Your Story 3
#46
EPISODE 8 : LE COMBAT ULTIME ENTRE L’AMOUR ET LA HAINE


116
Vous entrez dans l’immense complexe de parkings souterrains. Vous avez le choix entre deux parkings. Si vous prenez celui de gauche, rendez-vous au 117. Si vous prenez celui de droite, rendez-vous au 118. Si vous prenez celui de gauche rendez-vous au 118. Si vous prenez celui de droite rendez-vous au 117.

117

?

118
Ce parking mène à trois autres parkings. Si vous prenez :
celui de gauche, rendez-vous au 119.
celui de droite, rendez-vous au 120.
celui du milieu, rendez-vous au 121.

Si vous reveniez sur vos pas et que vous veniez de la gauche, rendez-vous au 116. Si vous veniez de la droite, rendez-vous au 118.

119
Vous prenez à gauche, puis tout droit, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis tout droit, puis en arrière, puis tout droit, puis en arrière, puis tout droit, puis en arrière, puis à gauche, puis à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis tout droit. Trois chemins possibles.
Tout droit rendez-vous au 120.
Derrière rendez-vous au 116.
A gauche, rendez-vous au 121.

120
Vous avez quatre chemins possibles.
Tout droit rendez-vous au 120.
Derrière rendez-vous au 120.
A gauche, rendez-vous au 120.
A droite, rendez-vous au 120.

Note : ca paragraphe a reçu le yaz 2009 du cauchemar existentiel.

121
Vous prenez à droite ce qui vous amène à gauche de la droite, tout droit vous vous éloignez de derrière qui vous amène à la gauche, ce qui vous rapproche du tout droit. Mais la droite et la gauche forment un seul chemin qui vous amène derrière, et devant en même temps, vous décidez donc de revenir et de prendre à droite de la gauche.
Trois chemins possibles.
Tout droit, rendez-vous au 123.
Derrière, rendez-vous au 122.
A gauche, rendez-vous au 121.

122
Vous accédez à un carrefour.
Si vous allez :
Devant, rendez-vous au 5678951263785.
Derrière, rendez-vous au 87458456864784.
A droite, rendez-vous au 78687645287897.
A gauche, rendez-vous au 4564452454.

Note : Ce paragraphe, qui est une œuvre de science-fiction a reçu le Yak 2009 de la meilleur dystopie de par son incroyable critique des longues avh narcissiques détruisant l’humanité du lecteur.

123
Vous avez le choix entre trois chemins.
Tout droit rendez-vous au 120.
Derrière rendez-vous au 116.
A gauche, rendez-vous au 121.
Si vous hurlez : « Je ne suis pas un numéro ! », rendez-vous au 124.

124

Votre cri de révolte a envahi le parking. Vous entendez alors une simple petite voix vous susurrer : « Alors… As-tu trouvé mon nom ?" Vous n’avez le droit qu’à une réponse, réfléchissez bien. Si vous êtes malin, n’hésitez pas à consulter l’épilogue de Your Story 2, peut-être y trouverez-vous un indice ! Si vous dîtes :
« L’Albatros », rendez-vous au 126.
« Et La cantatrice chauve ? » Rendez-vous au 125.
« Léon », rendez-vous au 127.
« La chien aboie, la caravane passe et papi gueule », rendez-vous au 128.
« Bonifaccio », rendez-vous au 129.
« Le soleil des eaux, un ouvrage écrit par René Char en 1949 ». Rendez-vous au 130.
« Les cochons génétiquement modifiés d’accord, mais les coucous, est-ce qu’on y pense de temps en temps ? », rendez-vous au 131.
« Le pain c’est bien mais alors les miettes les mettes les miettes les miettes les miettes les miettes ! », rendez-vous au 132.
« Oh non, j’en ai marre de Your Story 3, je préfère aller dormir chez la dame de haute-savoie ! », rendez-vous au 133.
« The Oiseau », rendez-vous au 500.

