Mini-Yaz 2020 Un jour sans fondement (Loi-Kymar)
#16
une nouvelle histoire tres sympathique, qui se lit bien avec un systeme de point de conscience et de codes.
j'ai lu la 1e version, elle est tres difficile si l'on veut obtenir une histoire satisfaisante grace à 10 points de conscience.

apres plusieurs essaie, j'ai abandonne sur la fin qui m'a donne le plus de reponse mais cela m'a laisse un sentiment d'inacheve, de ne pas avoir trouver la bonne fin, apres tout, je ne solutionne rien.

en tout cas, tres bonne histoire a ne pas rater !
Répondre
#17
J'ai beaucoup aimé cette AVH, qui donne envie de fouiller mais dont je n'ai pourtant pas exploré tous les recoins. Elle fait partie de celles qui respectent bien le thème imposé, et de manière pas triviale, ce qui est appréciable. C'est bien écrit, c'est bien construit, avec une structure pas évidente.
L'ambiance est bonne et parvient à instiller une certaine nervosité alors que justement tout autour de nous vit dans le détachement. On a envie de comprendre ce qui se passe et d'explorer. Bon, pour moi c'est une vrai réussite, surtout pour une AVH qui apparemment a failli rester dans les tiroirs !
Bravo Loi-Kymar et bonne chance pour la suite !
Répondre
#18
Merci pour vos avis, Frogeaters et Gynogege !
Your life and your mission end here.
Répondre
#19
Réaction à chaud après première lecture.

Au début, j'ai vu le format A4 et les "gros pavés". J'avais envie de dire que ce serait peut-être intéressant de passer en format A5 mais je pense que c'est une bêtise maintenant.

Quant à cette histoire, je la trouvais vraiment banal au début... Quelle erreur ! Plus j'avançais dans la lecture, et plus je ressentais les petites anomalies. Et je me suis rendu compte que j'aimais cette atmosphère fantastique Wink

J'ai fait quelques rencontres. J'ai visité quelques lieux. Rien d'extraordinaire et je me retrouve à la fin de la journée. Hum... Il faudra que j'y retourne ! (mais avant, il faut que je passe une fois sur toutes les autres AVH pour pouvoir voter ^^)
Répondre
#20
Merci Rorschach ! Et je crois que tu voulais parler de format A3 pour de grandes pages Smile

Je déduis de ton retour que tu as atteint la fin "Demain est un autre jour". J'espère avoir fait tout mon possible pour inciter à relire plusieurs fois cette petite chose !
Your life and your mission end here.
Répondre
#21
En jouant et rejouant cette aventure, j'ai eu le sentiment qu’elle était parfaitement construite pour le format, un peu à la façon de frère Edgard.

Si ma première tentative c'est fini dans le flou, avec le sentiment d'être passé à côté de beaucoup de chose (fin Demain est un autre jour), la seconde tentative, j'ai réussit à atteindre le score de conscience requis pour avoir les révélations du "coupable". Bon, le fait de savoir le thème du mini-yaz m'avait mis la puce à l'oreille dès ma première tentative, ça n'aurait pas été aussi simple si j'étais dans l'ignorance du thème et les révélation aurait été probablement plus surprenante. Quoiqu'il en soit, j'ai finit sur la même fin, n'étant pas convaincus par les intentions du prêtre que j'avais rencontré plus tôt. Disons que je me suis plus senti en adéquation avec les idées d'Acracio ^^

J'ai plus récemment exploré les autres fins. L'AVH est construite un petit peu en trompe-l’œil, avec des choix qui sont présentés de façon similaire, mais qui ne mènent pas aux mêmes paragraphes selon la situation. J'ai trouvé ça plutôt simple mais astucieux. Sinon le personnage principal est probablement le personnage parfait pour vivre cette journée particulière, c'est un bon point.

