Cyclades
#16
En même temps, chacun sait qu'Alendir a triché : j'attendais désespérément Charon pour ressusciter Achille et gagner la partie avec ma stratégie expansionniste (raison pour laquelle j'avais pris son île à Salla d'ailleurs, même si cela le rapprochait de la victoire), et il s'est révélé qu'il avait été mélangé à la pile des objets magiques.

Cette soirée a quand même été le théâtre de réussites et d'échecs assez épiques :
  • Le blocus maritime à base de Kraken de Salla qui a misérablement échoué, les flottes ennemies ayant juste contourné le problème par l'île voisine.
  • La terrifiante invasion mort-vivante d'Alendir, qui a réduit à peau de chagrin le pourtant très puissant empire d'Outremer en un seul tour.
  • La grande armée amazonienne, forte de six fois plus de troupes que la riche île voisine qu'elle espérait envahir, et qui n'a jamais été en mesure de franchir le minuscule bras de mer qui l'en séparait.
  • Le rush monstrueux de Salla, qui a construit une Métropole sur l'île secrète des Amazones en 4 ou 5 tours seulement
  • La malchance monstrueuse de Salla, qui s'est pris un griffon pas content juste avant qu'il ne puisse construire sa deuxième métropole grâce à Midas
  • La "chance" légendaire d'Alendir, à qui le hasard a offert un combo idéal sur la fin (Athéna en première position avec les Grées qui se pointent), lui assurant une victoire parfaite alors qu'elle aurait pu être contestée sinon par manque de finance devant un Salla riche et un moi-même près à débarquer chez les Amazones.
Répondre
#17
lol, visiblement quand Alendir est là il vous roule dans la farine d'une façon exceptionnelle ! Big Grin
Répondre
#18
(28/08/2013, 17:38)Albatur a écrit : lol, visiblement quand Alendir est là il vous roule dans la farine d'une façon exceptionnelle ! Big Grin

C'est pour ça que je ne viens qu'une fois sur deux, il faut que je leur laisse du temps pour se remettre Mrgreen
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#19
Il faut dire qu'avec un ennemi comme moi, on n'a pas souvent pas besoin d'ami. Lors de la deuxième partie, mon empire était aussi étendu que mal défendu et l'armée d'outre-tombe d'Alendir n'en a fait qu'une bouchée, ce qui lui a procuré des revenus titanesques (la seule île que j'ai conservée ne rapportait en revanche pas un drachme).

Salla a finement joué sur les propriétés des héros, d'abord en construisant une métropole dont il était impossible de s'emparer (pouvoir spécial de Penthésilée), ensuite en restant dans son coin et en économisant pour pouvoir acheter la deuxième métropole nécessaire (pouvoir spécial de Midas). S'il n'y avait pas eu ce griffon, nous n'aurions eu aucune chance de contrer cette stratégie.
Répondre
#20
Bon, après vérification, Alendir a effectivement triché avec le pouvoir de l'Olympe, et Salla aurait dû gagner haut la main.

À noter que nous avons oublié une règle sur la disparition définitive des héros après usage (sauf si Charon passe par là).

Voir ici et pour plus d'informations.
Répondre
#21
Comme c’est étonnant ! ^^

Bon, soyons honnêtes, si la deuxième partie a effectivement été entâchée d’erreurs — ce qui n’est pas anormal, étant donné qu’on découvrait l’extension —, la première victoire d’Alendir ne souffre d’aucune contestation.

N’empêche, tu restes fidèle à ta légende. : p
Répondre
#22
[...]


Le coeur de la soirée a été occupé par une partie de Cyclades. Nous étions cinq civilisations grecques (ou trois civilisations grecques et deux peuplades barbares, selon certains points de vue) à nous disputer la suprématie.