125

« Elle se shampooine toujours de la même façon (avec du Dop, elle préfère) ».

126
Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.
A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.
Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

127
La voix se met aussitôt à déclamer : « Vous avez eu raison de choisir Léon de Bruxelles, quel grand restaurant peut se vanter de servir les meilleurs moules-frites du continent ? Placez les sous votre langue et… laissez vos sens faire le reste ! » Bravo, vous avez trouvé les meilleurs moule-frites du continent !

128

« Non mais dis donc ! » Vous êtes mort.

129
A Bonifaccio ! Vous sentez votre agresseur rêver rien que d’entendre ce doux mot. « On est pas bien là ? S’écrie-t-il. A la fraîche. Détendu du gland. Et on bandera quand on aura envie de bander. » Oh oui…

130

La vois semble presque jouir de plaisir. « Oh oui, j’adore René Char ! Au-delà de la montagne se perdent les broussailles de la nuit épaisse. Lorsque la vie plonge au-delà des puissances de feu de naguère, quand les puissances perdues dans les méandres d’un soleil au noyau de braise et de chrome vaincu dans les chairs du partage des doutes, de la vie au-delà de la vie, de l’amitié en-dessous des terreaux et de la grande Ours qui brille dans le torrent de mes ressentiments divins, dans le plasma de tes métempsychoses altruistes, alors je sens pénétrer en moi les lois de la noirceur et des grands travaux imaginaires de la communauté humaine. Celui qui brise le fil des lièvres n’est personne d’autre que le maître incandescent de la vie et de la mort perdu au-delà même de la conscience humaine. » Vous êtes mort.

131
Vous n’auriez jamais dû dire ça. Vous entendez la voix chantonner derrière vous : « Coucou ! Tu me vois ! Coucou ! Tu ne me vois plus ! Coucou ! Je vais te couper ton cou ! Coucou ! » Vous êtes mort.

132
Vous n’aimez pas les miettes ? Vous tombez mal, car ce paragraphe est une miette. Regardez bien.

133
« Oh yeah ! » S’écrie la voix qui se met aussitôt à chanter : Et ça continue, c’est que le début. Toujours le même film qui passe. Quand j’ai le blues, je vais décrocher mon téléphone et je fais le douze. J’ai juré sur la loi des échelles, et si un jour je veux mourir tout en haut, fait que je prenne ma place dans le traffic. Et puis te voilà, bout de femme comme tirée d’une sarbacane ! On croyait tout savoir sur l’amour depuis toujours. Tout ce vide que tu laisses. Des millions de lumière accrochés aux barrières de ce temps qui gâchent tout, comme des signaux pour lui dire : je l’aime à mourir. Oh yeah… » Vous êtes mort.

500

« Bravo ! Bien joué ! Je vais donc ta laisser une chance de t’en sortir, nous allons jouer à un petit jeu rigolo tous les deux. » Aussitôt, vous sentez qu’on vous assomme. Vous sentez aussi votre tête heurter le sol, ainsi que votre évanouissement.

Vous êtes évanoui. Et pourtant une question vous turlupine. Comment un oiseau a-t-il pu faire pour vous assommer ?

Lorsque vous vous réveillez, vous êtes accroché avec une paire de menottes à une cabine téléphonique situé dans une étrange caverne. Une voix inhumaine vous annonce : « C’est The Oiseau qui te parle. Tu es presque au bout de Your Story 3, cette aventure de 500 paragraphes. Mais dans le 4, je vais t’en faire baver tu peux en être sûr ! Si tu veux savoir quelle est réellement mon identité, tu devras réussir mon épreuve, ainsi que sauver le monde ! Car bientôt, ce dernier sera détruit par mon machiavélisme ah ah ah ! Je suis tellement méchant que j’ai amorcé une vieille bombe nucléaire, et le seul qui est en mesure d’arrêter le décompte, c’est le président de la République. Tu as un téléphone, en une demi-heure tu vas devoir joindre le président de la république et lui faire comprendre la situation. Tu crois que c’est une mission impossible, c’est vrai ? Mais qu’y a-t-il d’impossible dans les aventures dont le héros est vous ?

