Rendez-vous au 1
Cyclades - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Discussions générales (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-14.html)
+--- Forum : Jeux de société, jeux de plateau, jeux de cartes (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-38.html)
+--- Sujet : Cyclades (/thread-3272.html)

Pages : 1 2 3 4 5 6


Cyclades - Outremer - 11/07/2013

Nous avons essayé "Cyclades" et j'ai trouvé ça très sympa. Il y a de multiples stratégies possibles pour gagner, le système des enchères est très tactique et le hasard ne joue pas un rôle excessif.
La partie a duré à peu près deux heures (cela incluant l'explication des règles et la prise de contact). Je suis resté à la masse avec une constance notable, alors que mes trois adversaires se sont chacun trouvés en mesure de gagner à un moment ou à un autre. Skarn a créé une métropole trop tôt et se l'est fait voler par Jehan. J'ai invoqué le Kraken pour détruire les forces navales de Salla et il a riposté en aéroportant ses hoplites (à dos de Pégase !) pour me piquer une île qui me rapportait pas moins de quatre pièces d'or par tour. En fin de compte, Jehan et Salla ont obtenu deux métropoles au même tour, mais Salla roulait sur l'or grâce à mon ex-île et l'a ainsi emporté.

[...]


Cyclades - Outremer - 16/07/2013

Nouvelle partie de Cyclades, cette fois-ci à cinq. Elle a duré pas moins de 3 heures et nous avons tous été proches de la victoire à un moment ou à un autre. Jehan a fini par l'emporter : en véritable marathonien de la sournoiserie, il a longtemps feint d'être complètement largué et profité de ce que nous le laissions tranquille pour faire une percée dans la dernière ligne droite. Ca ne s'est tout de même pas joué à grand-chose et les enchères du tout dernier tour ont été pour le moins épiques.

Une partie très sympa, mais qui a bien illustré que le jeu peut se révéler fort long.


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Albatur - 16/07/2013

Ah ouais quand même, 3 heures !


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Jehan - 16/07/2013

C’est le coup classique : quand plusieurs joueurs sont proches de la victoire, ils se neutralisent mutuellement. Ça permet à ceux qui sont largués de revenir en douce.

Il faut préciser que j’ai eu beaucoup de chance sur le dernier tour. J’avais pris un mauvais départ en raison de la chance de vaurien d’Alendir aux dés, ce qui m’a effectivement valu d’être quelque peu ignoré… jusqu’à ce que mes adversaires réalisent qu’obtenir la faveur d’Athéna me permettait de construire mes deux métropoles coup sur coup ! Il m’a alors été impossible de remporter l’enchère sur Athéna jusqu’à la fin de la partie, d’autant que j’étais relativement pauvre. J’ai néanmoins pu construire une métropole grâce au pouvoir du Cyclope, et les enchères sauvages du dernier tour ont vu tout le monde se ruiner pour contrecarrer les plans adverses, ce qui m’a laissé en deuxième position sur Arès, et, surtout, libre d’acheter Pégase avec le peu d’or qu’il me restait, Salla n’ayant plus eu assez pour se le payer ! Grâce à cela, j’ai pu envahir la seule métropole autre que la mienne qui n’était pas défendue. Une bien belle partie.

On aurait pu penser qu’après un tel marathon, on allait finir par un jeu plus tranquille, plus rapide et qu’on connaissait déjà. C’était sans compter avec Skarn, qui a tenu à nous faire découvrir Titanium Wars, jeu de cartes bourrin, intéressant… et long ! On a fini a minuit, lessivés, après que Salla eut remporté cette ultime partie.



RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Skarn - 17/07/2013

Après plusieurs essais ratés, je crois que je vais poser l'algorithme suivant :
Tr = 2 * Ts
Où Ts est le temps que j'estime que va prendre une partie d'un jeu que je connais peu, et Tr le temps qu'il va réellement prendre. Il n'y a que pour Love Letter que j'ai à peu près tenu mes engagements.

