Mare Nostrum
#61
(26/08/2018, 17:31)Lyzi Shadow a écrit : Outremer le Romain était un peu au milieu de tout le monde, et il a été un peu la "victime" de la partie (au dire de Skarn), mais ça ne l'a pas empêché de risquer de gagner sur un coup dé. Ce coup d'éclat raté, cependant, l'a condamné à jouer les seconds rôles (mais pas les figurants) pour le reste de la partie.

Ça aurait pu marcher. Je possédais Rome, j'occupais Syracuse, je disposais de nombreuses légions et de ponts de navires, et j'étais maître militaire sur ce tour. L'attention de Skarn était tournée vers la menace carthaginoise. En séparant mes forces, je pouvais m'emparer d'Athènes et de Poséidonia, le tout en fin de phase militaire, lorsque plus personne ne pourrait contre-attaquer. Avec quatre capitales ou cités légendaires, je gagnais la partie (ce qui l'aurait rendue nettement plus brève).

L'assaut contre les Grecs s'est bien passé. Face aux Atlantes, j'avais 2 chances sur 3 de l'emporter, mais les dés ne m'ont pas été favorables.

À partir de là, je n'avais plus guère de chances de gagner. Étant largué sur les autres plans, j'ai continué à me concentrer sur la force militaire, mais les bonus défensifs dont bénéficiaient Salla et Lyzi étaient tels que je ne remportais plus que des victoires à la Pyrrhus. Je ne pouvais plus sérieusement attaquer l'Atlante parce que j'avais besoin de lui pour affaiblir les deux autres. En fin de partie, j'étais le seul qui n'avait plus aucun réel moyen de l'emporter (Skarn conservait une chance car il était très bien placé sur les trois pistes commerciale/politique/militaire).
Répondre
#62
Oui, au sujet des forces défensives, j'avais l'armée la plus petite du monde, mais j'avais les deux héros Nabuchodonosor (+5 en combat dans toutes les batailles dans un territoire où flotte ma bannière et où j'ai au moins une unité militaire) et Ramsès II (+1 dé dans tous les combats où j'ai au moins une unité militaire).
De son côté, Salla le Grec m'avait copié Nabuchodonosor avec le héros Castor&Pollux, et il bénéficiait bien sûr du bonus de son héros de base, Périclès (+2 à tous ses dés de combat terrestre à tous les combats ayant lieu pendant le tour des autres). Il avait, de plus, beaucoup d'unités, bien qu'éparpillées.

L'opportunité de Jules César Outremer a eu lieu au 5ème ou 6ème tour, et la partie s'est prolongée au moins 3 tours de plus.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#63
Pas à grand chose à ajouter. Sur la fin, la Statue de Zeus me permettait de plus d'obliger un joueur à faire la paix avec moi. Ça a sauvé la région de Troie en éjectant tour à tour les Romains et les Atlantes.

Circée s'avère très utile, car elle m'a permis d'acquérir 4 ressources que je n'avais pas (diamant, céramiques, bois et esclaves), amenant à 8 les ressources uniques que je produisais chaque tour. Hélas, les phases de commerce et la production de ressource de prestige de Troie ne m'ont pas été suffisamment avantageuses pour pouvoir fabriquer les pyramides (mon record de ressources différentes après commerce étant de 11) mais seulement pour avoir le dixième héros.
Répondre
#64
Dans les trucs marrants, on remarquera quand même que ce sont les Romains qui ont détruit Troie (qui avait été bâtie par les Grecs).
Vous savez, comme ce sont les survivants troyens qui sont censés avoir fondé Rome...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#65
(26/08/2018, 18:38)Lyzi Shadow a écrit : Dans les trucs marrants, on remarquera quand même que ce sont les Romains qui ont détruit Troie (qui avait été bâtie par les Grecs).
Vous savez, comme ce sont les survivants troyens qui sont censés avoir fondé Rome...

Ils avaient osé prétendre que les romains ne descendaient pas vraiment d'eux aussi, que c'était juste de la propagande.

Comme on dit à Rome : « les morts, ils la ferment ».
Répondre
#66
(26/08/2018, 22:50)Skarn a écrit : Comme on dit à Rome : « les morts, ils la ferment ».

Mortis gueulae fermantae sunt, c'est bien connu.
Répondre
#67
Peut-être un truc du genre Mortui tacent ("les morts se taisent"), à vérifier...
EDIT :
D'après mes sources confidentielles, ce serait bien ça :
mortŭi tăcent : ceux qui sont morts se taisent.


