Le prisonnier, une expérience inoubliable
#16
N'existe-t-il réellement aucune solution au livre comme l'avait souligné Oiseau ? Est-il vraiment injouable à la loyale ?
Répondre
#17
Oui. Sauf si tu considères que la "triche" ayant été prévue par l'auteur n'est pas ici déloyale ! Ce que je considère en ce cas précis. Par ailleurs, Rosenthal incite le lecteur à chercher les paragraphes orphelins car il y en a qui est placé très près du nr1 et on est obligé de voir qu'il existe. Après, à chacun ses initiatives...
Répondre
#18
Je remonte le sujet car cela m'intrigue fortement.
J'aimerais savoir, pour ceux qui ont lu le livre, par quoi commence le (ou les ?) paragraphes orphelins obligatoires.

Autrement dit, est-ce qu'ils justifient d'une façon ou d'une autre, cette méthode ?
Du style, "ne voyant plus aucune autre solution, vous prenez en otage quelqu'un et paf, vous sortez" (je simplifie à l'extrême mais le bout de phrase important est ici "ne voyant plus aucune solution")

Ou "désemparés, vous avez perdu l'espoir de sortir de cet enfer. Vous vous asseyez sur un banc pour pleurer de tout votre saoul... et actionnez un mécanisme sans faire exprès, qui dévoile un passage secret".

Même si je ne suis pas super fan de cette méthode de triche (voulue ou non), ça rendrait la chose plus intéressante.

Parce que si au contraire, le paragraphe orphelin ne fait même pas semblant de s'inscrire dans une continuité (ex : "vous prenez donc la porte de droite et..."), je trouverais cette tentative audacieuse mais plutôt ratée.
Quand Redd passe, les moustiques trépassent.
Retrouvez mes JDRa sur jdr-ans.net : ANS (jeu St Seiya), JRDB (Dragon Ball), Gotei13 (Bleach), Shonan High School (lycéens) et d'autres encore.
Répondre
#19
La où c'est très astucieux, c'est que le dernier paragraphe n'est pas rédigé : il est codé. La solution ne réside pas uniquement dans les paragraphes orphelins : il faut encore parvenir à les lire ! La solution est très simple, très ingénieuse et très élégante mais (sauf si tu insistes) je ne veux pas la révéler, pour ne pas te priver du plaisir de sortir du labyrinthe le jour où tu trouveras ce livre (hélas il est presque aussi dur à trouver que "Les adorateurs du mal"). En tout cas, je peux t'affirmer que la tentative est pleinement réussie. De toute façon, Pierre Rosenthal est pour moi un maître en la matière : dommage qu'il n'ait pas écrit chez Folio/Gallimard car il était capable de renouveller le genre et d'éviter l'enlisement fatal aux LVDH...
Répondre
#20
incidemment et pour ceux que ça intéresserait, je viens de le voir sur PriceMinister à 24,77€. Ce qui est un peu beaucoup pour moi.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#21
Je voulais savoir: est-il utile de s'être tapé toute l'aventure à la loyale (où il n'y a donc aucune solution si j'ai bien compris) pour pouvoir décoder les paragraphes orphelins? Ou peut on les décoder directement et donc finir en quelques paragraphes?
Répondre
#22
(31/08/2013, 12:32)nkx28 a écrit : Je voulais savoir: est-il utile de s'être tapé toute l'aventure à la loyale (où il n'y a donc aucune solution si j'ai bien compris) pour pouvoir décoder les paragraphes orphelins? Ou peut on les décoder directement et donc finir en quelques paragraphes?

Je ne peux te répondre qu'à moitié vu que je n'ai jamais trouvé la solution.
Donc je ne sais pas si c'est "techniquement" faisable, ce raccourci, mais je suppose que oui.
Par contre là où je peux témoigner, c'est que, sans te taper loyalement toute l'aventure, tu passerais à côté du principal, à savoir l'histoire racontée, donc l'ambiance du bouquin.

