Le Cercle Sans Commencement (S1E01)
#16
Equipement : comme Tholdur, tout sauf 3 repas.
Hab / End : pas de changement. Je ne sais pas si il y aura des armes de jet ou pas, mais il est probable que nous ayons des tests sous Hab à faire.
Répondre
#17
Il me semble qu'il y a quelques situations hors-combat où l'Habileté intervient, mais que c'est rare et limité.
Répondre
#18
La majorité d'entre vous avez choisi la répartition H:23 E:84 (–1H et +12E) et l'équipement "tout sauf 3 repas". Notre Feuille d'Aventure initiale ressemble donc à cela.

Habileté Naturelle : 23
Meilleure Arme : +5H +3D
Habileté de Combat : 28
Points d'Endurance : 84 sur 84

Dommages : +3
Protection : –0

Privilèges Zéro : 2

Épée (+5H +3D)
2 Repas (+2E chacun) [20]
3 Potions Curatives (+10E chacune) [36]
Charge Explosive de Xawwô [30]
Marteau et Pics à Glace (Ceinture)
5 Billes de Feu (–5E chacune) [10]

Volume Total : 96 sur 100


Le texte en couleur devrait permettre d'identifier rapidement les paragraphes de l'aventure pour ceux qui désirent sauter par-dessus les débats préalables. Je signale aussi que j'utilise la nouvelle édition de l'aventure (celle avec 80 paragraphes publiée chez Lulu).

CHAPITRE 1
LE SANCTUAIRE DE SARAVETH

1
Vous poussez un grand soupir de satisfaction.
— Enfin ! Par Zaad et Yaarzigaal, je croyais que nous n’aurions jamais fini de descendre. Nous avons perdu la moitié de la journée !
— Si cela continue, dit Syôren, nous allons également perdre la moitié de nos orteils. Il faut se mettre à l’abri de ce vent glacial.
Malgré le froid, vous vous sentez heureux. Vous avez atteint le fond du ravin après une demi-journée de progression ardue sur des pentes dangereuses et verglacées. Pour ne pas vous tuer bêtement après une chute malencontreuse, vous avez dû restreindre votre impatience jusqu’au point d’en avoir mal. Maintenant que vous êtes debout au fond de la vallée, vous n’avez plus qu’une idée en tête : explorer le Sanctuaire de Saraveth !
— Nous pourrons nous réfugier du vent dans le Sanctuaire lui-même, mon ami. C’est pour cela que nous sommes venus, alors ne tardons plus.
— Quoi ? se plaint Syôren. Nous ne faisons pas de pause ? Je suis crevé, moi !
— Tu veux faire une pause dans le froid, Syôren ?
Pris entre ses propos contradictoires, le jeune homme hésite trop longtemps. Quand il trouve enfin une réponse adéquate, vous l’avez déjà laissé derrière.
Pour cette première journée, le gros de votre expédition est resté au sommet des falaises. Vous n’êtes venus qu’à trois – vous-même, Syôren et votre guide Zavia. Il était inutile de risquer la vie – et les orteils – de tout le monde si l’accès au Sanctuaire était tout bonnement impossible.
— Dommage que les amies de Zavia n’aient pas donné signe de vie. J’aurais aimé savoir à quoi m’attendre dans ce vieux temple. Il ne m’inspire pas confiance.
— Ne sois pas pessimiste, Syôren. Jusqu’à tout récemment, le Sanctuaire était figé dans la glace depuis des qiterizens. Il n’y aura pas de monstres ou de fantômes à l’intérieur. Par contre, on y trouvera peut-être des cristaux de zimérite.
— C’est cela que tu espères, n’est-ce pas ? Avoue-le, Ziô.
Vous rendez un sourire taquin à votre ami, mais sans répondre. Syôren n’a pas besoin de savoir qu’en ce moment même, un joli sac de velours est soigneusement entreposé au fond de votre poche, prêt à recevoir toute gemme de zimérite ayant la bonne fortune de tomber entre vos mains.
Devant vous, le Sanctuaire apparaît sous sa forme la plus simple : un énorme portail de pierre et de glace, qui s’ouvre directement dans la paroi la plus inattaquable du ravin. On peut encore distinguer les endroits où se dressaient jadis d’énormes statues, aujourd’hui disparues. On peut aussi apercevoir – et c’est le détail le plus surprenant – deux entrées secondaires, de part et d’autre du gigantesque portique central.
— Nous avons trois passages à explorer.
— Pourquoi est-ce que cela te rend heureux ? demande Syôren.
— Parce que si l’un d’eux est bouché, il en restera encore deux, répondez-vous simplement. De cette façon, nous pourrons certainement accéder à l’intérieur du Sanctuaire, d’une façon ou d’une autre.
Devant vous, Zavia cesse de marcher. Elle se tourne vers vous.
— Quelle voie choisissez-vous, maître Zayas ix Oshaqimarendahl ax Mù ?
— Ah, Zavia, cesse de m’appeler comme cela. Ce n’est pas parce que j’appartiens à la Deuxième Maison de l’Empire de Qô Rel que tous les autres peuples doivent me vouer un respect exagéré. Fais comme Syôren et appelle-moi Ziô.
Trop gênée pour obéir, Zavia secoue la tête.
— Le respect dû aux représentants des Maisons est absolu, maître Zayas —
— Ça va, ça va ! Au moins, laisse tomber le nom de la Maison. « Maître Zayas » tout court suffira amplement. Et pour répondre à ta question : Qu’en penses-tu, Syôren ?
Votre ami regarde les trois entrées du Sanctuaire une à une. Puis il hausse les épaules.
— C’est toi l’explorateur, Ziô. Choisis.
Si vous souhaitez entrer dans le Sanctuaire de Saraveth par sa porte centrale, comme les grands nobles ont dû jadis le faire, rendez-vous au 78. Si vous voulez emprunter l’entrée secondaire qui s’ouvre sur la gauche, rendez-vous au 13. Si vous choisissez celle qui s’ouvre sur la droite, rendez-vous au 69.
Répondre
#19
Tout Droit, comme ca, on saura quoi chercher (vive les rpg sur console Mrgreen ) ou au pire, on tombe sur le trone avec le roi-liche en prime Lool
сыграем !
Répondre
#20
Moi je prendrais l'entrée secondaire de droite (69), dans les intersections des LVDH ou je n’ai pas infos particulières je tourne toujours à droite.
Répondre
#21
Tout droit aussi, par pure habitude. Tongue
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#22
Oiseau - Pourrais-tu mettre les numéros des paragraphes en gras, s'il te plaît ?

