Feedback
(23/09/2009, 13:46)Thierry Dicule a écrit :
Caïthness a écrit :La tour à un diamètre de 10Km soit une circonférence de 2πR=2x3x(10/5)=30Km. => Pour un tour complet de 30K on monte 30Km !
Si notre héros monte à mi-temps (12h/jour soit une vitesse d'escalade de 30/12=2,5 km/h), il mettra donc 200/30=6,67 jours à monter jusqu'en haut (ouf !).

Malheureusement, je chipote mais il y a une faille dans ton raisonnement. Plus précisément :

D=10km.
§655 : "en fin de matinée", on a fait 1 tour de la Tour le long de l’escalier (disons 6h, donc).
Si l’escalier est à 45°, on monte de 31km par tour.
Sauf que ce faisant, on parcourt une distance de 44km ( RACINE(31²+31²) ). Ce qui veut dire qu’on va à 7,4km/h (sur 6 heures)… Impossible.

Bon admettons que la matinée du §655 soit une faute de frappe et qu’on mette 12h pour faire 1 tour : on parcourt 3,7km/h (et non pas 2,5), c'est-à-dire presque la vitesse moyenne de marche sur du plat (entre 4 et 5km/h). Vu l’inclinaison de 45°, on peut immédiatement contacter le Guinness des records.

Pour être tout à fait complet, il faut savoir que les militaires alpins ont mis au point une technique pour estimer une durée de marche lorsqu’on monte : le « km-effort ». C’est simple : 1 km-effort = l’équivalent de 1 km à plat = l’équivalent de 100 m de dénivelé (car l’effort nécessaire pour monter de 100 mètres serait équivalent à celui nécessaire pour parcourir 1 kilomètre de terrain plat). Et on tourne entre 4 et 5 km-effort/heure.

Bref, pour un dénivelé de 185km dans ton cas (200km moins 15km au pied de la tour), ça sera équivalent à 1850km-effort (ça c'est un "supplément" à cause du dénivelé ; en toute logique, il faudrait y ajouter la distance parcourue vue du ciel, soit 31km fois le nombre de tours qu'on met pour arriver en haut… j'ai la flemme parce que ça se complique). Il faudrait donc plus d'un mois pour arriver en haut (si on marche 12h/jour et qu’on est à 5km-effort/heure).


EDIT: Pour l'histoire du calcul de temps de montée selon le procédé des "km-effort", j'ai finalement laissé ma flemme de côté pour compléter le résultat. En procédant par itérations, j'en arrive à 63 jours de montée, 9 heures et 31 minutes.

Plus précisément: il faut compter les 1850km-effort causés par le dénivelé plus 63 jours fois 31km = 3827km-effort en tout. Ça y est, on y est: 3827km-effort si on va à 5km-effort/h et qu'on marche 12h/jour, ça fait bien 63 jours et des poussières.

re !

J'ai fait quelques recherche. Sur cette page, on peut lire :
Entre deux points les km/effort sont calculés de la manière suivante : Km/effort = Somme de la distance topographique en km et de la dénivelée positive entre les deux points en centaines de mètres.

Par exemple pour deux points éloignés de 4 km et dont la dénivelée positive est de 330m les km/effort sont : 4+3,3=7,3


Donc reprenons notre calcul (en fait, 2 mois intuitivement, ça me semblait beaucoup) :
un tour (circonférence) : 31km
dénivellé (pente à 45°) : 31km
distance parcourue sur l'escalier (pythagore) : 44k

Avec la phrase citée ci-dessus, les km-efforts d'un tour de tour est donc de distance topographique (44km) et dénivellé en centaines de mètre (30k=30 000 mètre => 30 000 / 100 = 300), soit 44+300=344 km-effort, ok ?
Les 200 kilomètres totaux se font donc par tranche de 30 km d'altitude correspondant à une circonférence de 344 km-effort chacune.
200/30=6,7 tranches, soit un total de 6,7*344=2305 km-effort !
à 5km-effort/heure, cela nous donne 2304/5=461 heures, soit 461/12=38 jours !! Meuh

Je crois que tu as compté deux fois la distance parcourue dans ton calcul (dans le km-effort, puis dans l'itération), ce qui fait que ça double. Intuitivement, 2 mois pour faire 200 km d'altitude donnait une vitesse mollassonne de 200km/(60jours*12heures)=300m d'ascension/heure. ça me semblait vraiment trop lent. Bon avec mon recalcul, on double la vitesse, ce qui est plus cohérent avec la réalité (je fais un peu de balade en montagne, et je grimpe 200m d'altitude, en 30-40 minute, donc 300m/h pour un tas de muscle inter-dimensionnel, ça faisait un peu chochotte Mrgreen )

Je vais donc modifier la description pour dire que l'ascension dure un bon mois, comme ça, on évite un litige avec le guinness Lool
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Oui c’est normal, on n’a pas calculé la même chose !

