L'Épée de Légende S3E08 (L'Impossible Mission)
#16
[Image: 559173567411d.jpg]

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#17
Parvenu au port, il ne vous faut pas longtemps pour trouver la Lance Dorée, amarrée au quai septentrional. Le capitaine, un homme imposant nommé Silthor, lit la lettre de Tobias avant de se tourner vers vous.

"Sire Tobias me charge de vous conduire à l'ouest," dit-il avec un manque d'enthousiasme perceptible. "Cela va retarder mon retour à Ferromaine de plusieurs semaines, ce qui me fera perdre des centaines de couronnes. Cette nouvelle n'est pas la bienvenue, mais je dois rester dans les bonnes grâces des Chevaliers de la Chapelle si je veux continuer à commercer ici. Je vais faire les préparatifs nécessaires. Revenez demain matin."

Vous éprouvez une certaine compassion pour Silthor, mais votre quête a priorité. Vous lui serrez la main et l'assurez que vous serez de retour demain à l'aube.


- Vous pouvez à présent aller voir Eméritus

- ou vous trouver une auberge.
Répondre
#18
J'imagine qu'on ne perd rien à aller voir Emeritus...

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#19
Je suis d’accord.
Répondre
#20
Eméritus est enchanté de voir que vous êtes sains et saufs, mais son humeur s'assombrit vite lorsque vous lui racontez les évènements de la semaine passée.

"À présent, vous devez donc descendre dans le royaume de l'Ange de la Mort, le Shéol. Ah, cet Icon s'est vengé cruellement, car vous devez savoir que vos chances de revenir sont très minces."

"Allons, ne désespérons pas ! L'échec étant impensable, la quête doit nécessairement réussir !"

Il vous offre un faible sourire. "J'admire votre résolution, mais votre logique est discutable."

Vous riez. "Et bien, que peux-tu nous dire du Shéol ? Il est préférable d'être préparés à l'avance."

"Alors, rendons-nous à ma bibliothèque."

Il vous mène à une pièce qui contient près d'une centaine de tomes et un grand nombre de parchemins. C'est certainement l'une des plus grande bibliothèques privées de la région. Fouillant parmi ces ouvrages, Eméritus met la main sur un parchemin à demi effacé, qu'il expose à un rayon de soleil pour pouvoir le lire.

"La Mort est le frère du Sommeil, et dans la mythologie, ils sont tous deux les enfants de la Nuit. Le Shéol, le royaume de la Mort, peut être atteint à certains lieux du monde des mortels, là où la barrière entre la vie et la mort est faible. Mais je n'ai aucune idée de l'endroit où un tel lieu pourrait être trouvé."

Vous regardez les rangées de livres et les piles de parchemins poussiéreux. Vous ne pouvez pas vous permettre de gaspiller trop de temps avant de partir pour votre quête, mais les informations qui se trouvent ici pourraient être précieuses.

Eméritus est prêt à vous aider dans vos recherches, mais il faudrait vous concentrer sur un sujet en particulier.


- Vous pouvez rechercher des informations sur Entasius,

- sur le Shéol

- ou sur la Mort elle-même.

- Si vous ne souhaitez pas faire de recherches, vous pouvez faire vos adieux à Eméritus et vous rendre à une auberge.
Répondre
#21
Entasius on devrait pouvoir gérer avec mage et voleur dans le groupe. J'hésite entre le Sheol et la Mort. Entasius nous parlera sans doute a minima du Sheol, donc peut-être faire des recherches sur la Mort?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#22
Ça tombe bien, la Mort avait ma préférence.
Répondre
#23
Consultant divers livres de religion et de mythologie, vous découvrez que la Mort est un archange nommé Azrael. Il règne sur une morte contrée peuplée d'âmes perdues - le Shéol - se tenant au coeur d'une vaste plaine d'où il peut observer tous ses sujets.

D'après une source, Azrael possède d'innombrables yeux, qui lui permettent d'embrasser la totalité de l'espace et du temps en un seul regard. Chaque fois que l'un de ses yeux se ferme, une vie humaine s'éteint.

Il est désormais tard et vous êtes fatigués. L'atmosphère de la bibliothèque est étouffante et le sujet que vous avez choisi d'étudier déprimant. Vous décidez d'aller dormir.


"C'est une sage décision," dit Eméritus. "Vous avez besoin de repos après vos récentes aventures. Demain, nous pourrons décider quel est le meilleur moyen de poursuivre votre quête."

