Je tâte le terrain pour un projet…
#16
Je ne suis pas convaincu par un ajout à "Astre d'Or". La série a une forte unité, qui ne laisse pas de place pour une aventure intermédiaire et rend à mon avis une suite superflue.

Une aventure avec un nouveau héros dans le monde de LS offrira à mon avis beaucoup plus d'intérêt et de possibilités. La période de huit ans où Loup Solitaire a disparu dans le Daziarn serait par exemple un excellent cadre pour une série : les Maîtres des Ténèbres remportent victoire après victoire, les royaumes tombent les uns après les autres, le Sommerlund est durement pressé... Cela offrirait une excellente atmosphère de péril et d'innombrables possibilités de s'illustrer (c'est certes Loup Solitaire qui va remporter la victoire finale, mais cela lui aurait été bien impossible si les forces du bien avaient succombé pendant son absence).

En ce qui concerne le héros, je n'ai pas encore d'idées précises à suggérer, mais je ne serais pas partisan d'un magicien.
Répondre
#17
Un GROS +1 pour Outremer. Et pourquoi pas un personnage que l'on croise de manière fugace dans la série. Jarel dans les entrailles de Torgar par exemple ou autres...
Répondre
#18
Moi ce qui me plairait, mais à vous sûrement pas, c'est incarner un Seigneur Kaï rénégat qui a été mis aux arrêts pour insubordination, mais étant le meilleur élément pour combattre les Maitre des Ténèbres en l'absence de Loup Solitaire, on le ferait sortir de prison pour qu'il mène à bien certaines missions. Du coup, ce Seigneur Kaï rénégat serait une sorte d'anti-héros avec des capacités Kaï qui lui sont propres. Là tout de suite je n'ai pas d'idées mais ça peut se trouver facilement.
Répondre
#19
(18/09/2012, 18:42)Gwalchmei a écrit : Un GROS +1 pour Outremer. Et pourquoi pas un personnage que l'on croise de manière fugace dans la série. Jarel dans les entrailles de Torgar par exemple ou autres...

Ah oui pas mal. Ou le moine que l'on rencontre dans la Traversée Infernale, il était intéressant. Comment il s'appelait déjà... Parsion?
Flèche
Répondre
#20
(18/09/2012, 21:17)Fitz a écrit : Ou le moine que l'on rencontre dans la Traversée Infernale, il était intéressant. Comment il s'appelait déjà... Parsion?
Flèche

Donc le §1 serait, Vous vous relevez péniblement, couvert des blessures que vous a infligées le jeune initié Kaï, vous étonnant de n'être pas mort… ?
En tout cas commencer avec une Endurance de 1 ce serait effectivement un challenge.

" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#21
Comme je l'ai déjà expliqué sur la Taverne, je ne suis pas particulièrement tenté, ni par un héros mauvais, ni par une préquelle. Le héros mauvais, parce que je n'ai simplement pas envie de le faire, même si j'ai bien aimé L'Élu des Ténèbres. La préquelle, parce que fondamentalement, je ne suis pas fan des histoires dont on connaît la fin.

Sombrecœur, pour ton malheur, ton idée rejoint les deux : c'est partiellement une préquelle (au Crépuscule des Maîtres) et partiellement l'histoire d'un anti-héros. En plus de ça, elle ne pourrait pas fonctionner, car à l'époque des 8 années que LS a vécues dans le Daziarn, il n'y avait pas d'autre Seigneur Kaï sur le Magnamund, renégat ou pas.

Je n'arrive pas à trancher sur le héros, alors j'essaie plutôt d'imaginer une intrigue dont le héros se définirait de lui-même une fois le scénario établi… sans grand succès. Je n'ai tellement plus d'imagination, c'est totalement déprimant.
Répondre
#22
Alors essaie autre chose de radicalement différent. Sors de ce que tu connais, maîtrise. Ls tu semble connaître par coeur, le moindre recoin de chaque contrée, le moindre rivet de chaque armure. Tu n'es plus dans l'univers de Xhoromag que tu as imaginé mais tu saute dans un autre univers que tu connais sur le bout des doigts. Il doit être dur d'imaginer de nouvelles choses sur un thème que l'on possède à fond.

