Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Cet après-midi, nous avons fait deux jeux : d'abord une partie de Conan (P&P), puis une partie de Mysterium.
J'ai remporté la première partie par forfait (les Héros, constatant qu'ils ne pouvaient plus gagner, ayant abandonné). En revanche, nous avons TOUS perdu la seconde partie.



Conan

Ce matin là, nos héros étaient en embuscade aux abords d'un camp de Pictes dégénérés. Ils étaient en mission pour un seigneur local qui voulait marier sa fille à un roi local, mais dont les plans ont été malheureusement contrecarrés par une bande de Pictes qui ont pillé la caravane marchande avec laquelle voyageait la princesse. L'objectif de nos héros était donc simple, bien que double :
1)ramener la princesse vivante,
2)ramener la tête tranchée du chef des Pictes.

À la faveur de la nuit du jour (puisque les Pictes sont nocturnes), Conan le Barbare le Négociateur, Valéria la Valkyrie, Shevatas le Voleur et Hadrathus le Sorcier, décident donc d'attaquer, pour profiter de ce que la plupart des Pictes du village ne sont pas encore revenus de la chasse, et que seuls quelques guerriers sont restés au camp.

Premier tour :
Conan agit en premier.
" CONAN !"
Après avoir crié son nom, Conan fonce vers la première hutte, et se met à négocier avec la cloison en bois. Le mur étant un bien piètre négociateur par rapport à l'expertise de Conan, son argumentation s'effondre, et il le laisse passer.
Conan arrive donc sur trois chasseurs, surpris de le voir. Aussitôt, Conan commence à négocier avec eux. En un seul coup de hache, il parvient à négocier la reddition des trois Pictes qui gardaient l'enclos à hyènes.
Shevatas, de son côté, s'avance dans le village et tue un imposant guerrier Picte, de loin, en lançant des dagues de jet.
Conan et Shevatas s'étant déjà dépensés un maximum lors de ce premier tour, ils sont déjà un peu fatigués.
Valéria avance sur un guerrier Picte. De ses mains habiles, une arme dans chaque main, elle arrive à le tuer.
Hadrathus rejoint Valéria, histoire de ne pas se retrouver tout seul face à un groupe d'ennemis, et se lance un sort de protection pour récupérer un peu.

C'est au tour des méchants.
Les hyènes s'échappent de l'enclos. Elles filent entre les doigts de Conan, incapables de les arrêter, et sortent dans les rues du villages pour harceler Shevatas - sans pour autant arriver à trop le blesser.
Les deux guerriers Pictes encore valides convergent sur Hadrathus et Valéria, les clouant sur place. L'un des deux marche sur le pied de Valéria et ne bouge plus. Impossible de le dégager.
Chacun des guerriers attaque un de nos deux héros. L'un arrive à blesser légèrement Valéria, tandis que l'autre ne passe l'armure magique d'Hadrathus que de justesse.

Deuxième tour.
Shevatas fuit les hyènes qui le harcèlent (étant lui-même insaisissable), en tuent quelques unes avec ses dagues de jet.
"Conan !"
Après avoir dit son nom, Conan vient négocier avec les hyènes pour finir celles qui restent.
Hadrathus, qui ne se sent pas très en sécurité, commence à se téléporter à l'intérieur de chaque hutte l'une après l'autre pour essayer de trouver où est retenue la Princesse. Il tombe au passage sur le butin que les Pictes ont arraché à la caravane marchande attaquée.
Valéria, seules contre deux guerriers Pictes, ne parvient pas à s'en débarrasser.

Un chasseur picte tout seul se déplace jusqu'à la hutte où Hadrathus s'est téléporté et tente de l'attaquer, sans grand succès. Le sorcier le nargue même en se reposant devant lui...

Mais à ce moment-là, le serpent géant défonce la paroi de la hutte centrale du village où il était retenu et rejoint les guerriers pictes qui assaillent Valéria !

Troisième tour.
Hadrathus se repose, au prochain tour il se téléportera hors de portée de l'ennemi qui est venu le chercher.

Shevatas tue quelques hyènes. Conan...
" CONAN ! "
...Conan rejoint Valéria, les deux guerriers pictes et le serpent géant.
À eux deux, Valéria et Conan arrivent à tuer les deux gros guerriers.

Mais quelques renforts arrivent plus tôt que prévu, et les deux autres gros guerriers viennent aussitôt les remplacer.

Tours suivants :

Hadrathus a trouvé une urne magique (explosive) dans une des huttes, et s'en sert pour se débarrasser d'un seul coup d'un groupe entier de chasseurs pictes qui venaient à peine de sortir de leur hutte.

Les guerriers pictes et le serpent géant s'acharnent sur Valéria qui subit de plus en plus de blessures. Son pouvoir de riposte, qui lui permet une attaque gratuite avec le dé de plus gros dégâts, chaque fois qu'elle est attaquée, sans dépenser d'énergie, aurait pu être très utile contre les ennemis les plus faibles et les moins armurés (chasseurs Pictes, hyènes). Mais contre les deux gros guerriers pictes et le serpent géant, il lui est totalement inutile. (Le plus fort dégât qu'elle peut faire ne dépasse pas leurs points d'armure.)