Mortellement fatigués, vous le remerciez pour son aide avant de suivre ses serviteurs jusqu'à des lits préparés à votre intention. Vous sombrez immédiatement dans un profond sommeil.

*

Vous êtes en pleine forme lorsque vous vous réveillez, et vous vous jetez avec un appétit voarace sur le petit déjeuner qu'Eméritus a préparé pour vous.

"Excusez notre manque de manière," lui dites-vous entre deux bouchées. "Dans une vie d'aventure, on ne peut jamais savoir quand et où viendra le prochain repas. Ni de quoi il sera fait."

"Je vous en prie," fait-il avec un geste de la main, "mangez autant que vous voulez. Nous parlerons ensuite."

(Vous pourriez regagner 6 points d'Endurance, mais vous êtes déjà au maximum.)

Eméritus vous offre des provisions pour votre voyage, si vous en avez besoin. Chacun de vous peut emporter des rations de boeuf salé, de noix, de biscuits et de fruits séchés (des rations suffisantes pour une semaine occupent la place d'un objet).

"En-dehors de cela, je ne peux pas vous être d'une grande aide," dit-il. "Je ne fais pas payer mes clients et je ne suis donc pas un homme riche. Mais vous pourriez aller voir le capitaine d'un navire nommé la Providence. Je l'ai guéri de la fièvre, et il pourrait accepter de vous rendre service."

"Tu es un homme généreux, Eméritus," lui dites-vous, "et ton aide a été précieuse."

Puis vous prenez vos affaires, lui faites vos adieux et vous dirigez vers le port.

*

(La Providence est l'autre navire sur lequel vous auriez pu embarquer, si vous n'aviez pas obtenu la lettre de Tobias.)

*

Silthor vous regarde monter à bord sans grand enthousiasme.

"Ah, vous voilà," grommelle-t-il. "Inutile de prétendre que la perspective de ce voyage me plaît. Si vous deviez annoncer que vous avez soudain changé d'avis, j'en serais plus heureux que si je venais de passer la nuit dans une maison de plaisir."

Il voit à vos expressions que vous n'êtes pas sur le point de lui annoncer quoi que ce soit de tel.

"Enfin, je ne peux pas me permettre de contrarier Tobias, qui a - si vous me pardonnez mon honnêteté - le coeur aussi dur qu'une pierre et aussi noir que celui d'un rejeton de l'enfer. Nous allons hisser les voiles dans quelques minutes, ne gênez pas l'équipage en attendant.

*

La Lance Dorée tangue doucement tandis que l'ancre est levée et que les voiles sont hissée. C'est une caravelle dotée d'une seule voile carrée, rapide tant que le vent est favorable, et vous devriez atteindre l'île d'Entasius d'ici un mois. Les marins échangent des cris joyeux tandis qu'il lui font quitter le port. Vous vous demandez si Silthor leur a parlé du long détour que devra faire le navire avant de regagner Ferromaine.

Une fois la baie quittée, la voile se gonfle sous l'effet du vent et le navire commence à fendre les flots à une belle vitesse. Silthor approche, le visage transformé par l'enthousiasme qu'éprouvent tous les marins en retrouvant la mer. Un autre homme l'accompagne ; il vous le présente comme étant le quartier-maître, Lokven.


Lokven vous montre où vous dormirez : un recoin exiquë du dortoir des matelots.

"Il y a un seau ici," dit-il. "Utilisez-le si vous vous sentez malades."

Vous lui prêtez à peine attention, occupés à regarder un rat tapis sous la couchette. L'animal vous rend votre regard sans crainte apparente.

"Est-ce que ce navire n'a pas un chat ?" demandez-vous.

"Il en avait un. Ah, ce pauvre Gobelin. Il s'est fait déchirer la gorge par une de ces charmantes bestioles. Enfin. Le capitaine Silthor vous demande de le rejoindre dans sa cabine au coucher du soleil. Il a peut-être l'intention de discuter de votre destination."

*

Le navire se dirige au nord-nord-ouest à une bonne vitesse, poussé par un vent vigoureux. Alors que le soleil disparaît à babord, vous vous rendez à la cabine de Silthor.

Autour d'un verre de brandy, il discute du voyage avec vous :

"Nous ne pouvons pas savoir exactement où se trouve l'île d'Entasius. Une fois que nous aurons atteint la Mer des Brumes, je suis prêt à consacrer six jours à la chercher. Si nous ne découvrons aucune terre dans ce délai, nous devrons reprendre notre voyage vers Ferromaine, où vous pourrez chercher un autre navire."


