L'Oeil d'Émeraude
#31
Bon, je viens de passer à tout hasard à la maison de la presse de Rueil-Malmaison (92).

Et, croyez-le ou non, la vendeuse était sur le point de disposer la pile de "nouveaux" Défis Fantastiques sur le rayon ! La chance, non ?

J'attendis donc benoîtement que la demoiselle eût fini, avant d'empocher tout aussi benoîtement L'Oeil d'Emeraude et de l'aller payer au tenancier.


Personnellement, et quoi que j'aie pu lire un peu plus haut, je suis sur un petit nuage. Je ne connais encore rien de cette aventure, et peu importe qu'elle s'avère médiocre ou pas : pour l'heure, je ne parviens tout simplement pas à réaliser que mon rêve récurrent depuis une bonne dizaine d'années (cf le topic approprié) vient enfin de se réaliser.

Enfin, je viens d'acheter un nouveau Livre Dont Vous Êtes Le Héros - un vrai.

Bien sûr, la présentation a changé. Elle est certes moins merdique que la précédente (on eût difficilement pu faire pire) et voit le retour du fameux logo "au bouclier" ; mais avec ses dorures cheap et son cadre pataud en gravures pseudo-runiques, on peut dire qu'elle atteint quand même un honorable niveau de merdicité.

Mais bon : il en faudrait davantage pour me gâcher ma joie.

Ah si, quand même : preuve supplémentaire qu'en dix ans, la cible "jeune" a visiblement regressé aux yeux des éditeurs : le livre s'ouvre sur un avertissement où ces rustres vous tutoient (violant l'adage qui veut qu' "un ldvh où l'on dit "tu" est un ldvh qui pue") pour vous déconseiller de reproduire les situations du livre, etc, etc...
Ok, les mecs, dommage : je rengaine mon épée, alors...

Sinon, comme l'a dit Salla, le papier craint légèrement (on peut presque lire au travers) et le format n'est pas celui d'un poche classique : plus large, plus souple, et visiblement plus solide que les "anciens"... C'est déjà ça.

Ceci dit, passé un premier feuilletage, les illustrations sont de toutes beauté, et ne semblent pas trop mal reproduites (les aplats noirs, par exemple, passent assez correctement sur la plupart). Surtout, elles ont l'air extrémêment soignées et frappantes : une fontaine en "tête de vieille" absolument marquantes, des orcs horribles comme il faut, des démons dégueus au sourire satanique... Bref, du bel oeuvre.

Bon. Et si maintenant j'y jouais ??
Répondre
#32
Mad Martigan a écrit :Ah si, quand même : preuve supplémentaire qu'en dix ans, la cible "jeune" a visiblement regressé aux yeux des éditeurs : le livre s'ouvre sur un avertissement où ces rustres vous tutoient (violant l'adage qui veut qu' "un ldvh où l'on dit "tu" est un ldvh qui pue") pour vous déconseiller de reproduire les situations du livre, etc, etc...
Ok, les mecs, dommage : je rengaine mon épée, alors...
J'avais pas fait gaffe à cette entête. Ca à des odeurs de polémique autour de strangulation chez le Roi Lézard cette histoire.
Répondre
#33
Y'a des chanceux, parce que ma virée à la Fnac s'est révélée infructueuse...Sad

Bon demain, je repartirai ptet' à l'attaque dans les vrais bons coins de Paris ! Cool


Répondre
#34
Imaginez moi qui habite Nogent le (G)Rotrou!!

Bon, ya un très gros rayon livres au Leclerc du coin, on sait jamais LOL
Répondre
#35
Ah, un Eurélien, comme moi ! Un gars du 28, quoi !


Re-bienvenue, Fitz ! J'ai passé mon enfance entre Brou, Chateaudun et Chartres !! C'est dire que notre bonne vieille Beauce, je la connais...


Alors voilà : pour trouver l'Oeil d'Emeraude, je te conseille le point-presse de Bonneval, le Champion d'Illiers-Combray, ou alors (mais vraiment en cas de rupture de stock) la libraire Legué de Chartres, 7 rue Noël Ballay.