Skarn a cherché les ennuis d'entrée de jeu en s'arrogeant trois îles, dont deux qui rapportaient deux PO/tour. J'ai profité de la première grande braderie de morts-vivants organisée par Hadès pour m'emparer d'une de ces îles (et détruire la flotte qui lui aurait permis de la reprendre aussi sec). Je n'ai pas trop eu à me soucier de représailles, car les relations entre Skarn et Alendir ont dégénéré en une guerre acharnée qui s'est prolongée le restant de la partie et a longuement monopolisé l'essentiel de leurs forces.

De l'autre côté de la carte, Salla et Jehan se militarisaient fortement, mais sans s'agresser encore. Salla a été le premier à se rapprocher clairement des conditions de victoire : il a construit une première métropole avec des bâtiments et n'était pas loin d'en obtenir une deuxième avec des philosophes.

Les évènements ont alors commencé à s'emballer : en un enchaînement assez rapide, Jehan a piqué la métropole de Salla, celui-ci en a construit une autre, et j'en ai également construit une grâce à un quatuor de philosophes.

Pendant ce temps-là, Alendir avait construit une floppée de bâtiments et imposait un embargo maritime à Skarn (dont les marins ne semblaient de toute façon pas être d'excellente qualité). Skarn s'était retrouvé confiné à une seule petite île (fort riche, heureusement pour lui).

Dans la dernière ligne droit, les choses ont sérieusement chauffé et la victoire ne tenait pas à grand-chose. Alendir m'a volé une île et n'était plus loin de pouvoir construire deux métropoles avec ses bâtiments. Skarn a enfin réussi à reconstituer sa flotte et menaçait à la fois l'île où se trouvait ma métropole et l'une des îles d'Alendir. Salla et Jehan songeaient chacun à envahir l'autre. Quant à moi, j'aurais bien aimé utiliser la Chimère pour ressusciter Pégase et m'emparer d'une deuxième métropole avec une attaque aéroportée, mais Alendir a acheté la Chimère avant que je ne puisse le faire et s'en est servi pour augmenter ses revenus déjà obscènement élevés.

Lors du dernier tour, le camarade Hadès est reparu et Jehan a dépensé jusqu'à son dernier sou pour empêcher Salla de mettre la main dessus. Salla a dépensé jusqu'à son dernier sou pour obtenir Arès et lancer une invasion qui lui a fait récupérer sa première métropole.

Et moi, j'ai rassemblé quatre nouveaux philosophes, ce qui m'a permis de construire une deuxième métropole et de remporter la partie (si plusieurs joueurs ont deux métropoles à la fin d'un tour, on les départage selon leur or et il me restait quelques pièces).

Une partie très sympathique, qui a bien illustré que rien n'est jamais gagné ni perdu avant la fin dans ce jeu. Il me semble qu'Alendir aurait pu m'empêcher de gagner et peut-être l'emporter lui-même en surenchérissant sur Athéna lors du dernier tour, mais je ne sais pas s'il avait suffisamment d'or (ses revenus étaient alors considérables, mais il en dépensait toujours l'essentiel pour empoisonner Skarn).


Nous avons achevé la soirée par une partie de Zombies. Jehan, vexé que sa stratégie "Je n'ai aucune chance, ne faites pas attention à moi" n'ait pas marché à Cyclades l'a emporté sans appel, me bluffant de façon admirablement vicieuse lors du tout dernier tour pour que j'aille jeter de ma propre initiative mon dernier personnage entre les griffes des zombies.
Répondre
#23
Une bonne partie de fourberie entre amis Big Grin
Répondre
#24
A Cyclades, ce soir, je me suis retrouvé à la traîne très tôt dans la partie. En fin de partie, Skarn et Jehan étaient clairement en tête : ils avaient chacun une métropole et étaient en passe d'en obtenir une deuxième (Jehan avec des philosophes, Skarn en me volant une île et les bâtiments qui lui manquaient).

