Chrysalide
#31
(09/01/2013, 02:35)Outremer a écrit : Je ne suis pas sûr de comprendre. Il y a des fautes ou des maladresses dans ce paragraphe ? Je n'ai rien remarqué en le relisant.

Merci pour tes commentaires !

Désolé de t'avoir fait perdre ton temps. Ce n'est pas clair, en effet, je disais juste que la conclusion était au premier § de mon feed.

J'attends ta prochaine AVH !
(tu peux répéter le "merci pour tes commentaires", ça fait chaud au coeur.)
Répondre
#32
(09/01/2013, 15:08)VIC a écrit : - le côté futuriste/anticipation un peu perdu en cours de route après le RDC

Oui, j'ai eu du mal à bien calibrer la présence de l'élément "anticipation" dans l'histoire. Je craignais que lui faire jouer un rôle trop important n'en vienne à distraire l'attention du joueur du scénario même. Mais j'aurais dû au moins veiller à incorporer davantage de détails qui rappellent que l'histoire ne se déroule pas dans le monde moderne.

Citation :- j'adhère moyennement au concept de plusieurs héros, en partie parce qu'on devient omniscient par rapport aux deux protagonistes séparés. J'ai donc trouvé l'immersion plus difficile.

Le joueur n'est en effet pas dans la même situation d'incertitude que ses personnages puisqu'il dispose de leur point de vue à tous les deux. J'ai essayé du moins d'éviter que le joueur puisse obtenir en jouant l'un des deux héros des informations qui lui facilite les choses lorsqu'il incarne l'autre.

Citation :- point de détail : les codes étaient un peu trop semblables avec leur côté plaque d'immatriculation, me forçant à les noter. J'aurais préféré des codes plus mémorisables, (genre code couleur : Bleu, Bleu Indigo, Rouge, Rouge Pivoine, etc ...)

C'est ce que je fais d'habitude et c'est vrai que c'est sans doute mieux.


Encore merci à tous pour vos commentaires !
Répondre
#33
Il est vrai que le lecteur sait en incarnant un personnage ce qu'a fait l'autre précédemment, ce qui est le seul point gênant de l'AVH puisque ça avantage le lecteur et que cela fausse le réalisme. Pour y remédier, peut-être aurait-il fallu introduire une astuce comme la télépathie ou un don de voyance ? (après tout on est dans le futur, tout est possible)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#34
Ou un micro+oreillette miniaturisés?
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#35
(15/01/2013, 20:41)Zyx a écrit : Ou un micro+oreillette miniaturisés?

Je pense que c'est une technologie de même nature que celle des caméras de surveillance qui ne sont "plus de ce monde".
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#36
Oui, j'avais pensé à de la télépathie ou à des moyens de communication électroniques, mais ça n'était pas approprié au cadre ni au scénario.
Répondre
#37
Je ne trouve pas que ça gêne l'immersion personnellement. Au contraire même, parce que si on sait ce que fait l'autre personnage, on ne sait pas, en revanche, quelles seront les conséquences de ses choix sur nous (d'où l'intérêt des codes) et c'est ça qui est stressant à souhait.
Répondre
#38
Outremer nous gratifie d'un savoir-faire hallucinant. Univers atypique, personnages soignés, innovation au niveau de la narration partagée entre deux héros... Du grand art.
L'utilisation des mots de passe est tout simplement bluffante et les interactions d'un personnage à l'autre démontrent une grande maîtrise des possibilités offertes par un roman interactif.

Chapeau bas, l'artiste !
Ainsi passe la gloire du monde
Répondre
#39
Superbe aventure !
Le style est parfait : la lecture se fait fluide, les descriptions sont rapides mais suffisantes, et le vocabulaire est riche. J'ai apprécié lire chacun des paragraphes.

L'aventure en elle-même est palpitante. J'ai toujours eu une préférence pour les aventures se déroulant dans un monde plus ou moins réaliste comme celle-ci (en opposition aux héros de SF ou de fantasy). C'est une véritable mission d'espionnage que propose Chrysalide.
L'absence de jets de dés et de tables est un "+" pour moi (je zappe les combats dans les autres livres, d'ailleurs, car ça ne m'intéresse pas de lancer dédé) et le système des codes à noter est efficace.

J'ai perdu deux fois dans l'aventure.
La première fois parce que je n'avais pas trouvé le code, mais juste les clés.
La seconde fois quand Valérie a découvert mon identité peu avant la fin du jeu (à cause d'un garde).
La troisième tentative fut la bonne.

Merci pour ce livre !

J'ai relevé quelques fautes, que je peux te transmettre en t'envoyant le document word (j'ai utilisé la révision pour les mettre en évidence). redd@gmx.fr si ça t'intéresse.