Pour autant, l'histoire aurait pu être meilleure et il y a bien trop de § redondants et trop courts à mon goût. En le lisant j'avais eu une nette impression de "remplissage" par endroit. On est loin de la Créature du Chaos par exemple, où Jackson faisait des fausses pistes interminables.

Pour moi c'est surtout une excellente idée et un exercice de style, dont la réalisation peut laisser sur sa faim.
Faudra que je le finisse un jour.
Répondre
#23
Apparemment, ça avait déjà été fait.

Pour être précis, dans le n°12 de la série Choose Your Own Adventure, par Edward Packard: Remember inside UFO 54-40.
( publié le 1/1/1982, ce qui ne nous rajeunit pas )

On est enlevé et on se trouve à errer dans un immense OVNI ( le livre inclut un plan de l'engin ) à discuter le bout de gras avec différents extra-terrestres, et tout le monde recherche une planète paradisiaque appelée Ultima. Encore qu'il y ait d'autres fins possibles ( rester à jamais dans le vaisseau, revenir sur Terre et être capturé par les Russes, revenir sur Terre et essayer de revendre une bestiole extra-terrestre pour 10.000$, être cryogénisé 1 milliard d'années, se retrouver en train de lire un livre-jeu… ), le seul moyen d'y arriver est de feuilleter le bouquin jusqu'à trouver la double-page qui commence par, " Vous ne savez pas comment vous êtes arrivé là, mais…"
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#24
Bonjour, je remonte un peu ce sujet pour corriger quelques affirmation faites sur votre discussion.

Je suis en train de développer un jeu de société scénarisé, qui reprend le principe des livres-jeux. J'ai été fortement intrigué par vos commentaires sur Le Prisonnier. J'ai pu me le procurer pas trop cher (17€ en excellent état) et me suis aussitot mis a jouer.

Effectivement il y a des illogismes volontaires destiné à faire perdre du temps en renforcer la sensation de tourner en rond :
- On nous demande de payer des crédits pour avoir le droit à une autorisation de travailler... mais il faut travailler pour gagner des crédits.
- On nous demande de manger une fois par jour pour ne pas être "blessé" mais le fait de manger au restaurant procure automatique un malus au dé (malade).
- On fracture des portes avec une pince, pour finalement voler... une pince !
- Dans les "agenda" des lieux qui renvoient aux paragraphes, souvent, des numéros nouveaux sont disséminés à différents horaires pour nous pousser à revenir voir ce qui va se passer. Sauf que la plupart du temps c'est la même action, avec un texte légèrement différent.
Quelque soit nos réussites, on se retrouve invariablement dehors quelques "heures" plus tard ou dans notre chambre le lendemain matin, avec l'impression de ne pas avoir avancé...

J'ai entrepris de faire un arbre avec l'intégralité des lien entre les paragraphes. J'ai repéré plusieurs paragraphes non reliés à l'intrigue mais peu importe car ils ne font pas avancer l'histoire. Quelques erreurs de constructions (involontaires cette fois) comme une question qui n'est pas rattachée à sa réponse (lors d'un spectacle).

Il y a effectivement trois passages orphelins codés (tous contiennent les chiffres "3" "2" et "1" : 321, 123, 312).

ALORS FAUT-IL TRICHER ?

Non, on peut réussir le jeu à la loyale.. SI ON EST SUPER-CHANCEUX. Il suffit d'aller au bon endroit au bon moment et pouf ! On sort de la prison sans avoir rien fait de particuliers pour y arriver. Ca peut aller très très vite si on est super méthodique et qu'on vise le bon lieux du premier coup, comme ça peut prendre du temps si on tourne en rond a tester toutes les possibilités des mauvais lieux avant.

Un indice ? Pour le faire "en trichant" : l'un d'entre vous a donné le numéro du paragraphe de fin dans cette discussion. Il suffit de trouver a quelle heure et dans quel bâtiment on retrouve le numéro de ce paragraphe. Après l'avoir repéré (changement de méthode après plusieurs heures de jeu à la loyale) je me suis contenté de patienter dans le jardin central jusqu'à la bonne heure...

