Hissssa de Makan
#16
Bienvenue Zyx, donc Wink
Répondre
#17
En effet, bienvenue à toi. Puisses-tu avoir envie de rester longtemps dans le coin!
Répondre
#18
Merci pour le feedback Zyx, et bienvenue sur le forum!

Comme tu as du le remarquer, mon Hissssa est assez différent de celui de dungeon master, mais je voulais rendre un petit hommage à ce personnage que je ne manquais jamais de prendre dans mon équipe (avec Gothmog).

J'aimerais bien proposer une version un peu plus étoffée de cette AVH, mais le problème est que l'aventure se déroule sur un temps très court (probablement trop pour que le personnage puisse subir une vraie évolution morale). Il faudrait que je la réaménage en profondeur. J'ai quand même quelques idées que j'aimerais bien développer un jour. A voir...

Merci encore en tout cas!
Répondre
#19
J'ai eu beaucoup de mal à trouver la discussion créée pour cette AVH car je me trompais dans le nombre de "s" en comptant sur mes doigts de saurien des marais... Mais comme ça m'étonnait franchement qu'aucun feedback n'ait déjà été posté, j'ai insisté ! Comme j'arrive après la guerre, beaucoup de choses ont déjà été dites mais je ne pense pas que Kraken m'en voudra de lui refaire des compliments !

Le scénario est franchement original et surprenant. Nous nous glissons dans la peau d’un redoutable changeur de forme dont la mission est d’infiltrer une armée humaine pour éliminer leur chef, qui menace d’envahir le marais où notre race a trouvé refuge… Ce chef n’est autre que le seigneur Azzur et il est très plaisant de retrouver dans cette AVH des clins d’œil appuyés aux LVDH (notamment dame Sukumvit, devenue veuve après le Baron a péri de sa passion en tentant de créer le labyrinthe ultime !) ou plus subtils à d’autres œuvres, notamment lovecraftiennes dont les entités semblent hanter les tréfonds des marais d’Allansia (la description du stellaire fait furieusement songer à un rejeton de Cthulhu !!! - nota : le dragon rouge fait référence à un livre précis ou aurais-tu une passion pour les légendes galloises ?)

Le soin apporté à la description de nos réactions, les digressions sur les rapports entre les races qui peuplent Allansia (avec en toile de fond une mythologie complexe de natifs, de stellaires, de larves humaines qui se sont émancipées de la tutelle de leurs maîtres pour prendre le contrôle de la planète en se multipliant comme des lapins…) et l’évolution psychologique du personnage permettent une mise en contexte d’une richesse et d’une profondeur remarquables pour une AVH aussi courte. Ils confèrent à tous les personnages rencontrés une densité de présence qui suscite un vrai plaisir de lecture. La description du campement est également très réaliste. J’ai juste un peu regretté le PFA brutal si on choisit une mauvaise destination (et d’ailleurs je n’ai pas bien compris la raison qui justifiait qu’on nous élimine avant que notre mission soit accomplie !). J’ai joué cette AVH sur mon ordi au boulot (sans les dés !), pendant une réunion qui s’éternisait un peu : elle m’a permis de me dire que j’avais malgré tout passé un agréable moment !

La caractéristique « humanité », qui est un peu l’envers de la lycanthropie de « La nuit du loup-garou », constitue une trouvaille remarquable. On voit bien notre personnage, pour qui l’humanité n'était qu’une race pullulante dont le nombre avait submergé les autres races, être peu à peu ébranlé par la découverte des liens de fraternité qui unissent les hommes et leur ont permis, alors qu’ils sont si chétifs individuellement, de devenir le peuple dominant d’Allansia.

J'ai initialement terminé au 50. Je ne pensais pas qu'il y avait une autre fin mais j'ai eu cette surprise en rejouant l'AVH pour tenter les autres chemins. Elle est ingénieuse même si tu pousses un peu loin l'ouverture d'esprit de dame Sukumvit (on se demande un peu où finit le machiavélisme politique et où commence la zoophilie...)
Répondre
#20
Un grand merci pour ce feedback !Big Grin Même tardif, c'est toujours un plaisir de lire des retours sur ses AVH. Surtout quand ils sont tardifs en fait, puisque cela montre aux auteurs que leurs écrits continuent à vivre et ça c'est génial.

