C3R : l'empreinte du mal
#16
(Mon commentaire de cette avh en temps réel, mes pensées prises sur le vif)

Je suis enfin en vacances, donc j’ai le temps de lire les 2 avh qu’il me reste à lire pour le yaz de cette année. Je commence par télécharger celle de Thierry (ri)Dicule.
Tout de suite, je comprend mieux sa surprise de ne pas avoir vu mon nom dans mon avh : le sien figure à toutes les pages ! Big Grin
Autre point amusant, son nom forme un drôle de smilet : TD
Ça me met de bonne humeur et je commence à lire.


Quand je lis que la première moitié du livre sera consacrée aux règles, je me demande si tu sais ce qu’est une moitié ; j’aurais plutôt dit que la première partie du livre serait consacrée aux règles. Mais quand je fais défiler les pages et que je vois que les règles occupent plus de la moitié de l’avh, je te respecte davantage ! Moi à qui on reproche parfois de faire des règles longues… :p Je constate toutefois que les règles sont parsemées de nombreux passages narratifs et cela devrait les rendre intéressant : ça paraît une très bonne idée, et cela laisse du temps au lecteur pour appréhender et mémoriser les règles. Par ailleurs, les prochains volume ne nécessiteront pas de lire 50 pages pour connaître les règles : sur le long terme, cette idée de présentation des règles, qui met dans l’ambiance, est peut-être la meilleure (il fallait juste oser prendre 50 pages pour présenter les règles !).
L’introduction aux règles confirme mon impression : « ce premier volume, L’empreinte du mal, n’est ni plus ni moins qu’un descriptif des règles du jeu. ».
C’est bien de tout faire pour que le joueur ne triche pas (argumentation talentueuse Smile , points de sauvegarde détaillés).
Le carte n’est pas laide, mais mon impression brute est que sa composition est simple : quelques villes de tailles variables, des collines, des forêts, des montagnes… et seulement trois royaumes. Toutefois, le nombre de royaume n’est pas forcément un handicap : il faut utiliser un univers complexe quand on peut l’exploiter à fond, et on peut en faire des choses avec 3 royaumes. La carte est cependant moins complexe que n’importe quelle carte à apprendre pour le bac, et il peut être préférable de détailler à chaque épisode de l’aventure le territoire que le héros traverse. En bref, une carte assez jolie mais qui fait petite (par rapport aux plans infinis de xhoromag notamment, mais difficile de faire plus grand LOL ). Le plus important reste cependant le background car qu’on ait une carte grande ou petite, il faut une bonne Histoire.
Comme la carte, la feuille d’aventure est simplement présentée. On sent déjà cependant des règles complètes quand on voit tout ce qu’elle contient.
Le fait de gagner des points d’expérience autant qu’en remportant un combat qu’en trouvant comment l’éviter est très bonne, ça me rappelle le jeu Arcanum. Dommage que ce genre de chose semble disparaître dans les nouveaux jeux de rôle. On sent en tout cas que les règles sont fouillées.
Original le fait de pouvoir porter deux boucliers en même temps, je n’y aurais pas pensé. Les règles semblent laisser une bonne liberté au joueur.
L’idée des ceintures est pas mal non plus.

A la fin de ce premier chapitre, je sens le potentiel de l’avh niveau règles. Reste la question : le scénario, l’histoire, seront-ils à la hauteur ? Et là me vient une idée qui me fait saliver : et si dans cette avh il n’y avait pas d’orcs, pas d’espèce mauvaise comme on n’en voit pas sur la carte ? Et si cette avh n’était pas manichéenne, si cette avh ne voyait pas une attaque du mal sur ce continent, par la voie d’un portail magique ou par la voie des mers, mais simplement des batailles entre les trois civilisations ? Si le but du lecteur serait simplement de se frayer un chemin dans ces terres, choisir éventuellement son camp, plutôt que de chercher une énième fois à sauver le monde ? Si il s’avère que cette avh ressemble à ça, sans race toute noire ou toute pure, mais simplement des nains, des elfes, des hommes qui s’allient, et se fracassent dessus, avec un héros qui fait un peut ce qu’il veut au milieu de tout ça, alors elle est sûre d’aller dans mon top 3. Sinon la perfection des règles risque de mettre peu en valeur le scénario. Je croise les doigts pour que ce soit une avh de ce genre. En tout cas ce que j’ai pu lire fait très pro. Si Thierry a poussé l’originalité jusque dans le scénario, je vois très bien ce livre se faire éditer tant il pourrait surpasser n’importe quel DF. Il y a des avh qui mériteraient d’être éditées, celle-là pourrait bien en faire partie.