Et pour terra nostra c'est χώρα μας (chóra mas, "notre pays") en grec moderne.
En grec ancien, peut-être χώρα ἡμῶν (khôra hêmỗn).
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#68
Départ plus tard que d'habitude + Pizzas qui mettent du temps à cuire + Partie à 5 = Victoire de la fatigue.
Répondre
#69
Je suppose que vous n'avez pas continué après mon départ précipité ^^
Répondre
#70
On a calculé que tu avais laissé le plateau dans une situation qui rendait impossible la défaite des Égyptiens d'Aragorn (tes propres troupes faisant tampon), et on a remballé.

A posteriori, j'aurais dû faire un échange à 5 ressources au dernier tour. Le résultat aura très certainement été le même, mais cela aurait permis de finir « à la loyale ».
Répondre
#71
Effectivement, c'était très sympa, et la victoire égyptienne était imparable. Mais il y a tout de même eu de bons affrontements dans la partie.
Rétrospectivement, je trouve que mes romains n'ont pas assez développé leur commerce. Il aurait mieux valu faire en sorte de créer le maximum d'unités tour pour les envoyer au carnage et piller.
Il y aura de nouveaux affrontements en Méditerranée ! Twisted
En un couloir où l'eau viendra couler,
Garde-toi bien de reculer.
Retiens ton souffle et va au fond,
L'épreuve dépend du plongeon.
Répondre
#72
La fin était effectivement confuse. En gros j'ai pu gagner grâce aux troupes de Salla qui occupaient une de mes provinces mais sans la piller, protégeant ainsi ma production en impôts contre d'autres envahisseurs. L'échange à 5 m'aurait forcé à mettre au moins un impôt à l'échange, et il aurait donc fallu que je le récupère pour gagner. Difficile de savoir ce qui aurait pu se passer.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#73
Pour la forme, j'ai quand même quitté Troie, que j'occupais avec 3 légions, mais que les Babyloniens de Skarn allaient me reprendre aussitôt vu qu'ils avaient au moins un total de 5 légions sur les deux provinces voisines, plus le jumeau caché de Nabuchodonosor (+5 sous la bannière de Babylone), ce qui m'a permis de foncer sur Rome et Carthage et avec toutes les légions que j'avais sur la carte.
Comme Salla avait déserté complètement sa capitale pour attaquer l'Égypte d'Aragorn, j'ai pu la prendre sans trop de problème (même s'il a fallu quand même suffisamment de légions pour détruire sa forteresse vide, vu que Salla avait Ramsés et son +1 dé à tous les combats terrestres). Rome, plus défendue, a été un peu plus coriace et a nécessité le reste de mes troupes, mais je parvins à la soumettre, malgré de lourdes pertes.

J'ai donc terminé mon tour militaire avec 4 grandes cités (les capitales Athènes, Rome et Carthage, ainsi que la cité légendaire Syracuse). Mais Babylone et Rome n'avaient pas encore joué, et les Romains de AllezAu14 avaient 3 ou 4 légions postées en Italie, qui allaient pouvoir contre-attaquer et reprendre Rome facilement à mon unique légion survivante. Comme j'avais déserté Syracuse pour alimenter ma force d'attaque, Rome pouvait également occuper la cité légendaire sans coup férir.

On a arrêté là, sur "mon coup d'éclat", en sachant très bien qu'il n'y avait aucune chance que je garde mes 4 cités-objectifs jusqu'à la fin du tour.
Il m'était impossible de gagner, et il était impossible aux deux joueurs restant d'empêcher l'Égypte d'Aragorn de gagner, donc nous avons conjointement déclaré forfait en faveur d'Aragorn.

Quand je mettrai à jour le tableau de scores, j'hésite à mettre cette victoire d'Aragorn comme une "victoire par forfait". Je pense que je mettrai "victoire par la construction des Pyramides avec des Impôts", parce que c'était vraiment inévitable.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#74
Apparemment, je n'avais jamais mis à jour la table des scores depuis la dernière partie, celle du 1er septembre 2018.

(26/08/2018, 17:31)Lyzi Shadow a écrit : *Table des scores*
1ère partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
2ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
3ème partie (4j) : victoire du Grec (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
4ème partie : victoire du Grec (Lyzi) par la conquête militaire avec 2 capitales (Athènes et Rome) et 2 cités légendaires (Troie et Syracuse).
5ème partie (5j) : victoire à égalité de l'Égyptien (VIK) par la construction des Pyramides avec des Impôts et du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
6ème partie (6j) : match nul ou victoire du Carthaginois (Aragorn) par forfait des autres joueurs.
7ème partie (4j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Jehan) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
8ème partie (5j) : victoire du Babylonien (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
9ème partie (6j+Jérusalem) : victoire de l'Atlante (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
10ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
11ème partie (6j) : victoire du Romain (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
12ème partie (5j+Troie) : victoire du Grec (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
13ème partie (5j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
14ème partie (4j+Atlantis) : victoire à égalité du Grec (Salla) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises et du Carthaginois (Lyzi) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.