Conant tente...
" CONAN !"
...Conan tente d'apprivoiser le serpent. Il lui faudra quand même deux tours pour négocier sa mort (le serpent géant a quand même 8 points de vie et ignore les 3 premiers points de dégâts de chaque coup reçu). Mais ce ne sera pas assez rapide, le monstre aura quand même eu le temps de tuer Valéria. ("Beuh... Conan ?")
(Ce qui a eu la conséquence facheuse qu'en milieu de jeu, Aragorn était éliminé et n'avait plus rien à faire).

De son côté, à force de se téléporter de hutte en hutte, Hadrathus a fini par trouver la hutte où était retenue la Princesse, inconsciente. Problème, il y a trois chasseurs pictes dedans.
De plus, cela met en pièces son excellent plan, qui était de rentrer, de jeter un sort de zone, et de sortir. Malheureusement, s'il faisait ça avec la Princesse à l'intérieur, elle serait certainement tuée, entraînant l'échec de leur mission (et probablement leur pendaison à tous une fois rentrés).
Il se voit donc contraint de se téléporter hors de la hutte pour se replier, en espérant qu'un de ses compagnons pourra venir récupérer la Princesse.

Shevatas se dirige vers la-dite hutte, comptant, soit tuer ses trois gardiens, soit, mieux, se faufiler entre eux, mettre la Princesse sur son dos, et la leur dérober à leur nez et à leur barbe !
À mi-chemin, cependant, un groupe de chasseurs pictes le rejoint pour le combattre - sans pour autant arriver à vraiment le blesser.

Une fois Valéria trépassée, Hadrathus a tenté un super plan : envoyé une seconde urne explosive puis une tempête d'éclair (deux attaques de zone) à l'endroit où Conan ("CONAAAAN !!") affrontait les deux guerriers Pictes qui lui barraient la route, en espérant les tuer sans trop blesser Conan.
Mais c'est un gros échec.
Il n'arrive à tuer aucun des adversaires, et ne parvient qu'à blesser sévèrement Conan.
"Pfff... Conan !"

Arrivé là, l'équipe des aventuriers a décidé de déclarer forfait et de me concéder la victoire.
En effet, avec Valéria morte, Conan grièvement blessé, Shevatas et Hadrathus complètement épuisés, et moins de trois tours pour 1)rejoindre la Princesse 2)la sortir de la hutte 3)rejoindre le chef picte dans sa hutte 4)le tuer 5)se déplacer et sortir la Princesse et la tête du chef picte hors du village puis hors du plateau
il semblait clair qu'il n'était plus possible de gagner.

On notera :
-que le chef-sorcier des Pictes n'a même pas mis les pieds hors de sa hutte de départ (pourquoi rapprocher d'eux l'un de leurs objectifs ? je voyais pas l'intérêt)
"De quoi ? Quels intrus dans le village ? Y a eu des intrus ?"
-que Valéria n'a fait qu'un seul déplacement de toute la partie, et n'a jamais pu changer de case ensuite.
-que Skarn a déjà trouvé un "bug exploit" en spammant sa téléportation.
-une fois qu'ils ont compris qu'on pouvait piller des coffres, Shevatas et Hadrathus ont passé leur temps à trouver des équipements intéressants, mais qui n'ont jamais tellement eu l'occasion de servir (avec l'exception notable d'une des urnes explosives), vu qu'ils auraient été finalement plus utiles aux autres compagnons.

Jehan :
"Bon, on commence... Ben je suis Conan, donc je vais jouer en premier."
... BROMF !
*slash*
"OK, j'aime ce jeu !"

Skarn :
"Mais tout le monde est sous stéroïdes ! Pas que Conan et les aventuriers, même le serpent est géant, et même les moindres chasseurs pictes, à poil, ils ont une armure !"

Tholdur :
"Non mais en fait, le mur il est tombé sur les trois mecs. Conan, il a juste fait semblant de les combattre."



Mysterium

Une partie de Mysterium c'est a priori difficile à raconter.

Pour le background : dans les années 1920, l'un des PJ a hérité d'un manoir hanté. Un valet a été assassiné il y a une trentaine d'années, et ne pourra trouver le repos que si un médium découvre qui était l'assassin, où il a commis le crime et avec quelle arme.
(À l'époque, la police avait bâclé l'affaire et conclu rapidement à un accident. Les coupures de presse retrouvées ne permettent pas d'avoir trop de détails sur les personnes présentes ou la façon dont le valet a été tué.)
L'héritier écossais du manoir, son lointain cousin l'aristocrate français, et quelques autres médiums de diverses nationalités se réunissent donc pour une séance de spiritisme la nuit de Samain (=Halloween), pour essayer de tirer tout cela au clair.

J'étais le fantôme, Jehan, Skarn, Aragorn et tholdur étaient les médiums.

Jehan et moi étions assez en phase (en plus j'avais les bonnes cartes avec lui), donc il a fait un sans faute : il a trouvé les 3 éléments (son suspect, son lieu du crime, son arme du crime) en 3 tours.
Les autres, ça a été un peu plus difficile. J'avais pas toujours les bonnes cartes, ils s'attachaient pas forcément aux bons éléments de la carte, en tout cas, pas aux mêmes auxquels moi je m'attachais.

