Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
On avait réussi quand même !
Les Big Boss ! ^^
(Dis le mec qui est resté inutile 75% du temps...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
(13/06/2014, 19:33)Albatur a écrit : Ah ? j'y serais aussi le dimanche mais je sais pas encore quand...

Finalement non ! Merci la sncf de me priver de train... Train prévu a 9h39 pas la, et premier hypothétique train a 11h10. Rolleyes
Répondre
Pareil ce matin le train de 9h21 il a fallu le prendre à 10h55.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
Pas grave j'ai joué avec ma femme... Big Grin
Répondre
J'y suis allé, mais comme j'ai surtout fait des prototypes, ce que j'y ai appris ne servira sans doute pas avant un an dans le meilleur des cas... Mais y'avait des concepts intéressants, parmi lesquels :

Un jeu basé sur la mythologie nordique. Pour faire des points, il faut gagner des batailles puis envoyer au Valhalla un de ses triomphateurs pour concrétiser. Plus un guerrier est bon, plus il rapporte, mais évidemment, une fois mort, il aura un peu de mal à combattre pour vous au tour suivant.

Un jeu de 3 à 5, mais où il y a toujours 5 joueurs sur le plateau. S'il n'y a pas d'humains pour incarner les deux derniers, ceux-ci, qui ont une gameplay un peu différent (pensez aux trois seigneurs du Disque-Monde contre le commissaire et le chaotique) sont simulés par des événements aléatoires.
Répondre
Tu te souviens pas du nom du jeu ? (celui lié a la mytho nordique)
Répondre
Valhalla. J'avais bien aimé et je vais suivre l'évolution du jeu, mais comme je l'ai dit, pour l'instant, ce n'est qu'un prototype, fait avec une imprimante couleur et des cartes très dépouillés (un nom, des chiffres... les illustrations, c'est cher !).

La page Facebook correspondant : https://www.facebook.com/pages/Valhalla-...7675077634
Répondre
Salut à tous,

Je me remets petit à petit dans les jeux de plateau. J'ai essayé de suivre dans le thread : visiblement vous jouez chez Vic ou au Meisia c'est ça ?
Est-ce qu'il est possible que je donne mes coordonnées aux grands organisateurs (Skarn, Outremer, Vic ?) pour être alerté de ces rencontres ?

Je doute que vous me motiverez à me remettre aux AVH, moi-même étant bloqué chaque fois que je veux écrire mon roman, ma pièce de théâtre, mes nouvelles ou tout autre expérience... ce qui me fait avancer de trois pauvres lignes par jour Sad
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
C'est déjà plus que moi...
Enfin cela dit, j'écris mes meujeutage à côté.
Mais si je pouvais avancer mes AVH de 3 lignes par jour, ce serait déjà un progrès !!
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
Nous venons de faire une partie de Pathfinder. Je n'ai pas l'énergie pour la commenter actuellement, mais j'ai vérifié un point de règle : la Mama du premier scénario est considérée comme une défaite automatique quand même la première fois qu'elle est vaincue (oui, c'est... étrange). Nous aurions donc logiquement dû appliquer la règle normale de fuite en dévorant des cartes de la pile des bénédictions, ce qui aurait pu changer la partie. Fortement en notre défaveur, car nous l'avons croisée en tout début de jeu, maximisant la perte obligatoire (impossible de tout fermer).

Bon, sur ce coup là, honnêtement, je ne donne pas d'excuse au jeu : lorsque l'on fait autant d'efforts pour être ambigu, en anglais comme en français, sur l'effet d'une carte, c'est presque de la provocation.

Source : http://paizo.com/threads/rzs2qhj0?Mammy-...ed-villain et http://boardgamegeek.com/thread/1090661/mammy-graul

Deuxième point de règle, plus discret celui-là : lorsqu'une région est fermée, mais qu'il est révélé qu'elle contient un boss, si le boss est bien la seule carte à rester, la région reste cependant ouverte, et conserve donc ses effets.

Source : http://www.black-book-editions.fr/conten...les_v1.pdf, page 18

EDIT : Il y avait encore une règle foireuse sur ce scénario (est-ce que les sbires invoqués, y compris par elle-même, renforcent aussi la Mama ?), mais cette fois, nous l'avons bien joué : http://paizo.com/threads/rzs2qgzb?Them-O...d-henchmen
Répondre
Pour étoffer un peu mon propos : Pathfinder Adventure Card Game est un jeu récent, qui en est à sa première édition (anglaise comme française). La différence entre édition et impression est importante, une nouvelle édition (avec des changements) coûtant un petit peu plus cher (refaire des plaques d'impression). Ce n'est donc pas quelque chose qui se fait à la légère, et il est presque normal d'y trouver des erreurs, coquilles, phrases peu claires.

Cependant, y'a des limites au syndrome de la bonne poire. Certains des problèmes évoqués dans mon message précédent ont été repérés par la communauté lors du teasing de l'aventure 3. Les cartes n'étaient même pas encore arrivées en boutique, peut-être même pas encore sous presse, qu'elles causaient déjà des problèmes de compréhension.

