1930
#16
1930 est maintenant lisible/jouable en ligne.
Répondre
#17
(16/04/2011, 04:03)Oiseau a écrit : 1930 est maintenant lisible/jouable en ligne.
Je n'avais pas vu qu'il était possible de jouer en ligne sur le site de l'Oiseau. C'est un site assez sobre. Si ça se trouve, il est suffisamment accessible aux aveugles pour qu'ils viennent directement jouer dessus. On en reparlera quand nous auront des feedbacks de "Chienlit_sur_chienlit" de la part de joueurs Déficient Visuels.

Répondre
#18
A Meneldur :
Non, non mais il n'y a pas de souci, tu as raison en tout point. Tu sais je ne prends jamais mal une chose dans la mesure où la personne qui me dit cette chose me l'explique ensuite ! Je comprends le coup de l'enchaînement trop rapide, pour le point-virgule je fouillerais cette histoire (!) et tu m'a même obliger à chercher le sens de morigéner... Twisted
Tant mieux si tu as aimé l'ambiance et les descritpions comme toujours c'est une priorité pour mes aventures, faut juste que j'affine le reste au fil des avh's...C'est à cela que tous les feedbacks servent Wink

A Oiseau : Merci beaucoup pour ta rapidité Tongue
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#19
Je viens de commencer et sur la version "online" y'a un lien qui ne marche pas au §91, celui ou on a pas d'arme censé nous mener au 51.

Sinon j'ai lu en "speed" mais on s'y croirait, on a presque l'impression de sentir la poudre, le sang et la sueur Smile
Répondre
#20
Exact Albatur le lien ne marche pas car il manque le mot "au" avant 51. Désolé erreur d'étourderie de ma part.
Je vais voir si Oiseau peut rattraper cela ou s'il faut que je lui renvoie le texte.
Merci d'avoir noté ce détail, et n'hésitez pas si il y à d'autres erreurs de ce style.
Autre chose lorsque tu liras "pas speed" tu feras gaffe à pas te prendre une balle perdue ! Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#21
S'il manque le mot "au" devant le 51, il est entièrement possible que le MasterMix l'ait ignoré aussi. Vérifie si le 51 est bien la suite de l'histoire, car il pourrait très bien s'agir d'une erreur de renvoi.

Si c'est le cas, retourne dans ton fichier original, utilise Rechercher pour trouver un bout de phrase unique au 91 afin de retrouver le numéro original pré-MasterMix du 91. Suis le lien pour savoir à quel paragraphe mène le 91. Ouvre le nouveau fichier (celui qui est mastermixé) et fais Rechercher d'un bout de phrase appartenant au paragraphe de destination, afin d'apprendre son nouveau numéro. Je pourrai ensuite corriger manuellement le lien. Lol.
Répondre
#22
J'ai vérifié, pas de souci pour mastermix, le 51 tu y arrives par deux paragraphes, le 91 et le 349. Le 51 était donc bien mixé pour le suivi de l'histoire en suite du 349 (chemin parallèle au 91).
Donc le 91 envoie au 349, 51, 166.
Et on arrive au 51 par le 91 ou le 349.
Tu as besoin du fichier .avh pour corriger, ou les infos ci-dessus suffisent ?
MErci d'avance.
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#23
J'ai juste démarré!

Pour rebondir sur le côté "gênant" du héros qui ne se pose pas assez de question de morale, je pense qu'il y a un truc pour le contourner (on verra après que ce n'est sans doute pas une si bonne chose, malheureusement).
Et ce truc, c'est pour moi le côté GTA (avec la liste des armes, et l'achat de ces armes).
Du coup j'ai décidé de vivre cette aventure un peu comme si je jouais au jeu vidéo (ou Mafia, car ce GTA like existe, même si je n'y ai jamais joué), plutôt que de "vraiment" incarner le héros.
Cela me permet donc d'édulcorer le côté amoral du héros et de l'accepter, puisque je ne l'incarne pas vraiment. Mais du coup je pars sur une voie qui édulcore aussi l'atmosphère intrinsèque sombre de l'histoire, car tout se passe comme si je ne la prenais pas assez au sérieux...

