Interlude Sylvain
#16
Salut,
J'ai beaucoup aimé Faery, c'est court mais pas facile pour autant et j'aime beaucoup l'ambiance de la forêt et les fées Smile
J'ai fait une carte, pour voir comment était construit le jeu/livre. J'aurais voulu savoir si tu avais fait aussi une carte, ou alors ta méthode pour créer cette aventure... Je crois que pour écrire une histoire comme ça, il faut en avoir décortiquées pas mal avant Smile
Mon email c'est ***(envoyé en Message Privé), je t'envoie ma carte si j'ai une réponse Wink
Répondre
#17
Je suis content que ça t'ait plu. Pour être honnête avec toi, non seulement je n'ai pas fait de carte mais j'ai élaboré le détail de cette aventure un peu au fur et à mesure que je l'écrivais.
Je serais curieux de voir cette carte (par contre, je n'ai pas reçu ton MP).
Répondre
#18
Dans le cadre des groupes de lectures organisés sur La taverne, je me permets de poster mon feedback ici aussi, non pas pour faire doublon mais juste parce que certains pourraient être intéressés par cette magnifique aventure :

" Une aventure dans le monde féerique ? oui, pourquoi pas. Après avoir écumé pas mal de landes et de contrées des Défis fantastiques, une énième aventure dans l'heroic-fantasy serait-elle de trop ?
La réponse ne tarde pas : Cette aventure n'est pas de trop.
Elle supplante même certains LDVELH au niveau ambiance et soin apporté aux descriptions.
Je ne peux pas dire que le scénario soit extrêmement fouillé, le format de 99§ étant trop court pour développer une histoire assez consistante, mais justement c'est ici que cette aventure trouve sa force : elle est immédiatement immersive et on aime à se perdre dans ce dédale végétal que représente cette forêt des elfes.
Outremer a su décrire avec finesse et sensibilité (et commencez tous à savoir combien les ambiances "natures" me sont chères...) le charme d'une simple forêt. Des arbres, des oiseaux, des plantes et tout un bestiaire classique ou fantastique qui évolue dans ce labyrinthe.
J'ai du livrer un combat épique contre un goret énervé (5 coups et deux assauts nuls plus tard, il ne couinait plus, il reposait en paix !), je me suis mêlé à un combat entre deux animaux totems (énorme passage qui touche mon amour pour les amérindiens, le choix fut cornélien !) et enfin j'ai du refaire trois fois le combat final (dure la coquine, dure !).
Au niveau jouabilité, les règles DF sont bien utilisées, j'ai tiré H10 E16 et C9. La capacité Ivresse m'a fait mourir de rire et j'ai même failli mourir tout court lors d'une mauvaise rencontre dans les bois et de la cuite qui a suivi...
Les combats sont fluides (le style Df habituel) mais je pense qu'avec un faible départ en Habileté, un combat équivaut à un PFA.
La rencontre avec les elfes est très poétique, et ce qui suit par rapport à mon choix m'a bien plu.
Pour faire court et avant d'attaquer les questions à Outremer, cette avh est fraîche comme une rosée matinale, belle comme une fleur. Le mot féerie prend ici tout son sens, et même si j'ai terminé l'aventure du premier coup (c'est normal, une forêt ne retient jamais bien longtemps un garçon comme moi !) j'ai envie de la recommencer pour faire d'autres choix et rencontrer d'autres habitants.
Un pur régal qui mérite son Yaz d'or."

Les questions :
- Au paragraphe 89 :
Show ContentSpoiler:
- Au § 67 : J'ai beaucoup aimé les symboles de protection que nous offre Niamh, très tribal aussi ce côté protection mystique d'avant combat.
-
Show ContentSpoiler:
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#19
Dans notre entreprise de lire les différents Yaz de ces dernières années, je viens de lire cette AVH avec ma douce, et autant le dire tout de suite : on a été plutôt déçus !

