Débat sur le départage des égalités dans le Yaz.
#1
Ça y'est, le Yaz est fini, les médailles données et les juges ont enfin abandonné leur manteau pour redevenir des gens comme les autres (ce qu'ils étaient déjà, mais au moins maintenant il n'y a plus de confusion de rôles possibles).

Nous pouvons cependant noter que cette année, la vedette des AVH a été quelque-peu volée par les écueils avoisinants, nommément la faible participation de votants, et un certain cafouillage lorsqu'il a fallu départager deux AVH pour le Yaz de Bronze.

Je pense que chacun de ces points mérite un vrai débat, et je vais commencer par le second. Parce que, pour être honnête et direct, je n'ai pas trouvé ces règles de départage adaptées à la situation - une des raisons du cafouillage en question, quand notre opinion profonde est entrée en conflit avec le règlement. Je vais essayer d'être le plus exhaustif possible pour présenter les défauts des règles actuelles, la problématique à résoudre et les solutions proposées :


Ben c'est quoi le problème en fait ?

Le gros problème des règles actuelles, c'est essentiellement le fait qu'elles demandent un nouveau tour. Cela veut dire repousser d'une semaine les résultats, demander à nouveau aux gens de voter, recompter, avoir des votes lors du second tour possiblement non cohérents avec ceux du premier (nous avons eu le cas de votants ayant donné plus de points à une AVH lors du premier tour mais choisissant l'autre lors du second) et, en résumé, cassant l'ambiance.
Également, ces règles ne sont de toutes évidences pas appliquées de manière uniforme : plusieurs AVH ont été à égalité de nombreuses fois, mais la question ne s'est réellement posée que lorsque ces égalités arrivaient dans les trois premières places (une fois entre le Yaz d'Or et Yaz d'Argent, une autre fois entre celui de Bronze et le Chocolat).


Ok, mais alors quels sont les critères importants sur lesquels baser les nouvelles règles ?

Pour ça, je dirais qu'il faudrait que ces règles permettent d'obtenir une situation qui se rapproche le plus de "l'idéal". C'est quoi un Yaz idéal (d'un point de vue technique je veux dire, pas d'un point de vue de la qualité des AVH de l'année :p) ? C'est un Yaz où on a un classement clair, qui est donné le soir du vote, et où les votes sont les plus équitables possibles pour un résultat le plus incontestable possible.

Je dirais donc que les points importants sont :

- Un résultat le soir même. Ne pas avoir besoin de repartir pour un tour. Que les gens qui sont venu pour fêter ça et poster leurs commentaires, puissent le faire sans avoir cette sensation dérangeant de "c'est pas encore fini en fait". Que l'ambiance du moment ne soit pas mise en animation suspendue (et, dans les fait, dissipées) par l'attente. Il s'agit donc de trouver des règles qui permettent de départager, en se basant uniquement sur ce qu'on a le soir du vote, sans avoir besoin de remettre à plus tard.

- Un système le plus équitable possible. Pour éviter les conflits d'intérêts et les tentations, il y a déjà deux règles : un auteur d'une AVH présentée ne peut être juge cette année-là, et un auteur ne peut voter pour sa propre AVH. L'idée sous-jascente, reste l'impartialité et l'équité. Il faut donc que les règles prennent en compte cette idée de vote "juste".


D'accord, je vois. Mais tu proposes quoi alors ?

Ma proposition est donc de supprimer la règle du "second tour de vote", et de se baser uniquement sur les résultats obtenus lors du vote initial. Et donc d'essayer de trouver les critères permettant de trancher entre deux AVH de la manière la plus juste et équitable possible à partir de ces votes, et les appliquer dans tous les cas d'égalité (et pas uniquement pour les trois premières places).