- Vous pouvez répondre qu'il n'en est pas question et qu'il trouvera l'île d'Entasius même si cela doit lui prendre six cents jours

- ou lui dire que son offre semble tout à fait raisonnable.
Répondre
#24
Pharéole va abandonner le diapason (qu’il avait gardé à tout hasard, mais qui doit désormais être tout à fait inutile) pour stocker des rations pour une semaine.

Pour la réaction face au capitaine, j’hésite, mais je suis enclin à la fermeté, pour une fois.
Répondre
#25
C'est vrai que nous sommes en quelque sorte censés être "en mission pour le seigneur", donc inflexibles comme Tobias et que cela pourrait être perçu bizarrement si on se mettait à se la jouer à la cool. Mais d'un autre côté se mettre à dos le capitaine risque de nous valoir de sérieux ennuis. Mais bon comme je l'ai dit auparavant, on est au début, alors on peut prendre des risques. Et puis j'ai dans l'idée qu'il craint tant Tobias qu'on peut tirer la corde encore un peu avant qu'elle ne casse: jouons donc les obtus!
Et s'il refuse: "au bûcher!" ^^

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#26
Votre réponse mécontente visiblement Silthor. Alors qu'il était sur le point de remplir à nouveau les verres, il fronce les sourcils et rebouche la bouteille.

"Oui, bon... Nous verrons cela lorsque nous atteindrons la Mer des Brumes."

Devinant qu'il ne souhaite plus votre compagnie, vous quittez la cabine et l'évitez pendant les quelques jours qui suivent.

*

Les semaines passent. Le recoin où vous dormez se révèle aussi sale qu'inconfortable.

*

Trois semaines après votre départ de Crescentium, vous êtes réveillés par un vacarme sur le pont. Émergeant à l'extérieur, vous voyez les marins se presser à babord. La main en visière pour protéger vos yeux de l'éclat du soleil, vous regardez dans la même direction.

À une certaine distance, vous apercevez un navire dont les voiles écarlates, loin d'être gonflées par la douce brise, ont été abaissées et enroulées.

"Pourrait-il s'agir d'un vaisseau fantôme ?" se demande Silthor lorsque vous le rejoignez à la poupe. "J'ai entendu des histoires de navires abandonnés par leur équipage, qui errent ensuite sur la mer au gré du vent..."


- Vous pouvez lui suggérer de vous rapprocher

- ou au contraire de continuer votre route sans ralentir.
Répondre
#27
La curiosité, toujours, pousse Pharéole à demander de s’en approcher…

… Mais il se rangera à l’avis de Milena si elle souhaite rester prudente.
Répondre
#28
Allons voir...

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#29
Silthor est indécis, mais vous parvenez à le rallier à votre opinion.

"Si nous évitons cet autre navire," soulignez-vous, "cela pourrait engendrer des rumeurs insidieuses au sein de l'équipage. Même si le navire se révèle abandonné, il vaut mieux le constater directement que de laisser les matelots imaginer des choses de toute sorte."

Il se frotte le menton. "Oui, vous avez peut-être raison. Verrochio ! Rapproche-nous !"



La Lance Dorée s'approche lentement du navire aux voiles écarlates. Alors que la distance diminue, des signes de vie deviennent visibles à bord.

"Ce n'est pas un vaisseau fantôme !" crie un homme qui a grimpé jusqu'au nid-de-pie. "Regardez, il y a un homme au gouvernail... et là-bas, deux matelots !"

D'une façon pour le moins étrange, l'activité visible à bord de l'autre navire continue de s'intensifier à mesure que vous approchez. Les exclamations de ses marins vous parviennent peu à peu aux oreilles. Lorsque vous êtes finalement tout proches, ce sont des dizaines d'hommes qui se pressent bruyamment sur son pont. Mais vous vous sentez mal à l'aise.

"Holà, la Lance Dorée !" crie un homme qui doit être le capitaine du navire. "Nous nous dirigeons vers la Mer des Brumes ! Et vous ?"

"La Mer des Brumes !" vous dit Silthor. "Vous pouvez continuer votre voyage avec eux et je pourrai prendre le chemin de Ferromaine. Quelle chance !"


- Vous pouvez accepter

- ou refuser de voyager sur l'autre navire.
Répondre
#30
(Milena a laissé la lettre pour le capitaine au capitaine et rempli son sac de provisions)

C'est chelou, si on se sent mal à l'aise, c'est qu'il y a un truc. On devrait sans doute rester sur la Lance Dorée...

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)