Quant à moi, j'avais deux îles, une flotte qui ne servait plus à rien pour ce qui allait clairement être le dernier tour de la partie, une armée quasi-inexistante, trois malheureux bâtiments (ceux que Skarn voulait me faucher), un seul philosophe et moins d'une dizaine de pièces d'or. Mes chances de gagner étaient aussi inexistantes que mes chances d'empêcher Skarn ou Jehan d'obtenir le dieu qu'ils souhaitaient.

On pourrait croire, dans ces circonstances, que je me serais résigné à n'être qu'un spectateur du duel qui déterminerait le vainqueur de la partie. Erreur ! Même sans pouvoir gagner, il restait un plaisir qui était à portée de mes moyens fort réduits : celui d'emmerder le monde.

J'avais obtenu Zeus, qui était premier ce tour-ci. Ses prêtres et ses temples ne pouvaient plus me servir à rien, mais il restait son pouvoir de défausser et de remplacer les cartes créatures.

Pièce par pièce, j'ai dépensé les maigres économies que j'avais conservées jusque-là, espérant obtenir le Satyre (pour empoisonner Jehan) ou Méduse (pour empoisonner Skarn) ou même si possible les deux. Et en fin de compte, je suis tombé sur... la Chimère. J'ai fouillé la défausse, il s'y trouvait Méduse et pas le Satyre. Le destin désignait visiblement Skarn comme victime. Ses troupes (qui incluaient Persée, ça ne s'invente pas) se sont retrouvées coincées sur son île et incapables de m'envahir. Comme il me restait une pièce, j'ai défaussé une dernière carte créature, qui aurait pu (ce que je ne réalisais même pas à ce moment) permettre à Skarn de se débarrasser de Méduse. Skarn a perdu in extremis, alors qu'il aurait sinon forcément gagné (il était bourré de drachmes, ce qui lui aurait permis de battre Jehan s'ils s'étaient tous les deux retrouvés avec deux métropoles).


Bref, je pense que cet acte absolument gratuit trouvera une place méritée au panthéon de nos fourberies ludiques.

[...]
Répondre
#25
Partie de Cyclades à 5. Comme d'habitude, la fin a été très disputée (nous étions chacun en mesure de prétendre à la victoire). J'ai fini par l'emporter, mais ça aurait facilement pu tourner autrement.

[...]
Répondre
#26
Pourquoi j'ai accepté cette tartine bizarre offerte par Alendir hier ? J'aurais dû me douter que c'était un piège. Me voilà cloué au lit, à utiliser toutes mes maigres forces pour conserver le contrôle de mon système digestif.
Répondre
#27
(21/02/2014, 12:34)Skarn a écrit : Pourquoi j'ai accepté cette tartine bizarre offerte par Alendir hier ? J'aurais dû me douter que c'était un piège. Me voilà cloué au lit, à utiliser toutes mes maigres forces pour conserver le contrôle de mon système digestif.

Quelle calomnie ! Je te rappelle que j'ai moi-même mangé trois de ces délicieuses bruschettas. Visiblement ton estomac est trop habitué au coca et à McDo pour apprécier une cuisine un tant soit peu baroque...
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#28
lol, quelle idée de manger tout court quand on joue... :p
Répondre
#29
Note que ça colle avec le thème, je me souviens d'un épisode en bateau dans les Cyclades où tous les passagers avaient le mal de mer.
Bon rétablissement Skarn.
Répondre
#30
J´ai bien aimé ce Cyclades. Je le comparerai à Smallworld et il me semble plus fun que ce dernier. Si Alendir n´a pas battu Outremer c´est à cause de mes représailles du dernier tour. J´ai repris l´île qu´il m´avait conquise quelques temps auparavant. En même temps, il n´aurait sans doute pas été en position de victoire s´il ne m´avait justement pas pris mon île...
Il faut vraiment surveiller tout le monde et la tension va croissant.
En somme, ce fut pour moi la découverte d´un très bon jeu.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)