L'Épée de Légende S1E02 (Le Maître des Rêves)
#16
Je ne veux pas faire mon râleur. Mais vous êtes confrontés à un truc pas très réaliste. Normalement, rien n'obligerait tout le groupe à faire la même activité, Flongand pourrait aller voir son match de dames et Saenad, le ménestrel.

Pour continuer à râler, le traducteur c’est bien amusé avec les titres de cette série. En VO ce tome s’appelle « The Kingdom of Wyrd » et c’est traduit en « Le Maître des Rêves »…
Répondre
#17
En même temps va traduire "Wyrd", toi... c'est probablement basé sur le mot "weird", bizarre, étrange, mais avec un y pour donner un faux air de gallois/saxon/gaélique... (Comme le Clwyd au pays de Galles...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#18
J'aurais traduit ça par "le royaume de Wyrd", bon c'est sur c'est beaucoup moins classe que "le maître des rêves".
Répondre
#19
FIMMEX DE CLYSTER

Magicien niveau 3
500 XP

Force : 6
Habileté : 6
Pouvoir : 9
Points de vie : 15

Or : 69

Equipement : hache, armure d'argent, gemme d'Astarandel, parchemin de faille temporelle, venin de chimère, antidote au venin de chimère, pierre de touche bleue
Je suis pour aller voir la partie de dames. J'aime les jeux stratégiques et j'aimerais bien parler si possible à ces marchands qui ont l'air érudits.


En effet, début original. On se sent en sécurité dans ce campement aussi vais-je pour une fois ne pas conserver de sort en mémoire. Je verrai demain.
Au pire, si on a une mauvaise rencontre pendant la nuit, j'aurai l'avantage d'avoir mes 9 points de pouvoir pour lancer un sort adapté au 2ème assaut d'un combat.

Mais il ne va pas y avoir de danger si tôt, hein Tongue

Répondre
#20
Aubin ne s'est pas exprimé, mais soit il décide d'aller écouter le ménestrel et ça donnerait une égalité, soit il décide autre chose et ça ne change rien. Comme il y a des décisions qui méritent plus de débats que le fait de savoir si vous allez regarder une partie de dames ou écouter de la musique, on va suivre la décision d'aller regarder la partie.
(Il y aura à l'avenir une floppée de décisions cruciales que vous pourrez argumenter à outrance, ne vous inquiétez pas.)

********

Vous vous approchez des marchands, qui semblent absolument passionnés par le spectacle de la partie. Vous les saluez, mais aucun d'eux ne se retourne pour vous regarder. En fait, ils ne semblent prêter attention qu'à la bataille qui se déploie sur le damier devant eux. Vous dirigez vous-même votre attention vers la partie. Les deux joueurs déplacent leurs pièces suivant des tactiques subtiles, chacun essayant d'entourer les pièces de leur adversaire et ainsi de les neutraliser.

Fimmex et Saenad ne tardent pas à se lasser des stratégies complexes du jeu. Leurs deux compagnons, en revanche, les étudient avec plus d'intérêt.
Répondre
#21
Pfff... et ils appellent ça un jeu stratégique.
Allez, je les laisse jouer aux dames et je vais m'entraîner pour mon prochain championnat de Magic l'Assemblée.
Répondre
#22
Aubin murmure à ses compagnons :

« Ce n’est pas une partie de dames ordinaire… Les deux joueurs semblent coopérer plutôt que s’affronter, comme s’ils cherchaient à… “composer” quelque chose… »
Répondre
#23
La partie se termine quelques minutes plus tard, alors que la nuit descend sur la forêt. Les pièces blanches sont regroupées au centre du damier et le joueur qui contrôle les pièces noires les entoure et les élimine progressivement. Alors que les pièces noires se resserrent comme un noeud coulant, vous voyez certains des marchands se désintéresser du jeu et s'en aller retrouver leurs sacs de couchage. Tous leurs compagnons les imitent progressivement, tandis que les pièces blanches se font prendre les unes après les autres. A la fin, les deux joueurs vêtus de fourrures échangent un bref signe de tête, rangent le damier et les pièces, puis vont à leur tour se coucher, vous laissant seuls dans la clarté frémissante des feux de camp.

Une fois que vous aurez discuté de ce que vous a inspiré cette partie, il faudra prendre une décision :

- rester éveillés
- ou aller également vous coucher.
Répondre
#24
Tout comme Aubin, je trouve qu'il y a quelque chose de bizarroïde dans la façon dont ils jouaient, il y en a un qui a très délibérément (alors qu'avant il avait fait un admirable sans faute ) joué un coup non seulement mauvais mais qui condamnait toutes ses pièces… et l'autre n'en a pas été étonné un seul instant.

Je pense que mieux vaut rester éveillés. Juste au cas où. Si jamais c'est une fausse alerte, on pourra toujours rattraper plus tard, de préférence dans une auberge avec des serveuses à la cuisse légère et à la poitrine généreuse.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#25
Oui on ne risque pas grand chose à rester réveillés.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#26
Le comportement des marchands qui regardaient la partie vous a mis mal à l'aise, mais vous n'en saisissez pas tout à fait la raison.


Sire Flongand dispose de méthodes d'investigation qui ont fait leurs preuves, mais qui manquent de la discrétion requise dans la circonstance actuelle. Ses trois compagnons, en revanche, ont chacun un moyen de tirer au clair de quoi il retourne :

- Saenad peut utiliser sa discrétion et sa roublardise pour espionner les marchands
- Aubin peut utiliser ses facultés de clairvoyance
- Fimmex peut utiliser un sortilège d'Oracle

(Je laisserai agir le premier des trois joueurs qui en manifestera l'envie.)
Répondre
#27
Pas facile comme choix....je laisserai bien Aubin user de ses talents.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#28
Puisque personne n'a l'air très enthousiaste… on ne pourrait vraiment pas utiliser ma méthode ? On s'empare d'un de ces types, on lui flanque fermement les pieds dans le feu et on attend qu'il ait tout raconté…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#29
Ce n'est pas exactement un choix capital, en plus...

Le chevalier a diverses occasions de s'illustrer par son tact et sa délicatesse exacerbée dans ce livre, mais pas cette fois-ci.
Répondre
#30
J’attendais l’avis du magicien, mais en son absence, O.K. pour utiliser mes… facultés.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)