Le fait de jouer 2 héros est un plaisir, mais influence certaines décisions. Par exemple, dans l'un de mes essais, mon héros a pris un trousseau de clé. Lorsque plus tard je contrôlais la fille, j'ai décidé de ne pas reprendre ce trousseau. Mais pour la simple raison que mon autre personnage l'avait déjà, ce que la fille ignorait. Cela dit, c'est peut-être le seul exemple qui m'a fait tiquer.
(edit : mais je vois que cela a déjà été signalé plus haut)

Côté améliorations, j'aurais aimé plusieurs fins. Par exemple, en plus de celle officielle où les deux héros s'en sortent, on aurait pu imaginer une fin où seul le type s'en sort, et une autre où seule la fille réussit. La séparation des documents en deux peut être un levier : au lieu de forcer cet évènement, cela peut devenir une décision du joueur. A partir de là, on peut imaginer que si la fille n'a pas les documents, elle ne se fait pas payer (comme elle le craint).

Petit regret, je trouve que les améliorations biologiques ne sont pas assez exploitées. Il eut été intéressant de permettre à l'agent de choisir qui il allait imiter, plutôt que d'imposer Raynaud. Quant à la courtisane, le joueur ne profite pas vraiment de "pouvoir" qui aurait accentué le côté SF du livre (auquel on s'attend un minimum en lisant la superbe introduction et le premier paragraphe).

Enfin, à moins que j'ai loupé un pan de l'aventure, je trouve que le personnage d'Eveline est peu exploité. Je m'attendais à plus de choses.
j'écris en blanc pour éviter de spoiler : J'ai en effet appris qu'elle était télépathe, qu'elle se battait bien, qu'elle était unique, et que Killian avait avec son aide escroqué la compagnie mais... c'est tout. Je pensais que l'intrigue allait tourner autour de ces deux là à un moment donné, mais non. Dans ma partie finale, j'ai pu esquiver totalement Killian (sauf une fois à la fin) et Eveline était à peine mentionnée.

Encore merci pour ce bon moment.
Quand Redd passe, les moustiques trépassent.
Retrouvez mes JDRa sur jdr-ans.net : ANS (jeu St Seiya), JRDB (Dragon Ball), Gotei13 (Bleach), Shonan High School (lycéens) et d'autres encore.
Répondre
#40
Merci pour ces commentaires !

(13/02/2013, 17:03)redd a écrit : J'ai relevé quelques fautes, que je peux te transmettre en t'envoyant le document word (j'ai utilisé la révision pour les mettre en évidence). redd@gmx.fr si ça t'intéresse.

Syphil m'en a déjà signalé quelques-unes et j'ai moi-même fait une relecture, mais il est possible qu'il reste des fautes. Je t'enverrai un mail pour avoir tes observations, histoire de mettre en ligne une version bien corrigée début mars.

Citation :Le fait de jouer 2 héros est un plaisir, mais influence certaines décisions. Par exemple, dans l'un de mes essais, mon héros a pris un trousseau de clé. Lorsque plus tard je contrôlais la fille, j'ai décidé de ne pas reprendre ce trousseau. Mais pour la simple raison que mon autre personnage l'avait déjà, ce que la fille ignorait. Cela dit, c'est peut-être le seul exemple qui m'a fait tiquer.

Je crois que c'est le seul cas où on bénéficie effectivement, en incarnant l'un des deux personnages, d'informations que lui-même ne posséde pas. J'aurais voulu l'éviter complètement, mais je n'y suis pas parvenu.

Citation :Côté améliorations, j'aurais aimé plusieurs fins. Par exemple, en plus de celle officielle où les deux héros s'en sortent, on aurait pu imaginer une fin où seul le type s'en sort, et une autre où seule la fille réussit. La séparation des documents en deux peut être un levier : au lieu de forcer cet évènement, cela peut devenir une décision du joueur. A partir de là, on peut imaginer que si la fille n'a pas les documents, elle ne se fait pas payer (comme elle le craint).

Show ContentSpoiler:

Citation :Petit regret, je trouve que les améliorations biologiques ne sont pas assez exploitées.

C'est vrai. J'avais l'intention de les développer davantage, mais j'ai craint que ça ne devienne trop lourd : il aurait fallu expliquer au joueur dans le détail tout ce qui était possible et qui ne l'était pas, ce qui n'aurait pas été rapide. Mais, dans l'état actuel des choses, le caractère futuriste de l'AVH finit par être presque oublié.

Citation :Il eut été intéressant de permettre à l'agent de choisir qui il allait imiter, plutôt que d'imposer Raynaud.

C'est vrai, mais ça aurait été extrêmement complexe à gérer.