J'ai l'impression que pour vraiment apprécier l'atmosphère que tu veux installer, il faudrait que le personnage se pose plus de questions, soit plus tourmenté (un peu comme celui de OS3-1). Du coup la violence générale passerait mieux, on pourrait mieux s'identifier au héros qui se sentirait tout de même mal dans sa peau après ses actes. Là, son acceptation plutôt sans concession de ses actes rend l'incarnation plus délicate, et peut faire que certains choisissent comme moi de "rester à une certaine distance", et du coup perdre une bonne partie du sel de l'histoire.

Pour résumer, si je joue cette aventure sérieusement, je suis géné par mon personnage. Si je joue "cool", je ne suis plus gêné mais je passe à côté de l'atmposhère que tu as voulu instaurer.
Cruel dilemme!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#24
J'ai juste lu les premiers paragraphes (pas encore les règles), et je dois dire qu'au niveau du style, tu as réussi ton pari. L'ambiance est là, dynamique, le registre de langue est le bon. Bravo. Le petit bémol que je pourrais apporter, c'est l'utilisation du "vous", qui crée une distance respectueuse dans la narration. Peut-être qu'un "tu", plus familier, aurait été plus approprié.

Sinon,
Show ContentSpoiler:


Au niveau des règles, que j'ai quand même survolées, elles ont l'air très bien, et semblent donner pas mal de possibilités. Par contre, leur longueur risque de repousser certains lecteurs flemmards ou qui n'aiment pas un côté jeu trop prononcé (genre dudur et moi). Les autres devraient s'éclater.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#25
@ Alendir :
Merci pour tes premières impressions elles font plaisir !
au niveau du spoil, tu as raison c'est brutal, mais j'aime bien refroidir d'entrée le lecteur Twisted C'est surtout au niveau du "parler aux flics" que j'ai envisagé le PFA Wink Fin spoil
Pour les règles il me semble que j'ai vu un peu long mais cela me paraissait nécessaire pour sortir du carcan : mission-combat-scénario-mission-combat.
Ce genre d'histoire de gangster me passionnait mais au fur et mesure de la rédaction, je me disais :
"putain je reste classique, dans le déroulement et dans les actions". J'ai eu quelques idées pour diversifier la trame (tu en sauras plus lors de la lecture complète) mais en même temps, cette avh était plus un hommage au style "hard-boiled" qu'un essai innovant en la matière. Surtout que dans le style mafia à part le LDVLEH "la guerre des gangs" (que d'ailleurs je n'ai jamais lu), il ne me semble pas qu'il y ait foule, tant mieux, j'avais la route libre...
Les feedbacks me diront où j'ai planté et où j'ai assuré !
MErci alendir, à plus Wink