Rendez-vous pour le prochain Your Story, qui sera, vous l’avez compris, une aventure dont le héros est vous téléphonique !

Et en plus, il y aura des règles, des points de persuasion, de temps… etc. Vous le voyez bien, Your Story n’a jamais été aussi en forme !

A bientôt dans Your Story 4, qui s’intitulera Le téléphone de l’enfer.
Répondre
#47
Donc pour conclure, YS 3 n'est qu'un prologue à la véritable confrontation. ^_^
Répondre
#48
Quelle imagination!

Je suis sûr que Meneldur a apprécié le parking LOL
Répondre
#49
Et voilà.
Malheureusement, l'aventure complète ne sera disponible que durant juillet-août, car je n'aurais pas une seconde à moi jusqu'aux vacances. Mais votre patience sera récompensée, car le pdf collector contiendra une mini aventure bonus (qui s'intitulera sûrement : "un crocodile dans l'immeuble.") A cette occasion, je lancerais un grand quizz Your Story, et seuls ceux qui répondront bon à toutes les questions pourront recevoir l'aventure, ah ah !

Sinon, pour le 4, j'espère avoir le temps de l'écrire avant la fin de l'année. Contrairement aux autres tomes qui ont été faits en freestyle, le plan et les conneries sont déjà écrites. Et comme c'est une avh téléphonique, les § ne devraient pas être trop longs. J'essaierais donc de la sortir pour le 31 décembre.
Répondre
#50
Le paragraphe 133 j'adore ! ^^ ... C'était mieux avant ! Mrgreen

La série Your story reste tout de même un ovni dans l'univers des AVH, merci pour ces moments d'évasion, Sukumvit. Bon courage pour la suite. Wink
Répondre
#51
Your Story 3 est désormais disponible sur Xhoromag en PDF — et ajoutée dans la liste des compétiteurs aux Yaz, ce qui nous fait 5 AVH en compète jusqu'à présent en 2009.
Répondre
#52
C'est un des trucs les plus drole que j'ai lu sur internet depuis longtemps. Et c'est serieusement un commentaire qui vaut quelque chose parce que je suis pas le genre a me marrer pour des riens. Je suis plutot difficile. J'attend avec impatience le numero 4 et m'empresse de rechercher les deux premieres parties.
Répondre
#53
Les trois parties sont disponibles à la même place : http://www.xhoromag.com (va dans la liste des AVH par séries et cherche Your Story, ou choisis le tri par auteur et cherche Sukumvit). Les trois volets sont tout aussi malades. ^_^
Répondre
#54
Que dire après la lecture de cet ovni ?! Moi qui n'avais jamais lu d'autres avh que celles dites classiques...Avec Sukumvit, au moins on est servi en déjanterie ! Dis moi, cher Sukumvit, tu consultes un spécialiste du cerveau ? Si ce n'est pas le cas, tu devrais !...Wink
Non, sérieusement, l'aventure m'a plu. Un départ bien sympa où l'on se fait chier ( c'est pas moi c'est lui qui l'a dit !...), et un enchaînement de chapitres plus fous les uns que les autres. Donc ne sachant pas par où commencer pour la critique, je vais tout envoyer en bloc, et tu feras le tri, mon cher Sukumvit !

Big Grin J'ai aimé les ptits trucs sympas qui émaillent tout le texte :
-Episode 4 : menace à l'heure de l'apéro (Yaz 2009 du meilleur titre)
- 39, le paragraphe qui n'existait pas
- le 64 est bien sympa aussi, court, simple mais rudement efficace !
Je ne vais pas énumerer tous les paragraphes qui m'ont fait rire tant il y en a !