J'ai fait aussi l'erreur de me concentrer trop sur les cartes que je devais faire deviner, sans regarder les cartes "fausse pistes" dont ils disposaient. J'ai parfois choisi des indices qui étaient bons pour indiquer l'élément que j'avais à l'esprit, mais qui pouvaient aussi être valables pour les indices à ne pas choisir.

Certaines choses ont été faciles à faire deviner :
-un vampire en cape pour faire deviner un prestidigitateur en cape

-des jouets dans une poche pour faire deviner la chambre d'enfants

-des outils (dont une faux) + des fleurs pour faire deviner un outil qui sert à couper des fleurs, donc un sécateur.

-un phare et un bateau échoué pour faire deviner le bureau de marine.

Dans la série "pas de bol" :
une femme en montgolfière pour faire deviner l'exploratrice...
et juste après je tombe sur...
une femme avec une longue-vue sur un bateau...
Grrr...

Une erreur de débutant : parier sur la couleur plutôt que sur ce qui est représenté sur la carte
J'ai pris une carte à dominante rouge + une carte représentant une femme (sortant d'une bouche de poisson) pour désigner la gouvernante, dont la carte est à dominante rouge, à cause d'une énorme pelote de laine rouge.
Le problème c'est que la carte à dominante rouge représentait un nain pourchassé par un chevalier en armure, or l'un des suspects était un chasseur. Ça brouillait plus les pistes qu'autre chose.

Le siège en bois n'a pas été facile à faire deviner.
J'ai choisi deux cartes représentants un monocycle, parce qu'on pouvait s'asseoir dessus.
Les médiums ont presque immédiatement trouvé que l'élément en commun des deux cartes était un vélo (donc ouf, là-dessus), mais leur logique a été "c'est rond donc c'est... l'horloge !".
Ce qui était plausible mais pas ce que moi j'avais pensé.
Finalement ils ont décidé "mais le siège est rond aussi", donc après avoir confirmé que l'horloge était une mauvaise réponse, ils ont trouvé au deuxième coup.

J'ai jamais eu de carte qui représentait correctement le garde-manger pour le faire deviner à tholdur.
J'ai choisi une carte représentant une salle au trésor, parce que comme un garde-manger, on y "garde" des choses.
Mais en sachant très bien que ça risquait de prêter à confusion avec un grenier, où on peut aussi trouver des "trésors".

J'espérais quand même que, comme je devais aussi faire deviner le grenier à Skarn, ce serait suffisamment facile à comprendre que c'est lui qui avait le grenier. J'avais pris une image de corbeau et une image de chevalier en armure, sachant que dans le grenier, il y avait une armure de chevalier et une cage à oiseau.
Malheureusement, je n'avais pas vu que sur la véranda (une des fausses pistes), il y avait également du lierre (présent sur l'image d'armure de chevalier) et des oiseaux.
Du coup, tholdur a parié sur le grenier et Skarn a parié sur la véranda. Deux coups manqués de plus.
Ils ont mis deux tours à repérer l'armure et la cage à oiseau dans le grenier.

Au final, JB avait deviné ses trois éléments en trois tours, et Aragorn et Skarn avaient deviné les leurs en quatre ou cinq. Il restait deux tours pour que tholdur devine son lieu du crime et son arme du crime, donc il n'avait pas le droit à l'erreur.

Il a fini par deviner le garde-manger grâce à un cumul de cartes, après au moins deux éliminations de fausse piste.
(J'avais toujours des cartes pourries : un ours pour représenter la viande animale dans le garde manger... Un moment je me suis même planté, j'ai pensé à son arme du crime, et je lui ai mis une mauvaise carte : deux ramoneurs avec des longs bâtons pour le manche du marteau... Du coup, ça a ajouté à sa confusion.)

Il ne restait plus qu'à lui faire deviner le marteau, et on pouvait passer à la deuxième phase du jeu. S'il ratait, on perdait tous.

J'avais aucune image représentant un marteau, ou même un outil (qui aurait pu lui indiquer que la réponse n'était ni une statue de la Vierge, ni l'horloge).
J'ai tiré une carte avec des éléments mécaniques en pagaille : des ressorts, des vis, des roues d'horlogerie.
Bref, l'état d'une machine après un bon coup de marteau dedans.
Donc j'ai choisi cette carte.
Mais comme les rouages étaient des éléments qui, clairement, pointaient vers l'horloge, c'était risqué.
Donc, j'ai pris un balais en forme de grand T, pour indiquer la forme du marteau, et j'ai passé les deux cartes à tholdur.

J'entends Jehan qui fait part aux autres joueurs d'exactement la même logique que je viens d'avoir... Bon signe...
Mais tholdur ne pense pas pareil.
Il pense que les rouages cassés tout seuls indiqueraient le marteau.
Mais il pense que si j'ai rajouté le balais derrière, c'est pour indiquer que c'était bien l'horloge.
Parce qu'en fond de l'image du balais, il pleut : c'est le mauvais temps. Les deux images ramènent à l'idée du Temps, donc c'est l'horloge.