Une sympathique fable moderne pourrait-on dire. Maitrisée dans son propos, et dans son interactivité. Ça m'a fait penser à des comédies américaines type Invention of Lying qui a un postulat de base original du même type (le mensonge n'existe pas, sauf pour un type qui découvre le concept à l'époque moderne), mais qui souffre hélas d'être justement une comédie américaine avec son côté lourdingue. D'un autre côté, je me dis que ce genre de film ne pourrait pas fonctionner si ce n'étaient pas des comédies justement. Et bien voilà quelque chose que la littérature interactive a réussit à faire, et où le cinéma a pour l'instant échoué, bien joué Loi-Kymar ^^ !
Répondre
#22
Merci Salla ! Marrante, ta comparaison avec ce film (qui me paraissait se prendre les pieds dans le tapis de sa bonne idée, bornée par les contraintes du scénario).
Your life and your mission end here.
Répondre
#23
Je caresse l'idée d'adapter cette mini-AVH en fiction interactive non-AVH - voire l'étoffer un peu en passant pour écrire des fins dignes de ce nom. Est-ce que cela poserait des problèmes de propriété intellectuelle ?
Your life and your mission end here.
Répondre
#24
Je ne suis pas sûr d'avoir compris ta question Neutre Publier une avh sur litteraction ou participer au yaz ou mini yaz ne change en rien tes droits sur ta propre oeuvre. Tu restes libre de la réutiliser comme bon te semble. Certaines avh ont déjà été retirées de litteraction car leurs auteurs avaient un projet d'édition par exemple.
Répondre
#25
Cela semble répondre à ma question. Merci Smile
Your life and your mission end here.
Répondre
#26
Un jour sans fondement a désormais son évolution en fiction interactive à hyperliens !

Retitrée Péchés de sauvegarde, cette FI m'a permis de rendre le texte un peu plus interactif et dynamique, adapté aux situations et aux choix passés du lecteur-joueur, et de récrire quelques passages finaux pour les rendre un peu... moins bâclés.

Ceux qui espéreraient pouvoir se faire un démon avec des balles bénites fournies par le prêtre du parc risqueraient, cependant, d'être encore déçus. J'ai entrepris ce petit objet parce que la programmation de FI m'intéresse beaucoup, presque autant que l'écriture de littéraction ; mais quant à cette histoire, je n'ai pas plus envie que cela de m'y attarder pour la développer davantage. Il est temps que je tourne la page, et me lance dans des projets que j'espère accomplir de façon plus aboutie.

Tout retour sur cette petite chose sera le bienvenu ! C'est par ici : http://www.fiction-interactive.fr/peches-de-sauvegarde/
Your life and your mission end here.
Répondre
#27
Bravo ! Je suis un peu débordé en ce moment, mais j’essaierai de trouver un peu de temps pour y rejouer.

Avec quoi as-tu codé l’aventure ? C’est également un sujet qui m’intéresse beaucoup…
Répondre
#28
Je me suis basé sur le framework Undum. Ce n'est pas le plus populaire chez les auteurs de FI, mais j'ai voulu l'expérimenter pour sa grande flexibilité (dans la forme qu'on veut mettre à son texte, ses hyperliens...) et parce que je touche un peu en HTML/CSS/Javascript. Pas besoin d'interpréteur (comme ça se fait pour d'autres moteurs de FI) : tu prends ton paquetage, tu le fais déployer en ligne et voilà. Sinon, j'aime beaucoup ink, le langage développé par le studio qui a génialement adapté la tétralogie Sorcellerie ! en jeu vidéo.
Your life and your mission end here.
Répondre
#29
Merci beaucoup ; j’y jetterai un œil.
Répondre
#30
Je profite d’un peu de temps libre pour me replonger dans ce Jour sans fondement version numérique. J’aime beaucoup l’expérience qu’elle apporte, même si les liens en milieu de texte me rendent parfois un peu confus.

Je ferai sans doute un commentaire plus étoffé quand j’aurai fait plus d’une tentative, mais je me permets un premier retour car je crois être arrivé dans une impasse. Je suis chez Xavier, après être passé par le café ; j’ai examiné la feuille (« Je ne sais plus »), la cuisine, la tasse de café et la cafetière… et je n’ai plus de lien sur lequel cliquer ! Bug ?
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)