Tu t’es placée dans le cas suivant :
- inclinaison de 45°
- affirmation du §655 fausse (puisque « inclinaison=45° », il faudra + d’une journée pour faire 1 tour)

J’avais considéré que :
- inclinaison = indéterminée
- affirmation du §655 vraie (j’ai considéré que le héros met 12h pour faire 1 tour de la tour)

Bref, ton calcul est tout à fait exact à condition de corriger la durée (1 mois) ET le §655 (maintenant, il faut presque 6 jours pour faire 1 tour).

Au fait une infime bricole : ton calcul est pessimiste car le dénivelé total est de 185km (et non 200), par ailleurs la distance topographique est la distance qui figure sur une carte, c'est-à-dire « vue d’avion ». Donc il ne faut pas prendre 44km mais 31km (ce qui va dans ton sens). Bref, avec un escalier à 45°, il faudra 34 jours de marche et on fera 6 fois le tour de la tour.
(01/10/2009, 13:53)Thierry Dicule a écrit : Bref, ton calcul est tout à fait exact à condition de corriger la durée (1 mois) ET le §655 (maintenant, il faut presque 6 jours pour faire 1 tour).

Au fait une infime bricole : ton calcul est pessimiste car le dénivelé total est de 185km (et non 200), par ailleurs la distance topographique est la distance qui figure sur une carte, c'est-à-dire « vue d’avion ». Donc il ne faut pas prendre 44km mais 31km (ce qui va dans ton sens). Bref, avec un escalier à 45°, il faudra 34 jours de marche et on fera 6 fois le tour de la tour.
j'ai changé la description dans les §655 et §656. J'ai pas mal avancé dans la correction.
Pour les 200 km, pour moi, c'est la distance entre le sommet de la tour et sa base au sol, donc il y a bien 200 km à monter. Pourquoi tu retires l'altitude de la montagne ?
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Il me semblait que le robot nous disait qu'on était à 200km d'altitude.
Feedback des deux mondes de Caithness.

- Suite du bi-monde

Pas grand chose à redire, le scénario est très bien et il y a pas mal de liens avec ton autre monde. Le fait d'explorer son passé est très sympa et exploite les voyages dans le passé, tout comme le paragraphe 59 où on retrouve le monde déjà visité. Il y a beaucoup de bonnes idées comme le combat contre le Spectre ou le PFA du 87. Ca m'a tout de même semblé un peu linéaire mais bon, ça permet un background plus dévéloppé.
Quelques remarques néanmoins : au 87 justement, la phrase où tu dis qu'il y a plusieurs Aleph est fausse, il n'y en a qu'un seul. Au 47, la référence à la peste est-elle cohérente ? (sur ce point je sais pas trop)
Mais globalement, à part les quelques points cités ci-dessus, j'ai beaucoup aimé et pour moi, il n'y a pas grand chose à modifier. (attendons d'autres feedbacks pour voir)

Pour finir quelques fautes :
- Au 47 : le proportions (les)
- Au 52 : le jeune home (homme)
- Au 52 : un milieu dans machine (sans)
- Au 59 : mon rôle (il manque le "mon")
- Au 59 : la tourde cristal (tour de)
- Au 59 : Lorsque tu seras en haut, il faudra la station. (pas compris)
- Au 87 : la savoir ultime (le)

- Monde Convergence Dimensionnelle

Effectivement un monde à part. Mais je n'ai pas relevé d'abberrations vis à vis du background. L'existence de dimensions parallèles est véridique et donc ces autres versions de nous-même sont tout à fait plausibles. L'intéraction avec les autres mondes à fragment ou non est aussi très sympa (notamment avec celui de Jin) et apporte de la profondeur au scénar global. L'histoire de la porte ouvrant sur des mondes maléfiques est plutôt bien trouvé. Encore une fois un combat très fun avec l'armure futuriste. Une petite référence (même grosse en fait) à Star Wars très sympa aussi. Smile
Bref, un monde assez unique et que peut-être certains n'apprécieront pas, je sais pas. Personnellement, j'ai bien aimé même si c'est un peu prise de tête par moment tous ces autres moi parrallèle.

Quand aux fautes relevées :
- Au 11 : oublié votre geste (oublier)
- Au 20 : parterre (par terre)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Wink 
Déjà !! Surpris

bon je suis contente que ça colle avec ta vision.