Citation :Enfin, à moins que j'ai loupé un pan de l'aventure, je trouve que le personnage d'Eveline est peu exploité.

Show ContentSpoiler:
Répondre
#41
Alors ça commence bien, je trouve la toute première phrase (plus précisément, il s'agit d'un titre) maladroite :
"Du charme irrésistible que donne l'éloignement au passé"
Je suis peut-être fatigué, mais il m'a fallu la relire pour comprendre.
Ensuite le nom de l'université (Bordeaux X) m'a surpris. Je me suis demandé si c'était une allusion à polytechnique, si c'était pour faire plus "SF" (avec des noms bizarres, ou à chiffres) ou si tu avais juste oublié de mettre le nom de l'université.
Pour en avoir le coeur net, j'envoyai même un sms à une bordelaise pour savoir si Bordeaux X lui disait quelque chose. Hélas, elle semblait endormie. La réponse viendrait le lendemain.

Bon, après tout ce pinaillage sur les deux premières lignes qui témoigne de mon esprit torturé, je reprend la lecture.
"Ces temps-ci, il est devenu courant d'entendre et de lire que le niveau technologique maîtrisé qui a été instauré par la Révolution Humaine est au fond très similaire à celui qui existait vers le milieu du XXème siècle. " => phrase bancale. Je pense que tu veux créer une intro limite pédante vu que le narrateur est un prof, mais là ce n’est pas tant pédant que bancal.

Sinon, le reste de l’intro est plus fluide, et l’idée de départ est géniale, car peu exploitée en SF. Les récits d’anticipations sont souvent plus orientés sur les évolutions technologiques que biologiques.

Bon je pense abandonner cette remarque car nos meilleurs auteurs l’ignorent constamment (Fitz a le même défaut) : ça serait bien de justifier son texte !!!

« Votre ouïe affûtée perçoit sans peine le passage de quelques piétons en contrebas et le feulement distant des voitures, mais ces bruits sont aussi exsangues que les toits blanchissants, comme si le froid engourdissait leur force vitale. »
Très belle phrase.

« Vous jetez un coup d'œil à l'élégante horloge posé sur une commode voisine : il vous reste encore plus de deux heures à patienter ici. Vous décidez d'en occuper une partie en vous faisant porter un apéritif très anticipé. Le traitement médical mensuel que requiert votre organisme néomorphosé a occupé toute la semaine dernière, pendant laquelle vous n'avez pas eu le loisir d'ingérer une seule goutte d'alcool, et il sera trop tard demain pour profiter encore de tout ce luxe. »
Mû par une impulsion soudaine, je suis allé me prendre une bière (amplement méritée après une longue journée). Certes, ça ne vaut pas le Porto, mais la Pelforth c’est pas mauvais.

« Relaxé par cet instant de calme plaisir physique, vous pensez sans raison particulière à celle qui sera votre partenaire ce soir. »
Tiens, faudrait que j’appelle une escort aussi.

J’aime bien le thème de l’espionnage industriel, ça change.

L’introduction du personnage de Dioné est énorme (le coup du miroir). Vraiment bien rendue. En plus, outre le sens du texte (la fille qui change de peau/de personnage régulièrement et qui est un genre de phénix), il me semble que les prostituées sont souvent victimes d'une mise à distance d'elles-mêmes, pour limiter les dégâts sur leur psychisme quand elles font quelque chose qui leur est désagréable (face à un client désagréable, pour moins souffrir, une protection psychique leur fera se sentir ailleurs, leur donnera un sentiment de dédoublement). De même que lors de petits ou gros traumatisme, on peut se sentir extérieur aux évènements et les observer avec un certain calme. Je dirais que dans ces moments-là, le cerveau réalise que nous ne pouvons rien faire et court-circuite nos instincts pour nous éviter des souffrances inutiles.
[fin de la digression]

« Lorsque vous l'avez essayée précédemment, vous avez pu constater qu'elle n'entravait que très peu vos mouvements et qu'il était tout à fait possible de la retirer ou de la revêtir rapidement par vous-même, deux choses qui devraient se montrer utiles au cours de la soirée. »
Et dire qu’on s’offusque de mon modeste paragraphe 69...


J’ai compris le choix du nom de Dioné, par contre pour Reul je ne sais pas. Clin d’œil à Tolkien ?
Les choix sont originaux et intéressants, ils piquent la curiosité et poussent à la relecture.