Et il s'agit de la troisième aventure. Sachant que durant les scénarios précédents, nous avons eu des problèmes similaires (exemple : la zombie à battre sur charisme avec la propriété magique), j'en ai un peu marre de devoir consulter les forums en cours de partie ou de me rendre compte après coup, que surprise, il fallait interpréter la carte d'une autre façon.

Je ne jette pas la pierre à l'édition française, même si elle a ses propres défauts (cartes imprimées de travers notamment), mais vraiment aux créatifs initiaux. Pour prendre l'exemple de la Mama, il restait largement assez de place sur la carte pour rajouter une ligne clarifiant son pouvoir. Magic the Gathering, jeu infiniment plus complexe et tordu, a même plus ou moins établi une syntaxe type pour ces rappels de règles non nécessaires dans l'absolu mais fluidifiant le jeu : entre parenthèses, en italique.

Bref, même si PACG est un bon jeu, Paizo rejoint FFG dans mon club fermé des éditeurs incapables de rédiger un texte de plus de deux lignes sans qu'il soit interprétable de trois façons distinctes, et qui mettent des années à corriger leurs erreurs, sans cesser pour autant de produire un flot quasiment constant d'extensions avec les mêmes problèmes durant ce délai.
Répondre
Hier, Battlestar Galactica. J'étais le dévoué amiral de la flotte. Malgré un comportement exemplaire, le nettoyage de la galaxie à coup de charges nucléaires, mon habileté au commandement qui permettait à notre vaisseau d'éviter les tirs ennemis et de bondir dans l'espace sans heurt, j'ai immédiatement été soupçonné d'être un Cylon. Parlez d'une reconnaissance !

Mes chers collègues humains ont eu les deux intelligentes idées, contre mon avis, de 1) donner le titre de Président au premier Cylon 2) libérer la deuxième Cylon de prison. Avec des alliés pareils, on a plus besoin d'ennemis. J'en ai été réduit à déclarer la loi martiale pour arranger les choses, m'attribuant les pleins pouvoirs, mais la politique interne était tellement désastreuse (cartes Quorum magnifiquement pourries) que cela n'a eu guère d'effet. La partie s'est conclue sur ma difficile décision entre sacrifier nos ultimes rations ou nos dernières gouttes de carburant.

PS : Bon, en vrai, le fait d'avoir eu une pioche pourrie dans les destinations après la phase d'agent dormant (superbe saut de 1) n'a probablement pas aidé le groupe. J'aurais tiré un 3 à ce moment-là, on l'emportait.
PPS : Pour info, les chances qu'Outremer ne soit pas un Cylon, ce qui impliquait qu'Alendir ne le soit pas non plus car il avait vu sa main, étaient de 13%. En effet, comme chacun connaît ses cartes, il fallait qu'aucune des deux cartes Cylons présentes sur les 10 inconnues ne soit parmi les 6 qu'ils se partageaient. Source : http://stattrek.com/online-calculator/hy...etric.aspx

Point de règle erroné : Les vaisseaux civils détruits ne sont pas remélangés, ils sont retirés du jeu.
Répondre
Tellement vert le Skarn qu'il raconte deux fois la même chose dans son topic ! Big Grin
Répondre
(28/06/2014, 09:54)Skarn a écrit : PPS : Pour info, les chances qu'Outremer ne soit pas un Cylon, ce qui impliquait qu'Alendir ne le soit pas non plus car il avait vu sa main, étaient de 13%.

Pas tout à fait obligatoire. Si j'avais été humain, il aurait pu dire la vérité à ce sujet, ce qui lui aurait permis de me faire soupçonner à tort plus tard (lorsqu'il serait devenu clair que lui était un Cylon).
Répondre
https://www.kickstarter.com/projects/lab...-of-arkham

Un Kickstarter pour un nouveau jeu de plateaux sur l'univers de Lovecraft. Deux différences notables cependant :
  • C'est un jeu indépendant
  • Le but est de survivre, pas de taper du monstre. L'accent est mis sur la corruption et la folie, pas le combat.

Pour avoir lu les règles, y'a du bon et du moins bon.

Ils conservent la bonne idée des cartes à deux faces, mais avec une variante intéressante : elles servent pour indiquer ce qui menace la ville, le côté visible par défaut représente les ennuis apparents (exemple : une invasion de rats), le côté caché l'origine de ces problèmes (exemple : ils fuient une chose d'un autre monde qui s'est installé dans les égouts).

Il y a également une obligation de coopération bien pensée, résoudre certains problèmes demandant l'utilisation d'un artéfact qui corrompt son porteur. Le seul moyen d'arrêter le processus, et d'ainsi éviter d'être totalement dévoré par les ténèbres, consiste à transmettre l'objet maudit à un autre joueur.

En revanche, je trouve le mécanisme permettant de soigner la folie un peu trop simple et facile, et je pense qu'il y a un peu trop de règles concernant l'équipement. Sur ce dernier point, c'est peut-être ma vision personnelle de la chose qui parle, estimant qu'un jeu d'horreur lovecraftien devrait se concentrer sur le spirituel (la connaissance, la folie) plus que la matériel.

À suivre cependant.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 22 visiteur(s)