Ce que vous écoutez...
#61
Que veux dire progneux??

J'espère que ce n'est pas une insulte!!! Smile)

Bye

JF
Répondre
#62
Ben ça dépend de la personne qui t'appelle ainsi... (c'est progueux et pas progneux)

Venant de Dudur, ce sera un signe de connivence, et venant de moi, ce sera plutôt une raillerie. ^^
Sinon, un progueux est un amateur de rock dit progressif, bannière sous laquelle on rassemble les groupes des années 70 qui ont pratiqué un rock pompeux et vaguement intello, inspiré notamment par la musique classique ou le jazz. Des dérives instrumentales et de la virtuosité à n'en plus finir, qui ont fini par entraîner le retour au rock'n'roll et à la simplicité : le mouvement punk. Les groupes de prog' les plus connus sont Genesis, King Crimson, Yes, ELP, le Pink Floyd post-Barrett, Van der Graaf Generator, Jethro Tull, le Soft Machine post-Ayers...

Bon, heureusement que tu contre-balances des horreurs comme ELP et Yes par Led Zep et les Doors. Wink


Répondre
#63
H.d.V a écrit :le Pink Floyd post-Barrett

C'est juste après the Piper at the gates of dawn ?

Sinon en ce moment c'est du Sonic Youth et du Alice Cooper dans mes oreilles. Et de la Bossa Nova quand j'ai besoin de repos Smile
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#64
H.d.V => j'ai suivi tes conseils et écoute en boucle depuis une semaine forever Changes de Love et Village Green society des Kinks. Du Tout Bon ! Je me demande encore comment j'étais passé à côté (trop occupé à écouter les who et autres). Voilà des albums inventifs qui se tiennent du début à la fin, et où on découvre quelque chose à chaque écoute. Merci de les avoir indiqués.

Sinon je continue de rattraper mon retard dans le hard...
Répondre
#65
VIC a écrit :H.d.V => j'ai suivi tes conseils et écoute en boucle depuis une semaine forever Changes de Love et Village Green society des Kinks. Du Tout Bon ! Je me demande encore comment j'étais passé à côté (trop occupé à écouter les who et autres). Voilà des albums inventifs qui se tiennent du début à la fin, et où on découvre quelque chose à chaque écoute. Merci de les avoir indiqués.

De rien ! Big Grin

Je suis très heureux d'avoir réussi à convertir au moins une personne. ^^

Ce sont effectivement de grands disques, injustement méconnus face aux gros mastodontes du type Sergent Pepper.


Répondre
#66
Ouaip. J'ai grandi avec Sgt Pepper qui a poussé aussi les Beach Boys vers la sortie, occulté les Small Faces etc...
Heureusement que tu connaissais parceque effectivement ils sont vraiment injustement méconnus. Mille mercis...

Village Green des Kinks aurait vraiment mérité une meilleure production, c'est sur.

sinon dans le genre injustement méconnu dans un autre genre:
j'ai eu une révélation tardive dernière avec les 3 albums originaux de Nick Drake l'année dernière. Belle voix, guitare sèche souvent en open tuning, très bon climat nostalgique. Certains titres rapellent vaguement les meilleurs Simon & Garfunkle. Attention ces 3 albums sont très différents mais tous les 3 sont intéressants. Pour eux qui veulent en savoir plus: wikipedia... je conseille le 1er pour commencer, five leaves left...
Répondre
#67
Je persiste à préférer Arthur à Village Green. Plus varié, et tout simplement meilleur, en fin de compte.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#68
Je vais donc essayer Arthur... mais j'aime pas trop le nom...
Répondre
#69
Arthur ? Bof, trop produit, moins de chansons de génie (même si on reste dans le haut du panier).

Et puis les paroles n'ont pas le même charme que celles de Village Green. D'ailleurs, il reste le disque préféré de Ray Davies, celui où il se penche sur l'Angleterre de son enfance. Rien à voir avec cet espèce de concept-album produit pour une émission de télé.