Eh bien comme zoki, je choisi l'entrée secondaire de droite.
~ "Dépasser la souffrance et gagner le respect" ~
Répondre
#23
À gauche!
Répondre
#24
On a une info particulière : "comme les grands nobles"... je suis pour le centre, pour la beauté du moment qui est solennel.
Répondre
#25
Je vois plutôt "comme les grands nobles" comme un piège. Et puis en explorant un peu, on pourrait trouver des objets sympas ou des infos. Je vote donc droite ou gauche.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#26
Hmm... Prenons à gauche.
Répondre
#27
Je crois avoir lu quelquepart que face à un choix/droite gauche au niveau d'une bifurcation, c'est effectivement en majorité la voie de droite qui est choisie, et pas un 50/50 comme on pourrait le croire a priori.

Pour le choix qui nous concerne j'ai posé (dans l'ordre d'apparition du texte):
1-2: centre
3-4: gauche
5-6: droite

Puis j'ai lancé un dé et c'est le 5 qui est sorti!

Je choisis donc, après mûre réflexion, d'entrer par la porte de droite... Rolleyes

Hors-Sujet: Pour le texte il me semble que "Nous pourrions nous réfugier du vent" est une tournure bizarre, et je remplacerai "réfugier" par "abriter". Sinon bien vu le passage du regard extérieur de l'intro au "vous" du premier §, c'est un bon moyen de renforcer l'immersion du lecteur.

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#28
A gauche !
Répondre
#29
Je récapitule :
droite : 3
centre : 3
gauche : 3
et Alendir qui vote pour droite ou gauche

Et bien , on peut dire que ça divise vraiment, la politique !
Répondre
#30
Je vais considérer le vote "droite ou gauche" d'Alendir comme un vote "pas au centre", ce qui nous ramène à :

• 3 votes pour aller à droite
• 3 votes pour aller à gauche
• 2 votes pour aller au centre

Sauf qu'en vertu de la règle de bris d'égalité, la première personne ayant posté (Caïthness) voit son vote compter double, ce qui rétablit l'égalité partout (3-3-3). On avait bien besoin de ça dès le premier choix. Passons donc au second vote (Zoki) qui a choisi "À droite"… et cela nous mène au 69.

69
Syôren ne peut s’empêcher de rouspéter.
— Fallait-il que tu choisisses l’entrée la plus éloignée ? Zavia est peut-être dans son élément, mais je gèle comme un glaçon, moi.
— L’entrée la plus éloignée est toujours celle qui recèle les plus grands secrets, affirmez-vous. C’est pour cela que je la choisis toujours la première.
Syôren roule les yeux.
— C’est la plus éloignée parce que nous sommes descendus sur la gauche du Sanctuaire, c’est tout. Il n’y a pas de mystère là-dessous.
Tout en parlant, vous atteignez l’ouverture du passage, que vous déblayez rapidement pour pouvoir y entrer. Il y fait aussi froid qu’à l’extérieur, mais le vent n’y mord plus votre peau. Cela vous permet donc de vous réchauffer quelque peu.
— Voyons maintenant où cela nous mène, dites-vous avec anticipation.
Syôren vous regarde d’un air sardonique.
— Pas très loin, j’en ai bien peur.
Vous vous sentez immédiatement déçu. Le jeune homme a raison. Tout le tunnel s’est effondré à moins de dix pas devant vous. Personne ne pourra plus jamais emprunter cette voie.
Il ne vous reste plus qu’à souhaiter que les deux autres entrées ne soient pas obstruées également.
— En voilà un qui n’a pas eu de chance, dites-vous en observant le sol.
Vous désignez une main squelettique, crispée dans la mort, qui émerge de la masse de décombres. On dirait que la main est serrée sur quelque chose.
Intéressé, vous vous penchez sur les restes frigorifiés, mais Zavia vous retient aussitôt.
— Nous ne devons pas troubler les morts, affirme-t-elle. Sinon, c’est la malédiction.
Vous regardez la jeune Xivth d’un drôle d’air. Vous ne saviez pas que son peuple entretenait de telles superstitions. En revanche, ses paroles ont peut-être un fond de vérité, si la « cinquième vie » des morts n’est pas qu’un mythe.
Si vous voulez tout de même ouvrir la main figée, rendez-vous au 64. Si vous aimez mieux respecter les croyances de Zavia et ne pas y toucher, rendez-vous au 30.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)