Légende de Xhoromag Xune
#31
J'ai terminé Xune Chapitre 3 au premier essai. Ce qui m'amène directement au principal reproche que je peux faire pour ce chapitre : le dosage de la difficulté.
Ayant éprouvé de sérieuses difficultés à terminer le 2ème chapitre, j'ai refait l'aventure depuis le tout début (chapitre 1) en maximisant mon score d'habileté, en achetant plein de produits curatifs et surtout, en me procurant de magnifiques objets chez le forgeron, dont la Sainte Lumière. Et là, j'ai peur qu'il n'y ai un effet "glaive de Sommer" dans le 3ème chapitre.
J'avais en effet un avantage considérable dans chaque combat et j'ai remporté le duel final en ne perdant qu'un point d'endurance, et terminé l'aventure en utilisant seulement 1 point de destin. Le +4 en protection m'avantage évidemment beaucoup. Ceci dit, je pense que le grobillisme octroyé par la Sainte Lumière disparaitra dans les chapitres suivants puisque l'acquisition à la fin du chapitre 3 lui fait sérieusement concurrence.... (un chouilla compliquée celle là d'ailleurs).

Malgré ce point négatif, ce 3ème chapitre m'a vraiment botté. C'est d'ailleurs mon préféré pour l'instant. La fuite dans les rues de Qi Yellex était bien sûr plutôt exaltante mais là, ce voyage en forêt avec la présence invisible, inquiétante et omniprésente de Ruxius m'a beaucoup plu. On sent bien monter la tension avant la première rencontre avec le fou, on est vraiment sous pression ensuite quand on cherche à lui échapper, l'angoisse est très bien distillée.
La rencontre avec Ysa est bienvenue après tous les ennemis rencontrés dans la cité. Les dialogues avec la jeune fille sont réussis et on s'attache facilement à sa nature plus espiègle et plus insouciante que celle de Xune.
L'aventure est beaucoup plus linéaire (et donc plus longue) que les deux premiers chapitres. Mais ce n'est pas un reproche car le récit est fluide et prenant, un peu comme dans les meilleurs LS des 3ème et 4ème cycles.

Sinon, au paragraphe 69, ce ne serait pas plutôt "vous avez l'impression QU'une onde de choc..." ?

Et il me semble qu'on dit "Xatenrôôshi!" avec un seul T Wink
Répondre
#32
Le Chapitre 4 de la série est maintenant disponible sur le site Xho. Dans celui-ci, Xune et Ysa ont affaire à un guerrier de Gamorox et à une relique aux propriétés étranges.

Légende de Xhoromag Xune ~ Chapitre 4
http://homepage.mac.com/siyanlis/Xhoromag/Xh1002.htm
115e AVH sur le site Xho / 7e AVH de l'année 2007 / 82e AVH de la collection Xhoromag

NOTE : Le tableau figurant au 10 et au 69 doit mener aux paragraphes 18-51-27-32 dans l'ordre (et non 42-43-44-45). Cette erreur sera corrigée dès que possible.
Répondre
#33
Ah, quel plaisir de retrouver les deux adolescentes pleines de vie et d'enthousiasme qui, engaillardies par le contact doux et troublant des muscles de Q'i, vont enfin s'avouer leur attirance mutuelle et découvrir ensemble les mystères de l'amour...

Hum, je m'égare.