Et puis merde quoi, Dudur, tu cherches la bagarre ou quoi ? ^^


Répondre
#70
Effectivement, les paroles de Village Green sont incroyablement variées, il suffit d'énoncer les titres pour le voir : ah, Picture Book et People Take Pictures of Each Other, oh, The Village Green Preservation Society et Village Green. Mon Dieu, mon Dieu, quel déferlement d'idées.

Arthur, c'est un vrai concept-album bien burné, avec des paroles bien plus acides que les gentillettes images d'Épinal de Village Green, une musique bien moins monotone (de Brainwashed, punk avant l'heure, à la douce ballade Some Mother's Son). Et puis il y a l'une des meilleures chansons des Kinks, un pur joyau : Shangri-la.

Je me fends de quelques liens, pour la peine : Victoria en live (ça pulse), et bien sûr Shangri-la (mon moment favori : la seconde envolée, un peu après 3:00, avec « And all the houses in the street have got a name, 'cos all the houses in the street they look the same » -- ce couplet a peut-être les meilleures paroles qu'ait pondues Ray).

(Sinon, Nick Drake, c'est superbe, oui ! Je trouve que son premier album, Five Leaves Left est le meilleur, d'une grande homogénéité, avec une ambiance tout à fait magique. Les deux autres méritent un coup d'oreille, quand même.)
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#71
Meneldur a écrit :Effectivement, les paroles de Village Green sont incroyablement variées, il suffit d'énoncer les titres pour le voir : ah, Picture Book et People Take Pictures of Each Other, oh, The Village Green Preservation Society et Village Green. Mon Dieu, mon Dieu, quel déferlement d'idées.

Alors là, je crois que c'est le pire argument que j'ai jamais entendu pour dénigrer un disque. D'autant que sur tes deux exemples, il y en a un qui se casse la gueule allègrement (Village Green, ou alors tu ne lis que les titres des chansons). Je crois que tu n'as pas compris ce que Davies a voulu faire avec cet album, ni même sa portée subversive, en des temps ultra-progressistes (qui explique en partie son échec commercial).

Par ailleurs, plus encore que le ton plutôt aggressif que tu emploies à mon égard, je trouve que le manque d'humour qui transparait de ta réponse assez navrant (alors que j'avais pris soin de terminer mon message précédent par une pointe d'humour).

Libre à toi de clamer que Arthur est meilleur, ça n'a aucune importance (crois-tu sérieusement que beaucoup de forumers se posent la question ?). Essaie seulement de ne pas casser gratuitement un disque qui est l'un de mes préférés et qui est reconnu par de nombreux rock-critics comme étant un chef d'oeuvre.

Arthur est un bon disque, mais il contient à mon avis presque autant de moments géniaux (Shangri-la, Victoria, Yes sir No sir) que de fours (Australia et sa jam pourrie, l'irritant Drivin'). Faudrait que je réécoute la deuxième face du disque, mais il me semblait que le disque s'essouflait aussi sur la fin (défaut que partage un peu Village Green).

Village Green est un disque beaucoup plus personnel qu'Arthur. C'est un hommage à la nostalgie et à l'enfance, une collection de petites chansons simples, alors que le monde du rock est pris dans une surenchère de décibels (Led Zep, Cream, Hendrix). En cette année 68 où la société change, qui d'autre que Davies peut se permettre de glorifier la "vieille" société anglaise ?
Et puis, comment rester insensible à des merveilles telles que "Sittin' down by the riverside" ou ce refrain magique de "Big Sky" ?


VIC a écrit :[...] occulté les Small Faces...

Hi hi, tu parles à quelqu'un qui a Steve Marriott en avatar ! Wink


Répondre
#72
Mais c'est la guerre, ma parole !? Entre 2 sommités de ce forum. Mon coeur se déchire Crybaby

Je propose un truc pour réconcilier les Mods et les Rockers : le costume cravate tout en cuir... Cool

Sérieusement Gentlemen, des personnes de bons gouts pratiquant l'humour à la hauteur de leurs connaissances musicales et aimant les Kinks , ça ne peut finir qu'ainsi :