Voilà donc les quatre critères successifs que je propose (à appliquer l'un après l'autre jusqu'à ce que l'on en recontre un qui permette de briser l'égalité) :

1) Une AVH dont l'auteur a voté l'emporte sur une dont l'auteur n'a pas voté.
Les règles interdisent à un auteur de voter pour lui-même. Donc un auteur qui vote tend à être désavantagé par rapport à un auteur qui ne vote pas (puisqu'il donne des points à ses concurrents sans en donner à lui-même). Il me semble donc juste que ce critère soit le premier et le plus important.

2) L'AVH dont la moyenne des points donnés est supérieure l'emporte.
En gros, plus une AVH cumule de "hauts votes", plus elle a de chance de remporter l'égalité (je pars du principe qu'une AVH avec de hauts votes réussi mieux dans sa niche qu'une AVH plus consensuelle, et que donc elle est légèrement plus marquante).

3) Celle qui dispose du plus de votes de la part des juges l'emporte.
On en arrive là au presque dernier recours afin de trouver un critère permettant de séparer. C'est le même système qu'actuellement, mais automatisé.

4) La première AVH à avoir atteint son score final l'emporte.
Si malgré tout, il est toujours impossible de départager les deux AVH (ce qui semble extrêmement improbable, mais sait-on jamais, le but d'un système servant à gérer les cas particuliers est de ne pas se laisser avoir par les cas particuliers), alors le moment des votes sera la clef ultime (je ne pense pas qu'il soit possible d'avoir réellement deux votes simultanés permettant à nouveau une situation bloquante :p).


ALTERNATIVEMENT

Alternativement, on peut également considérer qu'il n'y a pas forcément besoin d'aller jusqu'au bout lors d'un départage. Que ce soit simplement systèmatiques, ou si les critères "justes" ne suffisent pas, on peut considérer que plusieurs AVH remportent le même prix (qu'il puisse y avoir trois Yaz d'Argent par exemple).

---


Voilà, à votre tour de donner vos avis !
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
#2
J’aime beaucoup les points 1 et 2, un peu moins les deux suivants.

Qu’on donne un bonus à un auteur qui vote, ça me paraît une très bonne idée. D’une, ce n’est que justice, de deux, ça incite, ne serait-ce qu’un tout petit peu, à voter.

Quant au fait de favoriser une A.V.H. « clivante » par rapport à une A.V.H. plus consensuelle, ça me plaît aussi. Ça encourage un auteur à sortir des sentiers battus, ça peut accroître la diversité des œuvres présentées.

Les points 3 et 4 me semblent plus arbitraires. Si je devais choisir, je garderais donc les deux premiers critères de départage (il doit être extrêmement rare d’en avoir besoin de plus), et si l’égalité persiste, on ne cherche pas plus loin et on classe les aventures ex æquo ; elles méritent visiblement toutes les deux leur classement.

My two cents.
#3
Tu m'enlèves les mots de la bouche.
Le 3) n'est pas si injuste parce que après tout être juge c'est un petit boulot. Faut voir.
sauf le 4, qui pour moi n'a vraiment pas de sens. Autant tirer à pile ou face.
Je dirai comme jehan 1, 2 (éventuellement 3), et si malgré tout cela on n'arrive pas à se partager, alors on décrète l'égalité.
#4
Voyons les possibilités une par une:
J'aurais un autre critère, c'est celui qui est opposé au critère n°2.

L'avh serait gagnante si elle a obtenu le plus grand nombre de votes (même si les points obtenus ne sont pas élevés) car cela prouve que l'avh a été appréciée par un plus grand nombre de personnes, chose dont on ignore pour une avh qui a obtenu quelques 3 et 4 mais aussi beaucoup de 0.

Le problème est le suivant: si les avh ont obtenu le même nombre de votes, le critère n'est plus valable


mais à part le point 3 (qui ne me plait pas trop par contre), on ne peut être certain à 100% de la validité un critère le risque étant de se retrouver à nouveau à égalité.
Le seul qui peut marcher, c'est de faire un classement des avh, d'additionner les classements pour les égalités et de déclarer gagnante celle qui a le score le plus faible (puisque c'est un classement). Par contre, c'est un peu plus de boulot pour tout le monde.

