Bilbo le Hobbit
#31
Oui, c'est correct, si on se détache suffisamment de l’œuvre original.
Répondre
#32
Il y a déjà un sujet pour ce film: http://rdv1.dnsalias.net/forum/thread-1597.html
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#33
Merci Tholdur, j'ai fusionné les deux sujets.
La discussion sur l'équation Gimli résolue par Jackson comme Nain=Bouffon peut amener la question suivante : avec 12 nains, comment éviter d'avoir 12 bouffons. Et bien on fait en sorte que les Nains qui ne doivent pas être des bouffons ne ressemblent pas à des Nains. Je me souviens de la première fois que j'ai vu Thorin sur des affiches, si il n'y avait pas écrit son nom à côté, j'aurais parié qu'il s'agissait d'un autre perso (Béorn ou bien le roi humain qui participe à la bataille des 5 armées) tant il ne ressemble pas à un Nain. Mais rassurez-vous, tous les Nains participent à un concert de rôts au début du film !
Répondre
#34
(07/01/2012, 15:01)Caïthness a écrit :
(06/01/2012, 12:21)Meneldur a écrit : (Je cherchais un adjectif qui contiendrait à la fois les connotations « édulcoré », « abêti » et « réduit au plus petit dénominateur commun », mais je n'en trouve aucun. Envoyez vos propositions.)
Américain Mrgreen
Excellent !

Il s'est passé une chose d'étrange avec la trilogie de Jackson : je l'ai vue en dvd peu de temps après la sortie du 3è volet. Et bien franchement ... amnésie totale. Je me souviens juste de quelques scènes, comme celles de la Moria, le tout début du I, de Golum, d'un duel de sorciers... Ou de m'être un peu ennuyé pendant les scènes de batailles.

J'ai lu la trilogie deux fois et je l'ai bien aimée, mais ce n'est pas mon livre de chevet. Mais le film m'a laissé ... indifférent.
Je regardais une grosse machine Hollywoodienne et ce sentiment ne m' a jamais lâché pendant les films. J'ai trouvé ça divertissant, sympathique à regarder, mais creux. Incomparablement meilleur que la trilogie préquelle Star Wars, que je trouve catastrophique sur certains points.

Je suis pourtant très content du succès de la trilogie de Jackson qui a popularisé la fantasy auprès de nouvelles générations, et le JDR par ricochet.
Répondre
#35
Je pense que l'idée d'en faire une trilogie est vraiment mauvaise. On ressent en le regardant que le réalisateur a dû y glisser des moments d'action pour combler les trous.
Malgré tout, le film est plutôt bon, quoi qu'inférieur au SdA.
Répondre
#36
(06/01/2013, 22:52)Satanas a écrit : Développerais-tu ? Big Grin
J'irais bien le voir.

Blague à part, j'avais peur d'être déçu mais finalement j'en suis sorti avec les sourire. Pourtant j'ai relu le bouquin il y a deux mois.
Mais les effets spéciaux sont très impressionnants, les scènes de bataille fantastiques (ah la course-poursuite dans les souterrains des gobelins avec les échelles de corde...) et les paysages merveilleux. J'avais vraiment l'impression d'être immergé dans la Terre du Milieu. Les techniques ont dû encore évoluer depuis 10 ans pour que ça m'ait fait cet effet.

Quant au reste, ça a le côté humoristique de bouquin ce qui ne m'a pas déplu même si c'est potache.
Fili est un nain-elfe (beau, mince, très bon archer) et Thorin a séduit la gente féminine...
Par contre, j'étais content que Jackson ait résisté à la tentation d'inclure une histoire d'amour forcée par rapport au bouquin (genre Arwen et Aragorn). Je ne vois pas comment il aurait fait hormis faire preuve d'ouverture en tentant un couple gay dwarf.
Mais gare, il peut réserver ce genre de surprise pour les épisodes suivants.
Répondre
#37
J'ai été un peu déçu, mais ce n'est pas un naufrage, ce qui est tout de même réconfortant. Difficile par exemple de montrer au cinéma des séquences souterraines normalement plongées dans l'obscurité ! Mais foutre de la lumière surnaturelle partout, c'est trop triste... La scène des énigmes avec Gollum aurait pu être un chef-d’œuvre, finalement je suis sûr que pour beaucoup de spectateurs elle a pu surtout paraître longuette. En fait c'est le début que je préfère : on prend son temps. Les modifications et suppressions dans le récit ne me dérangent pas d'autant que l'histoire de Tolkien est essentiellement une succession de péripéties au prétexte plutôt vague. D'abord, donc, un peu d'histoire locale. Dale est magnifique. La forteresse des nains est surprenante (avec Depardieu en guest-star qui découvre l'Arkenstone) et suivre le lent piège qui se referme sur notre hobbit aventureux est un délice (j'aime bien notamment la scène où Bilbon scrute Gandalf à travers sa lucarne).
Mais ensuite je suis moins attiré. C'est joli, c'est grandiose, c'est comme le Seigneur des Anneaux. Hé ! Justement, je voulais un conte merveilleux, moi. Un truc pour gamins ? Peut-être, mais comme un Défi fantastique ! Où est la claustrophobie, où est l'isolement dans l'obscurité, où est le danger silencieux et l'angoisse que ressent l'enfant le soir dans son lit lorsque son père lui lit les chapitres qui se déroulent chez les gobelins ? Tout est devenu démesuré...