Bon là je dois cesser la lecture mais je reviendrai ^^
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#17
Merci Meneldur d’avoir pris le temps de détailler ton avis. Je me permets quelques réactions :

Citation :Cliché : ça vaut notamment pour les races ultra-classiques : les Nains vivent dans un pays rocailleux et sont si terre à terre qu'ils sont de vraies buses en magie, (...)

Je suis d’accord avec toi mais j’assume complètement : j’ai voulu rendre hommage à tout ce que j’aime, ce qui passe par la mise en application de quelques « codes ». Si j’avais décrit des nains raffinés et rasés de près, des hommes qui pondent des œufs et des elfes adeptes d’armes à feu, ne m’aurait-on pas reproché de trahir tout un genre ? Même chose pour les artefacts : j’ai repris un classique que je trouve plutôt intéressant.

Plus globalement, je pense qu’il faut aborder mon avh comme une ode à l’heroic fantasy, une sorte d’hommage, pour l’apprécier pleinement. Je n’ai pas cherché à inventer mais à condenser tout un tas de thèmes que je trouve plaisants.

Citation :Sérieusement, il n'y a que dans les JdR à la D&D qu'on met des panneaux indicateurs vers des tours infestées de sortilèges où se trouvent des artefacts ultra puissants !


J’ai peut-être mal décrit la tour mais, au moment où se déroule l’histoire, elle apparaît plus comme un monument prestigieux qu’autre chose. La présence d’un panneau indicateur ne me parait pas incohérente. Je vais retravailler ce passage pour le rendre plus naturel.

Citation :(D'ailleurs, on ne trouve ce genre de tour que dans D&D aussi. ^^)


D’accord avec toi mais, encore une fois, j’assume totalement !

Citation :dans les sociétés médiévales européennes, seule une maigre frange de la population savait lire

L’histoire ne se déroule pas en Europe ! De plus, ce choix de rendre les Trois royaumes lettrés s’inscrit dans une démarche plus large d’identification du lecteur à son personnage. En effet, j’ai essayé de faire le maximum pour que le lecteur se sente dans la peau de son personnage : (spoiler) sexe masculin ou féminin, héros jamais nommé ou décrit physiquement, lieu de vie non détaillé (on sait juste que le héros a une chambre, on ne sait pas s’il vit seul, dans une maison, etc.), ses amis ne sont jamais décrits physiquement et sont plutôt banals, idem pour les autres personnages rencontrés, personnages que le lecteur peut se représenter selon sa propre expérience. De même, pour contribuer à cette identification du lecteur, il m’a paru naturel de le rendre capable de lire. Finalement, la seule chose que j’ai imposée est le métier du héros, afin de justifier sa force. Pour toutes ces raisons, ça m’interpelle que tu ne te sois pas senti « dans la peau » du personnage : je n’avais pas prévu ça du tout et tenterai de faire mieux par la suite.

Citation :l'aventure annexe était une bonne idée, mais un peu maladroitement exploitée à mon sens : on ne se sent jamais vraiment dans la peau d'un homme-lézard, tant on raisonne et on agit dans l'ensemble comme un être humain normal.

Est-ce si étonnant, dans la mesure où c’est un être humain qui leur a donné naissance ?

Pour rebondir sur le feedback de Meneldur, j’ai l’impression que mon idée de départ, à savoir proposer un divertissement prenant, cohérent, avec des règles autorisant de nombreuses possibilités, n’est pas atteint (pour le dernier point, je commence à connaître Meneldur d’après ses interventions et ne suis pas étonné !!). Ça m’intéresserait d’avoir d’autres avis sur l’histoire : est-ce que vous avez les mêmes sensations et le même manque d’identification ? Est-ce que le récit est trop candide ?
Répondre
#18
Alana, ton message me touche car j’ai adoré Night City 2020 pour pas mal de raisons (cf mon feedback) qui se rapprochent de ce que j’ai voulu faire passer ici. J’attends donc ton retour avec plaisir !
Répondre
#19
Thierry Dicule a écrit :Je suis d’accord avec toi mais j’assume complètement : j’ai voulu rendre hommage à tout ce que j’aime, ce qui passe par la mise en application de quelques « codes ». Si j’avais décrit des nains raffinés et rasés de près, des hommes qui pondent des œufs et des elfes adeptes d’armes à feu, ne m’aurait-on pas reproché de trahir tout un genre ? Même chose pour les artefacts : j’ai repris un classique que je trouve plutôt intéressant.