Pour Cyclades, la dernière manche de la partie de Lundi est effectivement assez révélatrice de l'équilibre des pouvoirs et des multiples retournements de situation possibles :
*Si soit Salla, soit moi, obtenions les faveurs de Poséidon à bon prix, sa bénédiction nous aurait fait gagner la partie (grâce à l'aide de Pégase).
*Si nous obtenions Posédion, mais pour une fortune, et qu'Outremer récupérait Athéna à un tarif correct, il triomphait au final (l'argent décide le gagnant en cas d'égalité).
*Si ces trois joueurs se neutralisaient mutuellement, et qu'Arès se rangeait aux côtés d'Alendir, c'est lui qui l'emportait.
*Si tout le monde se bloquait (ce qui s'est passé : Salla s'est ruiné pour Poséidon, j'ai volé Athéna à Outremer, Alendir a été chassé d'Arès par Jehan), alors les laurieurs étaient pour Jehan.

Bref, Cyclades, c'est bien, mais ça fait des noeuds au cerveau.


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - cdang - 17/07/2013

(17/07/2013, 09:53)Skarn a écrit : Après plusieurs essais ratés, je crois que je vais poser l'algorithme suivant :
Tr = 2 * Ts
Où Ts est le temps que j'estime que va prendre une partie d'un jeu que je connais peu, et Tr le temps qu'il va réellement prendre.

Je propose plutôt une variable aléatoire. Pour faire simple, on va prendre une loi normale, et on va dire que Ts est le risque alpha à 5 %, c'est-à-dire
: P(Tr ≤ Ts) = 5 %
ou encore
: P(Tr ≥ Ts) = 95 %
ce qui nous fait d'après la table de quantiles Tr = 1,645×Ts

(Euh... non, rien.)


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Fitz - 17/07/2013

Ah Cyclades.... ça c'est du lourd qui envoie du pâté! J'espère que Alendir et Jehan y ont apprécié le côté un peu Diplomacy du jeu.

Vous êtes bientôt mûrs pour Shogun et le sublime Chaos dans le Vieux Monde.
Plus c'est long, plus c'est bon!


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Outremer - 18/07/2013

Ce qui est amusant, c'est qu'après notre précédente partie de Cyclades, j'avais conclu que lors des combats, l'armée supérieure en puissance devait l'emporter dans 90% des cas.
Et là, le premier combat de la partie a été lorsque Jehan a envoyé trois hoplites contre un unique hoplite d'Alendir, et qu'une succession de jets de dés improbables lui a malgré tout fait perdre le combat.

C'est Salla qui a été le premier en mesure de gagner en construisant sa deuxième métropole. J'ai réussi à m'emparer de l'île où elle se trouvait avec une attaque pégasoportée et c'est alors moi qui me suis retrouvé en passe de gagner... mais ça n'a été le cas qu'un très bref instant, puisque l'action suivante de Skarn a été de débarquer des troupes qui ont facilement exterminé mes hoplites affaiblis.
A ce stade de la partie, je crois qu'il ne s'était guère écoulé qu'une heure et demie !

Il faudra essayer l'extension "Hadès" un de ces jours, mais peut-être pas tout de suite !


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Fitz - 19/07/2013

(18/07/2013, 19:47)Outremer a écrit : Ce qui est amusant, c'est qu'après notre précédente partie de Cyclades, j'avais conclu que lors des combats, l'armée supérieure en puissance devait l'emporter dans 90% des cas.
Et là, le premier combat de la partie a été lorsque Jehan a envoyé trois hoplites contre un unique hoplite d'Alendir, et qu'une succession de jets de dés improbables lui a malgré tout fait perdre le combat.

Ouah, c'est quand même rarissime de ne pas gagner à 3 contre 1...

Oui l'extension Hadès est très bonne car elle apporte de la richesse (les dieux mineurs), de nouvelles pistes de réflexion et possibilités de victoire (Hadès, les héros) et le placement initial aux enchères rend le jeu encore plus stratégique. On ne joue plus sans par chez nous.

La durée du jeu est variable mais, une fois que tout le monde connaît bien le jeu, ça va plus vite. On ne dépasse plus 2H00-2H30 par chez nous, même à 5.


