Hissssa de Makan
#1
Incarner un des 24 héros de Dungeon Master ne se refuse pas!^^

Ce changeur de forme d'aspect gollumesque m'a fait penser aux créatures qu'on trouve dans Ulysse 31, dans l'épisode le marais des doubles. On est tout de suite dans la peau du personnage, plein de ruse et qui attend son heure contrairement à d'autres créatures moins malines. Il y a pas mal de chemins possibles, et j'ai été franchement étonné lorqu'on m'a demandé si j'avais 5 points d'humanité alors que je n'en avais récolté qu'un seul. J'ai presque pensé à un système anti-triche mais non, après relecture j'ai vu qu'il était effectivement possible d'en gagner autant.

Il y a pas mal de PFA, mais l'aventure est relativement courte donc ce n'est pas un souci. La progression est linéaire dans le sens qu'il n'y a que peu de moments où on peut repasser par le même endroit (un seul d'ailleurs il me semble), mais il y a des tas de chemins de traverse assez bien cachés. Le seul souci c'est que les choix de § éventent un peu la surprise (quand on me demande si j'ai pris l'apparence de l'intendant et que ce n'est pas le cas, je me dis que j'ai manqué un truc). Peut-être que des mots-codes "neutres" permettraient d'éviter ce sentiment, car si on sait toujours qu'on a manqué un truc, au moins on ne sait pas quoi (ici se "déguiser" en intendant).Les combats sont asez bien équilibrés, et on peut en éviter certains. On peut même gagner un bonus qui est bienvenue pour la fin. Enfin le vrai combat final^^ Les fins montrent une belle diversité, et il faut être "équilibré" pour obtenir la meilleure. J'ai beaucoup apprécié le fait qu'on puisse devenir "trop humain". Les fins sont toutes très bien travaillées, avec peut-être un bémol pour la "meilleure", car le comportement de la fille de Sukumvit et de notre personnage ne me paraît pas très naturel.
Des emprunts bienvenus aux LDVELH que l'on connait, dans un univers que l'on sent très cohérent malgré la brièveté de l'AVH.

Une excellente AVH, qui je pense mériterait même d'être plus étoffée pour en faire quelque chose de plus long, car il y a une progression intéressante du personnage et là à cause du format court tout va un peu "vite". Chaque partie (marécage, forêt, re-marécage, sortie du marécage, arrivée au camp, exploration du camp, arrivée dans le saint des saints...) pourrait être astucieusement développée. Bien entendu il faudrait revoir les règles, mais vraiment je pense que le jeu en vaut la chandelle.

J'ai oublié un truc qui m'a un peu surpris, c'est que notre personnage ne se sente pas du tout perdu dans le milieu humain, en tout cas il reconnait tout, distingue même une galère d'une nef, et l'odeur des herbes médicinales. Je pense que moins de détail aurait été plus judicieux pour monter que l'univers des humains lui est vraiment étranger.
Mais bon c'est un point de détail, j'ai bien apprécié cette AVH.

Finalement je crois que mon vote va être moins facile à faire que je ne le prévoyais, en tout cas les deux dernières AVH sorties (celle-ci et Ultima Dea) possèdent pour moi d'incontestables atouts. Il va falloir que je les relise toutes (celles en lice) avec attention...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#2
Ahh, je me demandais si le nom de « Hissssa de Makan » allait évoquer quelque chose à quelqu’un... Bravo Tholdur ! C’était un de mes personnage fétiche de Dungeon Master, et j’étais content de lui rendre ce petit hommage, même si mon changeur de forme est quand-même assez différent de l’homme lézard du jeu.

En tout cas, un grand merci à toi pour ce feedback! Voila qui me fait énormément plaisir, surtout qu'apparemment l'AVH t'a plu... C'est super encourageant pour moi, car ce n'est que la première que je rédige. En tout cas je me rends compte maintenant du boulot que ça représente. Et elle ne fait que 50 paragraphes ! Quand je pense à tous ceux qui arrivent à écrire des aventures de 300 ou 400 paragraphes, voire plus... Bravo les gars !