Plus globalement, je pense qu’il faut aborder mon avh comme une ode à l’heroic fantasy, une sorte d’hommage, pour l’apprécier pleinement. Je n’ai pas cherché à inventer mais à condenser tout un tas de thèmes que je trouve plaisants.
Ah, mais je n'ai rien contre les hommages, hein ! Seulement, il y a moyen de rendre hommage sans suivre servilement les clichés, en les adaptant, en les prenant à contre-pied, en les détournant... Un tel traitement me semble plus intéressant, sans pour autant sacrifier au désir d'hommage. Tiens, des Elfes pistoleros, ça c'est une idée qui me botte ! Ça pourrait induire des tensions dans une société elfique gouvernée par les clichés « les animaux sont gentils, faut pas les tuer » ou « l'honneur est plus important que tout » (je renvoie à une scène légendaire du premier Indiana Jones pour le décalage que ça pourrait permettre). Plus généralement, des Elfes soumis à une technologie naissante, et déchirés entre un désir d'innovation et leur fort attachement à la nature, permettraient peut-être de belles choses. À creuser, je dirais.

Accessoirement, ça me gêne que tu réduises l'heroic fantasy à un amoncellement de clichés, mais peut-être que je caricature trop ta dernière phrase.

Thierry Dicule a écrit :L’histoire ne se déroule pas en Europe ! De plus, ce choix de rendre les Trois royaumes lettrés s’inscrit dans une démarche plus large d’identification du lecteur à son personnage.
Note que je n'ai pas parlé d'identification, mais d'immersion, la seconde pouvant fort bien se passer de la première (voir La Créature venue du Chaos pour un exemple presque caricatural de la chose). Je subordonne l'identification à la crédibilité de l'univers, et pour moi, une société pré-industrielle dont la population est alphabétisée, bah ça ne passe pas. L'identification est pour moi largement secondaire, mais je n'ai jamais pu me couler dans le moule du héros anonyme des DF. Si je dois m'identifier à un héros d'AVH, ce doit être comme à un personnage de roman normal : en me sentant proche de ses idées, de son comportement, voire en l'admirant... Avec un héros anonyme, j'ai plutôt l'impression de téléguider un androïde. Pas très excitant.

Thierry Dicule a écrit :Est-ce si étonnant, dans la mesure où c’est un être humain qui leur a donné naissance ?
Tu parles d'un point de vue interne ou externe à ton monde ? (Désolé, j'ai oublié d'où proviennent ces créatures, si jamais tu l'as seulement mentionné dans le récit.)

Après, évidemment que les règles apportent sans doute une plus-value indéniable à ton aventure, et l'aspect naïf peut plaire. Ne t'arrête donc pas d'écrire parce que ça ne plaît pas trop à un petit merdeux comme moi. Smile
Répondre
#20
Alendir, merci de tes premières impressions. Si tu développes autant la suite de ton feedback, tu risques d’y passer un temps fou ! Quelques infos avant que tu poursuives :

Citation :Le carte n’est pas laide, mais mon impression brute est que sa composition est simple : (...)

Je profite de cette remarque pour dire que la carte est, parmi les 3 illustrations que compte l’avh, la seule que j’ai faite avec mes petites mains maladroites. Par manque de temps, mon amie passionnée de dessin n’a pas pu s’y pencher… Si quelqu’un est inspiré et se sent de la retravailler (ou d’illustrer n’importe quel moment de l’ouvrage), qu’il n’hésite pas à « se lâcher » !

Citation :le scénario, l’histoire, seront-ils à la hauteur ? Et là me vient une idée qui me fait saliver : et si dans cette avh il n’y avait pas d’orcs, pas d’espèce mauvaise comme on n’en voit pas sur la carte ? Et si cette avh n’était pas manichéenne, si cette avh ne voyait pas une attaque du mal sur ce continent

Malheureusement tu risques d’être déçu. Ceci dit, je prévois de travailler les liens et les approches des 3 peuples « principaux » entre eux, ceci dès le tome suivant mais surtout dans le troisième. Pour « les méchants », je prévois un développement moins manichéen qu’il n’y paraît.