@ Tholdur :
C'est marrant que tu cites "GTA" et "Mafia" tu aurais pu ajouter "le parrain" et tu avais ciblé les trois jeux vidéos qui m'ont inspiré pour quelques séquences !
C'est aussi pour cela que tu retrouves la liste des armes, la carte de la ville, et certains noms de commerces empruntés dans les jeux. Dans les remerciements je cite d'ailleurs Electronics Arts et Rockstar north, ce n'est pas innocent...Wink
Pour l'identification au perso, c'est un ressenti que je ne pourrais forcer à personne : on ne joue pas un héros qui va sauver des vies,une princesse, ou tuer un monstre ignoble, ici on joue un mec qui galère et qui peut du jour au lendemain gagner un max de blé ! On joue un mec qui peut évoluer dans un monde qu'il a toujours rêver de fréquenter sans en avoir jamais eu le courage (qui parle d'autobiographie ?!...), donc ce qui peut être difficile à concevoir pour toi, est peut être plus (attention je choisis le bon mot !) "acceptable" pour moi. Non pas que j'aime ce que le héros fait (je ne suis pas un psycho), mais qui n'a jamais rêvé d'incarner le temps d'un film, un jeu ou un livre, un gars comme Toni Montana, Don Corleone, ou Sam "Ace" Rothstein ? Mais je comprend tout à fait ton sentiment d'immoral envers ses actes Cool
Pour le conseil que je pourrais te donner :
Sois gêné par ton perso mais joue sérieusement, peut être y trouveras tu plus ton compte qu'en jouant "décontracté"...
Merci pour tes impressions "à froid" et vivement ton feedback... Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#26
Incarner un gangster de film oui bien sûr. C'est d'ailleurs le but de ton AVH, non?
Mais justement un ganster de film, ce n'est pas la réalité froide et crue. Avec des morts sordides. Si on y réfléchit vraiment, les deux pieds coulés dans le béton c'est vraiment atroce! Dans un film, par contre, une telle scène, même si elle peut choquer sur l'instant, passe quand même car on sait très bien que c'est du faux, et surtout on reste spectateur. On peut se dire que tel personnage est une ordure finie, et même l'admirer quelque part. On est souvent friand des méchants plus ou moins charismatiques alors que pour de vrai ce seraient des salauds qu'on voudrait voir mort - et ici je prends l'exemple de Hanibal Lecter du Silence des Agneaux.
Mais une AVH, ce n'est pas tout à fait la même chose qu'un film. Certes celà reste du faux, mais on n'est plus passif puisqu'on incarne le héros. Et c'est là que se situe la différence fondamentale pour moi. On se met vraiment à sa place, on agit comme on le ferait face aux situations qu'il rencontre. Et du coup on peut être géné s'il s'avère que "notre" personnage agit sans foi ni loi de manière trop exagérée.
Avec un vrai contexte le "justifiant", par exemple un frère qui se serait fait buter par un gang, ou si on est un père de famille notre gosse qui se fait tuer par une balle perdue de règlement de compte, on pourrait tout à fait comprendre et accepter la violence - même la plus extrême d'ailleurs - de notre personange, qui voudrait se venger en infiltrant le gang responsable, où bosser pour un gang rival dans le même but de se venger.
Mais là, avec simplement le côté "bling-bling" du gangster qui motive notre personnage, il est clair que ce n'est pas assez pour moi pour m'incarner "sérieusement" dans le personnage. De telles motivations me semble trop superficielles, en tout cas ne justifient pas le fait qu'il adopte un tel comportement. C'est pour çà que jouer le personnage de manière "détachée" me parait plus en adéquation, car ses motivations ne sont pas assez sérieuses à mes yeux pour que je le joue "sérieux".

Finalement en écrivant ses lignes je crois que c'est ça qui manque à cette AVH: le truc qui a brisé le vie du héros et qui justifie son parcours, au lieu de cette entrée assez bizarre en ramenant deux types au bercail.

Pour le feed ce sera pour plus tard, mais je n'y manquerait pas.

Je crois que je vais faire comme si cette volonté de vengeance existait réellement chez le personnage, du coup je pourrai quand même jouer sérieux!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#27
Je comprend ta déception : en te relisant je me dis que j'aurais du bosser plus mon intro, quitte à faire un truc un plus long pour le background. Je vois mal comment –maintenant– changer la base sans devoir changer tout le reste du scénar, donc je ne pense pas faire de version 2 revue scénaristiquement ou alors un jour de folie !
Mais tes conseils sont constructifs, je me pencherais plus sur les background des prochaines avh, pour impliquer davantage le lecteur/héros dans ce qu'il va devoir faire/vivre.