Les avis sont partagés. Skarn et Jehan votent pour le marteau, Aragorn et tholdur votent pour l'horloge.
Au final, tholdur tranche et choisit l'horloge.
Et comme c'était le marteau, nous perdons tous. Il n'y aura pas de deuxième phase !

La septième heure est écoulée. Le fantôme, trop faible, perd la connexion avec le monde des vivants et s'évapore, mais en étant toujours en peine.
Il faudra attendre la prochaine nuit de Samain, l'année prochaine, pour tenter à nouveau de le délivrer du manoir qu'il est condamné à hanter.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
(17/01/2016, 21:35)Lyzi Shadow a écrit : En revanche, nous avons TOUS perdu la seconde partie.
Les jeux qui tuent les joueurs, j'adore Lool ! Ca me rappelle des putin de parties de Res Publica Romana... OhNooo
сыграем !
Répondre
Pour Mysterium je pense que la rejouabilité doit finir par s´émousser. Comme il y a un nombre fini de suspects, de lieux et d´armes du crime, en jouant beaucoup de parties le fantôme doit à force tomber sur des combinaisons de cartes qu´il a déjà employé. Une bonne rejouabilité malgré tout mais je pense qu´il existe une limite de ce côté contrairement à Dixit où il n´y a pas un nombre fini d´éléments à deviner.
Conan fut une bonne surprise malgré qu´on ait joué un peu à l´encontre de ce qu´il aurait fallu parfois. Il y a un parfum de HeroQuest amélioré que j´ai bien apprécié.
Répondre
Même si tu tombes au cour de plusieurs parties sur la combinaison Gouvernante / Grenier / Fourchette, tu ne pourras pas la faire deviner tout le temps deviner avec les mêmes visions, vu que tu ne peux pas prévoir les cartes Vision que le fantome aura en main.

Après, fatalement, un nombre fini de cartes suspect, lieu, arme et vision, mathématiquement, donne un nombre fini de combinaison de partie. C'est juste un nombre extrêmement grand.

Mais j'imagine qu'en effet, la difficulté doit diminuer à mesure que les joueurs se connaissent. 
" Lyzi prend toujours le vampire pour désigner le prestidigitateur "
" Skarn prend toujours le chevalier dans le lierre pour désigner la véranda "
Etc...
Encore faut il tomber sur exactement la bonne carte, avec laquelle on a une "histoire", au bon moment.



Pour Conan et l'aspect Heroquest amélioré, je pense que c'est volontaire. Les auteurs s'en sont clairement inspirés, et des jeux du genre.

Juste retour des choses, puisque Heroquest (et le jeu vidéo Barabarian/the Ultimate Warrior) était sorti suite au succès au cinéma du premier Conan avec Schwarzenegger.
Répondre
Pour Conan, on a perdu, outre une malchance terrible aux dés et quelques décisions stratégiques malheureuses, parce qu'on n'a pas défoncé assez de murs.

Et le pire, c'est que je suis sérieux.

De base, se déplacer sur une case libre coûte un point de mouvement, et franchir une porte (enfin une tenture) un point supplémentaire. Faire un aller-retour dans une maison (pour regarder si la princesse y ait par exemple) coûte donc au minimum quatre mouvements.

Conan peut défoncer des murs au prix de deux points d'Endurance. Un mur détruit comptant comme une case libre, faire une reconnaissance par un trou ne coûte donc que deux mouvements.

De base, un point d'Endurance = un point de mouvement, mais comme il y a des mouvements gratuits, l'Endurance est un peu plus précieuse, passer par les portes est donc très légèrement moins coûteux dans le cas standard d'une personne explorant seule.

Sauf que dans la pratique, il existe un grand nombre de cas où il est juste plus avantageux de défoncer le mur :
  • Si la porte est loin.
  • Si plusieurs personnes veulent entrer (par exemple la guerrière et le voleur ensemble pour neutraliser un groupe d'ennemis).
  • Pour disposer d'une vue dégagée de la pièce (les tentures arrêtent la vue, pas les trous), et donc pouvoir attaquer à distance ce qui se trouve dedans.

Tous ces arguments sont valables, car de l'Endurance économisée sur le déplacement de tentures, c'est autant de gagnée pour les actions utiles. Le dernier point est toutefois particulièrement important, car il permet, après avoir envoyé en reconnaissance soit le voleur soit le magicien qui spamme sa téléportation, pour éviter de carboniser la princesse sur un malentendu, de jeter des urnes explosives ou d'employer la tempête du magicien pour faire le grand ménage dans la pièce, et donc de neutraliser facilement et à peu de frais un groupe de planqués juste avant qu'ils ne s'activent.

Ou, pour résumer cela en quelques mots :
« Conan ! Qui a-t-il de mieux dans la vie ?
- Fracasser des murs, les voir s'effondrer devant soi et entendre les lamentations de ceux qui se cachaient derrière. »
Répondre
https://www.youtube.com/watch?v=6PQ6335puOc

Tu testeras ta théorie la prochaine fois ^^

A priori, la capacité spéciale "enfoncer les cloisons" n'est pas un feature pour faire joli et se sentir puissant (enfin, pas que), c'est une véritable capacité spéciale, donc c'est normal qu'elle a des avantages tactiques qui peuvent permettre de gagner si utilisés à bon escient.