L'ambiance est certes bonne, et les descriptions très réussies, au point que l'on visualise facilement notre environnement. Et j'ai bien compris qu'il était illusoire d'espérer terminer l'aventure avec succès au premier essai. Mais le souci principal, c'est que je n'ai pas envie de recommencer : la succession de paragraphes à choisir sans la moindre indication, ni même une description des chemins en question, fait que je ne sais plus du tout par où je suis passé, et je ne me vois pas tester tous les paragraphes un par un pour décortiquer l'aventure et en tirer ainsi le sel, dont je ne doute pas qu'il soit présent...

Show ContentSpoiler:
je retrouve cette désagréable sensation déjà rencontrée dans Au cœur d'un cercle de sable et d'eau : celle de ne pas comprendre où j'ai merdé, et de devoir m'en remettre au hasard pour trouver le cheminement nécessaire. Au final, ça me donne même un parfum d'OTP, alors que manifestement, il y a plusieurs possibilités pour terminer l'aventure avec succès.

Bref, déçu je dois dire. Mais les avis que je viens de parcourir me font penser que nous avons vraiment dû faire les mauvais choix à chaque fois, et qu'il vaudra peut-être le coup de retenter la chose... J'espère réussir à en trouver la motivation.
Répondre
#20
Il est en effet peu probable de terminer l'aventure du premier coup, mais je pense que la difficulté est substantiellement moindre que celle du "Cercle".

Est-ce que ce sont les renvois du genre "Rendez-vous au choix au 23, au 37 ou au 78" qui vous ont dérangé ? Mon idée en faisant ça était de souligner le fait que le héros était totalement égaré et n'avait aucun moyen de s'orienter. Il me semblait que donner des choix du genre "Rendez-vous au 23 si vous allez vers la gauche, au 37 si vous continuez tout droit et au 78 si vous allez vers la droite" diminuerait cette impression d'égarement sans pour autant fournir la moindre information vraiment utile au joueur.
Répondre
#21
Oui, c'est tout à fait ça. Je comprends pourquoi tu l'as fait, et c'est clair qu'on se sent paumé, mais j'ai tendance à mieux retenir ce que je fais quand j'ai des indications physiques, plutôt que de simples numéros.

Du coup, la crainte que j'ai dans la perspective de tenter de nouveau l'aventure, c'est de passer par les mêmes endroits sans le vouloir (ni m'en rendre facilement compte), et de finir de façon comparable...
Répondre
#22
C'est la première aventure que je le lis où le héros est bourré du début à la fin!
L'écriture m'a beaucoup rappelé celle de Steve Jackson et capture bien l'esprit féérique, étrange et soudain. Les dispositifs pour simuler la désorientation sont efficaces. En général, l'absurdité d'avoir à décider une direction au hasard me dérange, mais dans ce cas, cela s'intègre à la fois au thème et à la trame. Pour une simple question de rejouabilité cependant, je rejoins la critique de Vakoran: j'aurais aimé que les branches des carrefours soient décrites et différentiées, je préfère mémoriser des endroits plutôt que des numéros.
J'ai apprécié l'ouverture des chemins et les fins multiples, les relectures en sont agréables et courtes, idéales pour se distraire sans effort.
J'ai trouvé certains combats difficiles avec le malus d'ivresse, à moins d'un bon score d'habileté. Par exemple le sanglier m'a tué dès le départ alors que l'option "monter à un arbre", absente, aurait semblé naturelle.
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#23
Bonjour,[Image: fairy.gif]
un petit déterrage de post pour vous présenter une version Epub (pour liseuse, tablette, mobile...) et une version HTML de cette AVH.
Ces versions contiennent des liens hypertexte et une table des matière (pour un accès rapide aux règles et chapitres).
Bonne journée ! Wink

PS: Si un administrateur ou l'auteur trouve ce post inapproprié, qu'ils me contactent par MP.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)