Sinon, si il  y a un risque d'égalité, je proposerai plusieurs critères par ordre d'importance.

exemple: le critère 1 est celui qui permet de départager. Or il aboutit encore à une égalité, c'est donc le critère n°2 qui prime.


Voici donc la proposition:
1)Les auteurs qui ont voté sont privilégiés par rapport aux autres
Si plusieurs auteurs à égalité ont voté, on départage sur ce second point:
2)L'avh qui reçoit le plus grand nombre de votes
S'il y a encore égalité:
3)Les juges permettent de trancher (étant donné qu'ils sont en nombre impairs, il  ya forcement une avh qui gagne. les juges sont obligés de voter pour une des deux)



Et ce doit être valables pour toutes les égalités, y compris celles qui ne sont pas primées.

Ainsi lorsque le classement défile, on a un vrai classement et on évite les mauvaises surprises.
#5
(07/04/2016, 17:46)titipolo a écrit : Voyons les possibilités une par une:
J'aurais un autre critère, c'est celui qui est opposé au critère n°2.

L'avh serait gagnante si elle a obtenu le plus grand nombre de votes (même si les points obtenus ne sont pas élevés) car cela prouve que l'avh a été appréciée par un plus grand nombre de personnes, chose dont on ignore pour une avh qui a obtenu quelques 3 et 4 mais aussi beaucoup de 0.
Il y a deux écoles à ce sujet. La première est celle faisant primer le nombre de personnes à qui l'AVH plaît, la seconde faisant primer l'intensité de l'appréciation. Les deux ont leurs partisans, je suis plutôt preneur de la seconde parce que je pense qu'il est plus intéressant d'avoir une oeuvre qui plaît fortement que largement.
Mais bien entendu c'est un débat ouvert Big Grin
Citation :Sinon, si il  y a un risque d'égalité, je proposerai plusieurs critères par ordre d'importance.

exemple: le critère 1 est celui qui permet de départager. Or il aboutit encore à une égalité, c'est donc le critère n°2 qui prime.


Voici donc la proposition:
1)Les auteurs qui ont voté sont privilégiés par rapport aux autres
Si plusieurs auteurs à égalité ont voté, on départage sur ce second point:
2)L'avh qui reçoit le plus grand nombre de votes
S'il y a encore égalité:
3)Les juges permettent de trancher (étant donné qu'ils sont en nombre impairs, il  ya forcement une avh qui gagne. les juges sont obligés de voter pour une des deux)


Et ce doit être valables pour toutes les égalités, y compris celles qui ne sont pas primées.

Ainsi lorsque le classement défile, on a un vrai classement et on évite les mauvaises surprises.
Heu, c'est exactement ce qui est proposé dans le premier post ^^
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
#6
Je vote pour 1, 2 et 3, dans cet ordre et tels que proposés. Pas d'ex-aequo, il revient aux juges d'être assez malins pour se mettre d'accord.
#7
Effectivement au vu du dénouement à rebondissements de cette année pour le Yaz de bronze, une modification des règles est nécessaire.


Les 3 premiers points me semblent justes et l'ordre dans lequel les appliquer également. Pour le 4ème par contre ce n'est que pur hasard.

je préfèrerais déclarer les 2 AVH ex-aequo plutôt que d'en arriver là, si après les 3 premiers critères elles sont toujours à égalité c'est qu'elles n'ont simplement pas à être départagées. Ca ne me choquerait pas de voir 2 Yaz d'or d'argent ou de bronze et ça ne risque surtout pas d'arriver souvent.
#8
Merci Akka pour ta proposition.

Je vote pour un point "1" modifié :

1). Pour chaque égalité, on enlève momentanément les votes des auteurs ex-aequo, puis on voit si cela résout l'égalité.