En revanche, je suis pas sûr que ce soit la solution à tous les problèmes.
-Ça ne marche pas sur les huttes en pierre.
-Dans les 4 personnages de base, seul Conan l'a, donc les autres ne peuvent pas vraiment attendre derrière Conan pour qu'il ouvre toutes les huttes pour eux. (Mais oui, si à une occasion, ils ont besoin de tous entrer, qu'ils sont placés où il faut pour emboîter le pas à Conan, alors oui, autant en profiter, le pouvoir est là pour ça)
-Les gemmes d'énergie sont une denrée rare qu'il faut vraiment utiliser avec parcimonie. Je ne suis pas sûr que balancer 2 gemmes à chaque hutte soit vraiment rentable. Oui, c'est sûr, ça l'est, pour Conan, si tu comptais à la place dépenser ENCORE PLUS de gemmes pour arriver au même endroit. Mais il te sera pas forcément inutile de plutôt prendre 2 tours avec deux mouvements gratuits pour arriver où tu voulais aller, et dépenser tes gemmes à faire des choses intéressantes pendant ces deux tours (tuer des ennemis, éviter des blessures).

Je pense que c'est plus un équilibre à trouver que vraiment la solution miracle au scénario.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
Pour Mysterium, le côté rejouabilité relative par l'automatisme pourra être un peu contrecarrée par une extension je suppose :
nouvelles cartes, nouveaux personnage, lieux et objets du crime.
L'automatisme " pas d'info via les couleurs", je ne le conseille pas trop. Les combinaisons de cartes vont parfois faire qu'on n'a pas le choix. Les couleurs, quand elles sont flagrantes, peuvent aussi donner des indices.

Un autre jeu où les automatismes peuvent simplifier les choses :
Hanabi.
En effet il y a des variantes où les joueurs, quand ils décident de se défausser d'une carte, choisissent toujours la + à droite par exemple.
Ce qui est évidemment un gros avantage si tout le monde le sait : on regarde si la prochaine carte qui risque d'être défaussée a de la valeur ou pas.
Répondre
À noter tout de même que nous avons joué à une version beta du scénario de Conan, et que quelques modifications ont depuis été apportées par les auteurs. Elles incluent notamment une diminution de l'armure des ennemis en échange d'une augmentation de leur nombre, ce qui devrait, on l'espère en tout cas, renforcer Valeria.

Car dans la partie de dimanche dernier, il y avait une petite faille. Valeria est beaucoup moins forte que Conan en attaque, et si sa défense est meilleure, elle est aussi active (parer en dépensant de l'énergie, par opposition à l'armure, certes mauvaise mais existante, de Conan qui encaisse en toutes circonstances), ce qui l'oblige à conserver de l'énergie pour l'utiliser proprement.

L'atout qui est censé lui permettre de se différencier est sa capacité à contre-attaquer gratuitement (sans dépenser d'énergie), ce qui devrait théoriquement obliger l'Overlord à y réfléchir à deux fois avant de l'attaquer, de peur de juste envoyer ses troupes se faire embrocher.

Toutefois la puissance de cette contre-attaque est limitée à 3 dommages. Et la v1 du scénario comprenait une demi-douzaine d'adversaires avec 3 d'armure, contre qui cette capacité était donc magnifiquement inutile. Sachant qu'en plus ces ennemis disposaient eux de la capacité bloquant, qui empêche le personnage qui les combat de s'enfuir... Lyzi n'a eu (certes, parfois à grand frais) qu'à envoyer en boucle des ennemis de ce type pour neutraliser durant tout le scénario la caution féminine de l'équipe. Surtout que trois d'armure, même si on a quand même été très malchanceux, c'est quand même bien difficile à passer pour quiconque n'est pas Conan, et Conan, il est un, donc il peut pas non plus tout faire. Impossible donc d'aider Valeria à se dégager, même si on a essayé (les chasseurs en question ont survécu à une pluie de dagues, deux tempêtes d'éclair, une urne explosive... on aura vraiment tout tenté).

On espère que les modifications apportées corrigeront le tir.

Et pour la prochaine partie de quoi que ce soit, j'exige qu'on arrête de filer les personnages pourris à Aragorn. Entre Gauvain et Valeria, il a pas été gâté jusqu'à présent.
Répondre
D'accord avec tout ce que dis Skarn dans ce post.
(C'est pas tous les jours, donc ça valait la peine de le noter ^^)

Quand j'aurais la boîte Conan de luxe, avec tous les Strech Goals débloqués, on pourra éventuellement faire un groupe entièrement constitué de Conan différents ^^
Il y aura le Conan de la boîte de base, Conan le Général, Conan le Vagabond, Conan le Seigneur de guerre, Conan le Mercenaire (4 Stretch Goal), et le Roi Conan de la boîte de luxe.
Donc on pourrait faire une équipe de 6 Conan si on voulait XD
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
Merci Lyzi de m'avoir fait imaginer Conan en Schtroumpf.