Dans le royaume du Haut, Xune et son amie découvrent que les malfaisants guerriers de Gamorox rôdent dans les parages. L'un d'eux, du nom de Dorgos, cause le malheur d'une communauté et déclenche une catastrophe en volant une relique traditionnelle. Xune, qui reconnaît enfin son statut d'héroïne en herbe et de redresseuse de torts, part à la poursuite de cet homme en compagnie de Ysa et de la chatte géante. Leur traque les conduit dans un lieu étrange et fort dangereux.
Ce chapitre se termine par une révélation sur l'origine réelle de Xune.
D'un point de vue ludique, j'ai moins aimé ce chapitre par rapport aux précédents. La structure en est plus linéaire, les combats plutôt rares (Qi Yellex nous avait habitué à beaucoup d'action) et les tests également moins nombreux. La feuille de personnage évolue bien peu par rapport aux chapitres précédents.
Par contre, je trouve l'idée du tableau avec le passage astral qui se déplace et la manière d'y faire pénétrer les gens très bien pensée et très efficace.
En contrepartie, l'accent est mis sur le scénario. Les paragraphes sont plus longs, les dialogues entre Xune et Ysa très nombreux, les réflexions personnelles de l'héroïne aussi. En tant que lecteur de Moorcock, j'ai apprécié aussi le fameux endroit où nous emmène Dorgos. J'aime beaucoup ces événements qui oscillent entre fantasy et S-F.
Pour la petite histoire, j'ai gagné au 2ème coup. La première fois, j'ai choisi fort mal quand la troupe de guerriers de Gamorox nous a entourées.
Répondre
#34
Fitz a écrit :Ah, quel plaisir de retrouver les deux adolescentes pleines de vie et d'enthousiasme qui, engaillardies par le contact doux et troublant des muscles de Q'i, vont enfin s'avouer leur attirance mutuelle et découvrir ensemble les mystères de l'amour...
Je savais bien que je n'étais pas le seul à être sûr que Légende de Xhoromag Xune va déboucher sur la première histoire d'amour entre deux personnages de sexe féminin de l'histoire de la littérature interactive amateur.

Soit c'est ça, soit Fitz est aussi obsédé que moi.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#35
Il n'y a rien entre Xune et Ysa. Rien du tout. Ysa remarque juste innocemment que Xune est "trop forte et trop courageuse" à plusieurs reprises. Elle nous regarde juste avec ses grands yeux brillants tout le temps. Et à la fin, elle va chercher un vêtement et un caméscope... euh non, pas de caméscope. Mais y'a rien de louche entre ces deux-là. Rien vous dis-je.
Répondre
#36
Petits coquins.

Vous aurez bien sûr compris pourquoi Ysa semble admirer Xune en lisant la fin du chapitre. ^_^
Répondre
#37
Oiseau a écrit :Vous aurez bien sûr compris pourquoi Ysa semble admirer Xune en lisant la fin du chapitre. ^_^
Ça n'empêche rien, que je sache. Tongue
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#38
Citation :Soit c'est ça, soit Fitz est aussi obsédé que moi.

Je penche pour la 2ème option.
Les grands esprits se rencontrent Mrgreen

Au fait, c'est pas toi qui a écrit la fin alternative de la quête neutre du Retour au marais? Wink Ou alors, c'est Aragorn. Je sais pas, une intuition...
Répondre
#39
Je ne répondrai à cette question qu'en présence de mon avocat. Et de préférence dans un autre sujet, parce qu'on floode, là. ^^
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#40
Meneldur a écrit :Je savais bien que je n'étais pas le seul à être sûr que Légende de Xhoromag Xune va déboucher sur la première histoire d'amour entre deux personnages de sexe féminin de l'histoire de la littérature interactive amateur.

Dans Chroniques Crétoises, ce que dit Aphrodite sur le fun qu'il y a à mettre plusieurs femmes ensemble posait déjà les jalons en direction de ce but ultime.
Répondre
#41
Eh bien, j’attaque les derniers bouquins en date de messire Oiseau, le plus grand auteur de livres-jeux de tout les temps (ou au moins le plus prolifique). Je suis par ailleurs en train de rédiger une thèse et je ne me suis pas encore mis sérieusement à continuer mon AVH, alors je me suis dit qu’un peu d’aventure ne me ferait pas de mal pour me distraire et me motiver… ça n’a pas manqué !
Le récit commence de manière assez douce, joyeuse, insouciante comment dans toutes les histoires tragiques ^^
Puis il y a un peu de sang de partout. Au fil des premiers chapitres (enfin les 2 premiers), j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de combats, de violence, et qu’on n’avançait pas dans le scénario qui n’a pas l’air extrêmement original, bien que le début soit bon avec les achats et les activités réalistes de la fillette (jeux, sucreries…).
Mais l’écriture est bonne, très bonne à certains passages, comme à l’épilogue du chapitre 1 qui m’a tout bêtement frappé, plus que le meurtre du père de la fillette (allons, j’ai plus de cœur pour un bandit que pour un honnête marchad). Donc l’écriture est très satisfaisante, bien que j’ai décelé une faute d’orthographe terrible : « Contounez » début du paragraphe 6 chapitre 2.