Citation :Si le but du lecteur serait simplement de se frayer un chemin dans ces terres, choisir éventuellement son camp, plutôt que de chercher une énième fois à sauver le monde ?

J’essaye de proposer plusieurs possibilités au joueur, parmi lesquelles il peut sauver le monde (ça reste tout de même l’option principale). Par contre j’espère que c’est amené de façon logique (afin que le lecteur puisse s’identifier au héros).

Citation :Si Thierry a poussé l’originalité jusque dans le scénario, je vois très bien ce livre se faire éditer tant il pourrait surpasser n’importe quel DF.

J’attends que tu poursuives ta lecture avant de me réjouir de cette sympathique remarque ! En effet, le scénario semble être le point faible !
Répondre
#21
Citation :Tiens, des Elfes pistoleros, ça c'est une idée qui me botte !

Meneldur, c’est vrai que ça serait une sacré nouveauté !

Citation :Accessoirement, ça me gêne que tu réduises l'heroic fantasy à un amoncellement de clichés, mais peut-être que je caricature trop ta dernière phrase.

Peut-être bien, en effet !

Citation :une société pré-industrielle dont la population est alphabétisée, bah ça ne passe pas.

J’avoue que ça ne m’a pas choqué lors de l’écriture mais, si ce sentiment apparait dans la majorité des feedbacks, je pourrais toujours le rectifier dans une version améliorée.

Citation :Avec un héros anonyme, j'ai plutôt l'impression de téléguider un androïde. Pas très excitant.

C’est marrant pour moi c’est l’inverse, j’ai du mal quand on m’impose un personnage. En parcourant le sujet correspondant sur le forum, on s’aperçoit que la majorité des votants penche de ton côté (sujet « Comment aimez-vous incarner votre perso ? »).

Citation :Tu parles d'un point de vue interne ou externe à ton monde ?

Interne mais pas au sens propre du terme « donner naissance » (un terme plus juste serait « façonner »).

Citation :Ne t'arrête donc pas d'écrire parce que ça ne plaît pas trop à un petit merdeux comme moi.

J’espère que c’est du second degré parce que je suis loin de penser un truc pareil à ton sujet !
Répondre
#22
« Grâce à sa magie, Tripidia était parvenue à contrôler, modeler et muter chaque membre du monde animal. Ainsi il y avait, parmi les adversaires de Mencohun, de nombreux hommes lézards, qui constituaient le gros des troupes de la sorcière. »
->l’idée de se faire une armée à partir d’animaux est pas mal; une sorcière généticienne: pourquoi pas? Smile

Une simple remarque : le découpage de la forêt endormie en trois zones contrôlées par les alliés me rappelle un peu la division de l’Allemagne à la fin de la deuxième guerre mondiale (après le bac, mon cours d’histoire n’est pas encore totalement oublié). Rolleyes

A la fin de la lecture préparatoire, je me dis que ce livre-jeu a les règles les plus abouties que j’ai jamais vues dans une aventure amateur ou non ; elles restent assez simples et surtout laissent une grande liberté au joueur. Big Grin

Il n’est pas stupide d’offrir au lecteur une variante très simplifiée des règles, mais les premières sont davantage alléchante, et à mon avis peu de lecteurs suivront les règles simplifiées ; les premiers préfèreront largement les règles complètes, qui elles sont intéressantes, les autres, tricheurs irrécupérables ou simples anti-règles, ne joueront avec aucune règle. Quelques-uns qui voudront faire une sorte de compromis, des lecteurs débutants, les suivront quand même peut-être… Gne

J’augmente de 5 points ma Magie Max et d’un point ma Force, puis je me prépare mentalement à la lecture de l’aventure proprement dite. Twisted


Une dernière observation : le background est du classique pur et dur, avec un espèce de Balrog que semblent découvrir les nains, des objets magiques qui avilissent leur utilisateur... une différence ici: les objets magiques sont supposés destructibles, puisque personne ne semble essayer de les détruire...
L’histoire peut toutefois s’avérer sympathique. Ça aurait aussi pu être fun si on avait dans ce monde de magie l’apparition de la technologie, comme dans le jeu Arcanum (je ne me rappelle plus comment on appelle ce genre d’univers mêlant magie et technologie). Je suis pour les elfes maniant le pistolet Tongue

