L'Épée de Légende S1E01 (Les Treize Mages)
J'aurais plutôt vu Saenad en premier vu ses capacités comme éclaireur, mais si on décide de me donner cette place je l'accepte modestement comme un hommage à mon mérite.
Dommage que je n'y aie pas pensé sur le moment… j'aurais dû dire à Balthazar que cette épée ne serait jamais tirée que pour une bonne cause et que le premier géant qui jouerait les rigolos j'en ferais des tranches fines… enfin.
( mais ne lui en veuillez pas trop, il ne devait sans doute lui rester rien d'autre à force d'équiper des champions incompétents… )

Donc, moi et Saenad en 1 et 2 comme vous le voulez, Aubin en 3 et Fimmex en 4 ?
Je pense que dans la plupart des combats le mieux sera que Saenad et moi-même nous chargions du corps à corps, Aubin nous soutient à coups de flèches et Fimmex avec ses sorts…

" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Le début de l'exploration du labyrinthe varie selon le mage qui nous a embauché.

Un mot au sujet du "seigneur de la guerre" que l'on croise sur le chemin : le terme est en fait une traduction inexacte de "warlock". C'est une sorte de guerrier-magicien (qui fait partie des classes disponibles dans le JDR).
Répondre
Je suis d'accord sur l'ordre proposé par Sire Flongand. (qui reçoit donc le prisme en verre) : Flongand, Saenad (on peut inverser par la suite en cas de blessures par exemple), Aubin, Fimmex
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
(11/05/2011, 15:28)Outremer a écrit : Un mot au sujet du "seigneur de la guerre" que l'on croise sur le chemin : le terme est en fait une traduction inexacte de "warlock". C'est une sorte de guerrier-magicien (qui fait partie des classes disponibles dans le JDR).
Ah d'accord, il a traduit 'warlord' à la place, ça devait être juste à côté dans le dico…

Bon, pour la nourriture Aubin va nous dire ( il peut même lire les pensées des aliments, il sait tout faire ); reste l'alcôve.
Vous pensez que c'est un piège à c* classique qui a exterminé les champions précédents ? Moi je ne la sens pas trop…
Évidemment, ça va dépendre de la nourriture. Si elle est bien empoisonnée alors l'alcôve est sans doute ok, mais si elle est bonne alors il vaut mieux s'en tenir à l'écart… enfin c'est comme ça que moi j'arrangerais les choses si on me demandait de faire un labyrinthe.
Qu'est-ce que vous en pensez ?

" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Oui je suis plutôt d'accord, dans le couple nourriture/alcôve, il doit bien y en avoir un de mauvais..... Attendons donc les lumières d'Aubin.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
(11/05/2011, 18:49)ashimbabbar a écrit : Ah d'accord, il a traduit 'warlord' à la place, ça devait être juste à côté dans le dico…

Pour être juste, "warlock" n'a pas d'équivalent précis en français. Dans D&D, c'est traduit par "sorcier", dans Might & Magic par "géomancien"...

L'ordre de marche est surtout important en combat, mais il y a des situations autres où il a également son importance.
Répondre
Pour la petite histoire, j'avais fait 10 à mon jet de pouvoir et donc échoué à mon sortilège de hurlement...

Pour l'ordre de marche, on ne pourrait pas faire 2 et 2? Par exemple, Sire Flongand et Saenad devant et moi plus Aubin juste derrière.

J'attends le résultat de l'inspection de la nourriture mais j'avoue être très curieux de savoir ce qu'il y a dans l'alcôve. Un piège dès le début, je n'y crois pas trop.
Répondre
Aubin s'approche de la nourriture, la tâtant avec précaution du bout des doigts, la humant, sans distinguer aucune trace de poison. Aussitôt, vous vous attablez tous avec un appétit non dissimulé.
Balthazar a eu la délicate attention de vous fournir en provisions de bouche avant l'Épreuve. Chaque joueur qui se restaure gagne 1 point d'ENDURANCE. Vous pouvez emporter des rations pour plus tard. Chacune compte pour un article et vaut 1 point d'ENDURANCE. Le moment du départ est arrivé.
Allez-vous suivre le couloir d'en face ou pénétrer dans l'alcôve de droite ?
Répondre
Bon, alors je suppose qu'on se charge tous de nourriture au maximum, moi en tout cas je le fais.

Fimmex, tu crois vraiment ? Je veux dire, on est dans un labyrinthe, là, avec des pièges, des monstres et tout, sans parler des concurrents. Les combats, ça ne me fait pas peur, mais les pièges j'aime autant pas.
Les choix sans aucun indice, ça me rend nerveux et quand je suis nerveux j'ai envie de frapper. Je me défoulerai sur le prochain malfaisant… n'empêche que je n'ai pas envie de marcher dans un piège d'entrée de jeu.

Maintenant, c'est peut-être le couloir qui est le piège… ah, ça m'énerve quand je pense trop. Décidez sans moi.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
(11/05/2011, 23:01)Fitz a écrit : Pour l'ordre de marche, on ne pourrait pas faire 2 et 2? Par exemple, Sire Flongand et Saenad devant et moi plus Aubin juste derrière.

Il faut choisir un ordre de 1 à 4 (c'est par ses chiffres que sont représentés les personnages sur les plans de combat).

Répondre
Bah ça correspond à ma proposition 1 moi ( naturellementMrgreen ) 2 Saenad 3 Aubin 4 Fimmex
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Ah, il n'y a certainement pas de piège dans ce couloir. Laissons tomber cette alcôve et en avant.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Je rejoins sire Flongand sur les deux points : je me charge de nourriture à fond (on pourra toujours la jeter après) et je choisis le couloir.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
Voici mon équipement actuel :
— Un bâton ;
— Un arc ;
— Un carquois (contenance : 6 flèches) ;
— Une cuirasse (niveau de protection : 2) ;
— Une bourse (contenance : 10 pièces d’or) ;
— Un médaillon d’opale.

Comme on ne peut transporter plus de dix objets, j’aimerais savoir ce qui compte comme un objet dans la liste ci-dessus ? En particulier la bourse et la cuirasse. Je prendrai autant de repas qu’il y a de places restantes.

En ce qui concerne l’alcôve, je rejoins Fimmex. Je ne crois pas à un piège aussi tôt et du reste, même s’il y a un danger, je ne crois pas que le simple fait de la franchir nous y expose, j’aimerais donc au moins y jeter un coup d’œil. Mais si cette alcôve vous impressionne tant et que vous ne changez pas d’avis, je respecte vos craintes et suis prêt à me réfugier avec vous dans ce couloir salvateur.
Répondre
Oui bah je vais pas me laisser donner de leçons par un type qui a un médaillon d'opale dont on ne sait pas d'où il le tient.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 29 visiteur(s)