Copin

H.d.V => Je n'ai pas reconnu Steve Marriot... Faut croire que j'ai été trop obnubilé par la pochette d'Ogens' Nut Gone Flake.
Je pensais naïvement que ton avatar, c'était toi ! ça collait parfaitement avec le style de tes post. ça me donne une idée, je vais aller sur un forum absolument pas musical avec le pseudo de Jimi Hendrix et son avatar. Avec de la chance, on va croire que c'est moi et je pourrais dire un jour à mes ptizenfants qu'on ma confondu avec lui. Wink

Meneldur => content que tu aimes bien Nick Drake. Il y a aussi quelques petites perles qui ne sont pas sur les 3 albums ... En tout cas, je constate que nous avons tous deux été connectés ici à 5h58 du mat. Chapeau ! à moins que tu ne sois Canadien avec le décalage horaire... Quoi qu'il en soit il faudra que je me dégotte Arthur pour me faire ma propre opinion...
Répondre
#73
VIC a écrit :Mais c'est la guerre, ma parole !? Entre 2 sommités de ce forum. Mon coeur se déchire Crybaby
Sérieusement Gentlemen, des personnes de bons gouts pratiquant l'humour à la hauteur de leurs connaissances musicales et aimant les Kinks , ça ne peut finir qu'ainsi :

Copin

Ne t'inquiète pas, Dudur et moi sommes assez copains en dehors, même si nos échanges sur le forum sont parfois vifs. Disons qu'on a tous les deux du caractère...


Et puis sans moi il ne connaîtrait pas Leaf Hound :-p

VIC a écrit :H.d.V => Je n'ai pas reconnu Steve Marriot... Faut croire que j'ai été trop obnubilé par la pochette d'Ogens' Nut Gone Flake.
Je pensais naïvement que ton avatar, c'était toi ! ça collait parfaitement avec le style de tes post. ça me donne une idée, je vais aller sur un forum absolument pas musical avec le pseudo de Jimi Hendrix et son avatar. Avec de la chance, on va croire que c'est moi et je pourrais dire un jour à mes ptizenfants qu'on ma confondu avec lui. Wink

Merci de m'avoir confondu avec lui. ^^
Steve Marriott fait partie des chanteurs les plus sous-estimés des sixties. Par contre, j'accroche plus à ce qu'il a fait avec Humble Pie qu'à ses albums avec les Small Faces, qui sont souvent peu homogènes. Ogden's nut gone flake possède effectivement une sacrée pochette qui a été rééditée sous sa forme originale, c'est-à-dire une véritable boite à tabac, il y a quelques temps. Un album très sympa, malgré ses dialogues un peu pénibles entre les morceaux. Dans le genre pop excentrique des années 60, il y a aussi les excellents The Move, le groupe de Roy Wood (Roy, pas Ron hein ^^), et aussi The Idle Race, le groupe de Jeff Lynne (qui passera par The Move avant de fonder l'Electric Light Orchestra avec ce dernier).


Répondre
#74
Bon, après moultes écoutes d'Arthur des Kinks depuis plusieurs mois, voici mes impressions.
J'ai du mal à reconnaître leur son, leur voix truquées, on dirait vraiment un autre groupe, à qui on a confié du nouveau matos en leur disant : "faîtes-nous un opéra comme les Who, c'est à la mode."

Au début, je n'ai pas trop accroché. Envolée la poésie et la légèreté fragile de Village Green. 2 ou 3 morceaux se détachent du lot...

Puis, plusieurs écoutes passées, les morceaux se tiennent à peu près tous. Je considère dorénavant cet album comme un pastiche, une grosse déconnade sympathique, qui donne envie de chanter avec eux en braillant dans la voiture, sur l'autoroute des vacances. Un disque qui me met de bonne humeur, mais que je n'écouterais pas tous les jours car je crains qu'il ne soit un peu saoulant à la longue. Donc je préfère de très loin Village Green, ce qui n'enlève rien aux qualités d' Arthur qui est un bon disque, un peu ovni sur les bords.
Répondre
#75
Eh bah, braille sur Shangri-La tant que tu veux, mais compte pas sur moi pour t'accompagner.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)