Tu as mis le doigt sur plusieurs imperfections qui m’apparaissent maintenant évident. Le choix ou je parle de l’intendant est effectivement trop explicite, heureusement je devrais pouvoir arranger ça sans trop de difficultés. Tu as aussi raison sur le fait que mon héros est un peu trop familier avec l’univers des humains. Peut-être est-ce dû au fait qu’il a déjà vécu toute une aventure en leur compagnie dans le donjon de FTL ? Plaisanterie mis à part, ce défaut là sera plus difficile à corriger. Pour bien faire il faudrait que je remplace certains termes un peu techniques par des descriptions détaillées... à voir. Ce qui m’embête le plus, c’est que tu aies trouvé que le comportement d’Ilia Sukumvit lors de la « meilleure fin » est peu naturel. Dans mon idée, ce personnage était sensé être un peu (voire très) désaxé. Je voulais que le lecteur se demande si elle agissait ainsi par ambition, ou à cause d’un amour malsain pour les monstruosités... Je n’ai peut-être pas été assez explicite, ou c’est peut-être un peu trop gros, tout simplement.

Pour ce qui est d’étoffer l’aventure en la rallongeant un peu, ça m’a traversé l’esprit. Un deuxième itinéraire serait le bienvenu. J’ai plusieurs idées que je n’ai pas pu exploiter par manque de paragraphes. Peut-être une « version longue » pour les « grands » Yaz 2013 ? À voir...

Merci encore pour les commentaires en tout cas !
Répondre
#3
Ahhh, ce petit vicieux d'Hissssa ! Je me rappelle de sa petite blague de Changeur de forme. Quand on a emprisonné Lord Chaos dans une fluxcage, il a pas trouvé mieux que de se métamorphoser en Chaos et de nous balancer une boule de feu dans le dos ! A moins que ce ne soit lui qu'on avait emprisonné... Ah le con !
Répondre
#4
Sinon, j'ai lu cette AVH et j'ai atteint le 50 au premier coup (ça ne m'arrive jamais !) avec 3 points d'Humanité. Je n'ai pas essayé d'atteindre une autre fin alternative.
Je n'ai pas la prétention de savoir faire une critique constructive donc je ferai simple : j'ai vraiment apprécié le style concis mais suffisamment efficace avec les références allansiennes pour immerger le lecteur habitué à l'univers. L'histoire mériterait effectivement une version rallongée, alors... go for it !!! Smile
Répondre
#5
(06/05/2012, 09:35)linflas a écrit : Sinon, j'ai lu cette AVH et j'ai atteint le 50 au premier coup (ça ne m'arrive jamais !) avec 3 points d'Humanité. Je n'ai pas essayé d'atteindre une autre fin alternative.
Je n'ai pas la prétention de savoir faire une critique constructive donc je ferai simple : j'ai vraiment apprécié le style concis mais suffisamment efficace avec les références allansiennes pour immerger le lecteur habitué à l'univers. L'histoire mériterait effectivement une version rallongée, alors... go for it !!! Smile

En restant sur la fin du §50 ("gagner" sans comprendre) tu manques quand même un moment important: le rebondissement de l'intrigue et la "révélation" finale...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#6
(04/05/2012, 12:46)linflas a écrit : Ahhh, ce petit vicieux d'Hissssa ! Je me rappelle de sa petite blague de Changeur de forme. Quand on a emprisonné Lord Chaos dans une fluxcage, il a pas trouvé mieux que de se métamorphoser en Chaos et de nous balancer une boule de feu dans le dos ! A moins que ce ne soit lui qu'on avait emprisonné... Ah le con !