En fait l'esprit de l’œuvre a changé avec le support. J'ai relu le bouquin et j'ai constaté qu'il n'y avait pas de fille dans le récit de Tolkien (une mention indirecte, c'est tout). Paf, une dame elfe surgit. Passons sur les séquences sportives en traîneau... Enfin, l'introduction du seigneur orque (ou je ne sais quoi) dit le Profanateur, qui poursuit Thorin de sa rancune tout au long du film est significative : ce n'est plus un conte, c'est une épopée.

Alors, bon, peut-être que raconter un conte au XXIe siècle c'est s'adresser à un public plus âgé, avec plus de violence au premier degré (sans hémoglobine toutefois) et moins de poésie ? Peut-être donc que Jackson trahit la lettre pour respecter l'esprit. Allez, je suis sorti heureux de la salle, j'en ai eu pour mon argent !

Par contre c'est la première fois que j'essayais la 3D et c'est de la daube.
Répondre
#38
(08/01/2013, 05:16)Lucius a écrit : Par contre c'est la première fois que j'essayais la 3D et c'est de la daube.

Et encore, c'est une des meilleures que j'ai vu, avec quelques effets sympas. C'est dire le niveau pour les autres films. LOL
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#39
Je trouve certains passage très incohérent (rabat-joie !). Surtout :
- la course-poursuite chez les gobelins. Ils sont des milliers, nos aventuriers sont une douzaine. Ils connaissent les grottes parfaitement, c'est la première fois que la bande de nains y met les pieds. Ces pensées m'ont gâchées cette scène.
- les géants de pierre. Même dans un univers où tu peux contrôler le monde à l'aide d'un anneau, ce passage m'a vraiment déplu.

Mais dans l'ensemble, le film m'a plu.
Répondre
#40
(08/01/2013, 17:57)Maléfisse a écrit : - les géants de pierre. Même dans un univers où tu peux contrôler le monde à l'aide d'un anneau, ce passage m'a vraiment déplu.

C'est un bon exemple de changement exprès pour le cinéma. Dans le livre ils sont juste évoqués, les héros ne les voient même pas mais croient les entendre jouer à se lancer des pierres tellement l'orage est puissant... J'ai trouvé aussi qu'il en faisait un peu trop, là.

Y'a un autre truc dont j'ai oublié de parler, ce sont les elfes. Je n'ai pas lu le SdA, alors je ne sais pas comment ils y sont représentés. Mais dans Bilbon le Hobbit les gens de la dernière maison simple sont de gais lurons qui chantent des ritournelles un peu idiotes perchés dans les arbres, par les douces nuits d'été. Du coup j'ai été un peu dérouté par le rôle des elfes ici et l'aspect de la maison "simple". Est-ce une vision propre à Jackson ou bien celle de Tolkien qui avait évolué ?
Répondre
#41
Celle de Tolkien a évolué on va dire.

Dans le Seigneur des Anneaux, le meilleur adjectif pour les qualifier est "solennels".
Dans Bilbo, les elfes adolescents sont en effet de gais lurons. Peut-être qu'ils ne deviennent chiants à mourir qu'à l'âge adulte (passé 250 ans).
Répondre
#42
Un film merveilleux, dans la droite lignée du Seigneur des Anneaux.

Seul petit défaut, d'ordre technique : le changement de nombre images/secondes y est peut-être pour quelque chose, mais les travellings étaient un peu saccadés et flous.

Pour le reste, j'ai adoré. J'ai retrouvé le même plaisir jouissif épidermique qu'en regardant Le Seigneur des Anneaux il y a 10 ans. J'en suis sorti émerveillé, en attendant la suite.

La scène des énigmes avec Gollum m'a autant plu qu'en version littéraire.
Et la course-poursuite lapins vs ouargs m'a fait planer !! Mrgreen
Répondre
#43
(15/01/2013, 00:06)JFM a écrit : Seul petit défaut, d'ordre technique : le changement de nombre images/secondes y est peut-être pour quelque chose, mais les travellings étaient un peu saccadés et flous.

?! Les films sur pellicule étaient déjà à 48 images affichées par seconde : 24 i/s, mais chaque image était affichée deux fois pour éviter la scintillation (l'obturateur interrompait le faisceau).

Attention, je ne nie pas l'impression que tu as eu, mais je ne suis pas sûr que l'on puisse l'attribuer à la fréquence.

Le type de 3D peut jouer aussi : si l'on a alternativement une image sur l'oeil gauche puis l'autre sur l'oeil droit, on peut imaginer des effets néfastes sur les changements d'image rapides...
--
Vous êtes mort.
Répondre
#44
C'est pour ça que j'ai dit "peut-être", je ne sais pas si ça vient de là, mais sinon je ne sais pas d'où ça viendrait. J'ai vu le film ni en 3D ni en Imax (je préfère le film en vision classique).
Répondre
#45
À titre perso, j'ai déjà remarqué une impression saccadée avec des écrans vraiment grands et quand j'étais trop près (en particulier un mauvais souvenir de /Qui veut la peau de Roger Rabbit/ au Grand Rex).

J'attribue ça -- mais je ne suis en rien un expert en vision -- au fait que pour les peuples qui lisent de gauche à droite, l'oeil balaie l'image de gauche à droite puis revient rapidement à gauche (conditionnement par la lecture), et donc quand l'angle à balayer est trop grand, ça ferait des trucs bizarres, genre le cerveau occulte ce qui se passe lors du retour de l'oeil pour en pas se saturer et donc on "saute des images" (on saute d'autant plus d'images que le temps de retour est grand donc que l'angle à balayer est grand).

Et c'est possible que ça soit aggravé par la l'augmentation de la fréquence : le temps de retour de l'oeil étant fixé par la taille de l'écran, on saute d'autant plus d'images que la fréquence est grande.

Pure spéculation...
--
Vous êtes mort.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)