Tu veux faire du medfan à la LS, créé un perso et fusionne avec d'autres styles : le space opéra (à la star wars), la fresque (à la LOTR). Puise dans l'histoire du monde et imagine un truc "uchronique" si je ne me trompe pas de mot : La guerre de 14 ne s'est jamais terminée, les hommes préhistoriques ne découvrent pas le feu mais reçoivent une visite E.T et font un bon dans la science qui dépasse l'entendement, les égyptiens n'étaient pas humains mais une espèce clonée par un peuple précurseur (les sumériens ?)... Je ne sais pas quoi te dire pour aiguiller tes recherches, mais sois fou comme tu l'as été avec TON univers. Ou complètement à l'inverse appropries-toi une période du passé qui te plaît et invente un héros qui n'a jamais existé et qui aurait pu changer le cours des choses.

Enfin la nuit porte conseil mon brave Oiseau, ne te morfonds pas, ta créativité va revenir au galop Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#23
Ah Non hein ^^ ! Du LS ! Moi j'veux du LS made in Oiseau ! Neige-D'automne était vraiment super-réussi dans la veine du style de LS, perso j'ai adoré. L’héroïne est finalement très agréable à jouer et en fait très bien trouvée/adaptée, car il est facile de tomber dans du réchauffé et plus compliqué de construire un héros susceptible de nous emmener ailleurs tant la marque du Grand Maitre Kaï est grande.

Oiseau, j'espère vraiment que tu vas cristalliser cette idée et trouver la motivation nécessaire pour nous faire replonger dans le Magnamund !
Pour contenter Jin, je peux écrire l'histoire de Gok le Glok sur 10 paragraphes. Retraçant les aventures (brèves mais intenses) d'un Glok déboulant dans une clairière près d'un monastère en flammes avec le choix soit de se faire griller par un éphèbe aux cheveux jaunes (et en robe à paillettes) ou un jeune freluquet style robin-des bois qui maitrise le 6ème sens/chasse/maitrise des armes : glaive (bien sur) etc.. ^^
Répondre
#24
Trois idées de personnages qui me sont venues (toujours dans le cadre de l'époque que je suggérais, c'est-à-dire l'absence de Loup Solitaire) :

- Un voleur dans une cité occupée par les armées du mal (par exemple Casiorn, la cité des marchands). Alors qu'il se débrouille pour survivre, il obtient par accident des informations qui seraient utiles aux armées du bien, les leur transmet (contre rémunération) et poursuit ensuite cette périlleuse carrière d'espion. Cela pourrait donner la matière à quelques aventures essentiellement urbaines, avec un héros qui est du bon côté mais n'agit pas par altruisme pur. Les "Disciplines" ne seraient pas difficile à trouver : Crochetage/Désamorçage, Discrétion, Déguisement, Agilité, etc.

- Un nain de Bor (ou même une naine de Bor, ce qui vaudrait son pesant de cacahuètes). Ce serait l'occasion d'avoir des "Disciplines" qui sortent un peu du classique : Robustesse (résistance à la fatigue, aux poisons et aux alcools forts), Bricolage (capacité à se fabriquer une hache de fortune, à réparer un mousquet, à crocheter une serrure, à saboter discrètement un mécanisme...), Mineur (capacité à se déplacer et à combattre aisément dans le noir et dans des espaces confinés, sens de l'orientation, connaissances géologiques et minéralogiques...), Alchimie (surtout du genre qui fait boum), etc. Les possibilités de scénario seraient variées : le nain faisait peut-être partie des armées mises en déroute après la bataille de Torgar, il s'est retrouvé tout seul et commence son aventure en essayant d'échapper aux patrouilles ennemies.

- Un être humain ordinaire, réduit en esclavage par les forces des ténèbres et utilisé comme sujet d'expérience par des sorciers Nadziranims (toujours désireux de créer de nouveaux monstres). A l'insu de ses maîtres, les expériences ont donné aux héros quelques capacités physiques et/ou psychiques hors du commun, qu'il a utilisé pour s'échapper. La première aventure serait bien sûr son évasion elle-même. Ensuite, peut-être que le héros aurait pour but d'annuler certains des effets que les expériences ont eu sur lui (par exemple en s'adressant aux mages du Dessi).
Répondre
#25
Si tu voulais bien reprendre "Seigneurs du Premier Ordre Kaï" ... Je déborde d'idées, mais je ne déborde pas de prose littéraire ou de rythme d'écriture ^^ du coup ça reste dans ma tête ...

Au départ, c'était suivre l'apprentissage et la formation d'un Seigneur Kaï, non Sommerlundois (fait rare !) 1000 ans avant les aventures de Loup Solitaire. A cette époque, les maitres kai étaient un peu différents, plus proches de l'image paladin loyal bon niais.
Ensuite, il y avait une scission entre les Maitres Kai et des renégats (je pensais les appeller "Chevaliers d'Aon"), qui sont plus pragmatiques et moins scrupuleux à oppreser les gens "pour leur bien".

