Je tâte le terrain pour un projet…
#31
On sait (LS #22) qu'après son triomphe, Astre d'Or a continué à bourlinguer çà et là pour lutter contre les boucaniers de Shadaki, entre autres. Au moment des événements du bouquin, il a disparu depuis trois mois : certains disent qu'il est parti à l'aventure dans l'ouest du Magnamund, d'autres qu'il a été enlevé par des nécromanciens désireux de ramener Shasarak au pouvoir... Il y a sans doute de la graine d'aventure là-dedans. On pourrait jouer Tanith, par exemple, ou un autre des compagnons d'Astre d'Or.

J'avais eu tantôt une idée d'aventure (oui, encore une) où l'on jouerait un espion-malgré-lui, plongé dans les intrigues de cour d'un des pays de la Storn. Mais je ne sais pas si le Magnamund fonctionnerait bien privé de sa dimension épique.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#32
Moui, c'est un peu ça qui m'inquiète aussi. Je pense que les aventures de LS nous ont conditionnés à voir le Magnamund comme un monde où se déroulent de grandes quêtes, pas des complots de palais. En tout cas, c'est ainsi que je le perçois.

J'ai réfléchi à différentes possibilités, mais je pense que subconsciemment, c'est Astre d'Or qui m'intéresse le plus pour le moment, car les idées les plus prometteuses qui me viennent tournent autour de lui. J'ai brièvement pensé à faire incarner son fils/sa fille (avec Tanith) mais je pense que pour une fois, je veux éviter de mettre en vedette un héros adolescent. Le petit épilogue que Meneldur avait traduit à l'époque suggère aussi quelques possibilités, avec l'héritage des Shianti légué à AO sous forme de documents et d'artéfacts. L'existence des nécromanciens cités dans LS-22 est également intéressante.

Enfin… Il y a encore du flou dans tout ça. Je pensais que je serais capable de concevoir de nouvelles aventures sans autant de difficulté. Il est possible que je mette la barre trop haute. J'ai toutefois une piste et je pense que je vais la suivre jusqu'à ce qu'elle mène à un cul-de-sac (ou à une AVH finie).

De toute façon, au vu des deux pages précédentes, je ne pourrai rien faire qui plaira à tout le monde.
Répondre
#33
Mais si. Ce n’est pas parce qu’on a des préférences différentes qu’on n’appréciera pas ce que tu écriras. Une suite à Astre d’or, je prends aussi !
Répondre
#34
(21/09/2012, 07:04)Jin a écrit :
(20/09/2012, 16:24)Syphil a écrit : -On peut aussi imaginer un Drakkar au grand coeur qui cherche à déserter l'armée des ténèbres parce qu'il n'en peut plus de faire le mal. Il devra donc non seulement réussir à fuir Helgedad mais aussi se heurter à un certain racisme du côté du camp du "bien", ça peut donner lieu à des rencontres intéressantes.

ça j'aime bien, ça me fait un peu penser aux aventures de Drizzt Do'Urden, l'Elfe Noir qui quitte sa cité pour le monde de la surface. Y a effectivement matière à faire.

Pour rester dans le mode Empire Maléfique, plutôt Daric LaRone Mrgreen


@ Oiseau: c'est la qualité d'une AVH qui vient en premier, le thème en second. Tu 'as donc pas à t'en faire sur ce point…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#35
(22/09/2012, 22:31)ashimbabbar a écrit : @ Oiseau: c'est la qualité d'une AVH qui vient en premier, le thème en second. Tu 'as donc pas à t'en faire sur ce point…

Voilà !

Répondre
#36
Astre d'Or, non mais lol…

Suite à mon précédent message, j'ai décidé qu'avant de m'arrêter définitivement sur un projet de suite à AO, j'allais me replonger dans l'univers de la série. Pour cela, bien entendu, j'ai décidé de rejouer les tomes 1-4. L'idée était de me rafraîchir la mémoire concernant les détails que les années ont gommés (quelles sont les utilités variées des différents pouvoirs, comment sont gérés les points de Volonté, quel background est donné, les lieux, les personnages, etc). Eh bien, une chose est certaine — j'avais complètement oublié jusqu'à quel point cette série est mal équilibrée ! ^_^

Ce n'est qu'en les rejouant que mes souvenirs de jeunesse me sont pleinement revenus, et je comprends aujourd'hui que je n'ai jamais dû jouer selon les règles formelles. Je me suis notamment souvenu que j'établissais le multiplicateur de dégâts (le nombre de points de Volonté consacrés à la Baguette de Sorcier) pour tout le combat à la fois, pas pour chaque Assaut. Ainsi, 2 points de Volonté = dommages x 2 pour tout le combat. Aussi, en calculant les totaux de départ, je piochais 3 chiffres et j'attribuais le plus élevé à l'Habileté (ensuite Endurance et Volonté), de sorte que je jouais rarement avec une Habileté en dessous de 17-18.