Hissssa à été ma première AVH, et je me souviens que j'ai eu énormément de plaisir à me glisser dans sa peau d'amphibien. Je dois dire que j'ai toujours eu beaucoup d'affection pour les "méchants", même si ce brave Hissssa ne l'est pas tant que ça... Comme tu le relèves, j'ai essayé de mettre l'accent sur sa psychologie, car je trouve que les "monstres" sont trop souvent considérés comme étant dépourvus de sensibilité. Non non non, ils ont une âme eux aussi!Big Grin

Pour le PFA dans le mauvais bateau, c'est le démon que l'on rencontre à la fin qui nous élimine (ce n'est peut-être pas assez clair?). Le lecteur attentif n'est pas sensé se tromper d'embarcation car il y a des indices disséminés dans l'aventure qui indiquent le bon choix à faire.

Je n'avais pas d'arrière pensée particulière en choisissant de parler d'un dragon rouge, c'est simplement que j'aime bien les lézards volants, alors voila!Tongue

Pour Ilia Sukumvit, il s'agit plutôt de la fille du baron bien connu, en non pas sa femme. Là encore je n'ai peut-être pas été assez clair... Personnellement j'aime beaucoup le paragraphe final (celui du 25), je trouve qu'il apporte du sel au personnage d'Ilia, et après tout personne ne sait ce qu'elle à vraiment derrière la tête. Et puis les Japonais font bien pire!Mrgreen

Je me suis bien entendu inspiré des "Grands Anciens" de Lovecraft pour créer les "Natifs". J'ai complété et réutilisé cette "mythologie" dans mes autres AVH, c'est le lien qui les unit toutes même si elles se passent à des époques et des lieux différents. Dans "L'Heure de Vérité" les humains ont appris à maitriser la magie et les Stellaires ont quittés la Terre, tandis que "Le Temple du Dieu Néant" se passe de nos jours. Je prévois une 4ème AVH dans le futur, plus longue, pour finir de donner de la cohérence à l'ensemble.

Un grand merci encore pour ton feedback!!!
Répondre
#21
Si cette avh a l'air si plaisante, je vais l'essayer ! Comme je suis nouveau, je commence toutes les avh longtemps après leurs sortie, donc attendez un peu.
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
#22
Encore une excellente AVH de Kraken. C'est original et fort bien mené. En plus forcément Dungeon Master, ça me catapulte des années en arrière, à une époque ou je pédalais après les cours comme un fou sur mon vélo pour aller chez le seul pote à la ronde qui possédait un Atari 520ST et donc forcément, le graal vidéoludique ^^

Le style est toujours excellent (peut-être à peine moins abouti que dans le Temple du Dieu Néant, mais c'est subjectif, forcément). L'auteur à l'art de donner du relief à ses personnages et aux ambiances qu'ils distillent par touches maitrisées. C'est une écriture très..."sensorielle" et c'est parfait pour l'immersion.

Un très bon compromis entre qualité littéraire et aspect ludique. Je suis mort un paquet de fois mais les relectures successives ne m'ont pas ennuyé une seconde. Et ce soupçon de Lovecraft qui transparait en trame de fond n'est pas fait pour me déplaire ^^
Répondre
#23
Très bonne avh et bien maîtrisée par rapport au nombre de § (mais pas que !), au scénario très original !
Dans la peau d'un changeur de forme, être dépourvu de sentiments, nous devons éliminer un seigneur humain qui veut conquérir notre territoire. La capacité Humanité qui prend en compte le fait d'être apte à ressentir les émotions humaines est très bien pensée car tout au long de l'aventure, on ressent l'amour et la tristesse des êtres humains, émotions encore inconnues pour quelqu'un de notre race.

