The Independence Job
Pour la fusillade c'est notre spécialité. On ne mise donc pas 1 mais 2. Cela ne change pas le résultat final cependant.
Il y a des "é" qui sont des "ez"
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, autentica qualità!
Répondre
Moralité : On a bien fait de prendre Fusillade comme compétence... :-)

Salla, merci beaucoup d’avoir traduit l’AVH et d’avoir endossé le rôle de MJ.
La fin est plutôt sympa avec apparemment 3 variantes en fonction des alliances qu’on a faites ou pas et 4 niveaux de réussite selon notre degré de fortune.
A propos de la fortune, il faut visiblement la comprendre simultanément dans les deux sens du terme, comme le faisait les romains  : La chance (avec les lancers de dés) et la richesse (avec le passage dans la chambre fort). Ce qui est un peu inhabituelle voire déstabilisant au début...
En tout cas je suis impatient de voir l’AVH sur Litteraction pour pouvoir en tester toutes les possibilités. ( Même si à la base j’ai une préférence pour les AVH sans hasard et avec une forte interactivité, bref le contraire de cette AVH.) Les points forts de cette AVH sont à mon avis la mission qui est plutôt originale (la période historique choisie aussi) et le style (et ta traduction) qui est bien dans l’esprit des polars à l’ancienne. J’aime aussi bcp le fait que l’AVH commence et termine par une scène quasi-identique (j’ai utilisé ce procédé pour « l’épilogue plébéien » de mon AVH) mais j’imagine qu’en fonction du degré de réussite plus ou moins élevé la fin varie fortement et qu’on passe (peut-être) d’une piaule miteuse à un palace en Floride. Par contre on n’a pas forcément le sentiment que l’AVH fasse 100 paragraphes, surtout en comparaison aux mini-AVH de Litteraction mais je n’arrive pas trop à savoir pourquoi...

En tout cas encore merci !
Répondre
(14/03/2021, 00:14)grattepapier a écrit : Par contre on n’a pas forcément le sentiment que l’AVH fasse 100 paragraphes, surtout en comparaison aux mini-AVH de Litteraction mais je n’arrive pas trop à savoir pourquoi...

En tout cas encore merci !

Pareil, mais la raison me semble être précisément en raison du faible nombre de choix. Je n'ai absolument rien, au contraire, contre le fait de lancer des dés ( mes propres avh le prouvent… ) mais j'ai nettement plus l'habitude que ce soit à l'intérieur d'un paragraphe et que le choix nous soit laissé ensuite de quoi faire. D'où ce sentiment de hop hop hop, c'est déjà fini.
( Évidemment les limites de taille du windhammer sont contraignantes ).
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Merci pour la partie, Salla !

Le système des paris est original, mais il m'a semblé que l'exécution de ce concept manquait un peu trop de logique. Il faudrait que le fait de miser davantage que le minimum lors d'un test ait un impact concret sur les conséquences de la réussite (voire aussi sur les conséquences de l'échec). Le score de Fortune a un caractère très abstrait ; le rôle qu'il joue à la fin laisse penser qu'il représente littéralement la quantité d'argent qu'on obtient lors du casse, mais on ne saisit pas clairement pourquoi un test effectué bien plus tôt lors d'une conversation avec nos complices a un impact sur le montant de notre butin.

En fait, le seul moment où le système des paris est essentiellement logique, c'est au moment de dévaliser les coffres de la banque. On comprend très bien le principe : plus on passe de temps à vider les coffres, plus on peut emporter d'argent, mais plus il est probable que la police arrive et nous force à fuir sans rien emporter.
Répondre
La partie finale est la plus immersive d'après moi, mais même reproche, tout va un peu trop vite. Avec des sections plus fournies je pense qu'on aurait plus le temps de rentrer dans le texte.

Je doute que la rejouabilité soit forte même en changeant de compétences et en effectuant des choix différents, qui modifieront légèrement quelques textes d'ambiance. Maintenant qu'on connait la trame principale il n'y aura plus aucune surprise pour son déroulement. Tout va se résumer à des lancers de dés.

Comme George est mort, la suite logique serait de (re)lire Georges le zombi!

Autrement on pourrait faire comme pour les Chroniques Crétoises, en incarnant chacun un personnage avec des compétences différentes. On jouerai en parallèle, avec des points d'étape pour chaque chapitre. Si certains paragraphes ne sont pas encore traduits ce serait l'occasion d'en balayer plusieurs. Qu'en pensez-vous?
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, autentica qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)