« Le secteur de l'espionnage industriel va finir par être plus concurrentiel que celui de la recherche. » Je pensais que c’était déjà le cas =)


Je suis pris dans le poste de sécurité, alors que j’étais sur le point de découvrir le code (j’avais déjà la clé), et je m’insurge : si je n’avais pas changé d’apparence, j’aurais réussi à subtiliser le code, alors que l’apparence n’est pas censée influer sur la discrétion du personnage (qui repose ici uniquement sur son habilité à se mouvoir dans l'obscurité). Certes tu as voulu peut-être par là rajouter une couche d'aléatoire, mais je ne peux m'empêcher de m'insurger : Bouh, l'auteur ! Il truque son AVH pour relever la difficulté ! A mort !
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#42
Je m'insurge contre cette tentative malhabile d'Alendir de décrédibiliser l'aventure d'Outremer (probablement dans le but de faire gagner son poulain). Cet enchaînement est parfaitement logique :

Show ContentSpoiler:
Répondre
#43
Je n'ai pas fait preuve d'un comportement louche, d'ailleurs, je n'ai pas eu à refuser ses avances vu que j'étais sous les traits de son associé quand nous nous sommes croisés. Il aurait été plus plausible qu'elle vienne au poste de contrôle dans le cas où j'avais refusé de l'accompagner.

Et qui te dit que Chrysalide ne sera pas mon poulain ? Qui aime bien mord bien Mrgreen
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#44
(21/02/2013, 12:33)Alendir a écrit : Je n'ai pas fait preuve d'un comportement louche, d'ailleurs, je n'ai pas eu à refuser ses avances vu que j'étais sous les traits de son associé quand nous nous sommes croisés. Il aurait été plus plausible qu'elle vienne au poste de contrôle dans le cas où j'avais refusé de l'accompagner.

Soit tu as confondu deux codes (X-S1 et X-S2), soit c'est moi qui ait fait une erreur : Mbaye ne se rend pas au PC si on la rencontre sous les traits de son collègue.
Répondre
#45
Aventure très agréable, plutôt facile. J'ai réussi du premier coup mais j'ai fait quelques relectures pour explorer d'autres chemins.

Les moins:

J'aurais préféré un peu plus de travail sur certains points de l'histoire. Deux domaines méritent d'être développés à mon avis:
- d'une part, la plannification du vol: nos deux larrons partent vraiment la fleur au fusil néomorphose ( « les codes? boh!, on verra bien! »). Négligence peu crédible, qui certe place le suspense à son comble dès le départ, mais qui appelle un deus ex maquina pour s'en sortir (on obtient le code de manières tout à fait miraculeuses). Idem pour la fuite hors de la résidence, laissée à l'improvisation, et sauvée par la charge de
Show ContentSpoiler:
- d'autre part, je trouve le background beaucoup trop intéressant pour n'être qu'esquissé. Le monde futuriste, les pouvoirs d'Evelyne et le potentiel qui en découle, l'employeur de Reuel... L'aventure en elle-même est très courte et se lit avec tant de facilité qu'on a plus l'impression d'une mise en bouche que d'un plat de résistance. Même la fin ouvre trop l'appetit et m'a laissé sur ma faim.

Quelques passages à revoir:
- le mot "ninja", complètement décalé.
- "ce ne sont pas des libertins", et le reste de l'aventure prouve que si.
- §20: vous passez prêt d'eux -> près d'eux

Les plus:

Style très fluide qui se lit sans accrocs, et pose avec une simplicité bien maîtrisée le rythme, les sentiments, l'action. L'alternance entre les deux personnages est bien dosée et fait avancer l'intrigue en une une agréable valse à deux temps. Mais ce rythme nonchalant contraste avec les opportunités qui se présentent et ne reviennent pas, et demande d'agir mine de rien. C'est efficace, le lecteur est plongé habilement dans la peau des espions: il doit à la fois suivre l'histoire et à la fois prendre des décisions pour l'altérer.

La mécanique de l'aspect jeu de Chrysalide a retenu mon attention: dépouillée de règles, les choix présentés sous forme de dilemmes, et un système de code pour mémoriser les conséquences au long terme. Simple, discret, efficace. Une véritable leçon d'élégance. Outremer semble coutumier du fait (j'ai entamé Labyrinthe qui possède les mêmes qualités).

L'univers est intéressant et regorge de nouveaux concepts. Certains sont développés, d'autres à peine mentionnés, tous éveillent la curiosité et l'imagination. Que demander de plus?

Il y a une scène qui ne sert à rien par rapport à l'histoire mais que j'ai adorée: la rencontre avec l'homme devant l'aquarium. Il faudrait plus de détails comme ceux-là, cela donne vie au background.

Chrysalide m'a laissé une sensation mitigée de prototype adolescent, prometteur mais encore à l'état de cocon. Des promesses qui méritent d'être développées, un monde qui mérite d'être peuplé sur le double de paragraphes. J'espère que tu vas poursuivre ton effort Outremer!
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)