Ah, à toi aussi il t'as fait le coup ? Big Grin

En tout cas c'est très sympa à toi d'avoir pris le temps de lire mon AVH. Je suis content que tu ais passé un bon moment... Voila qui m'encourage à la reprendre pour l'améliorer, ou peut-être à écrire une suite! Ah, cette vipère de seigneur Carnuss...
Répondre
#7
@tholdur : ah bon ? dans ce cas, je vais y refaire un petit tour !
Répondre
#8
La bonne surprise du concours selon moi.

Dans cette aventure, nous jouons un Changeur de Forme dans le monde de Titan. Nous vivons dans un marécage, dans un environnement similaire à la Forêt de la Malédiction. Un principe déjà utilisé dans un DF amateur anglais dont je n'arrive pas à retrouver le nom. Mais là où ce dernier se perdait malheureusement dans les méandres du OTP injouable et de l'exploration labyrinthique en 400 paragraphes, Kraken nous livre une aventure beaucoup mieux ficelée et intéressante en 50.

Sous les ordres de notre créateur, Xarxoxun, nous allons opérer une mission d'infiltration et de destruction des humains désireux d'envahir notre demeure boueuse. Avec notre talent de polymorphisme et nos capacités physiques de loin supérieures à celles de ces singes sans poil, cela devrait être aisé. Sauf que, bien sûr, rien n'est jamais simple.

Malgré sa brièveté, cette aventure nous propose une infiltration réussie en bonne et due forme. Particularité intéressante, notre total d'humanité, qui représente en quelque sorte notre capacité à les comprendre, et qui influera sur la fin que nous obtiendrons. Trois sont possibles :
Show ContentSpoiler:

La difficulté est bien dosée : on a peu de chances de mourir par les dés (sauf pour la troisième fin, avec les deux combats d'affilé), plus de mourir par le texte, mais les morts ne sont pas injustes, et on recommence sans appréhension, aidé en cela par la courte durée de l'aventure (il est toujours plus simple de recommencer 50 paragraphes que 1000).

Bon point également, même en ne connaissant ni Dungeon Master, ni une partie des personnages cités (Xarxoxun, les stellaires), cela ne m'a posé aucun problème de compréhension car ils sont suffisamment explicités dans l'histoire.

Détail à noter, il s'agit d'une des deux seules aventures non-humoristiques de ces mini-prix.

Clairement mon aventure préférée de ce mini-Yaz', et je pense qu'elle aurait pu très bien se classer également si elle avait directement participé avec les "grandes" aventures pour le prix de l'année. Kraken entre avec brio dans mon catalogue d'auteurs à suivre de près.
Répondre
#9
Une autre excellente surprise que de découvrir un nouvel auteur tel que Kraken. L'écriture est belle et efficace. Les mises en situations intelligentes avec cette possibilité de prendre la forme des humains, la possibilité de gagner en Humanité, les réactions bien décrites des autres protagonistes mais aussi les pensées étranges de la créature incarnée. Les références aux personnages et lieux mythiques de la planète Titan sont bien amenées, sans lourdeur et crédibles. S'y ajoutent agréablement des informations subtiles sur la civilisation de ces reptiliens avec leurs castes et leur mode de pensée très particuliers. Le scénario en lui-même est plus classique et souffre de la taille réduite de l'aventure. Il y a là tous les éléments pour faire une AVH de grande ampleur! La difficulté est un peu forte si l'on veut trouver la vraie bonne fin. Même reproche que Tholdur concernant la
scène finale : la nana est quand même bien "space". Sinon, les dialogues et les autres intervenants sont très cohérents. J'ai donc hâte de lire des écrits plus étoffés de ta part.
Répondre
#10
Bien belle avh que voilà !
J'ai pris plaisir à lire cette aventure et je dois dire qu'incarner un méchant m'a séduit. Séduction augmentée par le fait de pouvoir gagner des points d'humanité. Les réactions de hissssa à ce propos sont très bien décrits, on ressent vraiment les émotions du "héros".
Les descriptions du marais au début et tous les lieux qui suivent dans l'aventure sont de très bonne facture. Je suis mort quatre fois (pour une avh de 50§ c'est hard, mais je suis coriace !), à chaque fois les morts sont justifiées et/ou décrites de manière à être acceptées.
Pour une première avh( si je ne me trompes pas) tu gères plutôt bien le faible nombre de paragraphes par une bonne non-linéarité. De nombreux choix – logiques – nous sont proposés et le scénario demande à être développé sur plus de paragraphes.
J'ai atteint la fin du paragraphe 50 mais j'ai absolument voulu savoir ce que me réservait les autres fins possibles. Et j'ai particulièrement aimé celle avec la damoiselle... Riche en possibilités d'interprétation.