Les règles sont excellentes. L’histoire risque de demeurer classique si tu n’essaies pas d’intégrer des éléments nouveaux. J’entends bien que tu es fan de fantasy, mais tu peux aussi essayer d’y apporter, sans la dénaturer, des éléments nouveaux.
Un dernier truc : des les passages narratifs, ça m’a choqué un peu de voir les persos boostés à la magie, qui tombent quasiment morts puis se relèvent illico. Bon il y a les besoins du scénario, des raisons pratiques, mais pour certains soins possibles pendant l’aventure, tu pourrais piocher quelques idées dans ce topic pour les rendre moins conventionnels (notamment l’accoutumance à la drogue décrite par skarn) : http://rdv1.dnsalias.net/forum/showthrea...796&page=1
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#23
Première remarque : c’est bien d’avoir mis des liens clicables ! Big Grin

Deuxième remarque : on ne dispose que de 50 points d’XP au début du jeu, et ceux-ci ne devraient augmenter que lentement (étant donné qu’on ne gagne pas plus de 3 points d’un coût). A cette frustration s’ajoute celle du faible pouvoir d’achat : avec 20 pièces d’or, peu de choses peuvent être achetées… Mais bon, ça n’est peut-être pas forcément négatif au final.

Troisième remarque : Plutôt que de dévoiler tout de suite quelle sorte de créature secrète la sorcière a créé, tu aurais du garder le suspens.

L’histoire semble rester dans le classique mais elle est bien menée. Le style est bon, immersif, l’ambiance est là. Les règles sont suffisamment complexes pour laisser place à la réflexion pendant les combats, les points d’XP viennent souvent. On a le choix entre différents grands chemins (pour ma première lecture je choisis l’armée, sachant que j’ai choisi aussi un profil pur mageo), cette aventure est une des meilleures dans le genre niveau ambiance (sauf quand le goût jdr devient vraiment prononcé) et surtout niveau règles, qui sont ce qu’elle devraient toujours être : funs.
Les quêtes secondaires sont aussi un plus.

Bilan niveau jeu :
Avec mon mageo lanceur de boules de feu, je finis avec une dextérité de 5, une endurance de 13/20, magie de 10/15, force de 4, magies maîtrisées feu et eau, un cabasset, un cuir matelassé, un glaive, une baguette magique, 37 pièces d’or, une fiole de magie, un briquet, une corde, deux repas. Mon compagnon pour lequel j’avais été radin niveau pv est mort en voyant quelques corps sans vie près de la Tour… Twisted Notons que l’idée de perdre de l’endurance quand on fouille des corps à cause du dégoût que ça nous inspire est originale.
La gestion d’un mageo est intéressante, même si lancer des boules de feu peut devenir répétitif, le nombre de sorts total et leurs différences semblent tout à fait satisfaisants. Les règles sont vraiment bien faites, logiques, intuitives.
Le chapitre bonus est une idée sympa. Wink
Bon faudra que je relise ce prologue une ou deux fois pour découvrir les autres chemins.
Juste pour info, tu as quel âge ?
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#24
Merci beaucoup Alendir pour ce feedback détaillé. Avec Fitz et Meneldur, ça me donne 3 points de vue complémentaires et je vois de plus en plus les points forts et faibles de mon avh. C’est très intéressant !
Citation :l’idée de se faire une armée à partir d’animaux est pas mal; une sorcière généticienne: pourquoi pas?
(spoiler) Tu auras peut-être remarqué que Tripidia va plus loin en réalisant la première greffe « inter-espèce » (à ma connaissance), sur sa propre personne (cf chapitre 8) !
Citation :à mon avis peu de lecteurs suivront les règles simplifiées
Je l’espère, ça voudrait dire que mes règles « complètes » ne sont pas rébarbatives !
Citation :le background est du classique pur et dur (...) Ça aurait aussi pu être fun si on avait dans ce monde de magie l’apparition de la technologie, comme dans le jeu Arcanum (je ne me rappelle plus comment on appelle ce genre d’univers mêlant magie et technologie). Je suis pour les elfes maniant le pistolet (...) J’entends bien que tu es fan de fantasy, mais tu peux aussi essayer d’y apporter, sans la dénaturer, des éléments nouveaux.
Et bien, message reçu ! C’est marrant parce que j’avais quelques idées de ce type pour la suite mais je les avais mises de côté en étant persuadé que ce serait vu comme de l’irrespect. Par exemple, par ordre croissant d’idées farfelues (spoilers) (attention, ce ne sont que des idées vagues qui mériteraient quelques recherches documentaires de ma part) :
- pendant le siècle écoulé depuis la disparition de la sorcière, je pensais introduire le fait que chaque race aurait progressé en matière d’armement…
- …du côté des Elfes, je ne voyais pas « d’arme secrète » mais plutôt un développement trop poussé des fioles et potions (avec effets non désirés)
- j’ai imaginé des Nains avec des machineries géantes (j’avais pensé à des dirigeables et/ou des sortes de « patlabors » en bois et à vapeur)
- j’ai envisagé pendant quelque temps doter les Hommes des tout premiers fusils (pour préparer cette éventualité, j’ai glissé au §149 qu’ils disposent de canons)
- enfin, hors armement, je voyais bien chez les Elfes l’apparition d’un groupuscule sectaire voué à la magie noire (j’ai laissé tomber à cause des parallèles douteux qu’on aurait pu y voir)
- plus fou, toujours à propos de ce groupe d’Elfes dissidents, je voyais bien à leur tête Bling !