Et notre héros naviguerait entre les deux, tantôt infiltrer chez les Chevaliers, tantôt vrai membre, puis repenti...

L'épilogue était que l'épisode "chevalier d'aon" a quand même servi les maitres kai, qui ont developpé de nouvelles capacités qui leur permettront dans le futur de battre les Seigneurs des Tenebres
Répondre
#26
Ce que j'aimais beaucoup dans les LS, c'était la possibilité de personnaliser son héros en choisissant des capacités parmi une liste relativement variée (des pouvoirs psychiques, de la discrétion, du combat...) et surtout l'évolution de tome en tome (obtention de nouvelles capacités, transfert d'équipement...). Mais je n'ai pas l'impression que ces deux points précis soient en danger avec Oiseau.

Jouer les forces du bien durant l'absence des seigneurs Kai, comme proposé par Outremer, me semble très intéressant. On pourrait même incarner une expérience de l'époque, créée pour combler ce vide. Par exemple, un Vakeros complétement dopé à la magie (nos capacités seraient des enchantements de longue durée qui nous seraient lancés au début de chaque aventure), une créature surnaturelle invoquée d'un autre plan pour contrôler ses semblables du mal, un mercenaire d'un pays lointain acheté à prix d'or...
Répondre
#27
(19/09/2012, 00:29)Outremer a écrit : - Un nain de Bor (ou même une naine de Bor, ce qui vaudrait son pesant de cacahuètes). Ce serait l'occasion d'avoir des "Disciplines" qui sortent un peu du classique : Robustesse (résistance à la fatigue, aux poisons et aux alcools forts), Bricolage (capacité à se fabriquer une hache de fortune, à réparer un mousquet, à crocheter une serrure, à saboter discrètement un mécanisme...), Mineur (capacité à se déplacer et à combattre aisément dans le noir et dans des espaces confinés, sens de l'orientation, connaissances géologiques et minéralogiques...), Alchimie (surtout du genre qui fait boum), etc. Les possibilités de scénario seraient variées : le nain faisait peut-être partie des armées mises en déroute après la bataille de Torgar, il s'est retrouvé tout seul et commence son aventure en essayant d'échapper aux patrouilles ennemies.

Je trouve cette idée très intéressante, car les diciplines seraient suffisamment originales pour bâtir des personnalités bien campées.
Et puis jouer un personnage irrascible et peu charismatique (c.a.d pénible pour ses compagnons) serait aussi un petit "plus" sympathique.
Si je copie sur Warhammer, les disciplines seraient (dans l'idée, car les intitulés peuvent - et même doivent - changer):
-chimie
-construction
-exploitation minière
(-joaillerie?)
-metallurgie
(-reconnaissance des pièges?)
-résistance à l'alcool (ce serait quasi obligatoire pour démarrer^^)
-résistance accrue
-technologie
-travail du fer

...et on arrive à 10 Big Grin
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#28
Une AVH humoristique où on incarnerait un nain de Bor, ça me botterait !
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#29
Oui un personnage comme un nain bourru dont toute la psychologie serait à inventer pourrait être très intéressant.
Ca me rappelle un passage dans le jeu Arcanum, où un nain explique au héros à quel point les nains, dont la longévité défie les siècles, ont une perception de la vie infiniment différente de celle des humains du haut de leur brève existence. Enfin je ne m'en rappelle plus trop, mais l'idée de proposer un être qui ne fonctionne pas selon nos standards tout en étant bienveillant peut être à creuser.

-On peut aussi imaginer un Drakkar au grand coeur qui cherche à déserter l'armée des ténèbres parce qu'il n'en peut plus de faire le mal. Il devra donc non seulement réussir à fuir Helgedad mais aussi se heurter à un certain racisme du côté du camp du "bien", ça peut donner lieu à des rencontres intéressantes.
Répondre
#30
(20/09/2012, 16:24)Syphil a écrit : -On peut aussi imaginer un Drakkar au grand coeur qui cherche à déserter l'armée des ténèbres parce qu'il n'en peut plus de faire le mal. Il devra donc non seulement réussir à fuir Helgedad mais aussi se heurter à un certain racisme du côté du camp du "bien", ça peut donner lieu à des rencontres intéressantes.

ça j'aime bien, ça me fait un peu penser aux aventures de Drizzt Do'Urden, l'Elfe Noir qui quitte sa cité pour le monde de la surface. Y a effectivement matière à faire.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)