Les combats sont équilibrés vu nos totaux de départ imposés et la progression au sein des humains nous donne quelques belles sueurs amphibiennes... Le bestiaire est bien expliqué pour ceux qui comme moi ne sont pas "docteur Es Titan" ; aucun problème avec les hurleurs, les natifs etc.
Par contre qui sont vraiment les stellaires ?

Pour conclure, je dirais que ton histoire est fraîche et fluide, malgré les décors putrides et poisseux que tu utilises. Le scénar' permet d'incarner un anti-héros et c'est plutôt sympa à vivre. De plus tu gères vraiment les partes descriptives qui me sont si chères dans une avh. Pour moi, une très bonne performance qui mérite des points au classement ! Wink
Continue comme ça Kraken de Makan !
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#11
Oulala, voila des retours qui me vont droit au coeur ! Et de la part d'auteurs aussi confirmés que vous, cela me fait encore plus plaisir !

@ Skarn:
- Je crois que l'AVH anglaise s'appelle "la forêt des rêves", mais j'ignore ce que donne ce titre en anglais. J'avais lu des feedbacks sur cette aventure, mais comme je maîtrise mal cette langue je n'ai pas eu l'occasion de m'y frotter.
- Ta remarque concernant la fin du 50 est complètement fondée. Disons que je voulais éviter de trop décevoir le lecteur... Traditionnellement, le dernier paragraphe est celui de la meilleure fin, or ici le héros meurt assassiné par un inconnu... Cela pouvait légitimement entraîner une certaine frustration que j'ai essayée de contrebalancer en "validant" la réussite de la mission.
- Les seuls emprunts à "Dungeon Master" sont le nom du héros et le nom de l'île. Le personnage est d'ailleurs assez différent de celui du jeu, puisqu'il s'agissait d'un simple homme-lézard sans pouvoirs particuliers. Xarxoxun, les natifs, les hurleurs, les stellaires... Ces créatures n'appartiennent pas au monde de Titan. Je crois bien que j'ai dû les inventer (à moins qu'il ne s'agisse de réminiscences de souvenirs inconscients) !

@ Fitz:
Effectivement, j'ai vraiment voulu faire d'Ilia Sukumvit un personnage bizarre et malsain, aux motivations troubles, pour changer un peu des habituelles demoiselles en détresse... Je pense que je n'ai pas suffisamment introduit cet aspect de sa personnalité, d’où la surprise un peu trop grande que provoque la "meilleure fin". Lorsque je reverrai l'AVH, j'essaierai d'être un peu plus explicite dans son dialogue avec Azzur...

@ Sunkmanitu:
- En effet c'est ma première AVH. À ce propos, je pense que le concours du mini-Yaz est l'idéal pour débuter. Je ne m'en rendais pas compte, mais l'une des chose les plus difficiles à faire dans l'écriture d'une AVH est de construire une structure qui tienne la route. Équilibrer les différents chemins, les combats... Sur 50 paragraphes ça va encore, mais sur 100 ou 200, ça doit être une autre paire de manches !
- En fait les éléments empruntés au monde de Titan ne sont pas si nombreux. Il y a l'Allansie, les seigneurs Azzur, Sukumvit et Carnuss, les villes de Fang et de Sable-Noir... Et puis c'est tout en fait. Dans mon scénario original, l'histoire ne se passait même pas sur Titan. Xarxoxun et les Natifs sont inspirés des Grands Anciens de Lovecraft: je les vois comme des demi-dieux maléfiques dont les origines se confondent avec celles du monde sur lequel ils vivent. Quant aux Stellaires, ils correspondent plus ou moins aux Elfes, mais c'est sous ce nom qu'ils sont connus des Natifs et de leurs Enfants. Avec cette appellation, j'ai voulu suggérer qu'ils puissent être en réalité originaires des étoiles... En tout cas Hissssa et les siens les considèrent comme des intrus.