Maintenant que j'y pense, il est évident que Peyo s'est inspiré d'Howard pour le Schtroumpf Général, le Schtroumpf Vagabond, le Schtroumpf Seigneur de Guerre, le Schtroumpf Mercenaire et le Roi Schtroumpf.
Du coup, pour le print & play, je vous suggère d'utiliser des figurines Schtroumpf.
Parce qu'une Schtroumpfette blonde en bikini cotte de mailles, c'est le top. Sans bikini, c'est le topless.

C'est con, mais j'ai vraiment envie de jouer à Conan avec des Schtroumpfs maintenant.
Répondre
Dans un tout autre registre, je ne sais pas du tout ce qu'est ce jeu de plateau, mais Joe Dever va pouvoir leur demander des droits : https://www.fantasyflightgames.com/en/ne...-of-magic/
Répondre
La reine amazone avait ordonné qu'on la laissa seule, et sitôt le dernier membre de sa suite parti elle s'autorisa à rompre le masque impassible de son visage, laissant enfin la fatigue contenue affleurer à la surface. Son visage se creusa aussitôt de plis, de fissures, de rides, traces évidentes de son épuisement extrême.

Voilà de longs mois que la guerre perdurait. Les combattants s'épuisaient peu à peu, les erreurs stratégiques s'enchaînaient, mais certains perdaient plus que d'autres, et la fière nation amazone n'avait guère fait honneur à sa réputation. Leur île ancestrale était tombée aux mains de l'ennemi dans une attaque prévisible et qu'elle n'avait pourtant réussi à contrer, et le dernier caillou sur lequel son peuple s'était réfugié subissait le harcèlement constant des griffons et du terrible kraken.

La situation ne pouvait qu'empirer, leur dernier bastion étant isolé au milieu de la sphère d'influence athénienne (Aragorn), nation bâtisseuse, célèbre pour ses incompréhensibles jacasseurs, qu'ils appellent « philosophes », aux villes aussi savamment construites que bien défendues.

La reine était dos au mur, et avec elle tout son peuple. Elle décida alors de jouer sa dernière carte, celle qu'elle aurait aimé ne jamais avoir à abattre.

Les six grands prêtres furent convoqués. Tous des hommes, pour intercéder auprès de divinités bien masculines, la grande Athéna n'ayant d'yeux que pour la cité à laquelle elle a donné son nom. La garde personnelle de la reine les escorta jusqu'à une pièce dont ils ignoraient l'existence, profondément enfouie sous le palais, un temple souterrain creusé à même la roche, un cercle de gradins de pierre autour d'un autel rectangulaire dépouillé. Les sculptures et inscriptions étaient rudimentaires, mais fortement imagées et percutantes, et il ne leur fallut guère de temps pour comprendre ce qui allait se passer.

Le prêtre de Zeus poussa simplement un soupir résigné. Le prêtre d'Arès tenta de se battre, de s'enfuir, mais fut neutralisé sans mal par les combattantes d'élite. Le prêtre d'Apollon, au ventre rebondi, se contenta d'un sourire jovial et compréhensif, car il avait vécu dans l'opulence jusqu'ici et savait que toute chose à un prix.

La reine entra alors, dans une unique tunique de cérémonie plus proche de la peau de bête brute que d'une véritable étoffe taillée. Et d'un simple signe de la main à ses fidèles guerrières, les six prêtres furent égorgés.

Leurs corps tombèrent à terre, leur sang coula lentement vers l'autel, descendant progressivement les degrés jusqu'à former une flaque cramoisie. Puis les présents se mirent à incanter, dans une langue ancienne dont il n'existe pas de forme écrite et qui sera perdu lorsque la dernière de ses pratiquantes rendra l'âme.

Et la terre rugit. Et la terre s'ouvrit. Et en jaillit une chthonienne créature, une divinité d'un âge oublié. Femme elle était aussi, mais également oiseau et bête. Le Sphinx était là.

La reine s'inclina. Ses troupes firent de même et reculèrent également de quelques pas, donnant au monstre et son invocatrice une artificielle intimité.

« Reine sans roi, par le sang des adorateurs de mes ennemis tu m'as invoqué, et à tes questions je répondrais. »

Alors la reine s'ouvrit à elle de tous ses problèmes. Et le Sphinx éclata de rire.

« Tant de mots pour une énigme à la solution si simple. Reine, que sont les amazones ? »

« Les meilleurs guerrières du monde. »

« Et à quoi ont-elles consacré la dernière décennie ? »

La reine réfléchit. Son règne avait été marqué par un accroissement économique sans précédent. En manœuvrant adroitement les sirènes dont le chant était sans effet sur elles, les amazones avaient pris le contrôle de toutes les routes commerciales importantes, ce qui leur avait apporté une grande richesse. Une stratégie audacieuse leur avait permis de consacrer cet atout primordial en dépit de tous les déboires récents.

Et alors, elle comprit.

Après cela, la situation évolua très vite. L'intégralité des comptoirs commerciaux des amazones furent liquidés, vendus pour une fraction de leur valeur. Et l'or ainsi dégagé devint fer, et le fer devint armes. Tous crurent la reine atteinte de folie, mais elle ne leur laissa pas le temps de monter un complot pour la renverser. Ses troupes fraîches et bien équipées embarquèrent sur les quelques galères qui avaient échappé aux tentacules du kraken, et déferlèrent sur les îles attenantes en une vague inarrêtable.