15ème partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts. <- partie du samedi 1er septembre 2018
Aragorn (Égyptien), AllezAu14 (Romain), Salla (Carthaginois), Skarn (Babylonien) et moi (Grec).

16ème partie (4j) : victoire de l'Égyptien (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts. <- partie du dimanche 11 août 2019
Jehan (Romain), Outremer (Égyptien), Skarn (Grec) et moi (Carthaginois).

Scores par civilisations (de l'est à l'ouest) :
Show Content


Scores par joueurs (par ordre alphabétique) :
Show Content
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#75
- Ô ma reine, ô la plus noble des reines…

Le vizir Katreddeufonsis avait pris sa voix la plus obséquieuse pour s’adresser à sa souveraine.

- Qu’y a-t-il donc ? demanda Cléopatre, occupée à s’admirer de face dans un miroir.

- Ô ma reine, nos ennemis se font menaçants ! Les Carthaginois ont construit les Jardins Suspendus, qui leur permettent d’économiser des ressources. Les Romains étendent leur empire et obtiennent des ressources rares. Et les Grecs, outre leurs razzias en Afrique du Nord, songent à recruter la célèbre Reine de Saba pour leur venir en aide.

- Et de quoi est-elle capable, cette pimbêche ? demanda Cléopatre d’un ton plus aigre qu’à l’accoutumée.

- Vous savez bien, ma reine : elle couche avec les grands dirigeants pour augmenter son pouvoir. Un peu comme v

Katreddeufonsis s’arrêta trois mots et une lettre trop tard. Cléopatre le regardait d’un air peu affable.


- Quoi qu’il en soit, reprit-elle quelques instants plus tard, nous n’avons rien à craindre. Nous allons gagner dès ce tour-ci et ils ne peuvent rien faire pour nous en empêcher.

- Bien sûr, ô ma reine, la plus grande des reines, approuva le nouveau vizir, Jolimiosotis. Puis-je vous demander par quelle ingénieuse méthode vous allez triompher de nos ennemis alors que la partie est encore si peu avancée ?

- Grâce à mes alliés, répondit Cléopatre en désignant un colosse bardé de muscles et une jeune femme à l’air résolu. Avec Hercule et Antigone, je deviens première sur les pistes commerciale, politique et militaire, m’assurant la victoire sans que personne puisse rien faire pour l’empêcher ! Ho ho ho ! Et ces trois naïfs qui s’imaginent que je vise une victoire égyptienne classique avec construction des pyramides par l'accumulation d’impôts. Ho ho ! Comme ils sous-estiment mon inventivité !

Un messager vint furtivement glisser un rouleau de papyrus dans la main du vizir Jolimiosotis, qui y jeta un coup d’oeil et pâlit.

- Très brillant, ô ma reine, la plus admirable des reines, fit-il en toussotant. Mais la réussite fait des envieux. Vos trois ennemis ont réalisé dans quelle situation périlleuse ils se trouvaient, ils se sont alliés pour vous contrecarrer…

- Quelle importance ? Que pourraient-ils bien faire, même en coopérant ?

- Eh bien… euh… le… le Carthaginois a suggéré au Grec de laisser le Romain lui prendre deux de ses caravanes.

- ...hein ?

- En prenant deux caravanes au Grec, le Romain vous empêche d’être première sur la piste commerciale et donc de gagner à ce tour-ci.

Il y eu un instant de silence frémissant, où le vizir, les gardes, les servantes et même le léopard apprivoisé regardèrent avec appréhension la pourpre envahir le visage de Cléopatre. Puis l’orage éclata :

- LES FILS DE… 


Il fallut quelques instants à Cléopatre pour se calmer. Des instants qui lui parurent courts, mais qui parurent longs à beaucoup d’autres.

- Bon ! Ne nous énervons pas…

Le nouveau vizir, Karburopastis, approuva énergiquement de la tête.