Quelques réponses :
Gogorn a écrit :au 87 justement, la phrase où tu dis qu'il y a plusieurs Aleph est fausse, il n'y en a qu'un seul.
En fait, j'étais déjà dans mon trip de multivers. En gros, j'imagine que l'Aleph est une "conscience" dont les rêves seraient les mondes parallèles du monde de départ. Dans le PFA, quand la conscience du héros touche celle de l'Aleph, il comprend que l'Aleph EST le multivers dans lequel navigue le héros.
Dans le 2° monde, je "monte d'un niveau", si tu veux. J'imagine d'autres multivers parallèles au nôtre (formant le métavers), chacun étant un autre Aleph. C'est cela que "voit" le héros. Mais mon explication n'est pas assez développée, et peu effectivement prêter à confusion.
Le trip final, c'est que le métavers est sur un "Plan" (je monte encore d'un niveau). La "chose" vient d'un autre plan, car un Daleth permettait d'ouvrir des portes hors-plan (ce que ne fait pas le nôtre, car il est limité à notre multiver).
Donc : Plan > métavers > multiver > univers > galaxie > etc....
Voilà (merci SG1 et SGA Mrgreen )
Je pense que le trip n'est pas approprié dans PFA (sinon, je dois développer plus, ce qui n'est pas le but). Je corrigerais donc en restant à un niveau "local".
Ouf...

gogorn a écrit :Au 47, la référence à la peste est-elle cohérente ?
Oui, car il s'agit d'une supposition "à la louche" de l'administrateur, une simple hypothèse qui n'a aucun fondement, ce n'est pas une affirmation ni une description (tu as lu un peu vite Wink



Pour le dernier monde j'ai compilée le concept que j'avais écrit dans ce post.
Swamp Queen a écrit :Je ne parlais pas d'une trame scénaristique poussée qui rendrait les mondes "liés" (quoi que... avec une machine, un petit programme.. -> tiens hop, encore une idée de "monde") par commodité pour l'œuvre et qui nuirait à la globalité.
Je pensais plus à des détails, un simple info ou un comportement de spectre, qui fait que le lecteur en réunissant ses petits détails disséminés dans l'AVH arriverait à mieux comprendre les spectres, leur existence, et leur lien avec le multivers, par exemple.
Pour reprendre le BG des spectres par exemple. S'il n'ont pas de monde, mais qu'on imagine un esprit-gardien par univers, il est possible d'imaginer des comportements différents des spectres en fonction des mondes (mais en souligne ça dans 1 monde particulier).
Autre subtilité (que je placerais dans le monde où on voit son propre double) : comment expliques-tu que notre héros réunit 4 morceaux de ferraille aussi "facilement" (puisque les monde à morceaux sont imposés/convergents), alors qu'il en existe une infinité ? Pourquoi notre héros ne se métarialise pas dans un soleil, un trou noir, un mur, un cuvette de WC, ou un monde invivable (genre au fond d'un océan de méthane sous une pression de 20000 atmosphère ?). Une réponse ?
J'ai tout condensé, mais en gros, l'idée est appliquée. Si on avait un mini de BG avant rédaction, on listait des infos dans un thread, et les rédacteur pouvaient (ou pas) en prendre une ou plusieurs pour les intégrer dans leur monde sans que ce soit une contrainte majeur. Tu comprends le concept ? On est pas dans un scénario, mais dans la divulgation d'info indépendantes que font que mise bout à bout par le lecteur lui donne une idée plus concrète et global du BG. En deux mondes, j'ai explique le fonctionnement du daleth, donner des infos sur les spectres (morphologie, pouvoir de régénération, origine même, attaque sonique, etc...), précisé (de mon point de vue bien sur, mais avec assez de cohérence par rapport à l'existant) l'origine de l'Aleph...
Bref tout ce qui manquait à mon goût. Mais loin de moi l'idée de m'approprier ce projet qui est, et reste le tiens Wink (de toute façon j'ai des faux MP qui prouve que tu m'as demander d'écrire ces mondes Lool )

J'espère d'autre feedback (notamment les excités des culottes et des strings s'il ne sont pas plongés dans leur tiroir Meuh )
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Arzarach a écrit :Bonjour,

J'ai ouvert le PDF sur les Mondes de l'Aleph II pour voir le style d'écriture, et j'ai vu un petit oubli dans le premier paragraphe (qui est le seul que j'ai lu) :

"Vous cherchez rapidement un moyen identifier votre zone" -> il manque le d' pour "d'identifier".
Pale

@gogorn : merci de corriger. Y'aura peut-être d'autres boulettes, mais rien de grave je pense...
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Bonjour,

Hop, je passe en mode "public" suite au MP laissé à Caïthness : elle m'a demandé ce que je pensais du style de son dernier monde (Babel / Ackbar), dont acte.