Personne n'avait anticipé l'assaut, qui fut sanglant et terrible, les défenseurs broyés sans l'ombre d'une chance. Athènes tomba. L'île ancestrale fut reprise des mains du sinistre peuple des griffons (Jehan). Mais ces deux civilisations étaient seulement blessées, non finies, et se préparaient déjà à prendre leur revanche sur les fougueuses amazones à la stratégie purement offensive, leurs cités désertées de tout défenseur.

Et c'est alors qu'un vent imprévu se mit à souffler. Les sylphes complices gonflaient les voiles des femmes, et de contre-attaque il n'y eut jamais. Les guerrières portées par la tempête déferlèrent de nouveau, bien plus vite que nul ne s'y attendait, et cet assaut inopiné fut cette fois fatal.
Répondre
Curieuse cette partie de Mysterium avec des Amazones.
Répondre
Dans notre partie de Conan le Barbare :




Shevatas (se dirigeant vers la sortie du village picte, la princesse inconsciente jetée sur une épaule) : Hé hé hé ! La donzelle est presque en sécurité et Conan doit être en train de faire sa fête au chef picte. Cette mission aura été rondement menée ! Dommage pour ce pauvre Hadrathus, mais la récompense n'en sera que plus rondelette pour... Qu'est-ce que vous faites là, vous ?

Guerrier picte (arrivant en sens inverse) : Euh... Moi Groumpf. Moi arriver en renfort.

Shevatas (sortant le manuel des règles) : Des renforts ? Mais il y en a déjà eu une fois ! (feuilletant le manuel) Voyons, voyons, il me semblait pourtant que...

Guerrier picte : Moi pas savoir lire de toute façon.

Shevatas (jetant le manuel) : Oui, bon, admettons que vous avez le droit d'être là. Je ne peux pas continuer mon chemin parce que les gros lourdauds de votre espèce ont la capacité "bloquant"...

Guerrier picte : Moi pas lourdaud. Moi guerrier fier et farouche.

Shevatas : ...et je ne suis plus insaisissable parce que je me trimbale cette blondasse. Eh bien, comme dirait Conan, un problème résolu par la violence est un problème bien résolu. Tiens, prends mon kriss dans ta gueule !

Guerrier picte : Ah ah ah ! Moi parer attaque petit homme !

Shevatas : Oui, bon, ne fais pas le malin ! Au prochain tour, Valéria va venir me rejoindre et... MAIS POURQUOI EST-CE QU'IL Y A DEUX AUTRES DE CES CLOWNS EN TRAIN DE SE RAMENER ?!?!

Guerrier picte : Eux Ourgh et Rragr. Eux aussi venir en renfort.

Shevatas : AAAAAAAAAAAAH !!!!! (jette la princesse par terre et s'enfuit en courant)



Bref, un point de règle (est-il possible de faire appel aux renforts plus d'une fois ?) a fait toute la différence entre une victoire assez facile des héros (même si le magicien a fini dans le gosier du serpent géant) et une situation où deux gros types avec des marteaux pouvaient surgir à chaque tour à l'une des entrées du village pour nous empêcher de ressortir (ce qui signifiait l'échec assuré à moins de rester groupés, ce que nous n'avons pas réalisé à temps).



Victoire sans trop de difficulté à Mysterium, même si le fantôme n'avait pas toujours d'excellentes cartes (sauf lors du dénouement).
Répondre
C'est vrai que c'était pénible ce bug.
Je reste persuadé que la tuile événement ne peut être jouée qu'une seule fois. Je suis sûr de l'avoir lu quelque part, sur un forum peut-être, ou entendu sur une des vidéos de test. C'est comme ça qu'on l'a joué lors de la partie chez Jehan, et c'est comme ça que je l'avais annoncé en début de partie aujourd'hui.

Au 2ème tour de l'Overlord (3ème tour des Héros), j'ai utilisé une première fois, normalement, la tuile d'Événement pour activer l'Événement renfort. J'ai dû rameuter 1 guerrier (bloqueur) et 2 chasseurs.

Au 4ème tour de l'Overlord (5ème tour des Héros), j'ai rappelé qu'on pouvait utiliser la tuile d'Évenement qu'une seule fois... mais on a décidé de vérifier dans le manuel. (À ce stade-là, j'avais déjà presque plus d'unités sur le plateau).
Erreur fatale, parce qu'on a été incapables de trouver un point de règle qui interdisait de l'utiliser plusieurs fois.
J'ai vérifié dans le manuel de l'Overlord, dans le manuel du scénario, et dans la FAQ fan-made... Rien trouvé.
Je suis pourtant certain d'avoir rencontré cette règle quelque part...

Donc à ce moment là, j'ai laissé le choix à tout le monde de décider si on appliquait la règle ou non.
Honnêtement, on aurait dû continuer en considérant qu'on ne pouvait l'activer qu'une fois. (Même si on se demande du coup ce que fait cette tuile jusqu'à la fin de la partie... Elle pollue simplement la rivière de Tuiles ? Peut-elle alors être dépolluée via sacrifice d'énergie comme une Tuile morte ?) Puisque c'était comme ça qu'on avait commencé et annoncé qu'on commençait...