- L’effet de surprise est perdu, poursuivit Cléopatre, mais je reste en tête sur deux pistes et très bien placée pour la troisième. Mes adversaires n’ont aucun moyen de gagner dans l'immédiat. Il faut juste que je me défende et que je presse mon avantage. Recrutez-moi Nabuchodonosor, tiens ! Ça dissuadera les gens de venir marcher sur mes plate-bandes, et ça me donnera le temps de gagner.

Un messager vint porter un rouleau de papyrus au vizir, dont la réaction fut très similaire à celle de feu son prédécesseur.

- Euh… ma reine, ô la plus grandiose des reines… euh… les Romains ont attaqué malgré tout ! Ils ont subi des pertes, mais ils viennent néanmoins de s’emparer de la Cyrénaïque et ont pillé votre caravane !

- Contre-attaque immédiate ! Poutrez-moi ces guignols !

- Nous avons repris la province ! Ah… mais les Grecs attaquent à leur tour ! Ils envahissent la province et utilisent le pouvoir de la Reine de Saba pour se l’approprier instantanément !

- MAIS JE VAIS LA FAIRE BOUFFER PAR UN CROCODILE, CETTE PUTE !

- Et les Carthaginois amassent des armées sur notre frontière occidentale !

- Ah non mais je rêve ! Ils ne peuvent pas aller reprendre leur province à l’ouest que les Grecs leur ont fauché en début de partie, ceux-là ? Bon, changement de plan, on reste où on est, on construit Jérusalem, on y construit un temple, on se fait des sous, et on essaye de recruter un cinquième héros. Et toi, zou, aux crocodiles.

- Oui ma reine, ô la plus majestueuse des reines…


Quelques tours plus tard, le nouveau nouveau nouveau vizir – Boksoffis – faisait un résumé de la situation à Cléopatre, tourmentée par un mal de crâne monumental suite à des excès de bière basse-égyptienne.

- Donc les Grecs ne sont pas restés en possession de la Cyrénaïque, car les armées Carthaginoises sont venues conquérir la province.

- Ah oui ?

- Ils ne font d’ailleurs que l’occuper, et ne l’ont pas intégrée à leur empire. Mais le danger principal ne vient pas d’eux, malgré leur grande proximité.

- Ah non ?

- Car les Romains ont désormais une armée gigantesque. Ils ont construit Syracuse, qui est bien défendue, et se sont emparé d’Athènes, ce qui leur apporte des revenus énormes et signifie qu’ils n’ont plus besoin que de conquérir une capitale ou cité légendaire pour gagner la partie !

- Ah oui, quand même.

- Heureusement, nous avons bien protégé Memphis et Jérusalem. Les Grecs occupent la Troade, mais s’abstiennent de construire Troie, précisément parce que les Romains pourraient gagner en s’en emparant. Attendez… Ah, du nouveau ! Les Grecs ont repris leur capitale.

- Bon, ben on va gagner au tour suivant avec le pognon en construisant un cinquième héros. C’est pas super original, mais…

- Ah, euh… il y a un petit problème, ô ma reine, la plus radieuse des reines… euh… les Carthaginois viennent de faire un débarquement en force et de prendre Jérusalem. Ils ont rasé la ville. Juste pour vous empêcher de gagner.

-…

-…

-…


Un peu plus tard, Eureukikomulis, le dernier vizir en date de la sublime Cléopatre, pesait soigneusement les mots qu’il s’apprêtait à prononcer.

- Alors voilà, ma queen, tout le monde a une grosse flotte et une grosse armée, tout le monde veut envahir tout le monde, la partie a beaucoup duré alors tout le monde est tendu et a envie d’en finir, c’est la guerre partout, aucun territoire n’est en sécurité. Surtout la Dalmatie, que les Romains veulent vraiment vraiment conquérir. Mais vous vous en foutez, c’est à l’autre bout du plateau.

- Qui attaque qui ?

- Hmm… Ah, les Grecs prennent Syracuse. Vous voulez faire jouer qui, maintenant ?

- Les Romains.

- Vous savez que vos plans pourraient foirer encore une fois si jamais ils décident d’attaquer votre flotte ?

- Non, je n’y avais pas pensé. Mais si ça arrive, je te fais dévorer par un couple de chacaux.

- On dit des ch… des chacaux, vous avez tout à fait raison. Coup de bol, le Romain n’attaque pas votre flotte.

- Je débarque à Athènes, j’occupe tout et je suis désormais pétée de thunes !!! Il est temps que cette partie se termine !!!

- Vous engagez un cinquième héros, j’imagine.

- Non, les Pyramides !

- Mais c’est pas un peu stéréotyp…

- JE M’EN FOUS !!!!!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)