L'aventure dispose de plusieurs fins, une où on tue le seigneur, une où on se laisse tenter par la vie des humains (il y en a peut-être plus mais je ne les ai pas vues), ce qui est une caractéristique intéressante. L'univers est aussi modifié, avec une nouvelle mythologie (qui m'a un peu rappelé celle des mythes de Cthullu mais je ne suis pas expert en la matière, donc je ne peut rien dire).
J'ai réussi l'aventure à ma troisième tentative, au § 36, tenté par la vie humaine et par les sentiments.

Bref, une avh où un incarne un "méchant" pas si méchant, très bien maîtrisée avec un style intéressant.
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
#24
Un grand merci à tous les deux pour vos feedbacks!!! Big Grin

@ Gwalchmei:
En fait curieusement je n'ai jamais vraiment joué à Dungeon Master durant mon enfance, mais j'avais un ami qui le possédait sur son Atari, et ce jeu me fascinais (je ne disposais pour ma part que d'un Amstrad). Ce n'est que bien plus tard que j'ai vraiment pu y jouer sur mon PC. Ah là là, Hissssa et Gothmog, ils faisaient une sacrée équipe!...

Tes compliments sur mon style me vont droit au cœur (surtout que tu es toi-même plutôt doué dans ce domaine)! J'ai relu récemment Hissssa et j'ai trouvé mon texte bourré de défauts, mais à ma décharge c'était l'une de mes toute première réalisation. Du coup j'en ai une version révisée sur mon disque-dur que je publierai sur littéraction un de ces jours. Outremer avait raison, avec de l'entraînement on s'améliore...

@Sallazar:
Ton retour résume parfaitement ce que j'ai voulu faire avec Hissssa. Effectivement les "Natifs" sont très fortement inspirés des "Anciens" de Lovecraft. Bien vu!

Il y a trois fins en tout dans l'aventure, celle que tu as obtenu (mais qui n'est pas une fin victorieuse), et deux autres ou l'on triomphe du seigneur Azzur/Jarkhen (une bonne "cachée" au 25 et une mauvaise au 50).

Encore un grand merci à tous les deux! Wink
Répondre
#25
(26/04/2015, 20:43)Kraken a écrit : En fait curieusement je n'ai jamais vraiment joué à Dungeon Master durant mon enfance, mais j'avais un ami qui le possédait sur son Atari, et ce jeu me fascinais (je ne disposais pour ma part que d'un Amstrad).

Idem ^^ CPC 6128. Pirates ! Bard's tale et Fer & Flammes sont les premiers titres qui me reviennent en mémoire (Sorcery, Cauldron, Ikari Warriors, Commando ^^ aussi)

Au plaisir de te lire à nouveau...
Répondre
#26
Cauldron et sa sorcière volante où je ne dépassais pas 4 screens sans perdre??

Moi c'était plutôt Gauntlet, Karnov ou Barbarian. Désolé pour le HS!
Répondre
#27
Ah oui ! Barbarian ! Terrible ! Coupage de tête et shoot du nain ! J'arrête aussi le HS. Un peu de tenue, merde quoi !
Répondre
#28
Moi j'ai jamais entendu parlé de Dungeon Master... Rolleyes
Répondre
#29
Tiens, je serais curieux de lire la version révisée. Je garde un bon souvenir de la première, c'est d'ailleurs elle qui ma fait venir depuis les forums de Dungeon Master.
AVH: Les noyés,  La chute.
Jeu: Conflux


Répondre
#30
En train de relire l'aventure (enfin, plutôt de lire pour la première fois la version 1.4), je me rends compte que je ne trouve pas le glossaire. En effet, si le système de mots en gras de L'Heure de Vérité est utilisé, il n'y a pas, contrairement à ce dernier, de fichier associé sur la page Littéraction de l'aventure. Un oubli ?

Note : Une faute repérée, au 8, « le bruit qu’ils font les rends facilement repérables » -> « rend »
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)