- j’ai quelques autres idées mais, celles-là, je ne les ai pas laissées tomber : à suivre !

En tout cas ces options seraient surtout apparues dans le tome 3, où je prévois de mettre en scène des batailles tout en compliquant les relations entre les Trois royaumes. Est-ce que ça vaudrait le coup de « repêcher » certaines de ces idées ? Avez-vous d’autres suggestions ?

Sinon je ne connais pas le jeu Arcanum.
Citation :des les passages narratifs, ça m’a choqué un peu de voir les persos boostés à la magie, qui tombent quasiment morts puis se relèvent illico. Bon il y a les besoins du scénario, des raisons pratiques, mais pour certains soins possibles pendant l’aventure, tu pourrais piocher quelques idées dans ce topic pour les rendre moins conventionnels
C’est noté, je vais regarder !
C’est vrai que certains passages sont sans doute exagérés de ce point de vue. J’ai voulu montrer le côté « puissant » de la magie mais j’aurais pu le faire de façon moins abusive : je vais le corriger.
Citation :(notamment l’accoutumance à la drogue décrite par skarn)
C’est une excellente idée que j’utilise en ce moment dans le tome 2 avec une potion très « particulière »…
Citation :A cette frustration s’ajoute celle du faible pouvoir d’achat : avec 20 pièces d’or, peu de choses peuvent être achetées…
Mon avh colle à l’actualité !!
Plus sérieusement, de ce point de vue, le démarrage est plus ardu avec un magicien. Mais quel que soit le type de personnage, il y a des armes qui paraissent inabordables… à moins de maîtriser la compétence Marchandage !
Citation :cette aventure est une des meilleures dans le genre niveau ambiance (sauf quand le goût jdr devient vraiment prononcé)
J’imagine que tu fais référence aux mêmes éléments que Meneldur ? Si oui, concernant l’existence même de la Tour sans fin, je me vois mal en changer mais je vais essayer de rendre ça moins surprenant. À propos du fait que les personnages savent lire, le feedback de Meneldur m’a beaucoup fait réfléchir. J’envisage les changements suivants pour rendre ça plus crédible (spoilers) :
- p69 : la reine Micoré met en place des formations en magie dans l’armée du Masshys. Je pourrais ajouter que, pour généraliser ça à plus long terme, elle entame une démarche de scolarisation inédite jusqu’alors ? L’écart entre mon récit et « la vraie Histoire » se justifierait alors par l’existence de la magie dans le Masshys.
- du coup, je pourrais profiter du §114 pour préciser que les personnes les plus âgées ne savent pas lire ? De même au §18, je peux introduire un passant qui demanderait au héros de lui lire quelque chose ?