Vraiment, encore un grand merci à tous les trois pour vos critiques positives qui m'encouragent vivement à continuer, même si je n'ai que très peu de temps à consacrer à l'écriture, et qu'en plus de ça j'écris très lentement. Je vais essayer de ne pas décevoir vos attentes !
Répondre
#12
J'ai pensé aux stellaires de "Total Recall" qui sont justement les natifs de Mars si mes souvenirs sont bons !
Pour équilibrer une avh sur une plus gorsse quantité de paragraphes c'est effectivement plus compliqué et malgré 5 avhs écrites j'ai encore bien du mal à équilibrer parfaitement la fréquence des combats, et le rapport perte/regain de point d'endurance.
La structure d'une avh plus longue peut se prévoir sur une feuille de papier avec les étapes principales que ton héros pourra franchir (ou pas selon les chemins parallèles). Enfin même si tu écris lentement, ce n'est pas un problème en soi, rien ne te presse, il n'y a pas de rédacteur en chef derrière toi pour te mettre la pression. Le truc c'est que l'écriture c'est comme un drogue lorsque tu y a goûté, tu en demandes toujours plus !
Et puis même une avh de 100§ a sa place dans le grand concours Yaz, ne crois pas que seules les avh's de 400§ prennent le haut du podium ; regarde d'ailleurs les résultats des années passées tu verras... Wink
Bonne continuation.
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#13
Citation :Je crois que l'AVH anglaise s'appelle "la forêt des rêves", mais j'ignore ce que donne ce titre en anglais. J'avais lu des feedbacks sur cette aventure, mais comme je maîtrise mal cette langue je n'ai pas eu l'occasion de m'y frotter.
Effectivement, avec ton aide, je viens de la retrouver. The Forest of Dreams, 500 paragraphes (et non 400 comme dans mon souvenir), aventure qui a maintenant 13 ans.

Pour la gente demoiselle :
Show ContentSpoiler:
Répondre
#14
@ Sunkmanitu:
Merci pour tes encouragements! Big Grin Du coup j'ai bien envie d'essayer de faire une version plus longue de Hissssa, avec 25 ou 50 paragraphes en plus, et peut-être aussi d'y adjoindre une suite... Un scénario prend lentement forme dans ma tête... A voir!

@ Skarn:
Ton interprétation du comportement d'Ilia est assez semblable à la mienne. Sa science politique est probablement très supérieure à celle de ce pauvre Hissssa ! Mais au lecteur de se faire son opinion... J'aime bien les fin ouvertes comme celle-ci.
Répondre
#15
Bonjour, je viens justement du forum de Dungeon Master (merci Linflas!). J'ai apprécié cette aventure que j'ai trouvée rafraîchissante et originale, tout en rappelant certains des codes des ldvelh de mon enfance.
Le format en 50 § me semble bien maîtrisé et l'esquisse du background est savamment dosée, obligeant l'imagination à reconstituer tout un monde.
L'idée de l'humanisation de Hissssa est intéressante et mériterait plus de développement afin que l'on prenne le temps de bien différentier les nuances de chaque stade. De même, les personnages principaux ont une charpente cohérente et appellent à être étoffés: je lirais avec plaisir une version plus longue.
Merci d'avoir partagé, et beau travail.
Je crois que je vais rester un peu sur ce site, et explorer... A bientôt.
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)