Ceci dit, si tu n'es pas motorisé, le Leclerc dont tu parlais devrait très bien faire l'affaire (les livres sont deux rayons après la section 'charcuterie').
Répondre
#36
Tiens, des Euréliens. Senonches, la Ville-aux-Nonains, est-ce que ça vous dit quelque chose, à tout hasard ? J'y ai passé une partie de mon enfance. :-)
Répondre
#37
Le Leclerc de Nogent le Rotrou a bien changé puisque c'est désormais un hypermarché avec un espace livres de 80 mètres carré. Ceci dit, je n'y ai vu que très peu de LDVELH.

Ceci dit, je ne suis que de passage dans la région (ça va faire 3 ans quand même!) et j'espère bientôt revenir dans ma région de naissance, ma chère Vendée. (Ce sera + pratique pour les jeux de rôle car je suis MJ et tous mes joueurs s'y trouvent).
Répondre
#38
Mad Martigan a écrit :(les livres sont deux rayons après la section 'charcuterie').
Référence à Bernard Minet ??? LOL
Répondre
#39
Bon, la deuxième tentative fut la bonne, cette fois au Gibert Joseph du Boulevard St Michel (avis aux Parisiens).

D'ailleurs, ils ont quasiment tout ce qui a été réédité, et le rayon est passé de complètement invisible à presque visible...Génial non ? ^^

Concernant l'édition, je la trouve pas trop mal. Certes, il est dommage que l'illustration de couverture soit complètement bouffée par le cadre "runique", mais au moins le papier est de meilleure qualité que celui des derniers DF "gros logo" comme le dragon de la nuit, où on ne voyait même plus les illustrations.

Les illustrations, parlons-en ! Pour une fois, Gallimard n'a pas saboté le bouquin en en virant la moitié (ou plus, suivez mon regard qui se pose sur La revanche du Vampire et ses 2 ou 3 malheureuses illustrations) : je crois bien qu'elles y sont toutes ! Big Grin
De plus, comme on le savait, elles sont très réussies et constituent l'un des gros points forts du livre qui, hélas, ne brille guère par ailleurs.

On le savait, mais le livre se signale par un scenario et des évènements complètements illogiques (un bucheron qui habite au dessus du labyrinthe, un marchand dans le dit Labyrinthe...) et est un Porte-Monstre-trésor dans la veine d'un Labyrinthe de la Mort. Au moins le traducteur a pris soin de respecter le background et d'appeler tous ces lieux par leur nom véritable.


Bref, belle édition et petit évènement quand même (1er nouveau DF traduit depuis 10 ans). Espérons que Gallimard suivra avec Bloodbones et Curse of the Mummy. Deux DF à traduire en plus, c'est pas la mort, quoi...Sad


Répondre
#40
Skarn a écrit :C'est beau la science. On sait tous que l'oeil d'émeraude est nul, mais on l'aura tous acheté d'ici deux semaines. Faudra que je passe à la FNAC samedi. Pour les autres livres, s'ils veulent que je les achéte, ils n'ont qu'à republier des livres que je n'ai pas.
Oups, si j'avais su que c'était pour la science, j'aurais économisé mes sous pour L'Oeil d'Émeraude au lieu de les dépenser sottement pour ces trois bouquins de Norman Spinrad et ces trois CD. Quel dommage. En plus, je passe à côté du LDVH du siècle. Quel malheur. Excusez-moi, je vais me flageller avec des orties fraîchement coupées.

Non, je résisterai. Même la collectionnite aigüe ne peut me forcer à acheter cette sombre bouse.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#41
Mad Martigan a écrit :Ah si, quand même : preuve supplémentaire qu'en dix ans, la cible "jeune" a visiblement regressé aux yeux des éditeurs : le livre s'ouvre sur un avertissement où ces rustres vous tutoient (violant l'adage qui veut qu' "un ldvh où l'on dit "tu" est un ldvh qui pue")

Adage ô combien vrai et pertinent.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)