Mais au final, on a choisi qu'effectivement, ce n'était pas limité à une seule fois.

Plus tard, tour 6 de l'Overlord (tour 7 des héros), le chef picte ayant été tué sans même avoir eu le temps de jouer une seule fois (j'aurais peut-être pas dû autant chercher à protéger mon bloqueur et laisser de la défense pour le chef... En même temps, je pouvais difficilement prévoir un si gros score au jet de dégâts !), il ne me restait à ce stade que 2 tuiles : la tuile des bloqueurs qui ne contrôlait plus que 2 survivants du groupe de 4 (sachant qu'1 avait déjà été "ressuscité" au tour 2 par le premier Renfort, et 2 autres au deuxième Renfort), et la tuile d'Événements.
C'est à dire que si on n'avait pas réutilisé le Renfort, j'aurais eu à ce stade que des tuiles mortes et une tuile Événement sans effet, pendant qu'il restait 3 tours aux héros pour sortir du plateau avec les 2 objectifs, sans aucune opposition. Donc victoire assurée et même plus rien à faire pour l'Overlord.

Et c'est donc au moment d'utiliser l'option Renfort pour la 3ème fois de la partie, en ce début du 6ème tour de l'Overlord, qu'on s'est rendu compte qu'elle mettait les Héros dans l'impossibilité de gagner.
Je n'avais qu'à spawner tous les tours les guerriers "bloqueurs" sur la sortie la plus proche de Shevatas (le Héros qui portait la princesse), et comme les héros ne pouvaient pas en tuer deux à chaque tour, pour pouvoir se déplacer après, ils ne pourraient jamais sortir.
Normalement ça me coûterait un max (je récupère 7 gemmes d'énergie par tour, et activer la tuile qui vient d'être activée coûte 8 gemmes... Donc normalement je ne peux pas, sauf si j'ai des réserves. Mais après avoir "dépollué" la rivière et enlevé une tuile, il n'y a plus que 7 tuiles en tout, donc 7 gemmes pour activer la dernière tuile jouée... Je peux donc la jouer en boucle à chaque tour, à condition de rien faire d'autre : pas de défense, pas de relance.)

C'est pas totalement une stratégie imbattable. Il y a encore des possibilités de la contourner, avec tous les héros ensemble pour buter tous les bloqueurs d'un coup, ou en laissant l'Overlord dans le doute sur la sortie qu'on va choisir (au lieu de s'arrêter juste devant). Mais ce sont des tactiques qu'il aurait fallu décider 1 ou 2 tours avant, pas à l'avant-dernier tour.
Or, comme on ne s'est aperçu qu'il y avait un problème qu'au tour 6 ou 7...

Au tour 4/5, quand on a pris la décision de permettre plusieurs utilisations de l'Événement, personne n'a tilté que de ne pas donner de limite rendait la victoire des héros impossible... Raah, on aurait dû garder la règle comme elle avait été annoncée...

Je suis aussi plus du tout certain que la tuile Renfort permette de jouer les unités qui réapparaissent aussitôt. Je l'ai joué comme ça sans vérifier la règle, par souvenir d'avoir joué aussitôt les 2 bloqueurs "ressuscités" lors de la première partie chez Jehan... Mais maintenant, je me demande si c'était parce que j'avais joué la tuile Événements, PUIS la tuile guerrier pictes aussitôt après. Donc pas question que certaines unités jouent deux fois de suite comme je l'ai fait.
Ça n'aurait cependant pas changé grand chose. Même si le nouveau bloqueur (du 2ème Renfort) ne s'était pas déplacé pour après taper sur Shevatas, il bloquait quand même la case qui lui permettait de sortir. C'est vrai que, non bloqué, Shevatas pouvait changer de direction et partir vers une autre sortie. Mais celle du sud était bloquée aussi par un autre survivant, et en 3ème renfort, je pouvais en ramener un autre sur la sortie est.

Avec ou sans la double activation (point quand même important à vérifier), le simple fait d'avoir un nombre de Renfort illimité rendait la victoire impossible aux héros.

Bon point de cette V2 cependant : Valéria a été beaucoup plus utile.

Par contre la règle comme quoi une tuile morte est déplacée systématiquement au bout à droite de la rivière (qui existait déjà pour la V1, mais que j'avais juste pas vue quand on a joué chez Jehan), c'est un gros avantage pour l'Overlord ! Si les héros massacrent trop de groupes complets d'un seul coup, les tuiles restantes deviennent beaucoup moins cher à activer au tour d'après ! (Même si c'est pas le cas longtemps, vu qu'après, on a quand même plein de tuiles mortes qui augmentent les prix pour toutes les autres... Mais ça c'était déjà le cas sans cette règle.)

EDIT : si on veut ouvrir un coffre en le tapant, avec les dégâts surnuméraires d'une attaque circulaire de Conan, ou avec une attaque de zone (urne magique/tempête d'éclairs), c'est 4 touches pour "l'ouvrir" au lieu de 2.
C'est sur les forums mais ça ne se retrouve pas encore sur la FAQ...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 14 visiteur(s)