Autrement dit, un votant qui aurait favorisé l'AVH avec laquelle il est à égalité, verrait cet avantage (pour l'autre) annulé. Si on a affaire à un trio (ou plus) d'ex-aequo, ça fonctionne aussi. Si dans l'égalité il y a 2 auteurs qui ont voté en se donnant mutuellement 3 et 4 points, l'avantage octroyé par le donneur de 4 points ne se "retourne pas" contre lui (ce dernier point pouvant être critiquable car pas dans l'esprit de la proposition initiale, qui vise à favoriser les votants par rapport aux non-votants).

Je suggère cela car, même si je comprends l'idée de base, le but est de classer les AVH pour leur qualité, pas pour le comportement de leurs auteurs. Donc si un non-vote provoque l'égalité, OK pour en tenir compte, sinon je ne comprends pas pourquoi on blâmerait un auteur non-votant. Je vous soumets d'ailleurs un cas extrême : un auteur est décédé en cours d'année et ne peut donc pas voter. On le saque en cas d'égalité?

Pour le point 2, je vote comme Titipolo (plus grand nombre de votes). Avec la proposition initiale, je trouve qu'on sort de la notion de "classement" pour aller vers celle de "notation".

Le point 3 est très bien et, comme Skarn, je m'arrêterais là.

EDIT : concernant le message de Bruenor ci-dessus, c'est vrai qu'il faut avant tout décider si c'est nécessaire de trancher les égalités par des règles prédéfinies, ou bien tout simplement les laisser en l'état. Je vote pour trancher les égalités.
#9
Je précise mon message qui pouvait prêter à confusion , je suis d'accord aussi pour les départager, seul le quatrième point portant sur le moment où les votes ont été obtenus me pose problème.
Donc pour moi ce serait bien d'appliquer les cas 1, 2 puis 3 proposés par akka et si toujours égalité après ça alors les déclarer ex aequo
#10
J'aime la proposition de Kraken dans le sujet sur les auteurs votants (se donner obligatoirement 4 points en premier vote).

Donc je modifie ma proposition "1" révisée comme suit, ce qui n'a de sens que si l'idée de Kraken est adoptée:

1). Pour chaque égalité, on enlève momentanément les votes des auteurs ex-aequo, sauf les points qu'ils se sont eux-mêmes octroyés, puis on voit si cela résout l'égalité.
#11
Ma proposition c'est de ne pas départager les ex-aequo. Arrêter la surenchère de règles qui vont rebuter plutôt qu'attirer les participants/votants.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
#12
En somme finalement arrêter la masturbation intellectuelle.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
#13
Hé, et si deux auteurs présentent une oeuvre écrite à quatre mains, qu'elle se retrouve en situation d'égalité, et que l'un des deux a voté, mais l'autre pas ?
C'est une question très importante ! Comment on fait si un projet collectif est à égalité avec une autre oeuvre ?
(humour)
#14
Oui vous avez raison tous les deux. Au fond je serais plutôt partisan de ne pas trancher les égalités, s'il n'y avait pas le système de vote par répartition de points. Je pense qu'il favorise les cas d'égalité.

Concernant ce sujet, je pense que le but d'Akka est justement de simplifier les choses, même si c'est vrai que ça se complexifie dès qu'on veut être exhaustif (et la remarque humoristique de Sukumvit est pertinente -dans le cadre du point 1 version initiale premier message de Akka-).
#15
Faut pas chercher un sens particulier aux conneries que je poste le samedi soir, je suis d'accord avec Akka.

Et je tiens à informer que la branlette intellectuelle, qui consiste à réfléchir sur des sujets inutiles, a pour conséquence de fortifier et "muscler" les réseaux de neurones (et on ne dit pas à un type qui fait de la muscu qu'il se branle les muscles, pourtant en soi c'est aussi inutile) ce qui permettrait tout simplement de gagner quelques points de QI, mais surtout de retarder le déclin cognitif à la vieillesse et, pour les plus malchanceux d'entre nous qui portent en eux cette horreur, retarder l'apparition d'Alzheimer.
Donc la branlette intellectuelle (sauf si excès, au point où cela donne la migraine), c'est utile.




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)