Quelle douche d'eau froide quand j'ai tenté de respecter les règles littérales !

Je me souvenais que le Kleasà (Klaysha en VF) était un "problème", mais jamais à ce point. Je me souvenais que les points de Volonté fondaient assez vite, mais jamais comme ça. C'est presque fou, surtout qu'il n'y a aucun moyen d'en récupérer (sans compter les quelques rares regains de 1-2 points dans le texte, grossièrement insuffisants).

Lol… Avec mon regard mathématique d'aujourd'hui, j'affirme sans me gêner que ces livres sont injouables en l'état — du moins les deux premiers. La seule façon de survivre en respectant les règles telles qu'écrites, c'est de jouer comme un couard en fuyant tout le temps, ne jamais employer la Sorcellerie, et connaître les chemins qui minimisent les dépenses obligatoires de Volonté et d'Endurance. Ça devient presque un OTP d'une nature insolite, où ce ne sont pas les objets et les renseignements qu'il faut absolument posséder, mais les combats et les périls qu'il faut absolument éviter. Il y a un certain nombre de PFA assez cochons aussi.

Juste pour l'anectode, avec H:15, on affronte le Klaysha à –10 sur la Table. À chaque Assaut, on perd obligatoirement 2 points d'Endurance et 1 de Volonté, en plus du point de Volonté minimal par Assaut pour la Baguette, en plus des points d'Endurance donnés par la Table (colonne –10, ne l'oublions pas), et si l'on survit, on perd ensuite obligatoirement 5 points supplémentaires de Volonté et 6 points supplémentaires d'Endurance. Un calcul rapide montre qu'Astre d'Or perd en moyenne 34 points d'Endurance (son max est 29) s'il n'est pas Tué sur le Coup (les chances que ça arrive sont de 34% sur les 4 Assauts requis) et perd aussi un minimum de 13 points de Volonté. Tout ça avec H:15 de départ. Imaginez H:10. Bon, on peut avoir une potion d'Alether pour +2H et on peut avoir un bouclier magique qui nous épargne 4 points d'Endurance en corrigeant une erreur de renvoi, mais tout de même, il y a sérieusement de l'abus.

Au fait, le nombre d'erreurs de renvoi et de traduction n'aide pas la cause, mais le site de Project Aon est assez utile pour les corriger.

Bref, j'ai ressenti un plaisir nostalgique indéniable en rejouant les AO, mais sincèrement, si je découvrais cette série aujourd'hui, je ne pense pas que je l'apprécierais beaucoup (du moins sur l'aspect jeu — l'aspect livre est très bon). En revanche, l'intrigue d'AO 5-8 est presque entièrement formée dans ma tête et je trouverais dommage de l'abandonner aux vautours, alors je vais tenter de l'écrire quand même, du moins jusqu'à ce que la motivation s'évapore.
Répondre
#37
Il me semble, mais peut être que je m'avance, que l'univers d AO diffère vraiment de ce point de vue, de celui de LS: Le jeu n'est pas vraiment fait pour des combats épiques j'en veux pour preuve l'atmosphère triste et désespérée totalement divergente de celle plutôt héroïque de LS. Si tu remarques bien on te donne même SOUVENT l'occasion d'éviter les combats dans le 1 il ne sert à rien de combattre les chadakines sur le port ou sur le marché, on ne combat les Krakus que pour pouvoir fuir, pareil pour les mantizes, le Kleasà est imbattable, symbole vivant du non sens des combats dans AO. Dans le 2 c'est pareil pour les chadakines dans les marécages on peut largement éviter de les combattre, on peut éviter de combattre en aidant Sadir, inutile de tenter de combattre les fantômes, la citée interdite n'est pas faite pour combattre, et enfin encore un Kleasà invincible à la fin! Le 3 je me souviens mal mais que dire de notre double qu'il faut battre en étant vaincu? Enfin le 4 est celui qui pousse le plus a combattre encore que pas mal de combats puissent aussi être esquivés. Dailleurs peut on vraiment parler de combat face au Roi-Démon?

Ao est en ce sens un OVNI dans la série des ldvlh car les combats ne jouent pas une place centrale. C'est la magie et la volonté d'AO qui déterminent son aventure. Je pense notamment aux graines tamara qui permettent d'utiliser sa baguette sans dépenser de points de volonté, ce qui revient en gros à pouvoir multiplier à l'infini les dégâts d'une attaque et d'éliminer quasiment n'importe quel adversaire en une fois. ( Rien ne précise que ces graines ne sont pas utilisable en combat.)

Je pense donc que ce défaut de système est peut être intentionnel, dans le sens ou le livre nous pousse à rechercher des solutions plutôt que d'en découdre et que l'atmosphère est vraiment faite pour nous donner l'impression que notre vie tout comme notre mission ne tiennent qu'à un fil!