Pour les scènes sordides dont tu parles, qu'ont-elles de plus sordide qu'un orc dévorant un cuisse humaine ou un zombi bouffant du cervelet de flic ?
Moi je sais, l'orc est classqiue du medfan, le zombi classique du fantastique. Le gangster immoral l'est moins ou pas du tout...
SI tu avais du incarner un zombi (et non un zombi-killer), aurais-tu ressenti une gêne en bouffant le bras d'un gosse, la cuisse d'une mamie ou le cerveau d'une blonde (si tu le trouves ! JeSors ) ? Je ne penses pas.
Je pense que ce qui risque de déranger dans "1930" c'est la progression du héros dans la famille, son intégration mal acceptée par lui-même et le pétage de plomb progressif qui en résulte. Ce qui risque de déranger c'est de savoir que certains trucs pas cool du tout ont été empruntés à des films qui les avaient eux-même empruntés à la réalité (les pieds dans le béton, les mecs qui doivent faire encore partie des fondations de certains bâtiments, ou les mecs taillées en pièce et envoyé à leurs familles (de sang ou de clan selon les circonstances) par petits paquets postaux...)
Sortez les têtes des rêves et touchez la misère de la rue avec tout ce que cela implique, les combines, les risques et les trucs pas clairs, vous verrez le personnage ne vous gênera plus !
Ne vois pas dans ma réponse une quelconque prise de tête, ni une colère, loin de là, au contraire, tes conseils sont précieux et détaillés, je me dois de répondre dans le même style ! merci Tholdur pour ces ressentis. Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#28
Il n'y a pas de soucis.

Lorsque tu dis:
SI tu avais du incarner un zombi (et non un zombi-killer), aurais-tu ressenti une gêne en bouffant le bras d'un gosse, la cuisse d'une mamie ou le cerveau d'une blonde (si tu le trouves ! ) ? Je ne penses pas.

Effectivement!

Et juste avant:
Pour les scènes sordides dont tu parles, qu'ont-elles de plus sordide qu'un orc dévorant un cuisse humaine ou un zombi bouffant du cervelet de flic ?
Moi je sais, l'orc est classqiue du medfan, le zombi classique du fantastique. Le gangster immoral l'est moins ou pas du tout...

Là par contre pour moi la différence n'est pas comme tu le dis parce que les uns (zombie+orc) sont entrés sans les moeurs et pas l'autre(le gangster). C'est parce que les premiers ne sont pas humains, alors que le dernier si.

Incarner un zombie - d'ailleurs c'est une prémice d'AVH que j'ai commencé, mais sans suite pour l'instant! - n'est pas gênant car on n'a pas besoin de se poser des questions de morale, on est une brute sans cervelle, qui n'a qu'une idée en tête: bouffer de l'humain. On laisse donc toute question d'éthique au vestaire, c'est certain. D'ailleurs soit dit en passant c'est en cela que l'AVH traduite par Alendir est une déception pour moi. Je m'attendais à vraiment incarner la grosse brute, sans foi ni loi, or l'histoire nous pousse à laisser la bête de côté et tendre vers la "vertu".

Pour le personnage de 1930, je crois que ce qui gène c'est qu'on n'est pas du tout un gangster au départ. Il y a juste un concours de circonstance qui fait qu'on nous propose d'entrer dans le clan. On est donc (en tant que joueur) en droit de se poser des questions sur le bien fondé d'une telle décision. Je crois que si d'entrée de jeu on incarnait un type déjà dans le milieu, déjà "corrompu" en quelque sorte, cela passerait sans problème.