Est-ce que ça passerait mieux ? Une autre solution serait de placer le récit dans un contexte plus avancé. Enfin, il reste l’option de rendre les Hommes majoritairement illettrés, j’avoue que ça m’embête un peu. Toutefois j’y viendrai si les autres modifications déplaisent.
Citation :Avec mon mageo lanceur de boules de feu, je finis avec une dextérité de 5, une endurance de 13/20, magie de 10/15, force de 4, magies maîtrisées feu et eau, un cabasset, un cuir matelassé, un glaive, une baguette magique, 37 pièces d’or, une fiole de magie, un briquet, une corde, deux repas.
Tu t’es bien débrouillé. Par curiosité, te reste t-il des xp ?
Citation :Les règles sont vraiment bien faites, logiques, intuitives.
Merci beaucoup, ça fait plaisir ! J'avoue que ça fait longtemps que je suis dessus!
Citation :Juste pour info, tu as quel âge ?
26 ans.

Merci encore pour ce retour ! Quand je prends du recul par rapport à ces feedbacks, j’ai quand même le sentiment d’être passé à côté de quelque chose. J’ai l’impression que j’aurais dû davantage « me lâcher ». Ceci dit, il n’est peut-être pas trop tard !
Répondre
#25
Citation :(spoiler) Tu auras peut-être remarqué que Tripidia va plus loin en réalisant la première greffe « inter-espèce » (à ma connaissance), sur sa propre personne (cf chapitre 8) !
-Oui, Tripidia est bien un perso intéressant Smile


Citation : Je l’espère, ça voudrait dire que mes règles « complètes » ne sont pas rébarbatives !
-Perso c’est passé tout seul, car elles sont assez logiques. Bien entendu il y en a que la pourrait décourager mais elles sont bien présentées (j’ai juste un peu sauté les exemples).


-Comme le suggèrent tes idées, je suis tout à fait pour le développement des armements, et l’apparition de nouvelles technologies.


-Pas faux pour le marchandage, mais c’était une compétence que je n’avais pas envie de prendre.


-L’existence même de la Tour sans fin ne me pose aucun problème, non le goût trop prononcé de jdr c’est plus de lire que les combattants, dans les chapitres introductifs, boivent une potion et se relèvent comme neufs. Ou simplement les races un peu classiques. Mais d’une manière générale, ça va. Après pour l’histoire de la scolarisation fais comme tu le pense, personnellement ça ne m’a pas plus choqué que ça mais ça peut être intéressant de régler ce détail.


-Il me restait 4 XP (bien débrouillé je sais pas, j'ai réussi à me faire mordre par le serpent à la plus faible dextérité du jeu au tout début du livre ^^ mais ma crainte pour le reste de l'aventure, c'est de manquer de moyens de regagner des points de magie -parce que niveau dextérité... :p ).


-Ça se sent que tu as beaucoup bossé les règles Big Grin Dire que tu parlais de « règles DF améliorées » ! C’est un peu plus que ça Wink
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#26
Je suis en train de retoucher mon AVH en m’appuyant sur les commentaires de Fitz, Meneldur et Alendir. Si vous pensez feedbacker dans les semaines qui viennent, n’hésitez pas à me le dire, j’attendrai votre retour avant de diffuser.
Répondre
#27
Je rencontre des difficultés informatiques avec la version 2 de mon AVH. En effet, n’ayant plus accès, désormais, qu’au logiciel pdf « Adobe Reader 8 », ce dernier me supprime tous les liens entre § lorsque je passe du word au pdf. Quelqu’un aurait-il accès à une version d’Adobe qui conserve lesdits liens (je ne suis pas spécialiste mais il me semble que ces versions sont payantes et comportent toutes le terme « Writer » dans leur intitulé) ? Si oui, ce sauveur pourrait-il intervenir en transformant mon document (il n’y a rien d’autre à faire qu’imprimer en mode pdf) ? Sinon, je pourrais toujours diffuser un word…
Répondre
#28
Question bête: As tu essayé d'utiliser 'OpenOffice' ( http://openoffice.org )
Il est capable de lire des documents .doc et de les tranformer directement en PDF, mais
je n'ai jamais essayé de mettre des liens, donc je ne sais pas si cela fonctionne.
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre
#29
Bon sang, ça marche! Génial, merci Redo!!

Le temps de remettre le document en forme (le passage en pdf via "open office" me génère des sauts de pages bizarres), puis j'envoie le résultat à Oiseau.
Répondre
#30
Bravo à toi, tu viens de faire un pas vers un Monde plus Libre Wink

Citation :[...]me génère des sauts de pages bizarres[...]
Oui, c'est hélas un problème connu lorsque tu "convertis" des fichiers .doc Sad


La prochaine étape: Abandonner les .doc et utiliser un format VRAIMENT standard: OpenDocument Cool
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)