Le ton est très accessible et donc l'immersion en est renforcée. Je t'avoue que j'ai eu du mal à suivre la trame scénaristique, tant les renvois sauvages sont nombreux. Mais avec le recul ( je l'ai lue cet été), je me demande même si tu as écrit une histoire ou si c'est du pur feeling d'écriture...!
Pour résumer les points positifs, une ambiance drôle et immersive, absence totale de serieux ( ça fait du bien dans un monde comme le nôtre ) et un bon moment de détente durant la lecture.

Evil j'ai pas aimé, justement ce coté qui part dans tous les sens et qui fait qu'au bout de quelques paragraphes on est assez paumé si on veut suivre l'histoire, j'ai compris après qu'il fallait vivre chaque paragraphe comme un mini tableau, une mini scène sans relation directe avec l'avant ou l'après. Ce qui oblige donc le lecteur à se déconnecter du réel pour entrer dans ton monde.
J'aurais accroché plus facilement si une histoire, si courte et simple soit elle, avait été le fondement de ton avh. Il faudrait que je lise les 2 premiers volets de la série "Your story", peut être alors que ton monde m'ouvrira ses portes...

Pour finir je dirais que cette avh est un ovni dans le ciel, mais en même temps un bon bol de fraicheur au milieu des autres dites classiques.
J'aime l'idée, j'aime pas la réalisation. Mais c'est juste un avis personnel d'un néophyte en AVH, tu es peut être le créateur d'un nouveau courant littéraire, "le no-stress-and-relax-man-by-opening-your-mind style" !
Bravo pour ton aventure en tous cas ! Et prends le comme un compliment, mais pour faire un parallèle avec le cinoche, Peter Jackson et Tim Burton étaient considérés au début de leurs carrières comme des extra terrestres, tu as vu où il en sont aujourd'hui...
Ami-calmement, Sunkmanitu Big Grin
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#55
Merci sukmanitu. Je vais répondre à tes questions.

je me demande même si tu as écrit une histoire ou si c'est du pur feeling d'écriture...!
J'avais un canevas général (1ère partie, l'attaque du psychopathe, 2ème partie, la découverte de l'identité de celui qui l'a envoyé), et oui je savais où j'allais; Mais à l'intérieur même de chaque partie, c'est du free-style. Le passage sur les masques, ou sur le langage souterrains, ou le moment où on est bourré, c'est de l'invention pure.
Mais ce n'est pas difficile, parce qu'avec l'absurde, si on ne sait pas quoi faire, il suffit juste de faire n'importe quoi, et en général ça marche pour peu qu'on sache lâcher le délire tout en contrôlant ce qu'on écrit (le § 39 par exemple est un pur exemple de § dont je ne savais pas quoi faire, donc j'ai tout simplement dit que le § n'existait pas, Your story c'est très logique finalement)

tu consultes un spécialiste du cerveau


J'avais un psychologue à une période mais j'ai arrêté de consulter parce qu'il ne comprenait rien à ce que je lui disais.

J'aurais accroché plus facilement si une histoire, si courte et simple soit elle, avait été le fondement de ton avh

Il y en a une. elle complètement naze et juste prétexte à sortir le maximum de connerie, mais le système des tableaux m'a aidé, parce que ça m'obligeait à pas trop partir en grosse déconnade, YS 1 par exemple, tu verras, est complètement non-linéaire, et ça part dans tous les sens, tu me dirais lequel tu préfères.

pour la suite, elle ne paraîtra sûrement pas cette année. avec le mon métier de comédien, les nouvelles et romans que j'écris, et les petits boulots à coté pour vivre je n'ai plus une seconde (en encore j'habite toujours chez mes parents, qu'est-ce que ça va être après !), c'est pour ça que j'écris YS, ça marche bien, je m'amuse et ça ne me prend pas trop de temps. c'est un bon compromis.

Et par rapport aux extra-terrestres, je ne sais pas. C'est bien d'en être un et d'arriver à être reconnu, mais si tu y arrive pas, je te jure que là c'est l'enfer, parce qu'au bout d'un moment fatalement t'es tout seul.