Mais plus simplement, on peut déjà être un salaud à la base, et pas un type qui essaie de gagner sa vie honnêtement comme celà semble être le cas: a mon avis, si tu modifie juste un peu l'intro, en brossant le portrait d'un "vrai" dur à cuire, qui a déjà fait des trucs pas nets du tout, si tu insistes bien sur le côté crapule, cela va passer comme une lettre à la poste! Wink
La rencontre du premier § serait ainsi l'occasion pour notre personnage de franchir le pas, de sombrer dans la très grande délinquance, l'élite du grand banditisme en quelque sorte! Cool
Dans la version actuelle, son enfance difficile n'est pas assez développée sans doute, on passe trop vite d'un citoyen "normal" au "tueur à gages" (j'ai juste fait la première mission d'assassinat).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#29
Tholdur a écrit :a mon avis, si tu modifie juste un peu l'intro, en brossant le portrait d'un "vrai" dur à cuire, qui a déjà fait des trucs pas nets du tout, si tu insistes bien sur le côté crapule, cela va passer comme une lettre à la poste!
Ahh ! Voilà que tu viens de me motiver ! Big Grin
Alors pour aller dans ton sens, voici ce que je vais faire :
Revoir mon intro (présentation du perso) et même la paragraphe 1.
Je t'envoie tout ça en MP et selon ton ressenti tu seras mon lecteur "moraliste-test" ! Est-ce que cela te convient ?!
Moi, oui !!
Je vais opter pour le passé plus "noir" et "hard-boiled" du perso, un peu genre les truands de Gotham city (tu vois le style ?!), et après tout cela passera peut être comme une lettre (piégée ?) à la poste !
Merci de tes conseils précieux. Mais putain comment n'y ai-je pas pensé avant, je me rend fou durant deux post et là tout s'illumine, le détail du départ qui peut tout changer sans changer la suite de l'histoire. Merci encore, j'ai été long à la comprenure mais je pense avoir une bonne idée...
A tout bientôt mon pote. Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#30
(19/04/2011, 20:22)sunkmanitu a écrit :
Tholdur a écrit :a mon avis, si tu modifie juste un peu l'intro, en brossant le portrait d'un "vrai" dur à cuire, qui a déjà fait des trucs pas nets du tout, si tu insistes bien sur le côté crapule, cela va passer comme une lettre à la poste!
Ahh ! Voilà que tu viens de me motiver ! Big Grin
Alors pour aller dans ton sens, voici ce que je vais faire :
Revoir mon intro (présentation du perso) et même la paragraphe 1.
Je t'envoie tout ça en MP et selon ton ressenti tu seras mon lecteur "moraliste-test" ! Est-ce que cela te convient ?!
Moi, oui !!
Je vais opter pour le passé plus "noir" et "hard-boiled" du perso, un peu genre les truands de Gotham city (tu vois le style ?!), et après tout cela passera peut être comme une lettre (piégée ?) à la poste !
Merci de tes conseils précieux. Mais putain comment n'y ai-je pas pensé avant, je me rend fou durant deux post et là tout s'illumine, le détail du départ qui peut tout changer sans changer la suite de l'histoire. Merci encore, j'ai été long à la comprenure mais je pense avoir une bonne idée...
A tout bientôt mon pote. Wink

Si dès le départ on incarne un type "pas net", il n'y a pas trop de raison de vouloir mettre une caution morale. D'un autre côté, c'est vrai qu'il ne faudrait pas aller trop loin dans le sordide non plus, sinon il y a un vrai risque que le héros soit trop antipathique pour tout le monde. Lui trouver un côté charismatique et/ou des circonstances tragiques, me semble important pour compenser le côté amoral. Si tu décris son parcours et qu'à la fin de l'intro on puissse comprendre que cela l'a mené à adopter un tel comportement (violence) et être dans un tel état d'esprit (mépris de la vie d'autrui...) alors je crois que ce sera tout bon!
Quand tu parlais des truands de Gotham, je crois que c'est un bon exemple de parcours: ils sont "normaux" à la base, mais un événement survient qui les fait basculer du côté obscur "pour de bonnes raisons", en tout cas des raisons qui font que l'on peut comprendre le choix qu'il ont fait d'aller vers l'amoralité, et quelquepart de l'accepter. De plus il ont un certain côté "classe" qui renforce leur capital sympathie.
C'est ce qu'il faut pour le personnage de l'AVH, pour vraiment désirer l'incarner, il faut pouvoir se dire qu'à sa place on aurait peut-être pu prendre la même décision que lui, même si elle n'est pas très reluisante.

En tout cas, je serai ravi d'avoir la nouvelle intro en avant-première! Cool
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)