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Skarn - 19/07/2013

C'est d'autant plus tordu que j'ai pu venir sur cette île tant convoitée uniquement parce que mes flottes ont subi un échec cuisant en essayant de percer le blocus maritime de Salla (deux vaisseux perdus de mon côté, aucun chez l'ennemi). En effet, mon ultime trirème survivante a battu en retraite entre mon île de départ et celle de Salla, formant le pont maritime que j'utiliserai plus tard pour mon débarquement. Aurais-je gagné la bataille pour le contrôle de la passe que l'issue aurait été toute différente.

Cependant, je confirme mon impression que Pégase est probablement la créature mythologique la plus critique à avoir en fin de partie. J'en viens même à me demander si la meilleure stratégie pour moi, au moment où j'étais riche, n'aurait pas été d'aller sur Zeus, puis d'utiliser en boucle sa compétence permettant de changer une des créatures en payant une pièce d'or jusqu'à tomber sur le cheval ailé.


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Jehan - 19/07/2013

(19/07/2013, 08:32)Fitz a écrit : Ouah, c'est quand même rarissime de ne pas gagner à 3 contre 1...

J’ai le don pour faire des jets improbables.

Je pleure encore lorsque notre dernière partie de Catane me revient en mémoire…



RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Fitz - 21/07/2013

(19/07/2013, 08:40)Skarn a écrit : Cependant, je confirme mon impression que Pégase est probablement la créature mythologique la plus critique à avoir en fin de partie. J'en viens même à me demander si la meilleure stratégie pour moi, au moment où j'étais riche, n'aurait pas été d'aller sur Zeus, puis d'utiliser en boucle sa compétence permettant de changer une des créatures en payant une pièce d'or jusqu'à tomber sur le cheval ailé.

C'est une tactique en effet célèbre à Cyclades. Sans oublier que la chimère peut éventuellement produire le même effet.
Mais si tous les joueurs sont vigilants, le plus riche ou le plus armé est souvent la cible d'une éphémère coalition...


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Outremer - 21/07/2013

(21/07/2013, 09:30)Fitz a écrit : Sans oublier que la chimère peut éventuellement produire le même effet.

Nous avons abusé du pouvoir de la chimère au cours de cette partie, généralement pour faire revenir Pégase.

Citation :Mais si tous les joueurs sont vigilants, le plus riche ou le plus armé est souvent la cible d'une éphémère coalition...

Personnellement, je suis trop inattentif pour garder une idée claire des fortunes respectives de chacun. Je crois que Jehan a essayé la dernière fois mais a fini par y renoncer.


RE: Boire un bon verre dans un café parisien enfumé... - Fitz - 21/07/2013

Je ne compte pas non plus mais pour moi, quelqu'un est présentement riche lorsqu'il a :
- de nombreux prêtres
- plein de cornes d'abondance
- utilisé Apollon au tour précédent

S'il remplit deux de ces critères, il faut sonner l'alarme (mode pleureuse et couinements agressifs)
S'il remplit les trois, il est souvent trop tard...


Cyclades - Outremer - 27/08/2013

Hadès est sorti de sa demeure souterraine et l'archipel des Cyclades a été mis à deux reprises à feu et à sang (lors de la première partie, nous n'avons appliqué que deux des "modules" de l'extension : les enchères pour le placement de départ et Hadès lui-même).

Cette extension rajoute des possibilités intéressantes et j'imagine que nous l'utiliserons systématiquement lors des parties futures. Les possibilités qu'offre Hadès sont très puissantes, permettant des blitzkriegs redoutables. Les faveurs divines offre un élément tactique supplémentaire et les héros fournissent de nouvelles possibilités d'obtenir des métropoles (ce qui a presque permis à Salla de gagner lors de la deuxième partie).

Au cours des deux parties, Jehan s'est révélé être la réincarnation de Cassandre : il n'a pas cessé de nous avertir de nous méfier d'Alendir et ça n'a pas empêché celui-ci de gagner les dix doigts dans le nez.