Les règles sont dans la lignée de celles des autres aventures xho, en soi très satisfaisantes, et il est parfois difficile de se passer des privilèges zéro Wink Réalistes, bien foutues, rien à redire des règles.
La difficulté n’est certes pas excessive, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y ait pas de périls (les combats étant, je l’ai dit, nombreux surtout si on les cherche). Néanmoins, avec un minimum de maîtrise, l’aventure est aisée : je me suis amusé à mourir au combat la première fois, puis la seconde j’ai réussi à gagner (d’assez peu c’est vrai).

Je me posait par contre une question technique : les pilules rouges et autres médocs peuvent s’utiliser n’importe quand ? Même pendant les combats ? ça ne me paraissait pas très réaliste, quand je l’ai fait Wink mais c’était pas précisé je crois.

Enfin, on a du suspens à la fin du chapitre 2. On n’en a pas trop découvert sur le scénario mais je suppose que ça viendra ensuite. Je suppose que la suite le développera plus, parce que le récit, bien qu'agréable et ludique, manque un je ne sais quoi d'exaltant, mais c'est peut-être du à l'ambiance de la traque, bien rendue, aux buts obscurs. Bref bon boulot, même si j'ai préféré jusqu'ici la Venue du froid sans fin qui était plus opressant et dont quelques scènes me reviennent encore en mémoire.

Par contre je me demandais pourquoi la plupart des tes héros sont des adolescent, cher O. ?
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#42
Alendir a écrit :Par contre je me demandais pourquoi la plupart des tes héros sont des adolescent, cher O. ?

La plupart ? Tongue
Répondre
#43
Bin oui, y'en a qui ne sont encore que des enfants Smile
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#44
Je ne sais pas vraiment pourquoi tous les héros Xho sont jeunes. On dirait que les idées se forment comme ça dans ma tête. Les vieilles aventures des Quêtes Extraordinaires dans mon enfance avaient un héros adulte (en fait, le "vous" anonyme des DF, mais on peut toujours supposer qu'il s'agit d'un aventurier accompli). Quand j'ai écrit L'Homme qui Marchait, le héros de 14 ans (Jamie) semblait original et différent.

Par la suite, je crois que c'est l'animé qui a influencé mon imagination. Miyalrel de la série Les Enfants d'un Autre Ciel est directement inspiré des personnages d'animation japonaise : il est trop jeune pour que son rôle soit totalement réaliste, il a les cheveux et les yeux de couleurs insolites, et il maîtrise une arme d'aspect inédit (une sorte de longue épée à deux lames courbes nommée sinlé).

En revanche, Ziô dans Le Cercle sans Commencement a vingt ans, et la princesse Nyssalie dans La Venue du Froid sans Fin est une jeune femme, quoique son âge ne soit jamais cité (si je devais lui fixer un âge, je lui donnerais à peu près dix-huit ans). Mais Tanilya et son équipe dans la série Paix aux Anges sont des adolescents dont les âges varient entre 11 et 17 ans, et Xune a 13 ans. Comme je l'ai dit, les idées me viennent comme ça, sans explication réelle.

D'ailleurs, j'ai deux idées de projets futurs en tête, l'un avec une fillette (non-combattante) de dix ou onze ans, l'autre avec Fleur Aimée de la série Le Cercle sans Commencement à l'âge de 15 ans. Apparemment, la tradition Xhoromag des héros adolescents va continuer encore un peu. ^_^
Répondre
#45
Au fait, une question restée sans réponse:
"Je me posait par contre une question technique : les pilules rouges et autres médocs peuvent s’utiliser n’importe quand ? Même pendant les combats ?"
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)