Bon, encore merci, je lirais ton avh dès que je pourrais (novembre sûrement).

EDIT : c'est complètement hors-sujet, mais je profite de ce message pour faire passer une annonce, je vais participer à un concours de receuil de nouvelles, et je cherche des lecteurs pour lire mes nouvelles (il y en a une douzaine, 32 pages world en tout) et pour me donner un avis sur lesquelles il préfère. Merci.
Répondre
#56
Bon, j’ai du mal à faire une critique sérieuse là pour cette AVH atypique :p

Le scénar=delirium, rien à reprocher, sinon que l’ensemble est un peu court, bien que faisant le nombre important de 500§…

Le style est concis, rapide, adapté à l’humour.

Le psychopathe est attachant (si si ^^).

Bien sûr niveau jeu on a une parodie au niveau des énigmes, des lancers de dés etc agréable.

Niveau structure, le fait que l’aventure se découpe par mini-épisodes c’est pas mal, ça permet (vu que l’aventure est très linéaire et qu’elle se relirait mal, sinon pour le fun) de découvrir tous les paragraphes de chaque épisode sans être largué par certains contenus (ça ne serait pas le cas si on avait un bloc de 200§ pas rassemblé en petit paquets chronologiques).

Pour tes nouvelles, je suis dispo, comme d'hab.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#57
Regardez ce que j'ai trouvé accidentellement : http://www.jeuxvideo.com/forums/1-14563-...e-hero.htm

Quelqu'un s'est amusé à retranscrire Your Story 1 sur les forums de JeuxVidéo.com avec liens intégrés. Je n'arrive pas à trouver où ça commence, le lien ci-dessus tombe sur l'un des premiers paragraphes de l'aventure. Lol.
Répondre
#58
Je plaide non coupable!
Le gars a presque le même pseudo que moi mais les fans de l'assassin royal sont nombreux...
Marrante coïncidence quand même.
Répondre
#59
Ben ça alors !

Le type a repris l'aventure sous le nom : "La fic dont vous êtes le héro" (vous savez ce que ça veut dire, fic?)

Et il a posté chaque page sur un forum de jeu différent, et il a fait des liens entre les pages pour faire l'avh. Et il a repris toute l'aventure, sans erreur, ça a dû lui prendre un temps fou.

Mais pourquoi ???????

Quand je clic sur le mec, c'est marqué : "ce pseudo a été banni."

Je sais bien qu'il y a des pauvres gens qui ne savent pas quoi faire de leur vie, mais à ce point là...

Enfin, quelque part cette personne est bien à l'image de Your Story.

Et comme quoi Your Story pourrait avoir du succès comme truc. Je suis sûr qu'un site complètement absurde : "Your Story" fonctionnerait. Mais j'ai bien d'autres chats à fouetter pour l"'instant.

A moins que je vous ai caché qu'un véritable culte qui va renverser la démocratie est en train de se former dans les souterrains obscurs, pour envahir la société de milliers de Your Story. Le secte des Your Story prépare son putsch dans l'ombre...

Au fait, un remerciement particulier à Oiseau pour les pages de présentation de la série, elles sont vraiment ben foutues, chapeau ! Il a même rajouté des blagues.

EDIT : Je viens d'avoir une révélation. La fic ne serait-elle pas le raccourci de la fiction ?
Répondre
#60
Je suis déçu, je pensais que c'était "La ficelle dont vous êtes le héros".

J'imaginais déjà le quatrième de couv', en gras :

"Un string, un bonnet de bain et deux présidents de la république (dont un bleu) sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette ficelle dont VOUS êtes le héros."

Déçudéçudéçu.


Je profite de ce message pour adresser mes félicitations à Sukumvit pour son AVH. Par contre, je suggère une estampille "Une aventure dont VOUS êtes le héros, mais une aventure à ne pas lire au bureau". Mes collègues me regardent bizarrement, maintenant.
Arzarach, de cheval
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)