;-) Merci de m'avoir fait découvrir ce formidable livre qui va m'être très utile pour créer mon jeu.
Répondre
#25
@Pitaya : je suis très surpris de ce que tu écris. Pour moi, il n'y a qu'une seule fin possible et elle suppose que, par lassitude, le lecteur se mette à feuilleter le livre pour regarder s'il existe réellement une sortie. Il découvre alors - ou pas ! - que le texte du paragraphe final est codé sur plusieurs paragraphes.
Répondre
#26
(19/12/2014, 00:35)AlvEric a écrit : @Pitaya : je suis très surpris de ce que tu écris. Pour moi, il n'y a qu'une seule fin possible et elle suppose que, par lassitude, le lecteur se mette à feuilleter le livre pour regarder s'il existe réellement une sortie. Il découvre alors - ou pas ! - que le texte du paragraphe final est codé sur plusieurs paragraphes.

Ah, ça tombe bien, nous en parlions justement. HELP !!!
J'ai épluché -un peu vite c'est vrai- le bouquin page par page à la recherche de ces fameux § codés.
Et je n'en n'ai trouvé que deux : SPOILER

le 123 et le 231.

Du coup, je crois bien qu'il m'en manque un pour reconstituer un texte codé.
Quelqu'un aurait-il les n° des autres § codés ?
Il n'existe toujours pas de soluce sur internet concernant ce bouquin, ça manque... Donc si quelqu'un pouvait donner la soluce complète en spoiler, ce serait très apprécié.

Merci d'avance
Répondre
#27
Bah c'est pas ce qu'il disait, justement ?
(17/04/2014, 10:26)Pitaya a écrit : Il y a effectivement trois passages orphelins codés (tous contiennent les chiffres "3" "2" et "1" : 321, 123, 312).
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#28
J'ai bien évidemment vérifié en priorité les § contenant des 1,2 et 3 mais je n'ai que trouvé ces deux-là de codés.
Le mystère n'est pas résolu de mon côté.
Répondre
#29
SPOILER pour la soluce du livre Big Grin


Show ContentSpoiler:


EDIT : concernant une autre fin que je ne considère pas comme valable :



(17/04/2014, 10:26)Pitaya a écrit : ...
ALORS FAUT-IL TRICHER ?

Non, on peut réussir le jeu à la loyale.. SI ON EST SUPER-CHANCEUX. Il suffit d'aller au bon endroit au bon moment et pouf ! On sort de la prison sans avoir rien fait de particuliers pour y arriver. Ca peut aller très très vite si on est super méthodique et qu'on vise le bon lieux du premier coup, comme ça peut prendre du temps si on tourne en rond a tester toutes les possibilités des mauvais lieux avant.
...
Pitaya nous indique qu'il y a un moyen de finir loyalement ce livre ...
Ce qui paraît totalement illogique vu la soluce codée de l'auteur, qui nous dit bien qu'il faut tricher pour trouver la sortie.
Néanmoins, j'ai voulu creuser ce nouveau mystère :
Effectivement, ô surprise, le § de fin,
Show ContentSpoiler:
est accessible directement à partir de ce § :
Show ContentSpoiler:
Mon avis est que c'est un bug, et que c'était non voulu par l'auteur :

1) parce que la soluce codée est en contradiction avec une soluce loyale.
2) parce que le § de fin n'est pas en raccord avec là d'où on vient : cela tombe comme un cheveu sur la soupe.
3) parce que cette fin serait absolument nulle.
4) parce que le tableau comporte plusieurs § 29, donc un chiffre de différence. D'après moi c'est là qu'une erreur de renvoi s'est glissée, on a déjà vu ça plein de fois.
Répondre
#30
Sans rire ???? Faut faire ça ??? C'est hyper tordu ! Eek !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)