Je trouve le texte plutôt complexe mais, d'une part, je n'ai jamais lu "Les mondes de l'Aleph" (ouuuh) donc je ne comprends pas tout (Myriade, Daleth, il pourrait s'agir d'une marque de lingettes démaquillantes que ça ne me dérangerait pas outre mesure). D'autre part, je n'ai pas lu les autres mondes de ce nouveau volet, ce qui enfonce encore un peu plus mon ignorance dans les eaux sombres du puits de l'inconnu.

Au niveau du style d'écriture dans l'absolu, je pense qu'abstraction faite des écueils cités précédemment, cela coule plutôt bien. Cela manquerait peut-être d'un peu d'aération au sein des paragraphes afin de bien distinguer les multiples scènes, surtout lorsque ceux-ci sont longs (et pas secs, ce qui fait un jeu de mots amusant mais totalement hors de propos).

Enfin, je porte ton attention sur des coquilles ou des doutes de ma part à propos des premiers paragraphes :

043 (ligne 2) : "facticeS"
044 (ligne 2) : "L'architecture" et 047 du coup
044 (ligne 4) : "...de téléporteurs. Soudain, la porte du téléporteur..." : beaucoup de "porte", non ?
047 (ligne 6 du dialogue) : "il Y va de votre survie" (là je ne suis pas certain, les deux se disent peut-être)
047 (plus loin) "La pluie de météoriteS", à moins qu'elle ne soit volontairement seule, mais je la vois alors difficilement tomber en pluie
Arzarach, de cheval
Crybaby Crybaby Crybaby Crybaby Crybaby

plus je corrige, plus y'a de fôtes, c mon choix Berk

Merci à Arzarach et félicitation pour sa nomination au poste de relecteur/correcteur officiel de l'Aleph 2. Mrgreen

sinon, juste à dire que je suis consternée, car j'en ai corrigé des pas tristes, mais y'en reste toujours Pale

2 choses :
Arzarach a écrit :044 (ligne 4) : "...de téléporteurs. Soudain, la porte du téléporteur que vous venez de prendre..." : beaucoup de "porte", non ?
lol. @ gogorn : change en "...de téléporteurs. Soudain, celui que vous venez de prendre..."

Arzarach a écrit :047 (ligne 6 du dialogue) : "il Y va de votre survie" (là je ne suis pas certain, les deux se disent peut-être)
Pareil, j'en sais rien NoGreen . Si quelqu'un peu nous éclairer. Sinon, gogorn prendra la version qu'il considère correcte.

Pour le reste OK avec tes remarques. Amuse-toi bien Gogorn Lool
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Il y / en va : après recherche sur plusieurs sites, le consensus semble aller vers l'emploi de "en" pour indiquer un degré de similitude à une situation : "il en va de même...", "il en va autrement...".

L'expression "il y va" est indiquée pour renforcer l'objet dont on parle : "il y va de l'intérêt du pays".

Sinon pour ta remarque sur mon nouveau poste, on va dire que je n'ai rien lu ^^. Et pis je voudrais pas piquer son travail au ranger.
Arzarach, de cheval
Merci de signaler ces erreurs, je les ai corrigées. Smile
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
§769 monde final à gogorn a écrit :1-Vos 3 alliés (les Spectres Chasseurs) frappent chacun à leur tour. Lancez un dé pour chacun pour savoir à quel Ranganathan chacun s’en prend. Si vous tirez 1 ou , il s’agit du premier, 3 ou 4, le deuxième et 5 ou 6, le dernier.
2-Les 3 Ranganathan chacun à leur tour. Lancez deux dés pour savoir à qui chacun s‘en prend. Si vous tirez 1, 2 ou 3 c’est le premier Spectre Chasseur ; 4, 5 ou 6 le deuxième ; 7, 8 ou 9 le troisième ; enfin 10, 11 ou 12 c’est vous.
3-Reprenez le combat à l’étape une. Si les dés donnent comme cible un adversaire déjà mort, relancez-les
Tu te souviens bien que 2D6, c'est pas la joie pour l'équiprobabilité Mrgreen
faudrait pas trouver autre chose ? parce que les 7, au bout d'un moment, ça va gaver Lool


de plus je comprends pas trop le déroulement du combat. il n'y a qu'un calcul de force d'attque par assaut ? Gne
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Non, c'est un combat à 4 contre 3. On tire une force d'attaque pour chaque combattant donc 7 par assaut. (et l'ordre d'attaque est précisé)

Je sais bien que 2D6 est pas génial mais avec 4 adversaires difficile de trouver autre chose. Je vais y réfléchir nénamoins.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
2D6 différents et les combinaisons :

pair/pair
impair/pair
pair/impair
impair/impair

Cool
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Ah oui, effectivement, j' n'y avais pas pensé. Merci !
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)