Tu dis qu'il faut jouer en couard moi je dis plutôt qu'il faut jouer avec sa tête et non pas dégainer son épée à tout bout de champ comme Loup solitaire. AO est plus un intello qu'un sportif!

Si tu te lances dans une suite de AO que personnellement je vénère, je pense que tu devras faire très attention à l'atmosphère unique de cette série.

Bon courage à toi!
Répondre
#38
une analyse très intéressante Arakya et qui pourrait me faire changer mon point de vue sur la série…

Donc, il doit garder son pouvoir pour les fois où il est rament nécessaire, et ne pas se gaspiller.

D'un point de vue technique AO correspond donc assez au mago classique avec un nombre limité de sortilèges puissants ( limité soit parce qu'il les efface au fur et à mesure soit comme ici parce que son potentiel magique s'épuise vite ). Normalement ce n'est pas un personnage qui va à l'aventure seul; c'est vrai qu'AO se trouve des compagnons en route ( à espérance de vie limitée si j'ai bonne mémoire Mrgreen ) mais il aurait eu la tâche beaucoup plus simple si on lui avait alloué dès le début un garde du corps qui se serait chargé de l'essentiel des combats…

" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#39
Je sais qu'il y a une part d'intention de l'auteur là-dedans (comme tout magicien classique, AO est surclassé par ses ennemis au corps à corps — d'ailleurs il combat presque toujours dans le négatif sur la table), mais si l'auteur met un ennemi invincible (Kleasà) pour montrer jusqu'à quel point AO est impuissant dans certaines circonstances, ce serait peut-être une idée de ne pas forcer le joueur à combattre l'ennemi intuable… ^_^

Curieusement, de tous les compagnons de route d'AO, seul le marchand du tome 1 a une espérance de vie limitée, et là encore, il nous accompagne pendant les deux tiers du livre. Tous les autres (Urik, Sadir/Sado, Samur/Samu, Grando/Hugi, Tanid/Tanith) survivent jusqu'à la fin du tome 4, même s'ils ne sont pas constamment avec nous.
Répondre
#40
(28/09/2012, 02:05)Oiseau a écrit : En revanche, l'intrigue d'AO 5-8 est presque entièrement formée dans ma tête et je trouverais dommage de l'abandonner aux vautours, alors je vais tenter de l'écrire quand même, du moins jusqu'à ce que la motivation s'évapore.

Miam. Go Oiseau ! *o*
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#41
Au fait, si je tente vraiment une suite à AO (ça cogite toujours…), il y aura une décision importante à prendre. Vous préférez Majdar ou Shianti ? (Et par extension, Charatchak ou Shasarak ? Tanid ou Tanith ? Noctiurne ou Daziarn ? etc…)

Pour le héros, je ne mettrai pas Étoile Grise quoi qu'il en soit. D'après moi, son nom d'Astre d'Or est fixé — on ne change pas le titre d'une série à mi-chemin.

P.S. J'ai enfin compris pourquoi j'établissais le multiplicateur de VOLONTÉ pour tout le combat (au lieu de chaque Assaut) lorsque j'étais plus jeune. D'accord, ça rendait les livres plus faciles en permettant à AO de combattre ses ennemis sans immédiatement épuiser toute sa Volonté, mais aussi, il y a plusieurs passages dans le texte des règles en VF qui rendent cette interprétation plausible. "Si vous utilisez 3 points de Volonté contre votre ennemi, vous multiplierez le nombre de ses points d'Endurance perdus par 3 à chaque Assaut…", ou encore, "Une fois que vous aurez choisi le nombre de points de Volonté que vous voulez consacrer au combat et que…", ou encore, "Pour calculer la perte de son ennemi, multipliez le chiffre de la Table par le nombre de points de Volonté consacrés à la Baguette de Sorcier pour cet affrontement." Bien sûr, il y a d'autres passages qui indiquent que c'est à chaque Assaut, mais ceux que j'ai cités, ajoutés à la difficulté exagérée des combats, étaient suffisants pour que je puisse m'auto-convaincre quand j'étais jeune. Les joies des traductions imprécises. ^_^
Répondre
#42
Moi perso je préfère les noms français tout simplement à cause du sentiment de nostalgie que cela évoque pour moi!Love
Répondre
#43
(02/10/2012, 01:01)Oiseau a écrit : Pour le héros, je ne mettrai pas Étoile Grise quoi qu'il en soit.

Astre d’argent ? ^^
Répondre
#44
Oiseau a écrit :Les joies des traductions imprécises.
Comme quoi un mot ou un signe de ponctuation en français, peut tout changer !
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#45
A choisir je préfererais aussi les noms VF, même si les années ont vachement allégé mes souvenirs de cette série (que je surkiffai.)

Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)